Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 141.46 PTS
-0.66 %
8 124.5
-0.33 %
SBF 120 PTS
6 170.78
-0.67 %
DAX PTS
18 726.76
-0.22 %
Dow Jones PTS
39 872.99
+0.17 %
18 713.80
+0.21 %
1.085
-0.03 %

Bilan hebdo : le CAC40 reprend un peu de hauteur

| Boursier | 131 | Aucun vote sur cette news

Semaine finalement légèrement positive pour le marché parisien avec un CAC40 qui a terminé à 8...

Bilan hebdo : le CAC40 reprend un peu de hauteur
Credits ChaunuPictures

Semaine finalement légèrement positive pour le marché parisien avec un CAC40 qui a terminé à 8.088 points vendredi soir (+0,8%). Les indices boursiers européens, comme américains, ont été cependant particulièrement volatils en raison des doutes persistants concernant le calendrier de baisse des taux de la Fed après plusieurs indicateurs montrant que l'activité restait très (trop) vigoureuse outre-Atlantique... De quoi décaler le calendrier monétaire de la banque centrale US. Une révision des attentes encore renforcée cette semaine par l'inflation 'core' US qui est ressortie un peu plus élevée qu'attendu en glissement annuel. D'après ce rapport, les revenus personnels des ménages américains pour le mois de mars 2024 se sont établis en augmentation de 0,5% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus des économistes, après une hausse de 0,3% en février. Les dépenses personnelles de consommation ont progressé quant à elles de 0,8%, contre 0,6% de consensus et 0,8% un mois avant. L'indice des prix 'core PCE' très suivi par la Fed s'est affiché en hausse de 0,3% d'un mois sur l'autre, conforme aux anticipations, et en progression de 2,8% sur un an contre 2,7% de consensus.
En Europe, en revanche, le consensus autour d'une baisse des taux en juin semble se confirmer au sein du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Les publications d'entreprises ont été nombreuses avec à la clé des fortunes diverses pour les groupes cotés : Eramet, Clariane ou Guerbet en ont profité. En revanche, OVH, Manitou ou Valeo ont accusé le coup !
Le pétrole est remonté sur les 89$ le brent. Sur le front des devises, l'euro a stagné sous les 1,07$ et le bitcoin est retombé sous les 64.000$.

LES VALEURS

Eramet remonte de 17%, après avoir publié un chiffre d'affaires ajusté de 761 ME (-19%) au T1, reflétant, comme attendu, un fort effet prix négatif (-24%), tandis que l'effet volume positif est limité (+2%), pénalisé par le recul des volumes vendus par la SLN. Le groupe a souligné la bonne performance opérationnelle des principales activités minières du groupe par rapport à la base de comparaison défavorable du T1 2023 :
+27% de volumes de minerai de manganèse vendus au Gabon
+52% de volumes de minerai de nickel produits en Indonésie, mais -17% de volumes vendus reflétant l'absence de ventes sur le trimestre de saprolites basse teneur dont le permis de commercialisation pour 2024 est en cours de revue par le gouvernement indonésien.
Le groupe a souligné aussi la forte hausse de 52% des volumes de zircon et de +36% d'ilménite vendus au Sénégal et la révision à la hausse des ressources minières du Groupe au 1er janvier 20244 : +52% à 15,1 Mt-LCE en Argentine, +19% à 2.193 Mth de nickel en Indonésie.
Les perspectives 2024 s'inscrivent comme attendu dans un environnement de marché peu porteur, mais avec des niveaux de prix en amélioration en ce début de T2. Compte tenu de l'arrêt prolongé des exports de minerai haute teneur en provenance d'Australie, les prix du minerai de manganèse haute teneur devraient fortement augmenter avec un impact significatif sur la performance financière d'Eramet en 2024 (une variation du prix de 1 $/dmtu en moyenne sur l'année correspond à un impact de 255 ME sur l'EBITDA ajusté du Groupe).

Clariane grimpe de 16%. Au 31 mars 2024, le chiffre d'affaires de Clariane s'établit à 1,308 milliard d'euros, soit une croissance de +7,4% en base publiée et à périmètre et taux de change constants. Sur l'ensemble du Groupe, dans l'activité Maisons de retraite médicalisées, le taux d'occupation sur les 3 premiers mois de l'année est en progression de 1,9 points de pourcentage à 89,6%.
Le réseau exploité, toutes activités confondues, compte 1.235 établissements (1.195 au 1er trimestre 2023), soit près de 92.000 lits (environ 91.000 au 31 mars 2023).
La croissance du chiffre d'affaires en base publiée a été soutenue par :
- la hausse des volumes pour un montant net de +47 ME (progression des taux d'occupation sur le réseau mature, mise en service de capacités complémentaires ;
- un impact tarifaire positif de +43 ME, notamment en France ;
- un effet périmètre positif net neutre.
En 2024, Clariane continuera de se concentrer sur le développement équilibré de sa performance et sur le maintien d'un haut niveau de qualité dans l'ensemble de ses activités, dans la droite ligne de son projet d'entreprise "A vos côtés".
A ce titre, Clariane s'attend à une poursuite de la croissance organique de son chiffre d'affaires à un niveau supérieur à +5%, supportée par la progression régulière des volumes d'activité et la poursuite du réajustement des tarifs.
Compte tenu de l'absence de contribution attendue des activités de développement immobilier en 2024, le niveau d'Ebitda hors IFRS 16 en base pro forma des cessions attendues, devrait rester stable en montant.
Dans la droite ligne du plan de refinancement présenté le 14 novembre 2023, le Groupe fait de l'amélioration de la génération de cash-flow et de la maîtrise du niveau d'endettement ses priorités. En termes d'investissements, Clariane maintiendra ses investissements de maintenance à un niveau normatif d'environ 100 ME. En revanche, les investissements de croissance en 2024 devraient s'établir à environ 200 ME en moyenne en 2024 et 2025, en forte baisse par rapport à 2023.
Enfin, le Groupe se fixe comme objectif à fin 2025 un ratio de levier inférieur à 3x, assorti d'une LTV ramenée à 55%. Le rythme de réduction de l'endettement du Groupe et de son levier financier en 2024 sera étroitement lié au rythme d'exécution du plan de refinancement annoncé le 14 novembre dernier, à travers le programme de cessions de 1 MdE, et la réalisation de l'augmentation de capital envisagée.
Le ratio de levier au 31 décembre 2023 étant supérieur à 3.5x, Clariane rappelle qu'elle ne versera pas de dividende au titre de l'exercice 2023.
Le groupe présentera au marché son plan moyen terme le 21 mai 2024.

Bastide remonte aussi de 14% avec Medincell (+14%). La biotech française a encore été recherchée dans la foulée de l'annonce d'un accord majeur avec le géant pharmaceutique américain AbbVie pour codévelopper et commercialiser jusqu'à six produits dans différents domaines thérapeutiques et indications.
Selon les termes de l'accord de co-développement et de licence qui couvrent jusqu'à 6 programmes, Medincell recevra un paiement initial de 35 millions de dollars et pourrait encaisser jusqu'à 1,9 milliard de dollars en paiements d'étapes et de commercialisation (315 millions de dollars pour chaque programme). Medincell est également éligible au versement de royalties " mid-single to low-double-digit " sur les ventes nettes.

Guerbet : +12%. Guerbet monte de 5,5% à 37,85 euros ce vendredi, alors que le groupe a publié un chiffre d'affaires du 1er trimestre de 194,3 ME, en croissance de 7,6% par rapport à la même période en 2023. Compte tenu d'un effet change défavorable de 2,2 ME, largement lié aux devises asiatiques, le chiffre d'affaires s'affiche en hausse de 8,8% sur la période à données comparables.
Guerbet confirme s'attendre pour 2024 à une croissance de son chiffre d'affaires supérieure à 8% à périmètre comparable et à un taux de marge d'EBITDA retraité à un niveau supérieur à celui connu en 2021.

Cie des Alpes : +10% suivi de Sword avec Coty, P&V, Voltalia

S30 monte de 8% avec Covivio, Esso

Accor (+7%) Le groupe hôtelier Accor a publié une hausse de 8% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, aidé par une forte dynamique sur les marchés Asie-Pacifique et Moyen-Orient. Le groupe a ainsi enregistré un chiffre d'affaires de 1,24 Milliard d'euros. Accor a annoncé également un revenu par chambre disponible (RevPAR) en hausse de 8% sur un an. La région Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique affiche un RevPAR en hausse de 12% par rapport au premier trimestre 2023.
"Au cours de ce premier trimestre, marqué par le retour du groupe au sein du CAC 40, Accor enregistre une nouvelle fois des performances solides avec une croissance du chiffre d'affaires dans toutes les régions, en particulier au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique", a déclaré Sébastien Bazin, président-directeur général d'Accor.
Le premier trimestre 2024 démontre une nouvelle fois la solidité de la demande hôtelière dans l'ensemble des régions et segments du groupe Accor. Les indicateurs de performance opérationnelle (RevPAR et croissance du portefeuille) sont tous positivement orientés et le Groupe a poursuivi la gestion de son bilan en ligne avec ses engagements.
Au cours du premier trimestre 2024, Accor a ouvert 53 hôtels correspondant à plus de 8.000 chambres, soit une croissance nette du réseau de 3,1% au cours des 12 derniers mois.
À fin mars 2024, le Groupe dispose d'un parc hôtelier de 825.313 chambres (5.613 hôtels) et d'un pipeline de 224.000 chambres (1.297 hôtels).
Le groupe hôtelier français a par ailleurs réitéré ses perspectives à moyen terme.

FNAC Darty : +7%. FNAC Darty a publié un Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2024 de 1.793 ME, en progression de +0,7% en données publiées par rapport au 1er trimestre 2023. Le Taux de marge brute est ressorti en progression de 30 points de base par rapport au 1er trimestre 2023, hors effet dilutif de la franchise. La situation financière reste solide après le succès du refinancement obligataire, sans échéance majeure avant avril 2029.
Les perspectives du groupe sont confirmées.

Aramis : +7% avec Aubay et Emeris

STM : +6%. Le groupe a annoncé des résultats financiers du premier trimestre marqués par un chiffre d'affaires net de 3,47 Milliards de dollars, une marge brute de 41,7%, une marge d'exploitation de 15,9% et un résultat net de 513 Millions de dollars. Le Free cash flow au premier trimestre est de (134) Millions de dollars après un Capex net de 967 Millions de dollars. Le point médian des perspectives pour le deuxième trimestre passe par un chiffre d'affaires net de 3,2 Milliards de dollars et une marge brute de 40%.
Le résultat net se situe donc à 513 M$, soit 0,54 dollar par action après dilution.
Parmi les derniers avis de brokers, Barclays est en ligne sur STM avec un objectif ajusté de 40 à 37 euros, Citigroup reste à l'achat, mais en ramenant sa cible de 70 à 60 euros et Goldman Sachs est à la vente en visant un cours de 33 euros.
"Pour l'exercice 2024, nous allons désormais diriger la société sur la base d'un plan de chiffre d'affaires révisé compris entre 14 milliards et 15 milliards de dollars. À l'intérieur de ce plan, nous nous attendons à une marge brute in the low 40's (entre un minimum supérieur à 40% et un maximum de l'ordre de 42%). Pour l'exercice 2024, nous prévoyons de maintenir notre plan de Capex net à environ 2,5 milliards de dollars en nous concentrant sur nos initiatives stratégiques en termes de production" a précisé la direction.

Gl Events +5%, avec Worldline, suivi de LDC, Waga, Publicis, Sanofi

Elior : +4% avec Wavestone

A la baisse, OVH rechute de 28%, alors que le groupe a ajusté en baisse son objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice 2024 en invoquant des "conditions difficiles", en particulier en Europe, malgré un bénéfice semestriel annoncé supérieur aux attentes. Le groupe a ainsi ramené sa prévision de croissance organique du chiffre d'affaires entre 9% et 10%, contre une fourchette de 11% à 13% précédemment annoncée.
"Cette visibilité économique réduite en 2024 nous conduit à revoir nos objectifs de chiffre d'affaires", explique le directeur général du groupe OVHcloud qui réalise l'essentiel de son chiffre d'affaires en France et plus largement en Europe.
Le chiffre d'affaires de l'entreprise en France a grimpé de 10,1% au premier semestre, contre une croissance de 14% au cours de la même période de l'année précédente. L'EBITDA ajusté de la société a pour sa part grimpé de 18,3% à 184 millions d'euros, dépassant les 180 millions d'euros prévus par le consensus fourni par le groupe. La marge d'EBITDA ajusté a atteint 37,9% au cours du semestre, en hausse de 2,5 points comparé au premier semestre 2023.
Parmi les derniers avis de brokers, Morgan Stanley est à 'pondération de marché' sur OVH en visant un cours de 9,45 euros.

Vantiva : -10%. Le chiffre d'affaires du groupe Vantiva s'élève à 458 millions d'euros pour le 1er trimestre 2024, soit une baisse de -20% en données publiées (-19,1 % à taux de change constants).

Manitou : -9%, alors que le chiffre d'affaires du groupe au 1er trimestre a enregistré une croissance de 3% par rapport au 1er trimestre de 2023, à 685 millions d'euros (665 ME un an plus tôt). Ce développement est réalisé dans un contexte de marchés en ralentissement...
Les prises de commandes machines à la fin du 1er trimestre 2024 sont de 186 ME (455 ME au 1er trimestre 2023). Le carnet de commandes machines est de 1,878 milliard d'euros à la fin du 1er trimestre 2024 (3,414 MdsE au 1er trimestre 2023).
Sur le marché nord-américain, le plan de marche est confronté à un attentisme plus grand des clients et une montée en puissance de nos opérations très progressive. A contrario, les marchés européens se révèlent plus dynamiques qu'anticipé...
"L'ensemble des éléments nous permet de confirmer l'anticipation d'un chiffre d'affaires en 2024 stable par rapport à celui de 2023 et l'anticipation d'un résultat opérationnel courant au-delà de 6,5 % du chiffre d'affaires" conclut le groupe. Portzamparc vise lui une MOC de 7,5% et une croissance du CA de 2,6% en ciblant un cours de 30 euros (renforcer).

Virbac : -7% avec Inventiva et Vallourec

Valeo : -6%, alors que le groupe a publié un chiffre d'affaires de 5,43 Milliards d'euro au premier trimestre, en léger repli de 1% par rapport à la même période en 2023, en raison d'un faible niveau d'activité dans l'électrique haute tension et d'un effet de base défavorable de certaines plateformes. À périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires ressort cependant en hausse de 2% sur la période.
Valeo a confirmé ses objectifs pour 2024 et 2025, avec "des marges et une génération de cash flow libre au second semestre 2024 attendues supérieures à celles du premier semestre".
Parmi les derniers avis de brokers, Goldman Sachs reste 'neutre' sur le dossier avec un objectif ramené de 16 à 15 euros. "Les activités traditionnelles Propulsion bénéficient de la montée en cadence de productions en Europe, en Amérique du Nord et en Chine, compensant pour partie le faible niveau d'activité dans l'électrique haute tension pénalisée par un effet de base défavorable et la baisse de certaines plateformes" a commenté le groupe. L'activité électrique haute tension devrait toutefois voir son niveau d'activité s'améliorer au deuxième trimestre... "Enfin, compte tenu des hypothèses de production prudentes retenues dans le cadre de notre plan Move Up, du plan d'actions d'efficience de nos opérations et de nos mesures de réduction des coûts qui avancent conformément à nos plans, nous réaffirmons nos objectifs 2024 et 2025" a répété la direction.

Argan recule de 6% avec GTT et Memscap

Valneva : -5% suivi de TF1, TFF, Eurofins et Stellantis

Neurones : -4% suivi de DBV, Ekinops, Séché.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 mai 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/05/2024

Le CAC40 a consolidé ses positions, en baisse hebdomadaire de 0,6%, toujours proche de ses sommets, de retour à 8...

Publié le 10/05/2024

Le CAC40 a terminé la semaine de retour sur ses sommets...

Publié le 19/04/2024

Nouvelle semaine d'hésitation pour le marché parisien avec un CAC40 qui fait du surplace (+0,1%)

Publié le 12/04/2024

Nouvelle semaine de consolidation et d'hésitation pour le marché parisien avec un CAC40 qui cède 0,6%, de retour à 8...

Publié le 16/02/2024

Le CAC40 a battu de nouveaux records historiques cette semaine, rejoignant même pour la première fois les 7...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/05/2024

Si on ne constate pas de signes de retournement à ce stade, l'intérêt demeure modeste et la volatilité basse. Les Indices américains demeurent fort tandis qu'on patine en Europe. L'heure est plus…

Publié le 21/05/2024

Sur le plan statistique : Zone EURO : 10H00 Balance des paiements de mars USA : 15H00 Intervention du gouverneur de la Fed Christopher Waller sur ses perspectives sur l’économie…

Publié le 22/05/2024

Plastic Omnium a annoncé dernièrement qu'il adoptait un nouveau nom, OPmobility, pour mieux refléter sa nouvelle identité...

Publié le 21/05/2024

Europlasma, spécialiste du traitement des déchets dangereux, de la valorisation des matières premières et de la décarbonation, a présenté ses comptes...

Publié le 21/05/2024

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRE

Ca bouge chez PREDILIFE Valorisation de 20 ans d'innovation en Médecine Prédictive

Jeudi 23 mai
à 14h30

S'inscrire