Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 671.34 PTS
+1.34 %
7 679.5
+1.41 %
SBF 120 PTS
5 806.78
+1.35 %
DAX PTS
18 254.18
+1.03 %
Dow Jones PTS
39 134.76
+0.77 %
19 752.30
-0.79 %
1.070
-0.38 %

Wall Street : regain de nervosité, après les records de Nvidia

| Boursier | 254 | Aucun vote sur cette news

Vers une correction ?

Wall Street : regain de nervosité, après les records de Nvidia
Credits Reuters

La place américaine consolide assez lourdement avant bourse ce mercredi, reprenant son souffle suite aux récents records du Nasdaq et du S&P 500 - alimentés essentiellement par la flambée de Nvidia. En pré-séance ce jour, et alors que les marchés obligataires se tendent, le S&P 500 abandonne 0,7%, le Dow Jones 0,6% et le Nasdaq 0,8%.

Sur le Nymex, le baril de brut WTI gagne 0,7% à 80,4$. L'once d'or cède 0,6% à 2.342$. L'indice dollar grappille 0,1%. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans s'affiche à 4,56% et le 30 ans à 4,69%. Le rendement des bons du Trésor à 5 ans atteint 4,59%, au plus haut de quatre semaines.

Neel Kashkari, le président de la Fed de Minneapolis, s'est montré intraitable hier au sujet de la politique monétaire, n'excluant pas une augmentation supplémentaire des taux, qui sont pourtant déjà au plus haut de 23 ans. "Je n'exclus des hausses potentielles de taux d'intérêt à partir d'ici", a ainsi lancé le responsable, qui juge tout de même plus probable que la banque centrale maintienne ses taux aux niveaux élevés actuels durant une période étendue, le temps de ramener l'inflation vers l'objectif. "Nous pourrions rester ici aussi longtemps que nécessaire jusqu'à ce que nous soyons convaincus que l'inflation redescende durablement vers notre objectif de 2%".

Kashkari a précisé une fois de plus que la banque centrale américaine devait prendre son temps pour évaluer la situation et la réalité du ralentissement de l'inflation avant de baisser ses taux. Le responsable constate la remarquable résilience de l'économie américaine et la solidité du marché du travail, en particulier dans les services. Dans une interview accordée à CNBC, il ajoute que rien ne doit être exclu, mais que la Fed serait bien inspirée de patienter. "Je ne pense pas que nous devrions exclure quoi que ce soit à ce stade. nous sommes tous déterminés à ramener l'inflation à notre objectif des 2%", a résumé Kashkari. "La plupart des gens pensaient que nous serions en récession vers la fin de l'année dernière, mais cela ne s'est pas produit. Au lieu de cela, nous avons enregistré une très forte croissance. Les consommateurs américains sont restés remarquablement résilients, tout comme le marché immobilier. Je ne vois donc pas la nécessité de se précipiter et de réduire les taux", ajoute le dirigeant, qui veut "bien faire les choses".

"Au début de cette année, l'inflation a évolué latéralement, ce qui a soulevé des questions dans mon esprit. Le processus désinflationniste se poursuit-il ou allons-nous atteindre un niveau d'inflation supérieur à 3% ? Je pense qu'il est encore trop tôt pour le savoir et nous devons attendre et voir pour avoir plus de confiance", insiste Kashkari.

Dans l'actualité économique à Wall Street ce mercredi, la Fed dominera encore la journée, avec des interventions de John Williams et Raphael Bostic, ainsi que la publication dans la soirée du Livre Beige économique, résumé des conditions régionales (20 heures). L'indice manufacturier de la Fed de Richmond sera aussi publié aujourd'hui, à 16 heures.

La journée de demain sera marquée par la publication du PIB américain du premier trimestre et celle de la balance du commerce international des biens. Les inscriptions au chômage, les stocks de grossistes, l'indice des promesses de ventes de logements et le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains, seront également dévoilés ce jeudi. Lorie Logan et John Williams de la Fed prendront la parole le même jour.

La semaine se terminera par les publications des revenus et dépenses des ménages (avec le fameux indice des prix 'core PCE' essentiel pour la Fed) ainsi que de l'indice PMI de Chicago. Raphael Bostic interviendra vendredi.

Dans l'actualité des entreprises cotées à Wall Street, Salesforce annonce ses comptes après la clôture ce soir, en même temps qu'Agilent, Nutanix, Pure Storage, Okta, UiPath ou HP Inc. Dick's Sporting Goods, Chewy et Abercrombie & Fitch ont déjà publié ce mercredi avant bourse.

Foot Locker, Kohl's, Birkenstock, Roivant, Burlington Stores, Best Buy, Hormel Foods et Dollar General, annonceront leurs résultats avant bourse demain, tandis que Costco, Dell, Marvell Technology, Veeva, Zscaler, Ulta Beauty, Gap, SentinelOne, Nordstrom, The Cooper Companies et MongoDB, publieront après clôture.

Les valeurs

Nvidia a terminé la journée hier sur un gain de près de 7%, au plus haut historique. Le titre avait pris 2,6% vendredi et 9,3% jeudi - au lendemain des comptes trimestriels ébouriffants du groupe de Jensen Huang et de l'annonce d'un split par dix de l'action. En trois séances, Nvidia a pris environ... 460 milliards de dollars de capitalisation boursière ! Le groupe pèse désormais plus de 2.800 milliards de dollars, presque autant qu'Apple (2.910 milliards de dollars) et que Microsoft (3.200 milliards de dollars). Porté par l'incroyable demande en puces d'IA, Nvidia poursuit donc sa folle chevauchée et accumule les records. Le titre a triplé de valeur en un an.

Il n'y avait pas de catalyseur notable pourtant hier, hormis peut-être la levée de fonds de 6 milliards de dollars de la startup d'IA d'Elon Musk, xAI, sur une valorisation de 24 milliards de dollars. Selon The Information, Musk entend utiliser des puces Nvidia pour un nouveau superordinateur d'une puissance phénoménale qui servira à alimenter le chatbot Grok.

Mercredi soir, Nvidia avait publié rappelons-le des comptes exceptionnels. Pour le premier trimestre de son exercice fiscal 2025, le groupe a affiché des revenus historiques de 26 milliards de dollars, en croissance de 18% en comparaison du précédent trimestre et de... 262% (!) en comparaison de l'année antérieure. Le consensus était d'environ 24,6 milliards de dollars. Les revenus de centres de données ont atteint également un record à 22,6 milliards de dollars, en augmentation de 23% d'un trimestre sur l'autre et de... 427% en glissement annuel ! Le bénéfice ajusté par action a été de 6,12$, soit une hausse de 19% par rapport au trimestre antérieur et une progression de 461% sur un an ! Le bpa ajusté dépasse de près de 10% le consensus. Le bénéfice GAAP par action a même flambé de 629% en comparaison de l'année antérieure. Les revenus du deuxième trimestre sont attendus à environ 28 milliards de dollars, plus ou moins 2%, à comparer à un consensus de 26,8 milliards de dollars.

Le groupe a aussi fait état d'un split de l'action par dix qui sera effectif le 7 juin, ce qui signifie qu'il y aura dix fois plus d'actions en circulation, permettant une meilleure liquidité. Notons au passage que la fortune de Jensen Huang, fondateur et directeur général du groupe qui détient 3,6% de Nvidia (ou 86,8 millions de titres), vient d'atteindre les 100 milliards de dollars suite au récent rallye boursier.

ConocoPhillips a confirmé un accord en vue de l'acquisition de Marathon Oil dans le cadre d'une transaction entièrement en actions. Ainsi, les deux groupes ont annoncé avoir conclu un accord définitif aux termes duquel ConocoPhillips acquerra Marathon Oil dans le cadre d'une transaction entièrement en actions d'une valeur d'entreprise de 22,5 milliards de dollars, dont 5,4 milliards de dette nette. Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Marathon Oil recevront 0,2550 action ordinaire de ConocoPhillips pour chaque action ordinaire de Marathon Oil, ce qui représente une prime de 14,7% par rapport au cours de clôture de l'action de Marathon Oil hier et une prime de 16% par rapport au prix moyen pondéré en fonction du volume des 10 jours précédents.

L'acquisition de Marathon Oil devrait avoir un effet immédiatement relutif sur les bénéfices, les flux de trésorerie et le retour de capital par action, indique ConocoPhillips, qui s'attend à réaliser au moins 500 millions de dollars d'économies de coûts et de capital au cours de la première année complète suivant la clôture de la transaction. Indépendamment de la transaction, ConocoPhillips prévoit d'augmenter son dividende de base ordinaire de 34% à 78 cents par action à partir du quatrième trimestre 2024. En outre, ConocoPhillips s'attend à ce que les rachats d'actions dépassent 20 milliards de dollars au cours des trois premières années consécutives à l'opération, dont plus de 7 milliards de dollars au cours de la première année complète, aux prix récents des matières premières.

La transaction est soumise à l'approbation des actionnaires de Marathon Oil, aux autorisations réglementaires et à d'autres conditions de clôture habituelles. L'opération devrait être finalisée au quatrième trimestre 2024. Notons que les deux groupes sont basés à Houston, au Texas.

Merck, le laboratoire américain, a annoncé l'acquisition d'EyeBio, développeur de médicaments contre les maladies oculaires, pour un montant pouvant aller jusqu'à 3 milliards de dollars. Merck déboursera 1,3 milliard de dollars de paiement upfront et jusqu'à 1,7 milliard de dollars en paiements d'étapes futurs. Le groupe pharmaceutique américain avait déclaré en février qu'il était à la recherche d'accords pouvant atteindre environ 15 milliards de dollars. EyeBio, basé à Londres, opère sous le nom d'Eyebiotech Ltd et exerce des activités aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Chewy. Le distributeur américain de produits pour animaux domestiques a annoncé, pour son premier trimestre fiscal, un bénéfice ajusté par action de 31 cents contre 7 cents de consensus. Le bénéfice net a été de 67 millions, soit une marge nette de 2,3% en expansion de 150 points de base. La marge d'Ebitda ajusté a progressé de 170 points de base pour ressortir à 5,7%. Les revenus ont totalisé quant à eux 2,88 milliards de dollars (+3,1%), contre un consensus de 2,85 milliards. "L'année fiscale 2024 démarre solidement. Nous avons réalisé de robustes ventes nettes ainsi qu'un Ebitda ajusté record au premier trimestre", a déclaré Sumit Singh, CEO. Chewy a également annoncé que son conseil d'administration avait autorisé un programme de rachat d'actions pouvant atteindre 500 millions de dollars de ses actions ordinaires.

Dick's Sporting Goods, groupe américain de distribution d'articles de sport, grimpe à Wall Street suite à sa publication trimestrielle. Pour le premier trimestre fiscal, la croissance à comparable a été de 5,3% avec la croissance des transactions et du panier moyen, alors que les ventes totales se sont appréciées de 6,2% à 3,02 milliards de dollars. Le bénéfice net consolidé a décliné de 10% à 275 millions de dollars, alors que le bénéfice avant imposition a progressé de 4% à 342 millions. Le groupe relève ses prévisions de croissance des ventes comparables pour l'ensemble de l'année 2024 dans une fourchette de 2 à 3%, contre 1 à 2% auparavant. Il augmente par ailleurs ses estimations de bénéfice par action entre 13,35 et 13,75$, contre 12,85 à 13,25$ précédemment.

Abercrombie & Fitch progresse à Wall Street, alors que le groupe a relevé ses prévisions annuelles de ventes avec la demande résiliente. Le chiffre d'affaires de l'exercice 2024 est ainsi attendu désormais en augmentation de 10%, contre une guidance antérieure allant de 4 à 6%. Pour le trimestre clos début mai, le groupe a affiché des revenus de 1,02 milliard de dollars (+22,1%), à comparer à un consensus de place de 963 millions de dollars. Le bénéfice ajusté par action s'est envolé à 2,14$, contre 39 cents un an avant et 1,72$ de consensus de marché. Le free cash flow est devenu positif à 56 millions de dollars.

Microsoft. PwC, le géant de l'audit et du conseil, va devenir le plus important client entreprise d'OpenAI, indique le Wall Street Journal, évoquant l'accord du groupe avec la startup d'intelligence artificielle soutenue par Microsoft. PwC fournira ChatGPT Enterprise à ses 75.000 employés américains et 26.000 employés britanniques, selon le WSJ, le premier à faire état de l'accord. "Nous sommes activement engagés dans la genAI avec plus de 95% des comptes de clients de conseil au Royaume-Uni et aux États-Unis, tout en discutant de l'utilisation et des implications de l'IA avec bon nombre de nos clients d'audit", a ajouté PwC, sans toutefois dévoiler les détails financiers du deal ou des projets de revente du produit d'IA.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 13 juin 2024 au mercredi 19 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/06/2024

Wall Street reste assez bien orienté pour l'heure ce jeudi, au lendemain d'une journée de pause pour Juneteenth...

Publié le 20/06/2024

Wall Street reste bien orienté avant bourse ce jeudi, au lendemain d'une journée de pause pour Juneteenth...

Publié le 19/06/2024

La Bourse de New York a battu de nouveaux records mardi, le ralentissement de la consommation aux Etats-Unis a alimenté la perspective d'une baisse des taux de la Fed.

Publié le 18/06/2024

Wall Street s'est encore affiché en hausse ce mardi, le S&P 500 s'accordant de nouveau 0,25% sur des sommets...

Publié le 18/06/2024

Wall Street s'affiche en timide hausse ce mardi, le S&P 500 s'accordant encore 0,1% sur ses sommets à 5...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2024

#spx #investir #bourse #finance #economie #CAC40Calendrier Macro et Micro économiques, détermination des forces en présence et des secteurs et valeurs fortes et analyse graphique des Indices et…

Publié le 20/06/2024

La Bourse de New York est restée fermée en raison d’un jour férié.

Publié le 20/06/2024

A la suite de la réunion de l'Assemblée générale des actionnaires, le Conseil d'administration de Solocal a décidé de mettre en oeuvre la réduction de...

Publié le 20/06/2024

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 20/06/2024

Retour d'Assemblée générale...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

Prêtez vos titres

Nouveau service

Prêtez vos titres et percevez un revenu tous les mois