Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 167.50 PTS
-0.26 %
8 133.0
-0.17 %
SBF 120 PTS
6 192.19
-0.28 %
DAX PTS
18 704.42
-0.18 %
Dow Jones PTS
40 003.59
+0.34 %
18 546.23
-0.06 %
1.087
-0.02 %

Wall Street : encore des doutes...

| Boursier | 211 | Aucun vote sur cette news

Nouvelle journée hésitante sur la place américaine, alors que l'attention des opérateurs se porte désormais sur les résultats trimestriels des groupes...

Wall Street : encore des doutes...
Credits PivèsPictures

Nouvelle journée hésitante sur la place américaine, alors que l'attention des opérateurs se porte désormais sur les résultats trimestriels des groupes US. Le S&P 500 rend 0,22% à 5.011 pts, tandis que le Dow Jones avance de 0,06% à 37.775 pts. Le Nasdaq cède 0,52% à 15.601 pts.
La robustesse des dernières données américaines et une inflation persistante ont forcé les traders à modérer leurs paris sur les réductions de taux d'intérêt à venir de la Réserve fédérale... Une révision des attentes encore renforcée cette semaine par les dernières déclarations de Jerome Powell, ainsi que par les chiffres macros du jour. Les investisseurs ont commenté également les interventions d'autres membres de la Fed : Le président de la Fed de New York, John Williams, a ainsi déclaré qu'il n'y avait "aucune précipitation pour baisser les taux". Interrogé sur la possibilité d'une hausse, il a répondu que "ce n'était pas son attente de base", mais a ajouté que c'était possible si les données le justifiaient, pour atteindre l'objectif d'inflation...

L'outil 'Fedwatch' du CME Group donne désormais une probabilité de 84,8% à un nouveau statu quo de la Fed en juin alors qu'une baisse pour cette réunion était considérée comme presque acquise il y a encore quelques jours. "La plupart des données de cette semaine montrent que l'économie tourne toujours à plein régime", a indiqué à 'Bloomberg' Chris Larkin chez E*Trade de Morgan Stanley. "Cela va constituer un défi pour les plans de réduction des taux de la Fed". "Conformément aux récents commentaires du président de la Fed, Jay Powell, nous pensons que la ligne d'action la plus probable est que la Fed maintienne les taux là où ils sont pour le moment", estime pour sa part Brian Rose chez UBS Global Wealth Management. "Si l'inflation ralentit conformément à nos prévisions de base, la Fed devrait être prête à réduire ses taux d'ici septembre".

Du côté micro, les publications de Netflix, Blackstone et Intuitive Surgical sont particulièrement scrutées.

Le pétrole brut se cale sur les 84,50$ le WTI sur le Nymex. Sur le marché obligataire, les taux se tendent à nouveau avec un rendement du Treasury à dix ans qui augmente de 4,1 points de base à 4,629%. L'indice dollar se stabilise face à un panier de devises et l'euro cède 0,1% face au billet vert à 1,0640$ entre banques. Le Bitcoin rebondit à 62.480$. Enfin, l'or remonte de 0,5% à 2.378 dollars l'once, proche de ses plus hauts historiques.

Les valeurs

* Blackstone trébuche de 2,3%, sanctionné après une publication peu convaincante. La plus grande société de capital-investissement au monde a vu ses bénéfices distribuables augmenter de 1% sur un an à 1,27 milliard de dollars, soit 98 cents par action, contre 96 cents de consensus. La croissance des bénéfices liés aux commissions a partiellement compensé la baisse des revenus provenant de la cession d'actifs. Blackstone, dont les actifs sous gestion ont augmenté de 7,1 % à 1.060 milliards de dollars, est un indicateur majeur de la santé des marchés financiers. Les bénéfices liés aux commissions, que Blackstone tire de ses lucratives commissions de gestion et de conseil, ont augmenté de 12% à 1,2 milliard de dollars.

* Oracle (-2,2%) va investir plus de 8 milliards de dollars au Japon sur les 10 prochaines années pour répondre à la demande d'infrastructures d'informatique en nuage et d'intelligence artificielle. Oracle a déclaré qu'il "étendrait considérablement ses opérations et soutiendrait les équipes d'ingénierie avec du personnel basé au Japon". "Nous nous engageons à accompagner nos clients et partenaires là où ils en sont dans leur parcours vers le cloud ", a déclaré Toshimitsu Misawa, membre du conseil d'administration et président d'Oracle Corporation Japan. "En augmentant notre empreinte cloud et en mettant à disposition une équipe pour soutenir les opérations souveraines au Japon, nous donnons à nos clients et partenaires la possibilité d'innover avec l'IA et d'autres services cloud tout en répondant à leurs exigences réglementaires et de souveraineté".

* Micron Technology (-3,7%) va recevoir plus de 6 milliards de dollars de subventions du département américain du Commerce afin de financer des projets d'usines de puces, a rapporté 'Bloomberg News'.

* Taiwan Semiconductor Manufacturing rend 6,7% malgré des résultats plus solides que prévu... Le plus grand fabricant mondial de puces, et l'un des principaux fournisseurs d'Apple (-0,5%) et de Nvidia (+0,7%) a revu à la baisse ses perspectives d'expansion du marché des puces, avertissant que les marchés des smartphones et des ordinateurs personnels restent faibles. "L'incertitude macroéconomique et géopolitique persiste, pesant potentiellement sur la confiance des consommateurs et la demande du marché final", a déclaré le DG de la société, C.Wei, lors d'une conférence téléphonique. Ces perspectives ont éclipsé le solide trimestre du géant asiatique. La société a vu son bénéfice net augmenter de 9% à 225,5 milliards de dollars taïwanais (7 milliards de dollars), au premier trimestre, pour un chiffre d'affaires de 18,87 Mds$. Le groupe a dépassé les attentes du marché grâce à la flambée de la demande de semi-conducteurs utilisés dans les applications d'intelligence artificielle. TSMC s'attend à ce que son chiffre d'affaires augmente d'environ 30% sur le trimestre en cours, soit entre 19,6 et 20,4 milliards de dollars contre un consensus de 19,1 Mds$.

* Alaska Air Group (+4%) a réalisé un meilleur trimestre que prévu et a dévoilé de solides prévisions pour le trimestre en cours, grâce à une forte demande de voyages et aux attentes d'une forte saison estivale. La compagnie aérienne, dont le monde a beaucoup entendu parler après qu'un de ses avions a perdu, en plein vol, un panneau de fuselage laissant un trou rectangulaire dans la cabine d'un 737 MAX 9, a essuyé une perte nette de 132 millions de dollars, ou 1,05$ par action, au premier trimestre, contre un déficit de 142 M$ ou 1,11$ par titre un an plus tôt. Ses revenus d'exploitation ont augmenté de 1,6% à 2,23 milliards de dollars. La compagnie aérienne basée à Seattle aurait enregistré un bénéfice ajusté d'environ 5 millions de dollars sans l'impact de 162 millions de dollars dû à l'immobilisation au sol du 737 MAX 9 pendant plus de deux semaines
Pour réparer les dommages financiers, Alaska Air a reçu de Boeing une compensation initiale en numéraire de 162 M$, qui a été exclue de ses résultats du premier trimestre. Alaska Air prévoit un bénéfice au deuxième trimestre compris entre 2,20 et 2,40 dollars par action, contre une estimation moyenne des analystes de 2,12$. "Grâce à une planification réfléchie des capacités, à une optimisation du réseau et à un contrôle diligent des coûts, nous sommes bien placés pour poursuivre nos solides performances au deuxième trimestre et au-delà", a déclaré le DG, Ben Minicucci.

* D.R.Horton (stable). Le constructeur américain de maisons a revu à la hausse ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année, l'offre limitée de logements aux Etats-Unis stimulant les ventes. L'entreprise prévoit désormais de livrer entre 89.000 et 91.000 logements, contre une estimation précédente allant de 87.000 à 90.000 unités. Les revenus sont anticipés entre 36,6 et 37,7 Mds$ contre 36 à 37,3 Mds$ précédemment. Les commandes de logements pour les trois mois clos fin mars ont augmenté de 14% par rapport à l'année précédente, en ligne avec les attentes. Bien que l'inflation et les taux hypothécaires restent élevés, "nous sommes bien positionnés grâce à nos offres de produits abordables et notre offre de lots flexible", a déclaré la société. La firme a enregistré un bpa de 3,52$ sur son deuxième trimestre contre 2,73$ un an plus tôt et un consensus de 3,07$. Les revenus ont progressé de 14% à 9,11 Mds$, supérieurs aux attentes des analystes.

* Discover Financial Services (+3,6%) a fait état d'une baisse de 68% de son bénéfice au premier trimestre, liée à la hausse des provisions pour prêts non performants. Les perspectives encourageantes du groupe soutiennent le cours qui avance de 1,1% avant l'ouverture.

* United Airlines (+5,5%) a conclu un accord avec Boeing afin d'être compensé pour les dommages financiers liés aux problèmes de sécurité sur les appareils du groupe. La compagnie a déclaré dans un communiqué qu'un accord confidentiel avec Boeing lui fournirait des " notes de crédit " pour de futurs achats afin de compenser les dommages liés à l'immobilisation au sol de l'avion et le rééchelonnement des livraisons. Une " note de crédit " est une reconnaissance écrite officielle indiquant que de l'argent est dû à un client.

* Alcoa (-0,2%) a annoncé une perte trimestrielle ajustée de 81 centimes par action pour le trimestre clos en mars, contre une perte par titre de 23 centimes l'année dernière.

* KeyCorp (-0,3%) a annoncé une baisse de 33,5% de son bénéfice au premier trimestre, ses revenus nets d'intérêts ayant été érodés par la hausse des coûts de dépôt et les taux d'intérêt élevés ont tenu les emprunteurs à l'écart. Le revenu net d'intérêts (NII) - la différence entre ce qu'une banque gagne sur ses prêts et ce qu'elle paie sur ses dépôts - a chuté de 20% à 886 M$, en ligne avec les attentes. Le bpa des opérations poursuivies est ressorti à 20 cents contre 30 cents un an plus tôt et 21 cents attendus. La banque a maintenu inchangée sa prévision d'une baisse du NII entre 2% et 5% en 2024, contre un consensus logé à -3,4%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du dimanche 12 mai 2024 au samedi 18 mai 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 mai 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/05/2024

Wall Street a terminé en légère hausse ce vendredi, alignant une quatrième semaine consécutive de progression, une première depuis le mois de février...

Publié le 16/05/2024

Wall Street s'est affiché dans le vert une bonne partie de la séance ce jeudi

Publié le 16/05/2024

Nouveaux records pour le S&P, le Nasdaq et surtout le Dow Jones

Publié le 16/05/2024

Wall Street s'affiche timidement dans le vert avant bourse ce jeudi, sur ses sommets avec Walmart et Cisco, au lendemain d'un rallye saluant des...

Publié le 15/05/2024

Wall Street a nettement progressé mercredi, à la suite des derniers chiffres relativement rassurants de l'inflation aux Etats-Unis...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/05/2024

La Bourse de Paris a consolidé dans le calme, ne parvenant pas à s’affranchir du plus haut annuel et historique atteint récemment (8.259,19 points le 10/05/24). 

Publié le 17/05/2024

La Bourse de New York a fini en baisse jeudi, à l’issue d’une séance marquée par des prises de bénéfices après avoir signé des records historiques la veille. 

Publié le 17/05/2024

Les actionnaires de SCOR ont adopté toutes les résolutions proposées, à l'heure où SCOR renforce encore davantage sa stratégie en faveur du...

Publié le 17/05/2024

Eiffage avait annoncé le 28 février 2024 une augmentation de capital réservée aux salariés du Groupe en France, Belgique, Luxembourg, Espagne,...

Publié le 17/05/2024

Sur le plan statistique : Chine : 4H00 Production industrielle d’avril (+5,4% attendu en glissement annuel après +4,5) Ventes au détail d’avril (+3,9% attendu en glissement annuel…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRE

Faut-il toujours investir dans l'immobilier en 2024 ?

Mercredi 22 mai
à 11h00

S'inscrire