Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 167.50 PTS
-0.26 %
8 124.0
-0.17 %
SBF 120 PTS
6 192.19
-0.28 %
DAX PTS
18 704.42
-0.18 %
Dow Jones PTS
40 003.59
+0.34 %
18 546.23
-0.06 %
1.087
+0.04 %

Wall Street remonte encore avant Tesla

| Boursier | 150 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a poursuivi son rebond mardi entamé la veille, alors que la place américaine avait lourdement corrigé la semaine dernière avec notamment...

Wall Street remonte encore avant Tesla
Credits Tesla Motors

Wall Street a poursuivi son rebond mardi entamé la veille, alors que la place américaine avait lourdement corrigé la semaine dernière avec notamment Netflix. Le S&P 500 reprend 1,2% à 5.070 pts, le Dow Jones grimpe de 0,69% à 38.503 pts et le Nasdaq +1,59% à 15.696 pts. L'apaisement relatif des tensions géopolitiques au Moyen-Orient a rassuré quelque peu les investisseurs. En outre, la faiblesse des indices PMI américains a redonné espoir dans de futures baisses de taux de la Fed cette année... La semaine sera encore animée, avec de nombreuses statistiques prévues, mais aussi plusieurs publications trimestrielles essentielles, dont celles des géants technologiques Tesla (mardi soir)... Sur le Nymex, le baril de brut WTI remonte de 1% à 83,55$. L'indice dollar abandonne 0,4% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin grimpe à 66.700$.

L'indice PMI composite américain préliminaire du mois d'avril s'est affiché à 50,9 contre 52,5 de consensus FactSet. L'indice manufacturier préliminaire a été de 49,9 contre 52 de consensus. Il passe donc en zone de contraction sous la barre des 50. L'indice préliminaire des services a été de 50,9 contre 52 de consensus. Les deux sous-indices ainsi que l'indicateur composite ressortent en déclin en comparaison du mois antérieur.

Les ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour le mois de mars 2024 sont ressorties sur un rythme de 693.000 unités selon le rapport du jour, contre un consensus de marché de 670.000 et une lecture révisée de 637.000 un mois auparavant. Notons que la lecture de février est révisée en baisse, puisqu'elle était auparavant de 662.000.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Richmond pour le mois d'avril s'est établi à -7, en territoire de contraction, contre un consensus FactSet de -6 et une lecture de -11 un mois plus tôt.

Les commandes de biens durables et le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains seront dévoilés mercredi. Le PIB américain du premier trimestre, la balance du commerce international de biens, les inscriptions hebdomadaires au chômage, ainsi que les promesses de ventes de logements et que l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City, seront à suivre jeudi. Les revenus et dépenses des ménages ainsi que l'indice d'inflation 'core PCE' seront surveillés vendredi, tout comme l'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan...

Il n'y aura en revanche pas d'intervention de responsables de la Fed cette semaine, à l'approche de la réunion monétaire des 30 avril et 1er mai qui devrait se solder par un nouveau statu quo. D'après l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité est de plus de 95% que la Fed laisse ses taux inchangés dans une fourchette allant de 5,25 à 5,5% le 1er mai. La probabilité d'une fourchette comparable de 5,25-5,5% le 12 juin, à l'issue de la réunion FOMC suivante, se situe à 83%... Elle est fortement remontée suite aux récents chiffres d'inflation laissant craindre un niveau durablement élevé des prix dans un contexte d'économie résiliente. Il est possible toutefois que la Fed soit en mesure de baisser ses taux le 31 juillet, au terme de la réunion suivante, mais la probabilité la plus forte est pour l'heure encore celle d'un statu quo (53% de 'proba' d'une fourchette inchangée sur le taux des fed funds).

Les valeurs

Apple (+0,6%) a affiché une chute de plus de 19% de ses ventes de smartphones en Chine au premier trimestre, selon une étude Counterpoint Research relayée par Reuters. Le concurrent local Huawei, pour sa part, a affiché une très forte croissance de plus de 69% de ses ventes de smartphones en Chine sur la même période. La part de marché d'Apple en Chine a ainsi décliné à 15,7% sur la période contre 19,7% un an avant, tandis que celle du rival Huawei a atteint 15,5% contre 9,3% un an plus tôt.

Nvidia (+3,6%), le colosse des puces graphiques et d'IA regagne encore du terrain après un rebond de 4,3% lundi. Reuters indique que des universités et instituts de recherche chinois auraient récemment obtenu des puces d'IA haut de gamme du groupe de Jensen Huang par l'intermédiaire de revendeurs, et ce en dépit du renforcement en novembre de l'embargo américain sur les exportations de semi-conducteurs. Reuters évoque à ce sujet l'examen "de centaines de documents d'appel d'offres". Ces puces auraient été intégrées dans des produits de Super Micro (+6%), Dell (+6,2%), ainsi que du groupe taïwanais Gigabyte Technology.

Tesla (+1,8%) annoncera ce soir ses trimestriels, après une chute boursière de 43% déjà cette année... Victime d'une rude concurrence, en particulier en Chine, et d'une demande faiblissante, le groupe d'Elon Musk, a annoncé la semaine dernière une réduction de ses effectifs de plus de 10% à l'échelle mondiale. Rappelons que les effectifs du constructeur texan de VE atteignaient plus de 140.000 personnes fin 2023. Tesla a même annoncé ce jour son intention de supprimer 400 emplois dans son usine près de Berlin.
Par ailleurs, le groupe a abaissé encore ses prix en Chine, en Allemagne et en France. Musk a expliqué sur son réseau social X que les prix de Tesla devaient évoluer fréquemment afin de s'adapter à la demande. Le prix du Model 3 première version a été réduit de 3.000 euros à 39.990 euros, selon des données du site internet du groupe relevées hier par Reuters. Le prix du Model 3 en Allemagne est passé quant à lui de 42.990 à 40.990 euros. En Chine, le prix de départ du véhicule a été abaissé de 14.000 yuans (1.930 dollars) pour atteindre 231.900 yuans, note Reuters. Les prix américains des véhicules Model Y, X et S ont été réduits de 2.000$ vendredi. Samedi, Tesla a réduit également le prix de son logiciel d'assistance à la conduite entièrement autonome, passant de 12.000$ aux États-Unis à 8.000$.

Tesla doit donc publier ses comptes mardi soir, après la clôture de Wall Street, ses résultats financiers du premier trimestre. Plus tôt ce mois, le groupe a prévenu d'un recul des livraisons mondiales pour cette période, première baisse en quatre ans reflétant la demande plus faible. Tesla pourrait dévoiler demain une chute de 40% de son profit opérationnel trimestriel, indique Bloomberg. Les revenus devraient décliner quant à eux pour la première fois en quatre ans. Le groupe mise désormais sur son concept de robotaxi autonome, et les investisseurs surveilleront donc demain soir les commentaires de Musk sur le sujet. En attendant, les plans relatifs au véhicule grand public à 25.000$ sont repoussés.

PepsiCo (-2,9%). Le groupe de Purchase a affiché des revenus trimestriels supérieurs aux attentes avec la hausse des prix, en croissance de 2% à 18,3 milliards, avec une solide activité à l'international. Le bénéfice net a progressé de 6% à environ 2 milliards de dollars, tandis que le bénéfice ajusté par action a été de 1,61$ contre 1,52$ de consensus. Les prix moyens ont augmenté de 5% sur la période, en glissement annuel, alors que les volumes organiques ont décliné de 2%.

GE Aerospace (+8,2%) a rehaussé ses prévisions financières de profits, avec la solide demande en équipements pour moteurs d'avions et services. Le groupe table désormais sur un bénéfice opérationnel 2024 allant de 6,2 à 6,6 milliards de dollars. GE a finalisé plus tôt ce mois sa scission en trois compagnies dédiées respectivement à l'aérien, à l'énergie et à la santé. GE Aerospace avait indiqué le mois dernier l'anticipation d'un bénéfice opérationnel de 10 milliards de dollars environ en 2028. Sur le trimestre clos, le bpa ajusté a été de 82 cents contre 65 cents de consensus FactSet.

Danaher (+7,2%) a réalisé au premier trimestre fiscal, clos fin mars, des revenus en recul de 2,5% à 5,8 milliards de dollars et des revenus ajustés en baisse de 4%. Le bénéfice net a été de 1,1 milliard de dollars ou 1,45$ par titre, alors que le bénéfice ajusté par action a représenté 1,92$. Pour l'exercice, le groupe envisage des revenus ajustés en repli "à un chiffre bas".

Philip Morris International (+3,8%) a battu le consensus de profit sur le trimestre clos. Les revenus ont été de 8,79 milliards de dollars contre 8,47 milliards de consensus. Le bénéfice ajusté par action a été de 1,50$ contre 1,41$ en moyenne envisagé par les spécialistes. Néanmoins, le groupe réduit quelque peu sa guidance annuelle et table désormais sur un bpa ajusté allant de 6,19 à 6,31$. Hors effets de change, toutefois, la guidance est solide, entre 6,55 et 6,67$.

RTX (-0,2%) a pourtant dépassé les anticipations avec la demande militaire. Le groupe d'Arlington a affiché des revenus de 19,3 milliards (+12%) contre 18,4 milliards de consensus. Le bénéfice ajusté par action a été de 1,34$ (+10%) contre 1,23$ de consensus de place. Le groupe réaffirme ses prévisions et anticipe des ventes annuelles de 78-79 milliards, pour un bpa ajusté allant de 5,25 à 5,40$. Le free cash flow est attendu voisin de 5,7 milliards.

UPS (+3,8%) a réalisé au premier trimestre des revenus de 21,7 milliards de dollars contre 22,9 milliards un an avant. La marge opérationnelle consolidée ajustée a été de 8%. Le bénéfice ajusté par action a représenté 1,43$, contre 2,20$ sur la période correspondante, un an avant, et 1,28$ de consensus. Le groupe réaffirme ses prévisions financières annuelles.

Lockheed Martin (-0,2%) a dépassé les anticipations de profits pour son premier trimestre. Les revenus ont augmenté de 14% à 17,2 milliards de dollars. Le bénéfice par action a été de 6,39$ contre 5,8$ de consensus. Le groupe réaffirme sa guidance de janvier, à savoir des revenus de 68,5-70 milliards, pour un bpa de 25,65 à 26,35$.

Spotify (+11,4%), le géant suédois du streaming musical bondit après avoir dépassé les anticipations de profits sur le trimestre. Néanmoins, le groupe a aussi manqué une métrique clé concernant le nombre d'utilisateurs. Quoi qu'il en soit, le groupe a dégagé un bénéfice opérationnel positif de 168 millions d'euros, contre 156 millions d'euros de pertes un an avant. Pour le deuxième trimestre, ce même bénéfice opérationnel est attendu à 250 millions d'euros, bien au-dessus du consensus.

General Motors (+4,3%) a relevé ses prévisions financières et grimpe à Wall Street. Les revenus du premier trimestre du constructeur ont augmenté de 7,6% à 43 milliards, contre 42 milliards de consensus. Le bénéfice net a atteint 3 milliards de dollars, en croissance de 24%, contre 2,5 milliards de consensus. Le bénéfice net de l'exercice est désormais anticipé entre 10,1 et 11,5 milliards de dollars.

Kimberly-Clark (+5,5%) gagne du terrain sur la place américaine, alors que le groupe a battu le consensus pour le premier trimestre et relevé ses prévisions.

Halliburton (-0,3%), le géant des services pétroliers, a dépassé les anticipations de revenus sur le trimestre clos et affiché des profits robustes, avec l'activité internationale. Les revenus ont été de 5,8 milliards de dollars contre 5,7 milliards de consensus. Le bénéfice ajusté par action du groupe de Houston a représenté 76 cents contre 74 cents de consensus de marché.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du lundi 13 mai 2024 au dimanche 19 mai 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 mai 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/05/2024

Wall Street a terminé en légère hausse ce vendredi, alignant une quatrième semaine consécutive de progression, une première depuis le mois de février...

Publié le 16/05/2024

Wall Street s'est affiché dans le vert une bonne partie de la séance ce jeudi

Publié le 16/05/2024

Nouveaux records pour le S&P, le Nasdaq et surtout le Dow Jones

Publié le 16/05/2024

Wall Street s'affiche timidement dans le vert avant bourse ce jeudi, sur ses sommets avec Walmart et Cisco, au lendemain d'un rallye saluant des...

Publié le 15/05/2024

Wall Street a nettement progressé mercredi, à la suite des derniers chiffres relativement rassurants de l'inflation aux Etats-Unis...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/05/2024

La Bourse de New York a fini en baisse jeudi, à l’issue d’une séance marquée par des prises de bénéfices après avoir signé des records historiques la veille. 

Publié le 17/05/2024

La Bourse de Paris a consolidé dans le calme, ne parvenant pas à s’affranchir du plus haut annuel et historique atteint récemment (8.259,19 points le 10/05/24). 

Publié le 17/05/2024

Les actionnaires de SCOR ont adopté toutes les résolutions proposées, à l'heure où SCOR renforce encore davantage sa stratégie en faveur du...

Publié le 17/05/2024

Eiffage avait annoncé le 28 février 2024 une augmentation de capital réservée aux salariés du Groupe en France, Belgique, Luxembourg, Espagne,...

Publié le 17/05/2024

AB Science SA communique un rectificatif sur les comptes consolidés au 31 décembre 2023...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRE

Faut-il toujours investir dans l'immobilier en 2024 ?

Mercredi 22 mai
à 11h00

S'inscrire