Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 795.22 PTS
+0.34 %
7 822.0
+0.39 %
SBF 120 PTS
5 893.96
+0.25 %
DAX PTS
17 068.43
-0.14 %
Dow Jones PTS
38 563.80
-0.17 %
17 546.10
-0.79 %
1.081
0. %

Wall Street retombe, avec Nvidia, Alphabet et Meta

| Boursier | 338 | 1 par 1 internautes

Wall Street est orienté en forte baisse ce lundi avec les 'Magnificent Seven', le S&P 500 fléchissant de 0,96% à 4...

Wall Street retombe, avec Nvidia, Alphabet et Meta
Credits iStock

Wall Street est orienté en forte baisse ce lundi avec les 'Magnificent Seven', le S&P 500 fléchissant de 0,96% à 4.550 pts, le Dow Jones de 0,45% à 36.083 pts et le Nasdaq de 1,59% à 14.076 pts. La place américaine consolide fortement, alors que le mois de novembre s'est soldé par un copieux rebond des principaux indices sur fond d'espoirs de pic des taux, d'inflation contrôlée et d'atterrissage économique en douceur - ce qui peut sembler optimiste. Jerome Powell, le patron de la Fed, a tenté de tempérer un peu les ardeurs des marchés vendredi en signalant que le travail n'était pas terminé et que la banque centrale était encore susceptible de relever les taux selon les données nouvelles, mais les opérateurs gardent en tête un scénario plutôt positif qui pourrait même permettre un début d'assouplissement monétaire dès la fin du premier trimestre 2024...

Sur le Nymex, le baril de brut WTI se stabilise à 74,1$. L'once d'or perd 2,2% à 2.043$. L'indice dollar gagne 0,5% face à un panier de devises. Le rendement du T-Bond à 2 ans s'affiche à 4,65%, contre 4,29% sur le 10 ans et 4,45% sur le 30 ans.

Sur le front économique outre-Atlantique, les commandes industrielles américaines du mois d'octobre 2023 se sont établies en retrait de 3,6% en comparaison du mois antérieur, à comparer à un consensus de place de -2,6% et à une lecture révisée à +2,3% pour le mois de septembre. La précédente lecture de septembre était de +2,8%.

Demain, les investisseurs surveilleront l'indice PMI composite américain final et l'ISM des services du mois de novembre, ainsi que le rapport JOLTS sur les ouvertures de postes du mois d'octobre. Le rapport d'ADP sur l'emploi privé du mois de novembre, la balance du commerce international des biens et services, ainsi que les chiffres de la productivité trimestrielle et le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques, seront révélés mercredi. Les inscriptions hebdomadaires au chômage, les stocks de grossistes et les chiffres du crédit à la consommation sont attendus jeudi.

Enfin, les marchés suivront vendredi le rapport mensuel gouvernemental américain sur la situation de l'emploi du mois de novembre, ainsi que l'indice préliminaire du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan pour décembre.

Dans l'actualité des entreprises, Uber va intégrer le S&P 500, avec Jabil et Builders FirstSource. GitLab publiera ce soir ses résultats financiers trimestriels.

AutoZone, J.M. Smucker, Toll Brothers et Box Inc, annonceront mardi leurs derniers comptes. Brown-Forman, Veeva, Campbell Soup, Chewy, Braze et C3.ai, publieront mercredi. Broadcom, Lululemon Athletica, Dollar General, The Cooper Companies, DocuSign et Ciena, seront de la partie jeudi. Hello Group et Johnson Outdoors annonceront enfin vendredi.

Les valeurs

Uber prend 5% à Wall Street, sur ses sommets historiques. S&P Dow Jones Indices a annoncé plusieurs modifications apportées aux indices S&P 500, S&P MidCap 400 et S&P SmallCap 600, changements qui entreront en vigueur avant l'ouverture des marchés le lundi 18 décembre, pour coïncider avec le rééquilibrage trimestriel. "Toutes les sociétés ajoutées au S&P 500 sont plus représentatives de l'espace du marché des grandes capitalisations, toutes les sociétés ajoutées au S&P MidCap 400 sont plus représentatives de l'espace du marché des moyennes capitalisations, et toutes les sociétés ajoutées au S&P SmallCap 600 sont plus représentatives de l'espace du marché des petites capitalisations", ajoute S&P Dow Jones Indices.

Ainsi, Uber Technologies, ainsi que les constituants du S&P MidCap 400 Jabil et Builders FirstSource, remplaceront respectivement Sealed Air, Alaska Air et SolarEdge Technologies dans le S&P 500. Les constituants du S&P SmallCap 600 Rambus et Comfort Systems remplaceront Jabil et Builders FirstSource dans le S&P MidCap 400. Sealed Air, Alaska Air et SolarEdge remplaceront respectivement Orthofix Medical, Rambus et Comfort Systems USA dans le S&P SmallCap 600. En outre, Houlihan Lokey ??et Equitable Holdings remplaceront Topgolf Callaway Brands et Vestis dans le S&P MidCap 400, et Topgolf Callaway Brands et Vestis remplaceront respectivement Clearfield et OneSpan dans le S&P SmallCap 600. Alkermes plc, Armstrong World Industries, National HealthCare Corp. et PJT Partners, remplaceront Community Health Systems, Invesco Mortgage Capital, Avid Bioservices et James River Group Holdings Ltd dans le S&P SmallCap 600.

Les spéculations concernant l'inclusion d'Uber dans l'indice large américain se confirment donc. Cela poussera les gestions indicielles à pondérer leurs positions en conséquence sur le dossier, déjà plutôt bien loti cette année avec une performance boursière de près de 130% !

Alaska Air (-15%) a annoncé hier dimanche l'acquisition programmée du groupe Hawaiian Holdings (+179%) pour 1,9 milliard de dollars dette comprise. Alaska Air déboursera 18$ par titre de sa proie en cash, alors que le titre Hawaiian avait clôturé à seulement 4,86$ vendredi sur le Nasdaq. La prime atteint ainsi 270% ! Alaska Air note que l'accord valorise Hawaiian à 0,7 fois ses revenus annuels, ce qui ressort encore très inférieur à la moyenne sectorielle de 1,7 fois. Les économies annuelles anticipées sont chiffrées à 235 millions de dollars au moins. Alaska Air avait approché Hawaiian durant l'été pour discuter d'un rapprochement, croit savoir Reuters. Hawaiian a affiché sur les neuf premiers mois de 2023 une perte nette de 159 millions de dollars, contre 190 millions de dollars un an avant.

Spotify (+8%), le géant suédois de la musique en streaming, coté à Wall Street, va réduire ses effectifs de 17% afin de s'ajuster sur une plus faible croissance. Les employés concernés, au nombre d'environ 1.500, seront informés ce lundi et rencontreront les ressources humaines en début de semaine. "Davantage de personnes doivent se concentrer sur la satisfaction de nos principales parties prenantes : les créateurs et les consommateurs", a indiqué le DG et fondateur Daniel Ek, qui veut favoriser les emplois "contribuant à des opportunités ayant un impact réel".

Spotify entend se concentrer sur une structure plus légère qui lui permettra d'être plus stratégique dans la manière dont il réinvestit les bénéfices dans l'entreprise, a ajouté Ek. "Je me rends compte que pour beaucoup, une réduction de cette ampleur semblera étonnamment importante compte tenu du récent rapport sur les bénéfices positifs et de nos performances. Nous avons débattu de réductions plus modestes tout au long de 2024 et 2025. Pourtant, compte tenu de l'écart entre notre objectif financier et nos coûts opérationnels actuels, j'ai décidé qu'une mesure substantielle visant à redimensionner nos coûts était la meilleure option pour atteindre nos objectifs. Même si je suis convaincu qu'il s'agit de la bonne action pour notre entreprise, je comprends également que cela sera incroyablement douloureux pour notre équipe", affirme Ek.

Tesla (-2%). Les ventes de véhicules électriques du groupe fabriqués en Chine ont plongé de 17,8% en novembre, par rapport au même mois de l'année 2022, à 82.432 unités selon la China Passenger Car Association (CPCA). C'est la plus forte correction affichée depuis décembre 2022, lorsque les ventes de VE de Tesla conçus en Chine avaient chuté de 21%. Le groupe avait alors réduit sa production et ses prix pour faire face à la hausse des stocks. Les livraisons de Model 3 et Y fabriqués en Chine ont tout de même augmenté de 14,3% par rapport à celles d'octobre. En comparaison, le concurrent chinois BYD a affiché des livraisons historiques avec 301.378 unités en novembre, en hausse de 31% par rapport à l'année précédente.

Google (Alphabet -3%) aurait reporté le lancement de Gemini, selon 'The Information'. Des personnes ayant connaissance de la question ont déclaré à The Information que le DG du groupe, Sundar Pichai, avait reporté ainsi les événements publics non encore annoncés, concernant le système d'IA, prévus pour la semaine prochaine. En effet, Gemini ne serait pas fiable sur certaines requêtes non fournies en anglais. Les sources ont indiqué à The Information que le lancement serait désormais prévu pour janvier. The Information avait déjà rapporté le 16 novembre que la sortie du grand modèle de langage avait été retardée au premier trimestre.

Virgin Galactic (-17%) trébuche à Wall Street ce lundi, alors que le milliardaire Richard Branson, cité par le Financial Times, a indiqué qu'il n'entendait pas injecter plus de cash dans la firme de voyage spatial.

Coinbase (+5%) et les autres grandes valeurs du secteur des cryptomonnaies bondissent à Wall Street, alors que le Bitcoin a franchi les 40.000$ pour la première fois cette année et s'approche même des 42.000$ désormais. Le gain s'affiche à 6% sur 24 heures et près de 14% sur sept jours pour la reine des devises digitales. En moins de deux mois, le Bitcoin a ainsi progressé de plus de 50%, avec les espoirs d'ETF spot US et l'anticipation d'une politique monétaire moins austère.

Parmi les 'Magnificent Seven', Meta (-3%) trébuche alors que Mark Zuckerberg a cédé des titres pour la première fois en deux ans, suite à un rallye de 170%. Environ 682.000 titres ont été écoulés pour une valeur de 185 millions de dollars en novembre, selon les données compilées par Bloomberg. Nvidia (-3%) cède aussi du terrain sur des ventes d'"insiders" (dirigeants et administrateurs) que le Washington Service évalue à 180 millions de dollars et près de 370.000 titres sur un mois.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mercredi 14 février 2024 au mardi 20 février 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/02/2024

Wall Street corrige ce mardi avec Nvidia, le S&P 500 cédant 0,60% à 4...

Publié le 20/02/2024

Wall Street est attendu en retrait avant bourse ce mardi, le S&P 500 cédant 0,3%, le Dow Jones 0,3% également et le Nasdaq 0,4%...

Publié le 19/02/2024

La Bourse de New York a fini la semaine dans le rouge après la publication d'un indicateur des prix à la production plus fort qu'attendu. 

Publié le 16/02/2024

Le baril de brut WTI s'apprécie de 1,64% à 79,2$. ..

Publié le 16/02/2024

La cote américaine s'affiche très incertaine ce vendredi, sur des inquiétudes grandissantes concernant l'inflation...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance flat à 7768,55 dans un volume de 2,033 MD€.  

Publié le 20/02/2024

La Bourse de Paris a débuté la semaine sans réelle direction en l’absence d’indicateur macroéconomique et de résultats d’entreprises majeurs, alors que Wall Street était fermé pour jour…

Publié le 20/02/2024

Breeze Airways annonce une exploitation commerciale constituée exclusivement d'avions A220 d'ici la fin 2024...

Publié le 20/02/2024

Nomination de Katrin Boström...

Publié le 20/02/2024

A suivre en 2024...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne