En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
-
5 368.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 309.93
-
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.80 %
1.167
+0.03 %
palmarès CAC 40
PEUGEOT 24.39 EUR +3.48 %
ATOS SE 103.35 EUR +2.33 %
TECHNIPFMC 26.44 EUR +2.12 %
CAPGEMINI 109.65 EUR +2.00 %
PUBLICIS GROUPE 51.16 EUR -0.51 %
SCHNEIDER ELECTRIC SE 68.68 EUR -0.64 %
VEOLIA ENVIRONNEMENT 17.480 EUR -0.96 %
AIRBUS SE 104.94 EUR -1.28 %
CAC 40
: 5 363.79 PTS -
Infos d'Experts - Bourse Direct
MORNING MEETING

Infos d'Experts

Au gré des vicissitudes commerciales

Le bal des contrepieds se poursuit depuis des mois sur le CAC40 qui reste influencé par les vicissitudes commerciales. Cette situation pourrait au moins durer jusqu’aux élections de mi-mandat aux USA dont le résultat final créera sans nul doute un tournant. A ce stade du timing des banques centrales, la BCE aura au minimum rassuré en conservant une stratégie prudente alors que la FED, plus dynamique dans son action, devrait une fois de plus remonter les taux le 26 septembre. Le différentiel économique important entre les USA et l’Europe justifiant aussi le manque d‘intérêts des investisseurs pour les places boursières européennes. A ce stade, on ne constate aucun réel changement sur l’indice parisien qui reste comme anesthésié au sein d’une zone neutre délimitée par les MM200 et  100 jours. Au fixing du jour, le CAC40 a terminé en baisse de 0.07 % à 5348.87 dans un volume de 2.800 MDE.   

Les points sur le future septembre sont, à la hausse, 5369 (2éme objectif de retracement à TCT), 5374 (MM20 jours), 5414/5418 (MM100 jours + cible idéale à CT + seuil d’invalidation  de la dernière figure baissière), 5445 (fort et partie haute du nuage), 5495/5515 (important), 5530 (très fort/ligne de crête en place depuis mi-juin), 5536 (top estival sur le future), 5549.50 (top du 15 juin sur le future) puis 5590 (top annuel) voire 5674.50 (top historique) et à la baisse, 5332 (MM9 adaptative et 1er seuil d’inflexion à TCT), 5301.50 (pré alerte à TCT), 5294 (MM200 jours), 5241 (fort et sensible sur le future), 5232 (très fort/ MM9 adaptative mensuelle sur le cash et 1er seuil d’alerte en base mensuelle), 5211 (cible de retracement en base hebdomadaire sur le cash) 5203 (50 % de retracement entre le plus bas et le plus haut annuel), 5160 (partie basse du range annuel sur la semaine), 5119.50/5113 (cible idéale à la baisse sur le future septembre en base hebdomadaire), 5111 (support stratégique), 5027 (très fort) puis 5018 (MM100 semaines sur le future) voire 4936.

A court terme, la tendance conservera un biais neutre entre 5293 et 5391.50.

Structurellement, le maintien durable >  MM200 jours permet tout juste d’écarter le risque de rechute. Pour l’instant et après la réaction haussière de la semaine dernière, il ne se passe plus rien. En base hebdomadaire, on surveillera en priorité la zone 5241/5410. Il faudrait que les prix sortent clairement de ces limites pour envisager une réaction plus marquée.   

En stratégie de moyen terme, on peut conserver > 5203. Dans le cas contraire, il ne faudra pas insister < 5111 (support stratégique). 

Quel que soit l’horizon de temps, les divergences sont nombreuses. Cette configuration rend surtout difficile les prises de risque au long cours. Il demeure donc impossible de se projeter, c’est pourquoi il faut toujours rester pragmatique en tentant de gérer au mieux les indications techniques de court terme. La proximité de la clôture trimestrielle des contrats dérivés ce vendredi pourrait créer des écarts erratiques voire piégeux.   

Au plus près, on peut conserver un biais acheteur > MM200 jours et vendeur < MM100 jours. Entre ces deux lignes de tendance courte, on cherchera à réaliser des écarts entre 5301.50/5332 et 5370/5391.50. Nous estimons que le prochain temps fort aura lieu vers la fin de mois.   

Analyse réalisée au fixing du 17 septembre.

L'actualité en vidéo

Emmanuel Macron présente la réforme du système de santé le 18 septembre 2018 ( Etienne LAURENT / POOL/AFP )Emmanuel Macron a présenté mardi une réforme censée renforcer l'offre de soins "pour les 50 années à venir" avec un investissement de 3,4 milliards d'euros d'ici à 2022 et la suppression du numerus clausus en 2020. "Notre système de santé ne souffre pas d'abord d'un problème…

Publié le 18/09/2018

Un homme fume de la marijuana devant la Cour constitutionnelle de Johannesburg qui en a…

Publié le 18/09/2018

Des grappes de raisin sèchent à même le sol dans le village de Monagri, dans les monts du…

Publié le 18/09/2018

Recherche de survivants après un glissement de terrain provoqué par le typhon Mangkhut, le 18…

L'actu infos d'experts

Infos d'experts

Bénéficiez de l'offre de bienvenue, jusqu'à 3 mois offerts !

Bourse Direct vous propose son service d'aide à la décision : " Infos d'Experts " spécialement conçu pour vous accompagner dans vos stratégies d'investissement.

Divertissement

Publié le 18/09/2018

Les acteurs de "Game of Thrones" récompensés lors de la 70e édition des Emmy Awards, le 17…

Publié le 18/09/2018

Le réalisateur de télévision Glenn Weiss demande en mariage sa fiancée Jen Svendsen en…

Publié le 17/09/2018

Woody Allen et son épouse Soon-Yi Previn, le 13 juillet 2016 à New York ( Jamie McCarthy /…

CONTENUS SPONSORISÉS