Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 965.56 PTS
-1.56 %
7 927.50
-1.48 %
SBF 120 PTS
6 025.03
-1.43 %
DAX PTS
17 849.37
-1.32 %
Dow Jones PTS
37 874.74
-1.52 %
17 249.26
-1.58 %
1.069
-0.04 %

Wall Street se redresse légèrement, Trump Media s'enflamme

| Boursier | 142 | Aucun vote sur cette news

Wall Street progresse légèrement ce mardi, récupérant rapidement suite à sa correction de la veille sous le poids des GAFA et d'Intel...

Wall Street se redresse légèrement, Trump Media s'enflamme
Credits Reuters

Wall Street progresse légèrement ce mardi, récupérant rapidement suite à sa correction de la veille sous le poids des GAFA et d'Intel. Le S&P 500 reprend 0,21% à 5.229 pts, le Dow Jones 0,19% à 39.390 pts et le Nasdaq 0,23% à 16.422 pts. La semaine sera brève, Wall Street est fermé vendredi, mais comprendra de nombreuses interventions de responsables de la Fed, ainsi que quelques statistiques marquantes. Jerome Powell, patron de la Fed, intervient encore vendredi...

Sur le Nymex, le baril de brut WTI consolide de 0,1% à 81,9$. L'once d'or gagne 0,3% à 2.184$. L'indice dollar fléchit de 0,3% face à un panier de devises. Le Bitcoin prend 2% environ sur 24 heures à 70.226$.

Hier, les ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour le mois de février sont ressorties au nombre de 662.000, contre 680.000 de consensus FactSet et 664.000 pour la lecture révisée du mois antérieur. L'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de février est ressorti à +0,05, contre -0,4 de consensus FactSet et -0,54 un mois auparavant, en lecture révisée.

Raphael Bostic, le patron de la Fed d'Atlanta, campe sur ses positions très prudentes et n'anticipe qu'une seule baisse des taux des 'fed funds' cette année, contre trois ajustements en baisse, en moyenne, pour ses collègues. Bostic prévient du risque d'un assouplissement monétaire prématuré. Il ajoute que la baisse des taux débutera probablement plus tard qu'il ne l'avait auparavant anticipé. Il prévoit un ralentissement graduel de l'économie et de l'inflation. Il affirme également que "nous nous trouvons toujours dans une économie pandémique". Austan Goolsbee, le président de la Fed de Chicago, cité par Bloomberg, prévoit pour sa part trois baisses de taux cette année, mais ajoute qu'il est encore nécessaire d'observer des progrès sur le front de l'inflation. Lisa Cook, gouverneure de la Fed, a indiqué dans un discours à Harvard que le fait de réduire les taux trop tôt pourrait faire courir le risque d'un enracinement de l'inflation, tandis que "couper" trop tard pourrait nuire à l'économie. Elle estime qu'une approche prudente de politique monétaire pourra assurer la voie vers un retour de l'inflation à 2%...

Ce mardi, les commandes de biens durables aux Etats-Unis pour le mois de février 2024 sont ressorties en augmentation de 1,4% en comparaison du mois antérieur, contre +1% de consensus de place et -6,9% en lecture révisée, un mois avant. Hors transport, les commandes ont progressé de 0,5% en comparaison du mois précédent, contre +0,6% de consensus et -0,4% pour la lecture révisée du mois de janvier.

Les opérateurs surveillent aussi les indices des prix des maisons S&P Case-Shiller et FHFA (+0,1% pour le Case-Shiller '20 City' ajusté de janvier en comparaison du mois antérieur et +6,6% sur un an hors ajustement ; +6,3% sur un an pour l'indice FHFA).

L'indice manufacturier régional de la Fed de Richmond pour le mois de mars 2024 s'est affiché à -11, contre -5 un mois avant et -4 de consensus de place.

L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board pour le mois de mars s'est affiché à 104,7, contre un consensus FactSet de 107 et un niveau de 104,8 un mois auparavant, en lecture révisée.

Le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains pour la semaine close au 22 mars sera connu mercredi. Christopher Waller de la Fed intervient le même jour.

Jeudi, l'actualité sera chargée, avec les chiffres révisés du PIB américain pour le quatrième trimestre, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close le 23 mars, l'indice manufacturier PMI de Chicago, l'indice du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan, l'indice des promesses de ventes de logements, ainsi que l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City.

Vendredi, enfin, les investisseurs surveilleront l'indice d'inflation dans le cadre de la publication du rapport sur les revenus et dépenses des ménages. La balance du commerce international de biens sera aussi dévoilée. Jerome Powell agrémentera également la journée... Wall Street sera néanmoins fermé vendredi pour le Vendredi Saint - mais ouvert ensuite pour le lundi de Pâques.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street cette semaine, McCormick et GameStop publient ce mardi. Cintas, Paychex, Carnival, Rumble et Jefferies annoncent mercredi. Walgreens Boots Alliance publie jeudi.

Alors que le S&P 500 gagne 10% environ cette année, certains stratèges comme ceux de JP Morgan et Morgan Stanley, se montrent plus prudents et jugent que les valorisations élevées seront difficiles à justifier si elles ne s'accompagnent pas d'une amélioration significative des bénéfices des entreprises. La saison des publications financières du premier trimestre débutera dans deux semaines environ et sera donc d'une importance majeure, alors que l'euphorie dans le segment de l'intelligence artificielle et les anticipations de baisse des taux ont soutenu pour l'heure les marchés.

Les valeurs

UPS (-4%). Le géant des livraisons a indiqué qu'il s'attendait à des revenus de 108 à 114 milliards de dollars en 2026, tandis que le consensus se situait à 102 milliards de dollars. En janvier, le groupe disait prévoit une réduction des coûts d'un milliard de dollars. Il ajoutait qu'il ne s'attendait pas à une amélioration des conditions d'activité avant le deuxième semestre 2024. UPS précise ce jour qu'il s'attend à des économies totales de 3 milliards de dollars pour la fin de l'année 2028. Le management espère un retour à la croissance de l'industrie durant l'année.

Lucid Motors (-3%), le constructeur américain de véhicules électriques, a obtenu une injection de liquidités d'un milliard de dollars d'Ayar Third Investment Co., son principal soutien financier, filiale du Public Investment Fund d'Arabie saoudite. Il s'agit d'un investissement sous forme de placement privé en titres préférentiels convertibles. Il s'agit donc d'une nouvelle relativement positive pour le groupe, alors que certains s'interrogeaient sur le maintien du support du PIF saoudien au constructeur américain de VE.

Fisker (-57% OTC), le petit constructeur américain de véhicules électriques, décrochait de 28% supplémentaires à Wall Street hier lundi avant une suspension de son cours. Le titre perd 95% de sa valeur depuis le début de l'année, et le New York Stock Exchange vient d'annoncer sa décision de radier le dossier. Le groupe a indiqué que les discussions avec un "grand constructeur" automobile en vue d'un accord potentiel n'avaient pas abouti. Fisker ne sera pas non plus en mesure de remplir une condition de clôture liée à sa tentative de lever jusqu'à 150 millions de dollars par émission d'obligations convertibles, après avoir manqué un paiement d'intérêts. En bref, Fisker n'a jamais été aussi proche d'une faillite, ses options semblant désormais extrêmement réduites.

Microsoft (stable) fait évoluer son management, alors que le groupe de Satya Nadella accélère son offensive dans l'intelligence artificielle. Mikhail Parakhin, responsable du moteur de recherche Bing et des activités de publicité, quittera ces fonctions et cherchera un nouveau poste, une semaine après que le géant du logiciel a nommé Mustafa Suleyman pour superviser le travail sur l'intelligence artificielle grand public, chapeautant au passage Parakhin.

Parakhin, qui était directeur général de la publicité et des services Web, rapportera au directeur de la technologie Kevin Scott tout en cherchant son prochain rôle, a déclaré Microsoft, cité par Bloomberg. Parakhin a également supervisé certaines parties de l'activité logiciels Windows. Ce travail sera confié à Pavan Davuluri, qui supervisait le hardware et le reste de Windows. Davuluri gèrera désormais tout le hardware Windows et Surface, rapportant au vice-président exécutif Rajesh Jha. Bloomberg cite à ce propos un courriel adressé par Jha hier lundi au personnel. Le message n'a pas spécifié si Parakhin allait quitter Microsoft ou prendre de nouvelles fonctions au sein du groupe.

Trump Media & Technology Group entité fusionnée née du rapprochement de Digital World Acquisition et de Trump Media, qui détient donc le réseau social Truth Social de Donald Trump, s'enflamme de plus de 40% pour sa première séance sur le Nasdaq ce jour, sur les 72$ pour une valorisation évaluée à près de 10 milliards de dollars ! La SPAC Digital World Acquisition s'était envolée déjà hier soir de 35,2%. Les opérateurs avaient ainsi salué le rapprochement de "DWAC" avec la firme de médias sociaux de Donald Trump, Trump Media & Technology, propriétaire de la plateforme Truth Social.

L'ex-président des Etats-Unis détient une participation de près de 60% dans l'entité combinée, qui débute donc ses cotations ce mardi sur le Nasdaq sous le symbole "DJT". La base de valorisation de l'entité fusionnée était de l'ordre de 6 milliards de dollars, mais se rapproche donc désormais des 10 milliards. La fusion, en préparation depuis quelques années, s'est heurtée à plusieurs obstacles en cours de route, notamment des allégations de délit d'initié, mais le deal se concrétise donc enfin et pourrait donc rapporter à l'ancien président une énorme manne, au moment même où ses liquidités et sa valeur nette étaient remises en question.

Le titre DWAC a réagi à retardement à l'annonce de l'approbation du rapprochement par les actionnaires, puisqu'il avait initialement plongé vendredi de 14%. Mais c'était sans compter sur l'aspect "meme stock" du dossier, qui a aussi vite flambé. Désormais, c'est le titre Trump Media qui semble bénéficier de cet engouement assez peu rationnel, sans rapport du moins avec les résultats financiers du groupe. L'entité combinée sera dirigée par Devin Nunes, qui avait précédemment quitté le Congrès pour prendre la direction générale de Trump Media. Eric Swider, CEO de Digital World Acquisition, deviendra administrateur du nouvel ensemble...

McCormick (+10%), géant américain des assaisonnements et épices, bondit à Wall Street après les comptes. Sur le premier trimestre fiscal clos fin février, les ventes ont progressé (+3%) avec la hausse des prix. Le bénéfice opérationnel a grimpé à 234 millions contre 199 millions un an avant. Le bénéfice ajusté par action a été de 63 cents contre 59 cents sur la période correspondante, l'an dernier. Pour son exercice 2024, le groupe confirme ses estimations en termes de ventes, de profit opérationnel et de bénéfice ajusté par action.

Dell Technologies (+2%) a indiqué son intention de réduire ses effectifs et dépenses. Au début du mois de février, le groupe comptait 120.000 employés contre 126.000 un an avant. Les embauches externes seront limitées et les effectifs actuels réorganisés, a précisé le géant informatique, qui avait donc déjà supprimé l'an dernier plus de 6.000 postes.

Krispy Kreme, le géant du donut, s'envole de 26% à Wall Street sur l'annonce de l'extension de son accord de partenariat avec le leader de la restauration rapide McDonald's.

Ford Motor (stable) maintient ses perspectives ce jour. L'Ebit ajusté annuel est anticipé entre 10 et 12 milliards de dollars, alors que le free cash flow est attendu entre 6 et 7 milliards de dollars. Les dépenses de capitaux sont attendues entre 8 et 9,5 milliards de dollars. Les comptes du premier trimestre fiscal sont attendus le 24 avril.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 18 avril 2024 au mercredi 24 avril 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 avril 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/04/2024

Correction en vue sur la place américaine

Publié le 24/04/2024

Wall Street s'est affichée hésitante mercredi, malgré les sursauts de Tesla et de Boeing...

Publié le 24/04/2024

Wall Street s'affiche un peu plus incertain néanmoins, après deux jours de sursautng...

Publié le 24/04/2024

Wall Street poursuit son rebond ce mercredi, soutenu cette fois par Tesla et Boeing...

Publié le 23/04/2024

Wall Street a poursuivi son rebond mardi entamé la veille, alors que la place américaine avait lourdement corrigé la semaine dernière avec notamment...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2024

Après 3 semaines de baisse, les grands indices ont tous formé des rebonds de plus de 3 % pour se replacer, de façon harmonieuse, sur des niveaux charnières. Les niveaux pourraientêtre mis à…

Publié le 25/04/2024

La Bourse de New York a clôturé en ordre dispersé, alors que les investisseurs digèrent une nouvelle avalanche de résultats d'entreprises. 

Publié le 25/04/2024

(Zonebourse.com) Le titre Nike, Inc. suit une dynamique baissière sur le court terme sous la résistance des 101.36 USD. Néanmoins la pression vendeuse donne des premiers signes…

Publié le 25/04/2024

Au premier trimestre 2024, les ventes de Newmont s'élèvent à 4,02 milliards de dollars contre 2,67 milliards de dollars il y a un an à la même période. Sur les trois premiers mois de l'année…

Publié le 25/04/2024

Au premier trimestre 2024, les ventes de Caterpillar se sont élevées à 15,8 milliards de dollars, à peu près au même niveau qu'au premier trimestre 2023, en raison de la baisse du volume des…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WELCOME DAYS

Assurance Vie

Jusqu'à
170€ DE PRIME OFFERTE*

Découvrir

*Voir conditions