5 135.31 PTS
+0.39 %
5 126.50
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 097.48
+0.20 %
DAX PTS
12 198.34
+0.20 %
Dowjones PTS
21 812.09
-0.40 %
5 851.78
-0.37 %
Nikkei PTS
19 353.77
-0.42 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube
palmarès CAC 40
Axa 24.890 EUR +1.08 %
Essilor International 106.050 EUR +0.95 %
BNP Paribas 64.620 EUR +0.70 %
Engie 14.410 EUR +0.66 %
Vivendi 19.010 EUR -0.34 %
Peugeot 18.070 EUR -0.36 %
TechnipFMC 21.690 EUR -0.37 %
Carrefour 20.245 EUR -1.65 %
CAC 40
: 5 135.31 PTS +0.39 %
Infos d'Experts - Bourse Direct
MORNING MEETING

Infos d'Experts

Le rebond de mardi n’a pas été suivi

La séance de ce mercredi n’aura pas permis de tirer plus d’enseignements dans un marché qui a tenté d’étendre le rebond de la veille mais sans réel succès. Au fixing, l’indice parisien a terminé en baisse de 0.32 % à 5115.39 dans un faible volume de 2.397 MDE.

Les points sur le future septembre sont, à la hausse, 5155, 5178, 5190-5215, 5250 (très sensible), 5275(résistance mensuelle), 5346.50 (fort), 5383 (double top), 5395 (réplique nuage) puis 5440 voire 5453 (cible trimestrielle)  et à la baisse, 5102, 5085 (gap horaire du 22.08), 5049.50, 5046, 5030 (Cible MT sur le cash), 5016 (fort), 4969 (pied du Gap du 24 avril) puis 4927 voire 4894 (cible de MT sur le future).

En base 14 heures, la tendance conservera un biais négatif < 5178 et surtout < 5159.

La publication en matinée d’indicateurs économiques encourageants en Europe n’a produit qu’un infime effet positif sur les marchés, la tentative d’une extension haussière dans le sillage du rebond de la veille aura surtout été bloquée dans sa progression par le manque flagrant de volume (+ haut à 5149.08 sur le cash). Il n’y a plus qu’à espérer que la fin de semaine soit plus dynamique à l’occasion du rendez-vous des banquiers centraux à Jackson Hole mais la plupart des spécialistes n’attendent rien de particulier. Du coup, le CAC40 n’a pas réussi à se maintenir au-dessus de la MM20 jours située à 5129 sur le future septembre (+ haut de séance à 5148.50), ce qui écarte la perspective d’un pull back vers 5200 (partie haute du range), scénario remis en cause sous 5102. A noter que les indicateurs techniques en base journalière en avait fait de même en revenant à proximité de leur médiane pour de nouveau décliner en fin de séance.

Comme indiqué sur le graphique de la veille, l’évolution des prix à moyen terme mis en rapport avec les événements importants à venir démontre assez clairement que les prochains temps forts auront lieu mi-septembre voire mi-octobre, c’est pourquoi nous avions précisé qu’il ne faut rien attendre de très particulier d’ici la fin du trimestre. Avec des problématiques assez différentes et notamment sous l’aspect politique, la BCE et la FED communiqueront certes les 7 et 20 septembre mais aucune nouvelle décision n’est attendue, la faute à D. Trump qui de tout évidence bouleverse de plus en plus l’environnement économique et de ce fait complique l’action des banques centrales au moment où les lois budgétaires doivent être définies.

Structurellement, on ne constate aucun changement à court terme, il faudra donc s’en remettre aux catalyseurs à venir.

Dans le meilleur des cas, l’indice parisien resterait borné entre la MM20 jours et 20 semaines (5140/5215 sur le cash), ce qui lui conférera un biais neutre, le temps d’attendre puis d’ouvrir une éventuelle période d’anticipations spéculatives piégeuses en amont des banques centrales. Néanmoins, il parait difficile d’envisager le débordement de 5250.

Dans un autre cas de figure, la décrue se poursuivrait de façon lancinante, ce qui serait l’occasion de se repositionner à l’achat sur des niveaux plus appropriés et notamment entre 5030 et la MM200 jours placée actuellement à 4931. Il est clair que revenir au plus près de cette ligne de tendance serait l’idéal, moyenne de prix qui n’a plus été enfoncée en clôture depuis le 4 août 2016. Dans ce sens, nous écartons l’éventualité d’une rupture nette de 4894 (meilleur niveau de retracement à moyen terme sur le future septembre).

En stratégie,  il faut continuer de cumuler les écarts, l’automne sera à notre avis bien plus dynamique. Au plus près, on surveillera la zone 5049/5155. Le débordement de 5178 pourrait permettre de toucher la zone 5200/5230. La perte de 5102 motiverait le comblement d’un Gap horaire à 5085 et d’atteindre éventuellement la zone 5049/5016 dans la foulée.
 

L'actualité en vidéo

Manifestation à Casablanca, au Maroc contre les violences sexuelles à l'encontre des femmes ( STRINGER / AFP )Près de 300 personnes ont manifesté mercredi à Casablanca pour dénoncer l'agression sexuelle collective dont a été victime une jeune femme dans la métropole économique du Maroc, une affaire qui a profondément choqué l'opinion publique. "L'habit ne fait pas le viol! Nous…

Publié le 23/08/2017

Les secours autour du corps d'un homme coincé sous le toit d'un bâtiment détruit à Arhab,…

Publié le 23/08/2017

Le président angolais Jose Eduardo dos Santos sur le point de glisser son bulletin dans…

Publié le 23/08/2017

Le président français Emmanuel Macron, le 23 août 2017 à Salzbourg en Autriche ( Bertrand…

L'actu infos d'experts

RENAULT, pole position en vue

Après une mondialisation réussie, le PDG Carlos Goshn…
Morning Meeting
01082017
Infos d'experts

Bénéficiez de l'offre de bienvenue, jusqu'à 3 mois offerts !

Bourse Direct vous propose son service d'aide à la décision : " Infos d'Experts " spécialement conçu pour vous accompagner dans vos stratégies d'investissement.

Divertissement

Publié le 24/08/2017

Le rappeur Joey Bada$$ le 10 mai 2017 à New York ( Nicholas Hunt / GETTY IMAGES NORTH…

Publié le 24/08/2017

Le réalisateur Alain Berberian pose le 11 mars 2005 à Deauville (France) ( JEAN-PIERRE MULLER…

Publié le 23/08/2017

Taylor Swift à Austin, aux Etats-Unis, le 22 octobre 2016 ( SUZANNE CORDEIRO / AFP/Archives )La…

CONTENUS SPONSORISÉS