Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 503.27 PTS
-2.66 %
7 493.0
-2.76 %
SBF 120 PTS
5 678.92
-2.73 %
DAX PTS
18 020.49
-1.34 %
Dow Jones PTS
38 494.79
-0.39 %
19 583.48
+0.03 %
1.069
-0.4 %

Wall Street : Apple et le Nasdaq au sommet, mais le Dow Jones corrige

| Boursier | 178 | Aucun vote sur cette news

Incertitude confirmée

Wall Street : Apple et le Nasdaq au sommet, mais le Dow Jones corrige
Credits Reuters

Wall Street demeure incertain ce mardi, le S&P 500 abandonnant 0,22% à 5.349 pts et le Nasdaq grappillant 0,09% à 17.208 pts. Le Dow Jones trébuche encore de 0,49% à 38.676 pts. Apple, malmené hier pour sa conférence WWDC, rebondit en revanche de plus de 4% désormais ce jour sur les 200$, au plus haut historique ! La semaine sera très animée sur les marchés américains, avec bien évidemment la réunion monétaire de la Fed et son nouveau statu quo donné pour quasiment certain. Nvidia reste pour sa part volatil sur la place américaine après un fractionnement par dix de son action. Enfin, les opérateurs suivront jeudi le vote des actionnaires de Tesla sur le très juteux package de rémunération de 56 milliards de dollars d'Elon Musk...

Sur le Nymex, le baril de brut WTI cède 0,3% à 77,5$. L'once d'or fin avance de 0,2% à 2.331$. L'indice dollar progresse de 0,3% face à un panier de devises.

Sur le front économique, les opérateurs suivront demain l'indice américain des prix à la consommation du mois de mai (consensus +0,1% en comparaison du mois antérieur ou +3,4% sur un an ; +0,3% et +3,5% hors alimentation et énergie), le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains, la balance budgétaire américaine, ainsi bien évidemment que le communiqué monétaire de la Fed et que la conférence de presse de Jerome Powell.

L'outil FedWatch du CME Group donne une probabilité de plus de 99% d'un nouveau statu quo monétaire, laissant les taux inchangés entre 5,25 et 5,5%, au plus haut de 23 ans. La probabilité de statu quo le 31 juillet, à l'issue de la réunion suivante, atteint plus de 91%. Celle d'un premier assouplissement monétaire au plus tard le 18 septembre se situe à 54% environ. Le très solide rapport sur l'emploi américain dévoilé vendredi a repoussé encore les anticipations d'assouplissement monétaire.

Mercredi, les marchés surveilleront le "dot plot" de la Fed, qui présente sous forme de graphique à points les anticipations des banquiers centraux en matière de taux.

Jeudi, les investisseurs seront attentifs aux inscriptions hebdomadaires au chômage, ainsi qu'à l'indice des prix à la production du mois de mai. John Williams, patron de la Fed de New York, interviendra par ailleurs durant la journée. Enfin, vendredi, les marchés suivront les prix à l'import et à l'export, l'indice du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan, ainsi qu'une intervention d'Austan Goolsbee, qui dirige la Fed de Chicago.

Les valeurs

Apple rebondit de 4,7% ce jour à 202$, repassant les 3.000 milliards de dollars de capitalisation, après avoir cédé 1,9% hier soir en clôture à Wall Street. Le groupe à la pomme était attendu au tournant à l'occasion de sa conférence WWDC de Cupertino. Tim Cook et ses équipes ont présenté l'initiative tant attendue du géant technologique dans l'intelligence artificielle générative, baptisée "Apple Intelligence". Cette technologie sera donc intégrée dans les outils hardware et software du groupe californien (iPhone, Mac, Messages, Photos, Mail...). Il s'agirait selon le groupe d'une offre unique capable de comprendre l'utilisateur et ses données. Plus tard à l'automne, l'IA sera disponible sur Mac, iPad et iPhone 15 Pro. Comme attendu, l'évolution essentielle concerne l'assistant vocal Siri, à qui Apple Intelligence fournira des améliorations notables, devenant plus "naturel" et "sensible" à en croire Apple.

Siri pourra répondre à des demandes textuelles, mais aussi... utiliser ChatGPT, plutôt que les propres modèles d'Apple. Sur le réseau social X, Sam Altman, patron d'OpenAI (ChatGPT), c'est félicité : "Très heureux de nous associer à Apple pour intégrer chatgpt dans leurs appareils plus tard cette année ! Je pense que vous aimerez vraiment". Elon Musk, dirigeant de Tesla, SpaceX et X, n'a pas partagé le même enthousiasme : "Il est manifestement absurde qu'Apple ne soit pas assez intelligent pour créer sa propre IA, mais soit en quelque sorte capable de garantir qu'OpenAI protégera votre sécurité et votre confidentialité ! Apple n'a aucune idée de ce qui se passe réellement une fois qu'ils ont transmis vos données à OpenAI. Ils se jouent de vous". Musk s'est montré extrêmement critique depuis un certain temps déjà concernant ChatGPT et les résultats jugés bien trop "woke" de l'IA. Cette fois, le milliardaire juge "extrêmement inquiétant" ce rapprochement de ChatGPT et d'Apple, en réponse à un utilisateur de X comparant l'accord à "une Étoile de la Mort IA Woke" ou "une fusion de Coke et Pepsi pour créer une boisson mortelle incontournable". "Yeah", a aussi répondu Musk sur X à un utilisateur lançant : "Steve se retourne dans sa putain de tombe".

Apple a affirmé pour sa part hier soir que sa version mise à jour de Siri était donc plus sensible au contexte des produits. La reconnaissance à l'écran permettra à Siri de comprendre et d'agir sur les éléments affichés. Apple met l'accent sur la capacité de Siri à comprendre les propres données des utilisateurs. Au-delà de Siri, les appareils pourront hiérarchiser les notifications. Les outils d'écriture pourront réécrire ou synthétiser des informations. La technologie permettra aussi de créer des images IA génératives de personnes, de lieux (...). Apple affirme que bon nombre de ses modèles d'IA générative fonctionneront sur l'appareil, même si certains devront accéder au cloud. La firme a développé un nouveau service cloud appelé Private Cloud Compute. Lors d'une demande, Apple Intelligence déterminera si elle peut la compléter à l'aide du traitement sur l'appareil ou si elle doit se connecter au cloud. Apple affirme qu'il ne stockera aucune de vos informations utilisées pour répondre aux demandes Apple Intelligence.

Apple. Le partenariat avec OpenAI permettra d'accéder à ChatGPT sur Siri et d'autres applications. ChatGPT sera disponible dans le cadre d'une mise à jour du système d'exploitation plus tard cette année. Apple Intelligence sera pour sa part proposé sur iPhone 15 Pro/Max, iPad et Mac avec M1 ou processeur supérieur. Certains craignent toutefois que ces nouveautés ne soient pas assez convaincantes à ce stade pour inciter les consommateurs à dépenser plus de 1.000$ pour un nouvel appareil.

Nvidia (-1,3%) reste aussi sous surveillance, proche des pics historiques. Le titre a pris encore plus de 20% depuis l'annonce de son split par dix - et de résultats remarquables. La semaine dernière, lors de la conférence Computex de Taïwan, Jensen Huang, star locale, a dévoilé les plans de moyen terme de son groupe et donné une idée des nouvelles générations de GPU pour l'IA, à un rythme d'une plateforme nouvelle par an. Le split par dix de l'action était effectif vendredi soir. La capitalisation de Nvidia évolue désormais autour des 3.000 milliards de dollars, très proche de celle d'Apple et non loin de la première capitalisation mondiale, Microsoft... Les spéculations pourraient aussi concerner les chances d'une éventuelle inclusion de la vedette de l'IA au sein de l'indice historique Dow Jones. En effet, le split de l'action place désormais Nvidia dans la course en vue d'une intégration dans le DJIA. Le dossier suivrait alors en cela d'autres géants de la "tech" tels qu'Apple et Amazon. En cas d'inclusion, Nvidia pourrait bouter son rival Intel hors de l'indice...

Tesla (-2,2%). L'assemblée annuelle des actionnaires de Tesla est prévue ce jeudi après la clôture et doit régler la question épineuse du package de rémunération de 56 milliards de dollars d'Elon Musk, son directeur général. Un vote négatif serait très mal perçu par le multimilliardaire, qui a laissé entendre qu'il pourrait en pareil cas développer ses projets d'IA de manière indépendante. Ainsi, la décision des actionnaires aura une importance capitale. Robyn Denholm, la présidente de Tesla, a jugé qu'il fallait ce genre de package exceptionnel pour motiver Musk. Bien évidemment, une telle rémunération, représentant environ 10% de la capitalisation boursière de la société, est inédite dans l'histoire des entreprises américaines. Dans une enquête menée auprès d'une centaine d'investisseurs, Morgan Stanley constate que la majeure partie estiment qu'une approbation du package ferait monter l'action Tesla.

General Motors (+1,4%), le géant automobile de Detroit, a approuvé un nouveau programme de rachat d'actions d'un montant de 6 milliards de dollars. Un mois plus tôt, le groupe avait déjà relevé son dividende et affiché des perspectives annuelles supérieures aux attentes. Le nouveau programme de rachats porte sur plus de 10% du capital du constructeur.

Oracle (-0,6%), le géant américain des logiciels de gestion, publiera ce mardi soir, après bourse à Wall Street, ses derniers résultats financiers trimestriels. Caseys General Stores annonce également ce jour après la clôture. Broadcom publie pour sa part mercredi soir, tandis qu'Adobe dévoile ses derniers chiffres jeudi, après bourse.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du vendredi 07 juin 2024 au jeudi 13 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/06/2024

La cote américaine reprend son souffle ce vendredi, suite aux records en série des indices S&P 500 et Nasdaq...

Publié le 14/06/2024

La cote américaine reprend son souffle avant bourse ce vendredi, suite aux records en série des indices S&P 500 et Nasdaq...

Publié le 14/06/2024

Trois valeurs à plus de 3.000 milliards de dollars

Publié le 14/06/2024

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé jeudi, le Nasdaq et le S&P 500 ont inscrit, de peu, un nouveau record en clôture, les gains étant limités par les nouvelles projections de la…

Publié le 13/06/2024

La cote américaine a repris son souffle jeudi, tout en battant de nouveaux records sur le Nasdaq et le SP500, après les bonnes surprises sur le front...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2024

La baisse entamée en début de semaine se poursuit de façon harmonisée en Europe, tandis que les Indices majeurs américains forment de nouveaux plus hauts historiques#spx #Cac40 #investir #bourse

Publié le 14/06/2024

La Bourse de Paris a accusé le coup suite au discours prudent du patron de la Fed J. Powell qui n’envisage plus qu’une seule baisse des taux cette année.

Publié le 14/06/2024

Adobe bondit de 14,52% à 525,34 dollars. Non seulement, l’éditeur de logiciels d'édition et de marketing a dévoilé des résultats meilleurs que prévu, mais il a aussi relevé ses prévisions…

Publié le 14/06/2024

Pour dégager des liquidités...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne