Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 103.78 PTS
+0.79 %
8 055.00
+0.9 %
SBF 120 PTS
6 119.08
+0.7 %
DAX PTS
18 058.00
+1.1 %
Dow Jones PTS
38 239.98
+0.67 %
17 210.89
+1.02 %
1.066
+0.05 %

Wall Street tient le choc, après les statistiques

| Boursier | 292 | Aucun vote sur cette news

Wall Street résiste pour l'heure ce jeudi, suite à une batterie de statistiques outre-Atlantique comprenant un nouvel indicateur décevant d'inflation...

Wall Street tient le choc, après les statistiques
Credits Reuters

Wall Street résiste pour l'heure ce jeudi, suite à une batterie de statistiques outre-Atlantique comprenant un nouvel indicateur décevant d'inflation. Le S&P 500 fléchit de 0,28% à 5.151 pts, le Dow Jones de 0,14% à 38.991 pts et le Nasdaq de 0,14% à 16.156 pts. Nvidia est orienté en repli, tandis qu'Apple remonte un peu sur des annonces positives de Foxconn. Les chiffres du jour comprennent les ventes de détail US et l'indice des prix à la production, alors que les marchés avaient rappelons-le réagi favorablement avant-hier à des chiffres pourtant mitigés de l'inflation américaine des prix à la consommation pour le mois de février.

Les opérateurs surveillent toujours de très près le dossier Nvidia (-2,7%), très volatil après les records historiques inscrits en séance vendredi.

Le Bitcoin s'affiche autour des 71.700$ ce jour, en progression de près de 6% sur une semaine. Sur le Nymex, le baril de brut WTI avance de 2% à 81,3$. L'once d'or consolide de 0,7% à 2.166$. L'indice dollar gagne 0,4% face à un panier de devises de référence.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux Etats-Unis, les ventes de détail pour le mois de février 2024 se sont affichées en augmentation de 0,6% en comparaison du mois antérieur, contre +0,7% de consensus. Hors automobile, elles ont augmenté de 0,3% contre 0,4% de consensus de marché. Hors automobile et essence, en revanche, les ventes ont progressé de 0,3%, un peu plus que prévu.

Les chiffres de l'inflation des prix à la production ont également désagréablement surpris, puisque l'indice des prix à la production a augmenté de 0,6% en février, en comparaison du mois précédent, contre 0,3% de consensus et 0,3% un mois avant - soit une hausse de 1,6% sur un an en février contre 1,1% de consensus. Hors alimentaire et énergie, l'indice des prix à la production a augmenté de 0,3% par rapport au mois antérieur contre 0,2% de consensus. Sur un an, l'indice hors alimentaire et énergie progresse de 2%.

Enfin, les inscriptions hebdomadaires américaines au chômage pour la semaine close le 9 mars se sont établies au nombre de 209.000, contre 218.500 de consensus FactSet et 210.000 une semaine auparavant, en lecture révisée.

Selon le rapport du jour, les stocks des entreprises aux Etats-Unis pour le mois de janvier 2024 sont ressortis stables en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus de marché et +0,3% pour la lecture révisée du mois antérieur.

Enfin, demain, pour la journée des Quatre Sorcières, les investisseurs suivront l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York du mois de mars (consensus -8), les prix à l'import et à l'export du mois de février, les chiffres de la production industrielles de février (consensus stable), et l'indice préliminaire du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan pour le mois de mars (consensus 77,4).

Selon l'outil FedWatch, la probabilité que la Fed laisse ses taux inchangés au plus haut de plus de 20 ans le 20 mars, entre 5,25 et 5,50%, à l'occasion de sa prochaine réunion monétaire, se situe à 99%. La probabilité d'un statu quo supplémentaire le 1er mai, à l'occasion de la réunion suivante, atteint 91%. La probabilité d'une première baisse des taux le 12 juin reste conséquente, mais la 'proba' de statu quo en juin remonte à 38% suite à l'indice des prix à la production...

Les responsables de la Fed ne se sont pas exprimés cette semaine, du fait de la 'quiet period' précédant la réunion monétaire du 20 mars. Néanmoins, Janet Yellen, Secrétaire américaine au Trésor, qui n'est pas tenue par cette obligation, a livré quelques commentaires hier en écartant l'idée d'un scénario de stagflation et en envisageant une baisse progressive de l'inflation américaine.

Parmi les grandes banques d'affaires de la place, notons que Bank of America vient de relever son estimation de bénéfice par action 2024 sur le S&P 500 à 250$, contre 235$ auparavant. Goldman Sachs précise pour sa part que les actifs à risque devraient continuer de progresser, tirés par une forte croissance économique aux Etats-Unis et un ralentissement de l'inflation. Enfin, s'exprimant à l'occasion d'un sommet australien, le patron de JP Morgan, Jamie Dimon, a indiqué qu'il ne pensait pas que la Fed devrait commencer à réduire ses taux en juin.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street, Lennar et UiPath ont publié hier soir leurs résultats financiers trimestriels, tandis que les firmes Adobe (après bourse), Dollar General, Ulta Beauty (après la clôture), Wheaton Precious Metals et Dick's Sporting Goods annoncent ce jeudi. Jabil publie enfin vendredi.

Les valeurs

Dollar General (-5%), le détaillant discount américain, a annoncé pour le quatrième trimestre des ventes en recul de 3,4% à 9,9 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires annuel de 38,7 milliards. A magasins constants, l'activité a progressé de 0,7% sur le dernier trimestre de l'exercice. Le bénéfice dilué trimestriel par action a chuté de 38% à 1,83$. Ainsi, le groupe a dépassé les attentes sur le trimestre clos avec la hausse du trafic. Les perspectives sont par ailleurs solides, le groupe tablant sur une croissance à comparable de 2 à 2,7% sur l'année entamée, contre 1,4% de consensus.

Lennar (-5%), le constructeur immobilier américain, a annoncé pour son premier trimestre fiscal clos en février 2024 des revenus de 7,3 milliards de dollars en croissance de 13% en glissement annuel, mais inférieurs au consensus qui se situait à environ 7,4 milliards. Le bénéfice ajusté par action a été de 2,57$, contre 2,12$ sur la période correspondante, l'an dernier, et 2,21$ de consensus. Le bénéfice net du groupe de Miami a progressé de 21% à 719 millions de dollars, alors que le bénéfice par action a donc augmenté de 25%. Les commandes nouvelles ont progressé de 28% à 18.176 logements. Les livraisons trimestrielles avaient quant à elles augmenté de 23% à 16.798 unités. Le groupe profite donc d'une demande soutenue en nouveaux logements et d'une offre historiquement basse. Sur le trimestre entamé, Lennar table sur des livraisons allant de 20.900 à 21.300 unités.

UiPath (-7%), qui se présente comme le leader de la RPA et de l'automatisation et met l'accent sur ses activités liées à l'intelligence artificielle, a publié hier soir à Wall Street des résultats supérieurs aux attentes. Le groupe cher à Cathie Wood a dévoilé pour son quatrième trimestre un bénéfice ajusté par action de 22 cents, contre 15 cents un an avant et 15 cents de consensus. Les revenus trimestriels ont totalisé 405 millions de dollars (+31%), soit 6% de plus que le consensus. Le free cash flow ajusté atteint 146 millions de dollars. Pour le premier trimestre fiscal 2025 juste entamé, les revenus sont attendus entre 330 et 335 millions de dollars, pour un bénéfice opérationnel ajusté de 55 millions de dollars. Sur l'ensemble de l'exercice, les revenus sont anticipés entre 1,555 et 1,56 milliard de dollars, alors que le bénéfice opérationnel ajusté est anticipé à 295 millions environ.

Fisker, le petit constructeur américain de voitures électriques, décroche de 50% à Wall Street. Le groupe aurait engagé des conseillers financiers et des avocats pour préparer une potentielle inscription en faillite, selon le Wall Street Journal, citant des sources proches de la question. Le groupe a eu du mal à accroître ses ventes dans un contexte de demande stagnante de véhicules électriques aux États-Unis et a émis le mois dernier un avertissement de continuité d'exploitation, rappelle le journal. Dans son rapport sur les résultats du quatrième trimestre publié en février, Fisker a ainsi déclaré qu'il existait des doutes substantiels quant à sa capacité à poursuivre ses activités... À l'époque, Fisker disait être en discussion avec un investisseur existant sur la possibilité d'investir davantage dans l'entreprise pour la maintenir à flot. Le constructeur avait aussi annoncé qu'il réduirait ses effectifs de 15%.

Apple (+1%) gagne un peu de terrain à Wall Street ce jeudi, alors que le géant taïwanais Foxconn, son fournisseur majeur, a indiqué qu'il anticipait une progression significative de ses revenus en 2024, sur fond de demande accrue pour les produits d'intelligence artificielle. Le management de Foxconn avait auparavant fourni des prévisions beaucoup plus prudentes pour 2024. Le groupe a également annoncé pour son quatrième trimestre des résultats supérieurs aux anticipations de marché, réalisant sur la période un bénéfice net en croissance de plus de 30% à 53,1 milliards de dollars de Taïwan, soit environ 1,7 milliard de dollars US. Un an auparavant, à la même période, ce bénéfice ressortait à 40 milliards de dollars de Taïwan.

Sur ce quatrième trimestre, les smartphones et autres produits d'électronique de consommation ont représenté 58% des revenus, tandis que le cloud et les produits de réseaux comprenant les serveurs (en vive hausse avec l'IA) ont représenté environ un cinquième des ventes. Le groupe envisage un léger repli de ses revenus sur le premier trimestre, mais la tendance devrait être ensuite nettement plus positive, puisque Foxconn table donc sur une augmentation significative des revenus sur l'ensemble de l'année.

SentinelOne, groupe américain de cybersécurité, décroche de 12% à Wall Street ce jeudi sur une guidance jugée trop courte, et malgré des résultats quant à eux supérieurs aux attentes de marché pour son quatrième trimestre fiscal juste clos. Sur le trimestre clos, les revenus ont augmenté de 38% à 174 millions de dollars. Le revenu annuel récurrent a progressé de 39% à 724 millions. Les revenus du premier trimestre fiscal 2025 sont attendus voisins de 181 millions de dollars, alors que la guidance annuelle va de 812 à 818 millions.

Under Armour (-12%), le détaillant en chaussures, vêtements et accessoires sportswear, a annoncé le retour de son fondateur Kevin Plank en tant que directeur général, dans un environnement économique assez tendu. Le titre rechute ce jour sur cette nouvelle inattendue, la directrice générale Stephanie Linnartz quittant par conséquent ses fonctions. Plank, qui contrôle 65% des droits de vote du détaillant, devient son quatrième directeur général en quatre ans.

Tesla (-2%) reste sans relief à Wall Street ce jour, alors que la firme UBS vient à son tour de réduire son objectif de cours sur le dossier du géant des voitures électriques, sur fond d'inquiétudes concernant les livraisons et la demande.

MicroStrategy (-4%) entend lever encore plus de fonds par une nouvelle offre d'obligations convertibles de 500 millions de dollars aux investisseurs institutionnels. Pour la deuxième fois ce mois, le groupe de l'insatiable Michael Saylor va donc lever des capitaux afin d'acquérir encore plus de Bitcoin ! La nouvelle offre porte sur des obligations convertibles d'échéance 2031. Le groupe vient déjà de boucler une émission de 800 millions de dollars en obligations seniors convertibles d'échéance 2030 et d'acquérir dans le même temps 12.000 Bitcoin supplémentaires pour environ 822 millions de dollars. Ainsi, MicroStrategy, principal détenteur 'corporate' de Bitcoin, possède maintenant 205.000 Bitcoin, ce qui représente un montant de près de 15 milliards de dollars sur les cours du jour.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mardi 16 avril 2024 au lundi 22 avril 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 avril 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/04/2024

Wall Street, après une semaine boursière particulièrement difficile pour la cote technologique, s'est un peu redressé lundi, le S&P 500 s'adjugeant...

Publié le 22/04/2024

Wall Street, après une semaine boursière particulièrement éprouvante pour la cote technologique, se redresse légèrement ce lundi, le S&P 500...

Publié le 22/04/2024

Wall Street, après une semaine boursière particulièrement éprouvante pour la cote technologique, se redresse légèrement ce lundi, le S&P 500...

Publié le 22/04/2024

Une actualité économique et financière fournie

Publié le 19/04/2024

Le marché américain termine la semaine en ordre dispersé...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2024

La Bourse de New York a enregistré un début de semaine dans le vert, à la faveur du rebond de Nvidia et de l'apaisement des craintes au Moyen-Orient. 

Publié le 23/04/2024

Sur le plan statistique : France : 9H15 Indice PMI manufacturier en avril (46,9 attendu après 46,2) 9H15 Indice PMI services en avril (48,9 attendu après 48,3)…

Publié le 23/04/2024

L'Oréal gagne 0,7% à 443 euros ce mardi, alors que HSBC conserve le dossier avec un objectif de cours ajusté de 410 à 420 euros...

Publié le 23/04/2024

Sodexo revient à 78 euros ce mardi, alors qu'AlphaValue reste à l'achat sur le dossier en visant un cours de 91,10 euros, aidé par une bonne première...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

Séjour Coaching
2 jours All Inclusive

Découvre notre séjour coaching immersif
au château de Villiers-le-Mahieu