Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 981.51 PTS
+0.62 %
7 985.00
+0.5 %
SBF 120 PTS
6 033.18
+0.57 %
DAX PTS
17 770.02
+0.02 %
Dow Jones PTS
37 753.31
-0.12 %
17 493.62
-1.24 %
1.067
+0.04 %

Wall Street : Nvidia à la hauteur des enjeux ?

| Boursier | 318 | 5 par 1 internautes

Wall Street reste sous pression ce mercredi, en attendant les comptes de Nvidia qui seront publiés dans la soirée...

Wall Street : Nvidia à la hauteur des enjeux ?
Credits Reuters

Wall Street reste sous pression ce mercredi, en attendant les comptes de Nvidia qui seront publiés dans la soirée. Le S&P 500 cède encore 0,30% à 4.962 pts, le Dow Jones 0,22% à 38.478 pts et le Nasdaq 0,62% à 15.534 pts. Sur le Nymex, le baril de brut WTI gagne 0,5% à 77,4$. L'once d'or est stable à 2.039$. L'indice dollar évolue peu face à un panier de devises de référence.

Wall Street, fermé lundi pour le jour férié du Presidents' Day, avait repris hier en baisse, le Nasdaq ayant corrigé de 0,92% avec Nvidia. Le titre du géant des puces graphiques et d'IA avait en effet plié de 4,4% en clôture hier, une sanction qui ramène le rallye de cette année à 44% pour le groupe de Jensen Huang. Le test sera très important ce soir avec la publication des comptes du groupe californien, qui a très fortement contribué aux performances des indices S&P 500 et Nasdaq ces derniers mois. Nvidia est devenu en effet le "meneur" du rallye boursier dans l'intelligence artificielle. Une déception serait donc lourde de conséquences.

Ce mercredi, l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta, les Minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed (20 heures), ainsi que plusieurs interventions de responsables de la banque centrale - dont celles de Raphael Bostic, Thomas Barkin et Michelle Bowman, sont à suivre. Barkin, patron de la Fed de Richmond, a relativisé aujourd'hui les mauvais chiffres récents de l'inflation des prix à la consommation et à la production aux Etats-Unis, jugeant qu'il ne fallait pas accorder tant d'importance aux chiffres d'un seul mois.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un nouveau statu quo monétaire le 20 mars, à l'issue de la prochaine réunion de la Fed, atteint 94%. Pour la réunion suivante, la probabilité de statu quo se situe à plus de 63%, ce qui laisserait les taux entre 5,25 et 5,5%. Le premier assouplissement pourrait donc intervenir le 12 juin...

Demain jeudi, les investisseurs seront attentifs aux inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), à l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago, ainsi qu'à l'indice flash PMI composite américain (15h45) et qu'aux reventes de logements existants (16h). La journée de jeudi sera aussi très active du côté de la Fed, avec des interventions en pagaille de la part notamment de Philip Jefferson, Patrick Harker, Neel Kashkari, Lisa Cook et Christopher Waller...

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street, Palo Alto Networks, Public Storage, International Flavors & Fragrances, Celanese, Toll Brothers ou Chesapeake, publiaient après la clôture hier. Ce mercredi, Analog Devices, Exelon, Verisk et Garmin dévoilent leurs résultats avant l'ouverture. Après la clôture se tiendra donc LA publication la plus attendue de la saison des résultats, celle de la "star" de l'intelligence artificielle Nvidia. Synopsys, Suncor Energy, Rivian, Host Hotels ou encore Nordson, publient également ce soir.

Intuit, Booking Holdings, Copart, PG&E, Block, Newmont, Dominion Energy, Moderna, Archer-Daniels-Midland ou Edison, annoncent leurs comptes jeudi.

Les valeurs

Palo Alto Networks plonge de 27% à Wall Street. Le géant californien de la sécurité informatique, désormais membre du S&P 500, a affiché sur le trimestre clos des résultats supérieurs aux attentes de marché, mais ses prévisions ont été ajustées en baisse. La firme de cybersécurité a dévoilé pour son deuxième trimestre fiscal juste clos des revenus de 1,98 milliard de dollars, en croissance de 19% en glissement annuel, contre 1,97 milliard de consensus. Le bénéfice ajusté par action a été de 1,46$, contre 1,30$ de consensus de place et 1,05$ un an avant. La prudence domine toutefois concernant les perspectives, le groupe de Nikesh Arora tablant, pour son troisième trimestre, sur des revenus allant de 1,95 à 1,98 milliard de dollars, à comparer à un consensus de 2,04 milliards. Le bénéfice ajusté par action est attendu entre 1,24 et 1,26$, contre 1,29$ de consensus sur le trimestre.

Pour l'exercice, le groupe prévoit des revenus allant de 7,95 à 8 milliards et un bénéfice ajusté par action allant de 5,45 à 5,55$. Le groupe envisageait auparavant des revenus allant jusqu'à 8,2 milliards, ce qui correspondait au consensus.

Public Storage (+2%), le géant du stockage personnel, a annoncé pour son quatrième trimestre un FFO ajusté par action de 4,20$ par action, à comparer à un consensus de 4,15$ et un niveau de 2,06$ un an avant. Les revenus ont totalisé 1,16 milliard de dollars pour le trimestre clos en décembre 2023, dépassant de 2% le consensus. Cela représente une croissance de 6,6% en glissement annuel. Le bénéfice net atteint 1,9 milliard de dollars en 2023. Le FFO ajusté annuel atteint 16,89$, en hausse de 6%. Les revenus à comparable ont progressé de 4,7% sur un an. En termes de perspectives, le groupe envisage un FFO ajusté par action allant de 16,60 à 17,20$ sur l'exercice 2024.

International Flavors & Fragrances, le groupe basé à New York, actif dans l'industrie de la parfumerie et des arômes, fléchit de 9% à Wall Street. IFF a publié des comptes mitigés pour son quatrième trimestre, affichant un bpa ajusté de 72 cents à comparer à un consensus de 75 cents et un niveau de 97 cents un an auparavant. Les revenus ont été de 2,7 milliards de dollars, en recul de 5% en glissement annuel, contre un consensus de 2,72 milliards. Les ventes pour l'ensemble de l'année 2024 devraient se situer entre 10,8 et 11,1 milliards de dollars et l'Ebitda ajusté entre 1,9 et 2,1 milliards de dollars. À la lumière de l'incertitude macroéconomique persistante, IFF s'attend à une évolution des volumes comprise entre 0 et 3%. Les prix devraient diminuer d'environ 2,5%, compte tenu de la baisse des coûts des intrants et de la dynamique concurrentielle. L'Ebitda opérationnel ajusté comparable, neutre en devises, devrait croître à un rythme plus rapide que les ventes, de 3 à 11%.

Analog Devices (+1%), l'un des acteurs américains majeurs des semi-conducteurs, a publié pour son premier trimestre fiscal 2024 des revenus de plus de 2,5 milliards de dollars, avec une croissance continue dans l'automobile. Le cash flow opérationnel sur douze mois glissants atteint 4,6 milliards et le free cash flow 3,2 milliards. Le groupe rappelle avoir restitué plus de 600 millions de dollars aux actionnaires durant le trimestre par dividendes et rachats d'actions. Il relève son dividende de 7%. Sur le trimestre écoulé, le bénéfice ajusté dilué par action ressort à 1,73$, en retrait de 37% mais supérieur aux attentes. Le consensus de place était de 1,71$ de bénéfice ajusté par action pour 2,5 milliards de dollars de revenus. Pour le deuxième trimestre fiscal, les revenus sont anticipés à 2,1 milliards de dollars, plus ou moins 100 millions, alors que le bpa ajusté est attendu à 1,26$, plus ou moins 10 cents. Le consensus était de 1,57$ de bpa ajusté et 2,36 milliards de revenus.

Garmin (+12%), le concepteur d'objets connectés de navigation, communications et information, a livré pour son quatrième trimestre fiscal 2023 des revenus consolidés de 1,48 milliard de dollars, en croissance de 13% en glissement annuel, pour une marge brute améliorée à 58,3% et un bénéfice opérationnel en augmentation de 27% à 340 millions de dollars. Le bénéfice ajusté par action a atteint 1,72$, en progression de 27% en comparaison de l'an dernier. Le consensus était de 1,39$ de bénéfice ajusté trimestriel par action pour 1,41 milliard de dollars de revenus. Sur l'exercice, les revenus atteignent un record de 5,23 milliards de dollars, en hausse de 8%, alors que le bénéfice ajusté par action ressort à 5,59$, en croissance de 9%. Pour l'exercice 2024 cette fois, les revenus sont attendus à 5,75 milliards, pour un bénéfice ajusté par action de 5,40$.

Chesapeake (+6%), le producteur américain de gaz naturel, a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal un bénéfice ajusté par action de 1,31$ contre 73 cents de consensus. Le groupe a réduit ses dépenses opérationnelles face à la faiblesse des prix. La production du groupe de l'Oklahoma a décliné à 3,43 milliards de pieds cubes équivalent par jour. Le bénéfice net de l'exercice a atteint 2,4 milliards de dollars et le free cash flow 551 millions de dollars. La guidance de dépenses de capitaux est réduite de 20% à 1,25-1,35 milliard.

Amazon gagne moins de 1% à Wall Street, alors que le géant américain du commerce en ligne va remplacer Walgreens au sein de l'indice historique Dow Jones. Ainsi, Amazon va intégrer l'indice de 30 valeurs à la place de Walgreens Boots Alliance, selon un communiqué de S&P Dow Jones Indices. Le changement prendra effet avant l'ouverture le 26 février. Le changement indiciel fait suite à la décision de Walmart d'un split de son action à 3 contre 1, qui réduira la pondération du colosse de la distribution dans le Dow Jones. Walgreens, chaîne pharmaceutique américaine, avait pour sa part été intégrée en juin 2018 dans le DJIA, mais son titre a chuté de 30% l'an dernier, alors qu'Amazon s'envolait dans le même temps de 80%.

Walt Disney (-1%) transfère la majorité de ses activités DVD et Blu-ray aux États-Unis et au Canada à Sony, selon Bloomberg. Des personnes au courant de la transaction affirment ainsi que Disney est en train de faire évoluer son activité de médias physiques vers un modèle sous licence, qui permettra à Sony de fabriquer et de vendre les disques. Disney aurait donc scellé cet accord pour que Sony Group Corp. reprenne la majeure partie de ses ventes de DVD et de Blu-ray aux États-Unis et au Canada, sortant ainsi d'une activité qui a considérablement décliné ces dernières années. Selon le modèle sous licence considéré, Sony commercialisera et distribuera les disques aux détaillants. Les sources de Bloomberg ont demandé à ne pas être identifiées, les discussions étant privées.

Nvidia cède encore 2% à Wall Street, à quelques heures de sa publication financière. Le dossier demeure vulnérable à court terme compte tenu de l'ampleur du rallye boursier des derniers mois. Les spécialistes s'attendent à une réaction très puissante ce soir à la hausse ou à la baisse. La valeur est la troisième la plus pondérée du S&P 500 derrière Microsoft et Apple. Les analystes anticipent en moyenne 20,4 milliards de dollars de revenus trimestriels, un bond de près de 240% en comparaison de l'an dernier et une troisième période de progression à trois chiffres. Le consensus de bénéfice ajusté par action se situe à 4,6$ environ. Pour le trimestre suivant, ce consensus atteint plus de 5$ de bpa ajusté et 22,2 milliards de revenus.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 11 avril 2024 au mercredi 17 avril 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 avril 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/04/2024

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, sur fond d'incertitude au Moyen-Orient, de remontée des taux obligataires et de propos prudents du président de la banque centrale américaine…

Publié le 16/04/2024

Wall Street a évolué en ordre dispersé mardi après son net repli de lundi...

Publié le 16/04/2024

La Bourse de New York a fini en forte baisse lundi, les inquiétudes concernant le Moyen-Orient et la hausse des rendements obligataires ayant éclipsé les bons résultats des ventes au détail…

Publié le 15/04/2024

Les marchés plient outre-Atlantique...

Publié le 15/04/2024

La Bourse de New York a fini en baisse vendredi, les tensions géopolitiques et l'inflation ont déprimé les investisseurs, tandis que les banques ont lancé sans brio la saison trimestrielle des…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/04/2024

Les grands Indices arrivent sur des niveaux charnières, tandis que les forces en présence sont contradictoires. En effet, l'échéance technique dee marchés dérivés de vendredipeut fausser le…

Publié le 17/04/2024

Après séance, le numéro un du luxe LVMH a annoncé des ventes en recul au 1er trimestre de 2% sur un an, à 20,7 MD€, souffrant d'une comparaison défavorable par rapport au contexte de 2023 et…

Publié le 17/04/2024

L'année 2024 pour MBWS s'inscrit dans un contexte de normalisation avec une reprise de la baisse des volumes de consommation...

Publié le 17/04/2024

Les actionnaires de Covivio pourront exercer leur option de paiement du dividende en actions...

Publié le 17/04/2024

Arkema enrichit son portefeuille de technologies différenciantes...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRE

Comment optimiser ses investissements avec la Gestion Pilotée ?

Mardi 23 avril 2024
à 11h00

S'inscrire