Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 916.66 PTS
+0.06 %
7 937.0
+0.08 %
SBF 120 PTS
5 986.47
+0.05 %
DAX PTS
17 382.86
+0.07 %
Dow Jones PTS
39 069.11
+1.18 %
18 004.70
+3.01 %
1.082
+0.01 %

Wall Street : Dow Jones en vive hausse, Nasdaq en retrait

| Boursier | 301 | Aucun vote sur cette news

Wall Street hésite désormais ce jeudi, S&P et Nasdaq cédant aux prises de bénéfices au terme d'un mois de novembre extrêmement positif, alors que les...

Wall Street : Dow Jones en vive hausse, Nasdaq en retrait
Credits Reuters

Wall Street hésite désormais ce jeudi, S&P et Nasdaq cédant aux prises de bénéfices au terme d'un mois de novembre extrêmement positif, alors que les opérateurs restent confiants dans le scénario d'un apaisement de l'inflation et d'un pic de taux désormais atteint de la Fed. Le S&P 500 consolide à 4.550 pts, presque inchangé, alors que le Dow Jones progresse de 0,87% à 35.737 pts. Le Nasdaq abandonne 0,60% à 14.172 pts, avec notamment Tesla et Nvidia. Sur le Nymex, le baril de brut WTI abandonne 0,6% à 77,4$. L'once d'or cède 0,4% à 2.038$. L'indice dollar avance de 0,5% face à un panier de devises. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 2 ans se stabilise à 4,71%, contre 4,32% sur le 10 ans et 4,48% sur le 30 ans.

Les revenus personnels des ménages américains pour le mois d'octobre 2023 se sont établis en hausse de 0,2% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus, après un gain de 0,4% un mois avant. Les dépenses des ménages ont augmenté de 0,2% par rapport au mois antérieur, également en ligne avec les attentes de marché, après une progression de 0,7% en septembre. L'indice des prix 'core PCE' très surveillé par la Fed n'a pas non plus révélé de surprise, en croissance de 0,2% d'un mois sur l'autre, comme attendu, soit une progression de 3,5% sur un an.

Les inscriptions au chômage ont légèrement progressé la semaine passée aux Etats-Unis. Le Département américain au Travail a annoncé pour la semaine close au 25 novembre des inscriptions au chômage au nombre de 218.000, en hausse de 7.000 par rapport à la semaine antérieure. Le consensus était positionné à 220.000. La moyenne à quatre semaines s'établit à 220.000, en repli de 500. Enfin, le nombre de chômeurs indemnisés sur la semaine close le 18 novembre ressort à 1,927 million, en hausse de 86.000 sur sept jours (1,872 million de consensus).

L'indice PMI de Chicago du mois de novembre 2023 s'est affiché à 55,8, beaucoup plus solide qu'attendu puisque le consensus FactSet se situait à 45,2. Un mois plus tôt, cet indicateur était de 44. L'indice du jour signale donc une expansion robuste et très inattendue de l'activité manufacturière dans la région considérée.

L'indice des promesses de ventes de logements aux Etats-Unis mesuré par la National Association of Realtors pour le mois d'octobre 2023 s'est affiché en retrait de 1,5% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de -2% et une hausse révisée à +1% pour le mois de septembre. L'indice d'octobre s'établit ainsi à 71,4, contre 72,5 un mois auparavant.

John Williams de la Fed intervient ce jour et indique que les taux sont "sur ou proches" du pic. Le président de la Fed de New York alimente donc à son tour les espoirs de pic des taux, mais juge encore nécessaire une période restrictive "pendant un certain temps". Il admet tout de même que la politique monétaire n'a jamais été aussi restrictive en 25 ans...

Le baril de pétrole hésite, alors que l'Opep+ aurait trouvé un accord pour réduire davantage sa production. Citant une source au sein du cartel, 'Reuters' affirme que les pays producteurs auraient convenu de réduire leur offre de plus d'un million de barils par jour supplémentaires. Deux sources ont ajouté que l'accord prévoyait une prolongation de la baisse volontaire de production d'un million de bpj de l'Arabie saoudite parallèlement à des réductions supplémentaires de l'offre d'autres membres.

Concernant les publications de résultats, Salesforce, Synopsys, Snowflake, PVH, Okta ou Pure Storage ont annoncé hier mercredi. Dell Technologies, Marvell Technology, Johnson Controls, Kroger et Ulta Beauty, publient ce jeudi.

Les valeurs

Salesforce (+7%) se distingue en vive progression à Wall Street, alors que le groupe de Marc Benioff a agréablement surpris hier soir par sa publication financière et ses très solides prévisions. Pour le troisième trimestre fiscal, le groupe a réalisé un bénéfice ajusté par action de 2,11$, à comparer à un consensus de 2,06$. Les revenus trimestriels se sont établis quant à eux à 8,72 milliards de dollars, légèrement au-dessus des attentes. Pour le quatrième trimestre fiscal cette fois, Salesforce anticipe un bénéfice ajusté par action allant de 2,25 à 2,26$, contre 2,17$ de consensus. Le programme de réduction des coûts du groupe semble donc porter ses fruits, Salesforce ayant ramené ses effectifs à moins de 71.000 personnes à fin octobre, soit 11% de moins qu'il y a un an. Le groupe de San Francisco prévoit des revenus du quatrième trimestre allant de 9,18 à 9,23 milliards de dollars.

Synopsys (-3%), le groupe software américain actif dans la conception et la vérification des circuits intégrés, a dévoilé hier soir des comptes du quatrième trimestre fiscal supérieurs aux attentes. Sur le trimestre clos fin octobre 2023, Synopsys a affiché des revenus de 1,60 milliard de dollars, à comparer à un consensus de 1,59 milliard. Le bénéfice ajusté par action a lui aussi battu le consensus. Pour le trimestre entamé, premier trimestre fiscal 2024, les revenus sont anticipés entre 1,63 et 1,66 milliard de dollars, fourchette supérieure aux attentes (1,6 milliard de consensus), alors que le bpa ajusté devrait se situer entre 3,40 et 3,45$ - contre 3,05$ de consensus. Les revenus de l'exercice 2024 sont attendus entre 6,57 et 6,63 milliards de dollars.

Snowflake (+3%), le groupe d'hébergement de données dans le cloud, progresse en bourse suite à sa publication du troisième trimestre fiscal 2024. Pour la période, les revenus produits ont progressé de 34% à 699 millions de dollars, à comparer à un consensus de 675 millions de dollars. Les revenus trimestriels totaux ont augmenté de 32% à 734 millions de dollars. Le bénéfice opérationnel ajusté a été de 72 millions de dollars. Le free cash flow ajusté a représenté 111 millions de dollars. Le bénéfice ajusté par action a été de 25 cents, contre 16 cents de consensus. Sur le quatrième trimestre fiscal 2024, le groupe anticipe des revenus produits allant de 716 à 721 millions de dollars, en augmentation de 29 à 30%, et une marge opérationnelle non-GAAP de 4% environ. Ainsi, les prévisions fournies dépassent les anticipations des analystes, le consensus de revenus produits étant de 702 millions.

Big Lots (+20%) a affiché une perte ajustée trimestrielle moins lourde que prévu. Le détaillant américain discount a néanmoins raté le consensus de revenus sur son troisième trimestre, les recettes ayant chuté de 15% à 1,03 milliard de dollars. Le bénéfice net trimestriel a été de 4,7 millions de dollars soit 16 cents par titre.

Okta (-4%) a dépassé les anticipations de profits sur le trimestre clos, mais le groupe prévient aussi d'une faille de sécurité de grande ampleur. Concernant les résultats, le groupe envisage un bénéfice ajusté par action allant de 50 à 51 cents sur le quatrième trimestre fiscal juste entamé, contre 36 cents de consensus.

Pure Storage (-14%), l'acteur du stockage de données, dévisse à Wall Street, sur une guidance décevante pour le trimestre entamé et l'exercice 2024. Les chiffres du troisième trimestre ont pourtant dépassé les anticipations de marché.

Kroger (+2%) a affiché au troisième trimestre des ventes à comparable hors essence en repli de 0,6%, un bénéfice opérationnel de 912 millions de dollars et un bénéfice par action de 88 cents. Le groupe affiche donc une performance mitigée dans un contexte incertain. Le bénéfice ajusté par action, de 95 cents, dépasse tout de même les attentes. Les ventes totales atteignent 34 milliards de dollars sur le trimestre. Kroger met à jour sa guidance annuelle, anticipant des ventes à comparable hors essence en hausse de 0,6 à 1%.

Ford (-2%) a ajusté en baisse ses estimations financières annuelles, afin de refléter un impact évalué à 1,7 milliard de dollars de la récente grève de l'UAW. Après avoir retiré ses prévisions en raison de la grève de l'UAW, Ford s'attend désormais à un Ebit ajusté pour l'année entière compris entre 10,0 et 10,5 milliards de dollars et à un flux de trésorerie disponible ajusté compris entre 5,0 et 5,5 milliards de dollars. Bien que les opérations concernées aux États-Unis aient repris, les prévisions reflètent les effets des perturbations de fabrication liées à la grève sur les ventes en gros et les revenus. Ford a généré un bénéfice net de 4,9 milliards de dollars et 9,4 milliards d'Ebit ajusté sur les trois premiers trimestres de l'exercice.

Tesla (-1%) reste surveillé ce jeudi pour les premières livraisons de son Cybertruck, repoussées précédemment à plusieurs reprises.

Microsoft (stable) a sécurisé un siège non-votant au conseil d'administration de la startup d'IA OpenAI dans laquelle le géant de Redmond avait précédemment investi massivement. C'est du moins ce qu'a annoncé le groupe de Satya Nadella hier mercredi. Rappelons que le dossier OpenAI a fait l'objet ces derniers jours d'une série de rebondissements, Sam Altman ayant repris la direction de la startup à la condition que le conseil d'administration soit remanié.

ImmunoGen bondit de 82% à Wall Street, s'ajustant sur l'offre d'acquisition formulée par AbbVie pour 10,1 milliards de dollars. Le géant biopharmaceutique va ainsi acquérir la firme biotechnologique, qui conçoit des traitements du cancer.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du vendredi 16 février 2024 au jeudi 22 février 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/02/2024

La Bourse de New York a fini en nette hausse jeudi, le S&P-500 et le Dow Jones établissant des records, dans le sillage de l’incroyable rallye du titre Nvidia qui s’est envolé après…

Publié le 22/02/2024

Wall Street s'est enflammé jeudi, soutenu surtout par le rallye de Nvidia (+16,4% !) après une publication de résultats nettement supérieure...

Publié le 22/02/2024

Wall Street s'enflamme ce jeudi, soutenu surtout par l'incroyable rallye de Nvidia, qui prend son envol suite à une publication nettement supérieure...

Publié le 22/02/2024

Wall Street s'enflamme avant bourse ce jeudi, soutenu surtout par le rallye de Nvidia, qui prend son envol suite à une publication nettement...

Publié le 22/02/2024

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, alors que les investisseurs attendaient avec prudence les résultats trimestriels de Nvidia après la clôture.  

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2024

La Bourse de Paris a franchi pour la première fois de son histoire la barre des 7900 points, soutenue par une pluie de résultats d’entreprise supérieurs aux attentes de part et d’autre de…

Publié le 23/02/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance hausse de 1,27 % à 7911,60 dans un volume de 3,7 MD€. 

Publié le 23/02/2024

Booking reculait de 9% après bourse hier soir à Wall Street, au lendemain d'une publication trimestrielle diversement appréciée...

Publié le 23/02/2024

7 930,68 points : c'est le nouveau record du CAC 40 inscrit ce matin, alors qu'on approche de 9h30...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne