Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 105.78 PTS
+0.81 %
8 062.00
+0.99 %
SBF 120 PTS
6 124.72
+0.8 %
DAX PTS
18 137.65
+1.55 %
Dow Jones PTS
38 503.69
+0.69 %
17 471.47
+1.51 %
1.070
+0.01 %

Wall Street corrige avec Apple et Tesla, en attendant Powell

| Boursier | 180 | Aucun vote sur cette news

Wall Street perd du terrain avant bourse ce mardi, après les records de fin de semaine dernière sur le S&P 500 et le Nasdaq...

Wall Street corrige avec Apple et Tesla, en attendant Powell
Credits Reuters

Wall Street perd du terrain avant bourse ce mardi, après les records de fin de semaine dernière sur le S&P 500 et le Nasdaq. Le S&P fléchit de 0,3% et le Dow Jones de 0,2% en pré-séance, alors que le Nasdaq perd 0,6%. Nvidia, moteur des marchés, pointe en hausse de 1% avant bourse, après avoir grimpé hier de 3,6% à 852,4$ et inscrit un sommet en séance à près de 877$. Le dossier capitalise plus de 2.100 milliards de dollars avec l'euphorie ambiante autour de l'intelligence artificielle... Sur le Nymex, le baril de brut WTI perd 0,8% à 78,1$. L'once d'or gagne 0,5% à 2.138$. L'indice dollar s'affiche stable face à un panier de devises.

La semaine sera assez animée à Wall Street du point de vue économique, avec en particulier une double intervention du patron de la Fed Jerome Powell, ainsi que le rapport mensuel sur la situation de l'emploi... Hier lundi, la journée était relativement calme, avec tout de même une intervention du président de la Fed de Philadelphie, Patrick Harker, qui n'a cependant pas fourni d'indication nouvelle sur la politique monétaire, et une autre du patron de la Fed d'Atlanta, Raphael Bostic, qui a indiqué qu'il voyait une première baisse de taux au troisième trimestre puis une pause. Bostic envisage toujours deux baisses de taux de 25 points de base cette année, mais juge que rien ne presse.

Ce mardi, les opérateurs surveilleront l'indice PMI composite final du mois de février (consensus 51,4 selon FactSet) et donc le PMI des services aux Etats-Unis (consensus 51,3), ainsi que les commandes industrielles du mois de janvier (consensus -2,8% en comparaison du mois antérieur) et que l'ISM des services (consensus 52,8). PMI et ISM des services sont donc attendus en territoire d'expansion sur les 50.

Mercredi, le rapport d'ADP sur l'emploi privé américain pour le mois de février, ainsi que le rapport JOLTS sur les ouvertures de postes de janvier, seront communiqués. Mary Daly, patronne de la Fed de San Francisco, interviendra dans la journée, mais c'est surtout Jerome Powell qui retiendra l'attention avec son témoignage de politique monétaire devant le Comité des services financiers de la Chambre des Représentants. Les investisseurs écouteront attentivement les mises à jour de Powell sur l'état général de l'économie américaine, la lutte contre l'inflation et le moment où la banque centrale pourrait commencer à réduire les taux d'intérêt. Le Livre Beige économique de la Fed, résumé des conditions régionales, sera publié mercredi soir...

Jeudi, les marchés surveilleront l'étude Challenger sur les annonces de licenciements aux Etats-Unis, la balance du commerce international des biens et services, ainsi que les inscriptions hebdomadaires au chômage et les chiffres de la productivité trimestrielle. Powell interviendra de nouveau devant le Comité du Sénat pour la banque, l'immobilier et les affaires urbaines. La présidente de la Fed de Cleveland aura aussi son mot à dire dans la journée.

Enfin, vendredi, le Département américain au Travail publiera son rapport mensuel sur la situation de l'emploi pour le mois de février (consensus 188.000 créations de postes non-agricoles, 3,7% de chômage). John Williams de la Fed interviendra par ailleurs dans la journée.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un statu quo monétaire supplémentaire laissant la fourchette sur le taux des fed funds entre 5,25 et 5,50% le 20 mars, à l'issue de la prochaine réunion monétaire, se situe à 97%. La probabilité que les taux restent encore inchangés le 1er mai à l'issue de la réunion suivante atteint plus de 79%. Le premier assouplissement monétaire pourrait intervenir le 12 juin.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street cette semaine, GitLab a publié hier soir ses résultats trimestriels. Target et Nio Inc ont annoncé leurs comptes avant l'ouverture ce jour, tandis que CrowdStrike et Ross Stores publient après la clôture.

JD.com, Brown Forman, Foot Locker, Thor Industries et Campbell Soup, dévoileront leurs derniers chiffres avant bourse mercredi. Kroger, Burlington Stores, Toro Company, BJ's Wholesale, Ciena et American Eagle Outfitters annonceront jeudi avant bourse, alors que Broadcom, Costco Wholesale, Marvell Technology, MongoDB, DocuSign, Guidewire et Gap publieront après bourse.

Les valeurs

Apple souffre encore avant bourse à Wall Street, alors que les ventes d'iPhone en Chine auraient chuté de 24% sur un an au cours des six premières semaines de 2024, selon une étude du cabinet Counterpoint, relayée notamment par Reuters. Apple fait ainsi face à une concurrence accrue des acteurs nationaux chinois tels que Huawei. Le principal rival du géant américain de Cupertino en Chine dans le domaine des smartphones haut de gamme, Huawei, a vu ses ventes unitaires flamber de 64% sur la même période ! Cela ravive bien évidemment les craintes de ralentissement de la demande pour Apple. Le rapport de Counterpoint montre que la part d'Apple sur le marché chinois des smartphones est tombée à 15,7%, contre 19% l'année dernière. Apple s'affiche ainsi quatrième du marché. Huawei s'est hissé à la deuxième place avec une PDM de 16,5%, contre 9,4% un an plus tôt.

Le marché global des smartphones en Chine a reculé quant à lui de 7% d'après l'étude. Huawei a connu une résurgence de ses ventes depuis le lancement de sa série Mate 60 en août. Honor, marque de smartphones issue de Huawei en 2020, a été la seule autre marque du top cinq à voir ses ventes unitaires augmenter au cours des six premières semaines de l'année (+2%). Vivo, Xiaomi et Oppo ont chuté respectivement de 15, 7 et 29% d'après l'étude.

Tesla. Les déboires s'accumulent pour l'usine de Tesla en Allemagne... Après une interruption de deux semaines le mois dernier en raison du conflit en mer Rouge, le constructeur de véhicules électriques a été contraint ce mardi de stopper sa production à Grünheide, près de Berlin, en raison d'une coupure d'électricité due à l'incendie d'un pylône, provoqué par une attaque présumée de militants écologistes dans un champ voisin. Selon la police allemande, les pompiers s'efforçaient d'éteindre l'incendie, qui ne s'est pas propagé à l'usine elle-même. La police soupçonne une action de militants écologistes opposés au projet d'agrandissement de cette "gigafactory". Toutefois, elle n'a pas confirmé les affirmations de certains médias évoquant le déploiement d'une équipe de démineurs après la découverte sur place d'une inscription évoquant du "matériel de guerre enterré ici".

La compagnie électrique E.ON, responsable du raccordement de l'usine au réseau, a également indiqué que ses employés s'efforçaient de réparer le pylône endommagé de la ligne à haute tension, dont la mise hors service prive de courant tous les environs du site. Un porte-parole du constructeur américain de de voitures électriques a confirmé l'interruption de la production et l'évacuation du site, qui a une capacité de production d'environ 500.000 voitures par an.

Advanced Micro Devices (AMD), le challenger américain de Nvidia, se heurte à un obstacle réglementaire américain sur la vente de puces d'IA conçues pour la Chine, selon Bloomberg. Des personnes proches du dossier citées par Bloomberg affirment que des responsables du gouvernement américain ont informé l'entreprise que ses puces IA restaient trop puissantes et qu'AMD devait obtenir une licence du Bureau de l'industrie et de la sécurité du Département du Commerce pour exporter la puce vers la Chine. Ainsi, AMD peine logiquement dans ses efforts pour vendre une puce d'intelligence artificielle adaptée au marché chinois, dans le cadre de la répression menée par Washington contre l'exportation de technologies avancées vers le pays.

GitLab, la plateforme DevSecOps alimentée par l'IA, plonge avant bourse à Wall Street suite à une publication financière trimestrielle diversement appréciée. Pourtant, le groupe a dépassé les attentes de revenus au quatrième trimestre fiscal 2024 avec une croissance de 33% à 164 millions de dollars, contre 158 millions de consensus. Le bénéfice ajusté par action s'est établi pour sa part à 15 cents, contre 8 cents de consensus. La guidance de revenus pour le premier trimestre fiscal juste entamé est également assez solide, le groupe tablant sur 165,5 millions de dollars pour le milieu de fourchette, à comparer à un consensus de 162 millions. La baisse attendue ne s'explique pas non plus par un éventuel 'surachat', puisque le dossier ne gagne que 24% cette année et 45% sur un an, soit des performances raisonnables en comparaison d'autres acteurs IA.

Target, le détaillant discount américain, bondit avant bourse à Wall Street suite à sa publication financière trimestrielle. Le groupe rassure par ses comptes et table sur une reprise des ventes en 2024. Pour le quatrième trimestre fiscal juste clos, le bénéfice ajusté par action a été de 2,98$, contre 1,89$ un an avant et 2,42$ de consensus. Les ventes à comparable ont pourtant reculé de 4,4% sur la période, contre -4,6% de consensus. Les ventes en ligne ont régressé de 0,7% sur le trimestre, soit une stabilisation après une chute de 6% sur le trimestre antérieur. Le bénéfice net sur ce trimestre clos début février a grimpé à 1,38 milliard de dollars soit 2,98$ par titre, contre 876 millions de dollars un an avant, avec la maîtrise des dépenses et des stocks. Les revenus consolidés ont augmenté de 1,7% à 31,9 milliards de dollars.

Pour le trimestre entamé, le groupe envisage un bénéfice ajusté par action allant de 1,70 à 2,10$, contre 2,08$ de consensus. Les ventes à comparable sont attendues en retrait de 3 à 5%, contre -3,6% de consensus. Sur l'exercice, Target prévoit une évolution des ventes à comparable allant de 0 à +2%. Le bénéfice ajusté annuel par action est attendu entre 8,60 et 9,60$, contre 9,15$ de consensus.

Nio, le concepteur chinois de voitures électriques coté à Wall Street, a annoncé des résultats financiers peu encourageants. La perte nette annuelle du constructeur s'est même creusée, face à un rude environnement concurrentiel et une demande moins dynamique qu'espéré. Le déficit net s'élève à 5,4 milliards de yuans au quatrième trimestre, portant le déficit annuel à 20,7 milliards de yuans, soit environ 2,9 milliards de dollars. Nio a enregistré des ventes de 17,1 milliards de yuans pour le trimestre clos, à comparer à un consensus de 16,8 milliards de yuans. En 2024, le management entend donner la priorité aux objectifs commerciaux, améliorer les capacités et optimiser la gestion des coûts. Nio propose actuellement une gamme de SUV et berlines haut de gamme.

Les livraisons trimestrielles ont augmenté de 25% à 50.045 véhicules, alors que les livraisons pour l'ensemble de l'année ont été au nombre de 160.038. Nio prévoit d'expédier jusqu'à 33.000 voitures au premier trimestre. La marge brute pour le dernier trimestre 2023 était de 7,5%, contre 10% de consensus. Nio s'attend à un chiffre d'affaires compris entre 10,5 et 11,1 milliards de yuans pour le trimestre en cours qui se terminera fin mars. Les analystes attendaient près de 16 milliards de yuans.

MicroStrategy va proposer 600 millions de dollars en obligations seniors convertibles d'échéance 2030 pour acheter encore plus de Bitcoin. Une option de surallocation portant sur 90 millions de dollars supplémentaires est aussi au programme. Le groupe de Michael Saylor affiche sans doute, théoriquement du moins, l'un des pires "money management" jamais vu, puisqu'il s'endette pour acheter du BTC, au prix extrêmement volatil. Les actionnaires se réjouissent pourtant d'une telle audace, puisque le titre a pratiquement doublé cette année et quasiment décuplé sur cinq ans ! MicroStrategy, principal détenteur 'corporate' de Bitcoin, possédait 193.000 Bitcoin au 25 février. Alors que le BTC grimpe de 17% sur une semaine et dépasse les 67.000$, très proche désormais de ses pics historiques de près de 69.000$ atteints fin 2021, la montagne de Bitcoin détenue par le groupe est valorisée près de 13 milliards de dollars !

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mercredi 17 avril 2024 au mardi 23 avril 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 avril 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/04/2024

Alors que les indicateurs PMI montrent un ralentissement

Publié le 23/04/2024

Wall Street tente de poursuivre sa remontée avant bourse ce mardi, alors que la place américaine avait lourdement corrigé la semaine dernière avec...

Publié le 22/04/2024

Wall Street, après une semaine boursière particulièrement difficile pour la cote technologique, s'est un peu redressé lundi, le S&P 500 s'adjugeant...

Publié le 22/04/2024

Wall Street, après une semaine boursière particulièrement éprouvante pour la cote technologique, se redresse légèrement ce lundi, le S&P 500...

Publié le 22/04/2024

Wall Street, après une semaine boursière particulièrement éprouvante pour la cote technologique, se redresse légèrement ce lundi, le S&P 500...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2024

La Bourse de New York a enregistré un début de semaine dans le vert, à la faveur du rebond de Nvidia et de l'apaisement des craintes au Moyen-Orient. 

Publié le 23/04/2024

Sur le plan statistique : France : 9H15 Indice PMI manufacturier en avril (46,9 attendu après 46,2) 9H15 Indice PMI services en avril (48,9 attendu après 48,3)…

Publié le 23/04/2024

Le niveau de la trésorerie permettra à Mint de mener à bien son plan de transformation et de croissance visant à diversifier ses sources d'approvisionnement en direction des producteurs d'énergie…

Publié le 23/04/2024

Le chiffre d'affaires de Groupe OKwind se tasse au 1er trimestre 2024...

Publié le 23/04/2024

Net repli du chiffre d'affaires de Balyo au 1er trimestre...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne