Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 769.27 PTS
-1.21 %
7 767.5
-1.24 %
SBF 120 PTS
5 890.24
-1.22 %
DAX PTS
18 440.27
-1.02 %
Dow Jones PTS
38 712.21
-0.09 %
19 465.18
+1.33 %
1.079
-0.21 %

Wall Street : merci Nvidia ?

| Boursier | 190 | 5 par 1 internautes

Wall Street s'affiche en progression avant bourse ce lundi, soutenu en particulier par Nvidia suite à l'ouverture de la conférence Computex 2024 de...

Wall Street : merci Nvidia ?
Credits Reuters

Wall Street s'affiche en progression avant bourse ce lundi, soutenu en particulier par Nvidia suite à l'ouverture de la conférence Computex 2024 de Taïwan et à une keynote de son charismatique patron Jensen Huang. GameStop se réveille par ailleurs suite aux posts de "Roaring Kitty" sur les réseaux sociaux. Le S&P 500 grappille ainsi 0,3% en pré-séance, alors que le Nasdaq gagne 0,6%. Le Dow Jones s'affiche sans grande évolution.

Peu de mouvement sur le marché pétrolier au lendemain de la décision de l'Opep+ de prolonger la plupart des accords de réduction de la production de brut afin de soutenir les cours dans un contexte de demande mondiale atone et de concurrence de l'offre en provenance des Etats-Unis. Le baril de WTI pour livraison juillet se stabilise à 77$... L'once d'or gagne 0,3% à 2.353$. L'indice dollar perd 0,1% face à un panier de devises.

Dans l'actualité économique ce lundi aux Etats-Unis, les opérateurs suivront l'indice PMI manufacturier final du mois de mai (15h45, consensus FactSet 50,8), ainsi que l'ISM manufacturier (16 heures, consensus 49,7) et que les dépenses de construction d'avril (16h).

Demain, les commandes industrielles américaines et le rapport JOLTS sur les ouvertures de postes seront connus. Mercredi, l'emploi restera en vedette avec le rapport d'ADP sur l'emploi privé américain du mois de mai. Les investisseurs suivront également l'indice PMI composite final américain et l'ISM des services. Jeudi, le rapport Challenger, Gray & Christmas sur les annonces de licenciements, les inscriptions hebdomadaires au chômage, la balance du commerce international des biens et services, ainsi que les chiffres de la productivité du premier trimestre, seront au programme. Vendredi, enfin, le rapport mensuel gouvernemental sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de mai sera à suivre (consensus FactSet 180.000 créations de postes pour 3,9% de taux de chômage).

Ailleurs dans le monde ce lundi, l'indice Markit/JMMA PMI manufacturier japonais final s'est établi proche des attentes à 50,4. L'indice Markit/Caixin manufacturier chinois du mois de mai a dépassé le consensus, à 51,7. En Europe, l'indice PMI manufacturier espagnol a battu le consensus à 54, tandis que l'indicateur italien a déçu à 45,6. L'indice français est resté sans relief à 46,4 et l'indicateur allemand à 45,4. L'indice manufacturier final dans la zone euro s'est ainsi établi à 47,3, proche du consensus de marché. L'indicateur CIPS manufacturier final britannique a peu évolué à 51,2.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street cette semaine, GitLab publie ses comptes ce soir. PVH, Donaldson Company, Guidewire, Bath & Body Works, Hewlett Packard Enterprise ou CrowdStrike, annoncent demain mardi. Lululemon Athletica, Dollar Tree, Brown Forman et Campbell Soup, dévoileront mercredi leurs derniers résultats. Autodesk, Samsara, JM Smucker, Nio Inc, DocuSign, Toro et Ciena, publieront jeudi.

Les valeurs

Nvidia. Jensen Huang s'est distingué hier lors de la conférence Computex 2024 de Taipei. Il a détaillé ainsi la feuille de route de Nvidia, en particulier dans les GPU. Alors que la génération Blackwell est déjà très attendue cette année, Huang a promis dès l'an prochain une architecture Blackwell Ultra, puis en 2026 la nouvelle génération baptisée "Rubin". Alors que le modèle Blackwell est toujours en production en vue d'une livraison aux clients plus tard cette année, Huang se projette donc déjà avec les futures architectures, à un rythme qui devrait être annuel - alors que le groupe avait auparavant adopté un rythme de deux ans pour mettre à jour ses produits. La plateforme Rubin disposera donc de nouveaux GPU, la technologie cruciale qui permet de former et de lancer des systèmes d'IA. Elle sera dotée d'autres nouvelles fonctionnalités, comme un processeur central appelé Vera.

"Aujourd'hui, nous sommes à l'aube d'un changement majeur dans l'informatique, a insisté hier Huang. "Grâce à nos innovations en matière d'IA et de calcul accéléré, nous repoussons les limites du possible et conduisons la prochaine vague de progrès technologiques". "L'IA générative remodèle les industries et ouvre de nouvelles opportunités d'innovation et de croissance", a déclaré le fondateur de Nvidia dans un discours prononcé à l'occasion de la conférence technologique Computex de cette semaine à Taipei. Vêtu de sa désormais célèbre veste en cuir noir, le dirigeant a ajouté : "L'intersection de l'IA et du calcul accéléré est en passe de redéfinir l'avenir". Huang a pris la parole avant l'une des plus grandes conférences technologiques au monde devant un public de plus de 6.500 leaders de l'industrie, journalistes, entrepreneurs, joueurs, créateurs et passionnés d'IA réunis au centre sportif de l'université nationale de Taïwan au coeur de Taipei.

Ainsi, Huang a révélé une feuille de route pour de nouveaux semi-conducteurs qui arriveront tous les ans. Révélée pour la première fois, la plateforme Rubin succédera à la prochaine plateforme Blackwell, avec de nouveaux GPU, un nouveau processeur basé sur Arm - Vera - et une mise en réseau avancée avec NVLink 6, CX9 SuperNIC et le commutateur InfiniBand/Ethernet convergé X1600. "Notre entreprise a un rythme annuel. Notre philosophie de base est très simple : construire l'ensemble du centre de données, désagréger et vous vendre des pièces sur un rythme d'un an, et repousser tout jusqu'aux limites technologiques", a expliqué Huang.

Nvidia réduit le coût de la transformation des données en intelligence, a expliqué Huang. "L'informatique accélérée est une informatique durable", a-t-il souligné, expliquant comment la combinaison de GPU et de CPU peut offrir une accélération jusqu'à 100 fois tout en augmentant seulement la consommation d'énergie d'un facteur trois, atteignant 25 fois plus de performances par Watt par rapport aux CPU seuls. "Plus vous achetez, plus vous économisez", a noté Huang, soulignant les économies importantes de coûts et d'énergie liées à cette approche.

Nvidia est ainsi "à l'avant-garde d'un virage vers la numérisation industrielle d'une valeur de 50.000 milliards de dollars, avec des secteurs qui adoptent les opérations autonomes et les jumeaux numériques, des modèles virtuels qui améliorent l'efficacité et réduisent les coûts". Les fabricants taïwanais transforment leurs usines à l'aide de la technologie Nvidia, Huang présentant l'utilisation par Foxconn de Nvidia Omniverse, Isaac et Metropolis pour créer des jumeaux numériques, combinant l'IA de vision et les outils de développement de robots pour des installations robotiques améliorées. "La prochaine vague d'IA est l'IA physique. Une IA qui comprend les lois de la physique, une IA qui peut fonctionner parmi nous", a déclaré Huang, soulignant l'importance de la robotique et de l'IA dans les développements futurs.

La plateforme Nvidia Isaac fournit une boîte à outils robuste permettant aux développeurs de créer des robots IA, notamment des AMR, des armes industrielles et des humanoïdes, alimentés par des modèles d'IA et des superordinateurs comme Jetson Orin et Thor.

"La robotique est là. L'IA physique est là. Ce n'est pas de la science-fiction et c'est utilisé partout à Taïwan. C'est vraiment très excitant", a ajouté Huang. Les géants mondiaux de l'électronique intègrent la robotique autonome de Nvidia dans leurs usines, tirant parti de la simulation dans Omniverse pour tester et valider cette nouvelle vague d'IA pour le monde physique. Cela comprend plus de 5 millions de robots préprogrammés dans le monde. "Toutes les usines seront robotisées. Les usines orchestreront des robots, et ces robots construiront des produits robotiques", a expliqué Huang.

AMD. Pour l'ouverture de ce Computex 2024 de Taïwan, Lisa Su, directrice générale d'AMD est également intervenue. L'occasion pour elle de présenter les nouvelles puces IA du groupe et de détailler les plans à deux ans de sa compagnie. Lors du show de Taipei, Su a ainsi présenté l'accélérateur MI325X, qui devrait être disponible au quatrième trimestre de cette année. Face à un Nvidia à la domination écrasante sur le segment de l'IA, AMD tente ainsi de faire valoir ses arguments. "L'IA est clairement notre priorité numéro un en tant qu'entreprise et nous avons réellement exploité toutes les capacités de développement de l'entreprise pour y parvenir", a insisté Su. AMD a présenté une prochaine série de puces "MI350" qui devrait être disponible en 2025 et sera basée sur une nouvelle architecture. Par rapport à la série IA MI300 actuelle, la nouvelle architecture serait 35 fois plus performante en inférence (processus de calcul des réponses génératives de l'IA). De plus, AMD a dévoilé la série MI400 qui arrivera en 2026 et sera basée sur l'architecture 'Next'.

Microsoft entend investir 33,7 milliards de couronnes suédoises, ou près de 3 milliards d'euros sur deux ans en Suède, afin de développer des infrastructures dans l'informatique dématérialisée et bien évidemment l'IA. Le vice-président du géant software de Redmond, Brad Smith, a ajouté que Microsoft allait s'appuyer initialement sur des puces H100 de Nvidia. Smith a en outre indiqué que d'autres annonces allaient arriver, probablement plutôt au printemps. Microsoft prévoit dans l'immédiat de déployer 20.000 unités de traitement graphique parmi les plus avancées sur ses sites de centres de données suédois à Sandviken, Gavle et Staffanstorp. Le groupe utilisera les processeurs plus rapides de Nvidia et pourrait se tourner vers ceux d'AMD et, à terme... certaines de ses propres puces, a détaillé Smith. Microsoft s'engage à stimuler l'adoption de l'IA dans la région nordique, qui comprend Suède, Danemark, Finlande, Islande et Norvège.

Autodesk bondit avant bourse à Wall Street, alors que le groupe software américain a annoncé vendredi après bourse un chiffre d'affaires préliminaire supérieur aux anticipations de marché à environ 1,42 milliard de dollars. Par ailleurs, la directrice financière Deborah Clifford est nommée directrice de la stratégie, à effet immédiat, tandis qu'Elizabeth Rafael, administratrice du groupe, est désignée en tant que CFO intérimaire. Ces changements font suite à une enquête du comité d'audit. En ce qui concerne le premier trimestre fiscal 2025 clos fin avril 2024, le groupe anticipe des revenus de 1,42 milliard, un bénéfice dilué GAAP de 1,16$ environ et un bpa ajusté de 1,87$. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe envisage des revenus allant de 5,99 à 6,09 milliards, en progression de 9 à 11%, pour un bpa ajusté allant de 7,99 à 8,21$ et un free cash flow de 1,43-1,50 milliard de dollars.

Waste Management perd du terrain avant bourse à Wall Street, alors que le groupe a confirmé son intention de racheter Stericycle, spécialiste du traitement des déchets médicaux, pour une valeur d'entreprise de 7,2 milliards de dollars comprenant une dette nette de 1,4 milliard de dollars. WM va racheter ainsi tous les titres de Stericycle à 62$ pièce en cash. Le prix par action représente une prime de 24% par rapport au prix moyen pondéré par le volume sur 60 jours de Stericycle au 23 mai 2024, dernier jour de bourse avant qu'un article ne rapporte que Stericycle envisageait une vente potentielle. L'opération fournit à WM une plateforme commerciale complémentaire sur le marché de la santé, un secteur avec une dynamique de croissance attrayante à court et à long terme. Il positionne WM pour offrir à ses clients la possibilité de s'associer avec un seul fournisseur de services avec une suite complète de solutions environnementales.

Paramount bondit avant bourse sur la place américaine, alors que selon le Wall Street Journal, Skydance Media aurait révisé son offre sur le dossier, faisant ressortir une prime d'environ 26% sur les actions de classe B par rapport à la clôture de vendredi. Le WSJ explique que l'offre révisée de Skydance permettrait aux actionnaires de Paramount de sortir à 15$ par titre. Le titre cotait 11,93$ à la clôture vendredi. Le WSJ cite des sources familières de la question. Skydance négocie depuis des mois avec Paramount, tandis que Sony Pictures Entertainment et Apollo Global Management se sont quant à eux alliés pour une offre rivale, avant de faire marche arrière.

GameStop, le "meme stock" favori de Wall Street, pourrait encore surprendre ce lundi. Il faut dire que Keith Gill, plus connu sous le surnom de Roaring Kitty a affiché une copie d'écran montrant ce qui serait, selon Bloomberg, une position acheteuse de 5 millions de titres à 21,27$. Rappelons que Keith Gill était l'une des figures emblématiques ayant "poussé" GameStop en hausse lors de la folie spéculative collective de 2021. Notre homme s'était distingué par ses publications, en particulier sur le fameux forum wallstreetbets de Reddit. "L'analyste" est aussi très présent sur YouTube et X. Gill a utilisé son compte Reddit, DeepF- Value, pour montrer ce qu'il s'apparente à une position acheteuse massive, qui comprendrait par ailleurs 120.000 options call à date d'expiration au 21 juin, pour une valeur que Bloomberg estime à 65,7 millions de dollars. Sur la plateforme de médias sociaux X, Gill, utilisant le compte Roaring Kitty, a également publié une image d'une carte inversée de UNO utilisée par les joueurs du jeu pour changer la direction de collecte des cartes.

GameStop prend 70% avant bourse à Wall Street. Le groupe avait rappelons-le profité de la précédente envolée boursière du mois dernier pour lever des fonds, 933 millions de dollars, via une offre de 45 millions de titres.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 06 juin 2024 au mercredi 12 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/06/2024

La Bourse de New York a fini en hausse mercredi après la publication des chiffres de l'inflation américaine et alors que la Fed a dit anticiper une baisse des taux cette année.

Publié le 12/06/2024

Wall Street a battu de nouveaux records mercredi, à la suite de chiffres rassurants concernant l'inflation américaine, tandis que la Fed a sans...

Publié le 12/06/2024

Wall Street accélère depuis quelques instants, suite aux chiffres rassurants de l'inflation américaine et en attendant la Fed...

Publié le 12/06/2024

Wall Street accélère depuis quelques instants, suite aux chiffres rassurants de l'inflation américaine et en attendant la Fed...

Publié le 12/06/2024

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, avec de nouveaux records en clôture pour le Nasdaq et le S&P 500, dopé par Apple, avant la décision de la Fed sur les taux d’intérêts…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/06/2024

Ce matin, Tokyo perd 0,13%, Shanghai 0,31% et Hong Kong prend 0,29%

Publié le 13/06/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,97% à 7864,70 points dans un volume de 3,710 MD€.

Publié le 13/06/2024

Les indices européens replongent après leur rebond d'hier, et la baisse est générale. Le secteur automobile est particulièrement attaqué après l’annonce mercredi de droits de douane sur les…

Publié le 13/06/2024

Broadcom est attendu en forte hausse à Wall Street grâce à la forte demande pour ses produits liés à l’intelligence artificielle. Au deuxième trimestre, clos début mai, le groupe présent…

Publié le 13/06/2024

Le désordre politique en France continue d'inquiéter en vue des nouvelles échéances électorales

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne