Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 981.51 PTS
+0.62 %
7 985.00
+0.5 %
SBF 120 PTS
6 033.18
+0.57 %
DAX PTS
17 770.02
+0.02 %
Dow Jones PTS
37 753.31
-0.12 %
17 493.62
-1.24 %
1.068
+0.07 %

Wall Street au sommet, Nvidia s'envole !

| Boursier | 304 | Aucun vote sur cette news

Wall Street s'enflamme ce jeudi, soutenu surtout par l'incroyable rallye de Nvidia, qui prend son envol suite à une publication nettement supérieure...

Wall Street au sommet, Nvidia s'envole !
Credits iStock

Wall Street s'enflamme ce jeudi, soutenu surtout par l'incroyable rallye de Nvidia, qui prend son envol suite à une publication nettement supérieure aux anticipations de marché. Le S&P 500 prend 1,51%, au sommet à 5.056 pts, alors que le Dow Jones gagne 0,63% à 38.858 pts. Le Nasdaq s'adjuge... 2,22% à 15.926 pts. Sur le Nymex, le baril de brut WTI avance de 0,1% à 78$. L'once d'or est stable à 2.033$. L'indice dollar évolue peu face à un panier de devises de référence.

Nvidia domine donc les débats ce jour, en hausse de plus de 15%. Le titre du géant des puces graphiques et d'IA avait plié pourtant prudemment en milieu de semaine, ramenant sa performance de cette année à 40%. Le test était important hier soir pour le groupe de Jensen Huang et la cote américaine dans son ensemble. Le groupe californien n'a pas déçu, bien au contraire, ce qui est une très bonne nouvelle compte tenu de sa contribution aux performances des indices S&P 500 et Nasdaq. Nvidia est devenu en effet le "meneur" du rallye boursier dans l'intelligence artificielle.

Ce jeudi, les investisseurs sont attentifs aux inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 17 février (201.000 contre 217.000 de consensus FactSet), ainsi qu'à l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de janvier (consensus -0,3, contre -0,2 de consensus et +0,02 pour la lecture révisée du mois antérieur).

L'indice PMI composite américain préliminaire du mois de février 2024 est ressorti à 51,4, contre 51,5 de consensus FactSet et 52 un mois avant. L'indice manufacturier flash de février s'est affiché à 51,5 contre 50,2 de consensus, tandis que l'indice des services est ressorti à 51,3 contre 52 estimé.

Les reventes de logements existants aux Etats-Unis pour le mois de janvier 2024 sont ressorties au nombre de 4 millions, en hausse de 3,1% d'un mois sur l'autre et en retrait de 1,7% en glissement annuel. Le consensus était de 3,98 millions, alors que la lecture révisée du mois de décembre se situe à 3,88 millions.

La journée sera aussi très active du côté de la Fed, avec des interventions en pagaille de la part notamment de Philip Jefferson, Patrick Harker, Neel Kashkari, Lisa Cook et Christopher Waller...

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un nouveau statu quo monétaire le 20 mars, à l'issue de la prochaine réunion de la Fed, atteint 96%. Pour la réunion suivante, la probabilité de statu quo se situe à plus de 73%, ce qui laisserait les taux entre 5,25 et 5,5%. Le premier assouplissement pourrait donc intervenir le 12 juin...

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street, en dehors de Nvidia, Synopsys, Suncor Energy, Rivian, Host Hotels ou encore Nordson, ont publié hier soir leurs derniers comptes. Intuit, Booking Holdings, Copart, PG&E, Block, Newmont, Dominion Energy, Moderna, Archer-Daniels-Midland ou Edison, annoncent ce jeudi.

Les valeurs

Nvidia s'envole de plus de 15% à Wall Street, sur ses sommets historiques, après deux séances délicates dans l'attente de ses résultats trimestriels. Après avoir déjà triplé sur un an, le titre poursuit donc son rallye, stimulé par des résultats supérieurs aux attentes, en croissance à trois chiffres, et des prévisions robustes accréditant la thèse d'une demande durable pour ses produits d'intelligence artificielle. Le gain de capitalisation boursière atteint aujourd'hui plus de 250 milliards de dollars, du jamais vu dans l'histoire de la bourse américaine !

Pour son quatrième trimestre, le groupe de Jensen Huang, géant des puces graphiques et d'IA, a donc une fois de plus facilement battu le consensus, dégageant un bénéfice ajusté par action de 5,16$ à comparer à un consensus de 4,60$, pour des revenus de 22,1 milliards de dollars à comparer à un consensus de marché de 20,4 milliards. Les revenus de centres de données ont été de 18,4 milliards, bien plus élevés que le consensus qui se situait à 17,2 milliards et en croissance de plus de 400% par rapport à l'année antérieure. Le bénéfice net trimestriel s'est envolé de près de... 770% à 12,3 milliards de dollars !

Nvidia a donc réalisé un chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre clos le 28 janvier 2024 de 22,1 milliards de dollars, en hausse de 22% par rapport au trimestre précédent et de... 265% par rapport à l'année dernière. Pour le trimestre, le bénéfice GAAP par action diluée a été de 4,93$, en hausse de 33% par rapport au trimestre précédent et de... 765% par rapport à l'année dernière. Le bénéfice non-GAAP par action diluée s'est élevé à 5,16$, en hausse de 28% par rapport au trimestre précédent et de 486% par rapport à l'année dernière.

Pour l'exercice 2024, les revenus ont augmenté de 126% pour atteindre 60,9 milliards de dollars. Le bénéfice GAAP par action diluée a été de 11,93$, en hausse de 586% par rapport à il y a un an. Le bénéfice non-GAAP par action diluée a représenté 12,96$, en hausse de 288%. "Notre plateforme de centre de données est alimentée par des facteurs de plus en plus diversifiés : la demande de traitement de données, de formation et d'inférence de la part des grands fournisseurs de services cloud et de ceux spécialisés dans les GPU, ainsi que des sociétés de logiciels d'entreprise et d'Internet grand public. Les industries verticales - dominées par l'automobile, les services financiers et la santé - pèsent désormais plusieurs milliards de dollars", détaille Jensen Huang. "Nvidia RTX, introduit il y a moins de six ans, est désormais une plateforme PC massive pour l'IA générative, appréciée par 100 millions de joueurs et de créateurs. L'année à venir sera marquée par de nouveaux cycles de produits majeurs et des innovations exceptionnelles qui contribueront à propulser notre industrie vers l'avant", a lancé le CEO.

Nvidia versera son prochain dividende trimestriel en cash de 0,04$ par action le 27 mars 2024 à tous les actionnaires inscrits le 6 mars 2024. "L'informatique accélérée et l'IA générative ont atteint un point critique. La demande augmente partout dans le monde, dans les entreprises, les secteurs et les pays", a résumé Huang, fondateur et patron du groupe. Pour le premier trimestre fiscal juste entamé, le groupe table sur des revenus de 24 milliards de dollars, plus ou moins 2%, alors que les analystes anticipaient en moyenne 22 milliards de dollars. La marge brute ajustée est attendue à 77%, plus ou moins 50 points de base.

Synopsys (+11%), le groupe software américain actif dans la conception et la vérification des circuits intégrés, a dévoilé hier soir des comptes du premier trimestre fiscal supérieurs aux attentes de marché. Sur le trimestre clos fin janvier 2024, Synopsys a affiché des revenus de 1,65 milliard de dollars, à comparer à un niveau de 1,36 milliard un an avant. Le bénéfice ajusté par action s'est établi à 3,56$ contre un consensus de 3,43$. Pour le trimestre entamé, deuxième trimestre fiscal 2024, les revenus sont anticipés entre 1,56 et 1,59 milliard de dollars, fourchette supérieure aux attentes (1,55 milliard de consensus), alors que le bpa ajusté devrait se situer entre 3,09 et 3,14$ - contre 3,01$ de consensus. Les revenus de l'exercice 2024 sont attendus entre 6,57 et 6,63 milliards de dollars, soit une confirmation de la guidance antérieure.

Rivian (-27%), le concepteur américain de véhicules électriques, chute à Wall Street. Le groupe vient en effet de réduire ses prévisions de production et de faire état de plans de réduction d'effectifs. Sur le trimestre clos, le groupe a réalisé des revenus de 1,32 milliard de dollars contre 1,25 milliard de consensus, alors que la perte ajustée par action est ressortie plus lourde que prévu à 1,36$. La perte d'Ebitda ajusté a été de 1,096 milliard de dollars, quelque peu réduite en comparaison du niveau de 1,46 milliard de dollars de l'an dernier, mais plus importante que prévu. La perte nette a représenté 1,52 milliard. RJ Scaringe, DG de Rivian, souligne les progrès réalisés en 2023 malgré les difficultés économiques.

Cependant, les objectifs 2024 de production de véhicules sont très décevants à 57.000 unités seulement, contre 80.000 auparavant estimé et 57.232 en 2023. La perte d'Ebitda ajusté 2024 est attendue à 2,70 milliards de dollars. Citant l'incertitude économique, le groupe va supprimer 10% de ses effectifs. A fin décembre, la situation de cash et équivalents était de 7,86 milliards de dollars.

Lucid plonge de 20% à Wall Street, alors que le concepteur de véhicules électriques table sur une production annuelle inférieure aux attentes. Sur son quatrième trimestre fiscal, le groupe a livré 1.734 unités et produit 2.391 véhicules. La production annuelle atteint 8.428 voitures en 2023. Les revenus du quatrième trimestre se montent à 157 millions de dollars, soit un total annuel de 595 millions de dollars. La perte nette trimestrielle se creuse quant à elle à 654 millions de dollars, contre 473 millions un an avant. La guidance de production pour 2024 se situe à environ 9.000 véhicules.

Intel (-1%) a indiqué qu'il prévoyait de dépasser TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Co) dans la production de puces avancées cette année, alors qu'il s'était auparavant fixé un tel objectif pour 2025. L'annonce a été effectuée dans le cadre de la conférence Intel Foundry. Intel mise pour y parvenir sur sa technologie '18A'. Le groupe entend maintenir son avance en 2026 avec la technologie 14A. Il assure que quatre clients importants, dont il n'a pas donné les noms, ont déjà signé pour sa technologie de production 18A. Intel va par ailleurs produire des puces haut de gamme pour Microsoft pour concurrencer TSMC et Samsung, selon le Financial Times. Satya Nadella, le patron de Microsoft, a confirmé que les nouvelles puces du groupe allaient utiliser Intel Foundry. Intel a précisé pour sa part que le géant software de Redmond allait utiliser sa technologie 18A...

Moderna (+9%), le laboratoire américain, a annoncé pour son quatrième trimestre un bénéfice inattendu de 217 millions de dollars et 55 cents par titre, alors que les analystes craignaient une perte. Le concepteur de vaccins du Massachusetts a réalisé des ventes de 2,8 milliards de dollars sur son vaccin Covid-19 sur le trimestre, ce qui représente une chute de 43% en comparaison de l'an dernier, mais ressort conforme au consensus de place. Le groupe maintient sa guidance de revenus 2024 de 4 milliards de dollars, contre 4,5 milliards de consensus - ce qui représenterait une chute d'un tiers par rapport à 2023.

Royal Caribbean (+8%) a relevé ses prévisions de bénéfices, évoquant des réservations plus élevées que prévu pour ses croisières. Le groupe rehausse donc ses prévisions de bénéfice ajusté par action pour 2024 de 0,40$ par rapport aux estimations de février. Pour l'ensemble de l'année, le bpa ajusté devrait se situer entre 9,90 et 10,10$. Environ 0,15$ de l'augmentation du bpa ajusté pour l'année entière est dû à l'amélioration des perspectives de revenus pour le premier trimestre 2024.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 11 avril 2024 au mercredi 17 avril 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 avril 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/04/2024

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, sur fond d'incertitude au Moyen-Orient, de remontée des taux obligataires et de propos prudents du président de la banque centrale américaine…

Publié le 16/04/2024

Wall Street a évolué en ordre dispersé mardi après son net repli de lundi...

Publié le 16/04/2024

La Bourse de New York a fini en forte baisse lundi, les inquiétudes concernant le Moyen-Orient et la hausse des rendements obligataires ayant éclipsé les bons résultats des ventes au détail…

Publié le 15/04/2024

Les marchés plient outre-Atlantique...

Publié le 15/04/2024

La Bourse de New York a fini en baisse vendredi, les tensions géopolitiques et l'inflation ont déprimé les investisseurs, tandis que les banques ont lancé sans brio la saison trimestrielle des…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/04/2024

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, sur fond d'incertitude au Moyen-Orient, de remontée des taux obligataires et de propos prudents du président de la banque centrale américaine…

Publié le 17/04/2024

Après séance, le numéro un du luxe LVMH a annoncé des ventes en recul au 1er trimestre de 2% sur un an, à 20,7 MD€, souffrant d'une comparaison défavorable par rapport au contexte de 2023 et…

Publié le 17/04/2024

L'année 2024 pour MBWS s'inscrit dans un contexte de normalisation avec une reprise de la baisse des volumes de consommation...

Publié le 17/04/2024

Les actionnaires de Covivio pourront exercer leur option de paiement du dividende en actions...

Publié le 17/04/2024

Arkema enrichit son portefeuille de technologies différenciantes...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRE

Comment optimiser ses investissements avec la Gestion Pilotée ?

Mardi 23 avril 2024
à 11h00

S'inscrire