Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 706.89 PTS
+1.03 %
7 725.00
+0.58 %
SBF 120 PTS
5 829.59
+1.04 %
DAX PTS
18 325.58
+0.89 %
Dow Jones PTS
39 411.21
+0.67 %
19 474.62
-1.15 %
1.073
+0.01 %

Wall Street hésite, avant les annonces IA d'Apple et la Fed

| Boursier | 246 | Aucun vote sur cette news

Wall Street demeure incertain en début de séance ce lundi...

Wall Street hésite, avant les annonces IA d'Apple et la Fed
Credits Reuters

Wall Street demeure incertain en début de séance ce lundi. Le S&P 500 cède 0,10% à 5.342 pts, tandis que le Dow Jones perd 0,19% à 38.724 pts. Le Nasdaq grappille encore 0,01% sur ses sommets à 17.134 pts. La semaine sera très animée sur les marchés américains, avec bien évidemment la réunion monétaire de la Fed et son nouveau statu quo donné pour quasiment certain, la conférence WWDC d'Apple qui devrait mettre l'accent sur l'intelligence artificielle, la première cotation de Nvidia post-split par dix, mais aussi le vote des actionnaires sur le très juteux package de rémunération de 56 milliards de dollars d'Elon Musk...

Sur le Nymex, le baril de brut WTI gagne 1,2% à 76,4$. L'once d'or fin cède 0,1% à 2.323$. L'indice dollar prend 0,4% face à un panier de devises de référence.

Sur le front économique, les opérateurs suivront mercredi l'indice américain des prix à la consommation du mois de mai (consensus +0,1% en comparaison du mois antérieur ou +3,4% sur un an ; +0,3% et +3,5% hors alimentation et énergie), le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains, la balance budgétaire américaine, ainsi bien évidemment que le communiqué monétaire de la Fed et que la conférence de presse de Jerome Powell. L'outil FedWatch du CME Group donne une probabilité de plus de 99% d'un nouveau statu quo monétaire, laissant les taux inchangés entre 5,25 et 5,5%, au plus haut de 23 ans. La probabilité de statu quo le 31 juillet, à l'issue de la réunion suivante, atteint plus de 91%. Celle d'un premier assouplissement monétaire au plus tard le 18 septembre se situe à 51% environ. Le très solide rapport sur l'emploi américain dévoilé vendredi a repoussé encore les anticipations d'assouplissement monétaire.

Mercredi, les marchés surveilleront le "dot plot" de la Fed, qui présente sous forme de graphique à points les anticipations des banquiers centraux en matière de taux.

Jeudi, les investisseurs seront attentifs aux inscriptions hebdomadaires au chômage, ainsi qu'à l'indice des prix à la production du mois de mai. John Williams, patron de la Fed de New York, interviendra par ailleurs durant la journée. Enfin, vendredi, les marchés suivront les prix à l'import et à l'export, l'indice du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan, ainsi qu'une intervention d'Austan Goolsbee, qui dirige la Fed de Chicago.

Les valeurs

Apple (-0,7%) donne le coup d'envoi de sa Worldwide Developer's Conference ce lundi. La keynote de Tim Cook, directeur général du groupe, à Cupertino ce lundi, donnera les premiers éléments. La WWDC 2024 doit donc marquer l'offensive d'Apple dans l'IA générative. En mai, durant la présentation des résultats, Cook avait laissé entendre que le groupe disposait d'avantages le différenciant dans cette nouvelle ère de l'IA, avec sa combinaison unique de hardware, software et services. C'est donc l'intelligence artificielle qui dominera probablement les débats, avec possiblement une nouvelle version alimentée par l'IA générative de l'assistant intelligent Siri, qui pourrait alors contrôler des fonctionnalités individuelles dans les applications et devenir bien plus polyvalent. Les fonctionnalités d'IA d'Apple pourraient aussi concerner une multitude d'autres applications, notamment Messages, Notes et Safari, selon un spécialiste de Bloomberg.

Rappelons qu'Apple aurait mené des discussions avec OpenAI pour obtenir une licence ChatGPT et des discussions séparées avec Google pour obtenir une licence Gemini.

Nvidia (stable) reste aussi sous surveillance, proche des pics historiques. Le titre a pris encore plus de 20% depuis l'annonce de son split par dix - et de résultats remarquables. La semaine dernière, lors de la conférence Computex de Taïwan, Jensen Huang, star locale, a dévoilé les plans de moyen terme de son groupe et donné une idée des nouvelles générations de GPU pour l'IA, à un rythme d'une plateforme nouvelle par an. Le split par dix de l'action était effectif vendredi soir. L'action avait terminé vers les 1.209$ vendredi, ce qui donnerait sur ces bases dix actions à 120,9$ aujourd'hui. La capitalisation de Nvidia évolue désormais autour des 3.000 milliards de dollars, très proche de celle d'Apple, et même de la première capitalisation mondiale, Microsoft... Les spéculations pourraient aussi concerner les chances d'une éventuelle inclusion de la vedette de l'IA au sein de l'indice historique Dow Jones. En effet, le split de l'action place désormais Nvidia dans la course en vue d'une intégration dans le DJIA. Le dossier suivrait alors en cela d'autres géants de la "tech" tels qu'Apple et Amazon. En cas d'inclusion, Nvidia pourrait bouter son rival Intel hors de l'indice...

GameStop (-1,2%) devrait probablement encore intéresser cette semaine. Le titre a replongé de 39,4% vendredi, alors que le détaillant en jeux vidéo a profité une fois de plus de l'euphorie ambiante pour lever massivement des fonds, cédant 75 millions d'actions. Le titre est extrêmement volatil depuis que l'influenceur Keith Gill (Roaring Kitty), qui affiche une position acheteuse très importante, a fait son retour sur les réseaux sociaux afin de soutenir la valeur. Vendredi, GameStop a aussi publié des ventes trimestrielles en forte baisse et un résultat dans le rouge.

Tesla (-0,6%). L'assemblée annuelle des actionnaires de Tesla est prévue ce jeudi après la clôture et doit régler la question épineuse du package de rémunération de 56 milliards de dollars d'Elon Musk, son directeur général. Un vote négatif serait très mal perçu par le multimilliardaire, qui a laissé entendre qu'il pourrait en pareil cas développer ses projets d'IA de manière indépendante. Ainsi, la décision des actionnaires aura une importance capitale. Robyn Denholm, la présidente de Tesla, a jugé qu'il fallait ce genre de package exceptionnel pour motiver Musk. Bien évidemment, une telle rémunération, représentant environ 10% de la capitalisation boursière de la société, est inédite dans l'histoire des entreprises américaines. Dans une enquête menée auprès d'une centaine d'investisseurs, Morgan Stanley constate que la majeure partie estiment qu'une approbation du package ferait monter l'action Tesla.

Microsoft (+0,6%) a d'autres cordes que l'IA à son arc. Le géant software de Redmond a lancé dimanche son Xbox Games Showcase annuel et dévoilé une nouvelle version entièrement numérique de ses consoles Xbox Series X et S ainsi que des bandes-annonces de plus d'une douzaine de jeux, dont le prochain opus de 'Call of Duty' ('Call of Duty: Black Ops 6' attendu en octobre) et 'Doom: The Dark Ages', indique Reuters. "Le Games Showcase arrive à un moment crucial pour Xbox et Microsoft alors que l'industrie du jeu est confrontée à un ralentissement et que les éditeurs sont aux prises avec une baisse des ventes, des licenciements et des fermetures de studios", note encore l'agence. Microsoft a présenté trois consoles dont une version sans disque des consoles Xbox Series X et S, et une édition spéciale de la Series X avec 2 téraoctets de stockage.

Meta (+0,6%), ex-Facebook, développe selon Reuters une technologie d'intelligence artificielle spécifiquement pour l'Europe, qui reflète des références linguistiques, géographiques et culturelles. Meta, qui a confirmé ces plans, formera ses grands modèles de langage en utilisant le contenu que les citoyens de l'Union européenne ont choisi de partager publiquement sur ses plateformes telles qu'Instagram et Facebook. Meta a utilisé des publications publiques sur Facebook et Instagram pour former certaines parties de son nouvel assistant virtuel Meta AI, mais a exclu les publications privées, rappelle Reuters.

Southwest (+6,3%). Elliott Investment Management a bâti une participation d'un montant de près de 2 milliards de dollars au capital de la compagnie aérienne américaine. Le Wall Street Journal rapporte que l'investisseur activiste entend pousser à des évolutions afin de remédier à la sous-performance de la compagnie de Dallas. Le WSJ cite à ce sujet des sources proches de la question.

Berkshire Hathaway (-0,5%), la firme d'investissement du gourou d'Omaha Warren Buffett, a acquis 2,57 millions d'actions supplémentaires du groupe pétrolier Occidental Petroleum (+1,7%). Les emplettes ont été effectuées entre le 5 et le 7 juin. Berkshire détient ainsi désormais 250,6 millions d'actions Occidental. Cela représente une participation de 28%.

Oracle (stable), le géant américain des logiciels de gestion, publiera mardi soir, après bourse à Wall Street, ses derniers résultats financiers trimestriels. Caseys General Stores annonce également mardi après la clôture. Broadcom publie pour sa part mercredi soir, tandis qu'Adobe dévoile ses derniers chiffres jeudi, après bourse.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mardi 18 juin 2024 au lundi 24 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/06/2024

Wall Street s'affiche hésitant ce lundi...

Publié le 24/06/2024

Wall Street s'affiche hésitant avant bourse...

Publié le 21/06/2024

Wall Street a consolidé vendredi, au lendemain d'une séance délicate marquée par une consolidation de Nvidia (-3,2%) après la pause de Juneteenth...

Publié le 21/06/2024

Wall Street consolide encore ce vendredi, au lendemain d'une séance délicate marquée par une correction de Nvidia après la pause de Juneteenth...

Publié le 21/06/2024

Wall Street consolide encore avant bourse ce vendredi, au lendemain d'une séance délicate marquée par une correction de Nvidia après la pause de...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/06/2024

#spx #investir #bourse #finance #economie #CAC40Calendrier Macro et Micro économiques, détermination des forces en présence et des secteurs et valeurs fortes et analyse graphique des Indices et…

Publié le 24/06/2024

La Bourse de New York a terminé la semaine en ordre dispersé et proche de l’équilibre après la publication de statistiques témoignant de la vigueur de l'économie et qui sont peu enclins…

Publié le 24/06/2024

Ces obligations Largo ont été souscrites par des fonds gérés par Eiffel Investment Group...

Publié le 24/06/2024

Développement de la plus grande production d'oxygène des Amériques...

Publié le 24/06/2024

Sur le plan statistique : Allemagne : 10H00 Climat des affaires Ifo de juin (89,7 attendu après 89,3) Etats-Unis : 16H30 Enquête manufacturière de juin de la Réserve fédérale…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

Prêtez vos titres

Nouveau service

Prêtez vos titres et percevez un revenu tous les mois