Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 091.86 PTS
-0.17 %
8 039.00
-0.28 %
SBF 120 PTS
6 112.33
-0.2 %
DAX PTS
18 073.62
-0.35 %
Dow Jones PTS
38 383.50
-0.31 %
17 473.06
+0.01 %
1.068
-0.14 %

Clôture Wall Street : fin de semaine en ordre dispersé, mais bonne semaine !

| Boursier | 137 | Aucun vote sur cette news

L'or reste solide...

Clôture Wall Street : fin de semaine en ordre dispersé, mais bonne semaine !
Credits ENG Pictures

Après quelques hésitations en début de séance, Wall Street achève la semaine en ordre dispersé. Ce vendredi, le S&P 500 redonne -0,14% à 5.234 pts, mais gagne +1,65% sur la semaine. Le Dow Jones cède -0,77% à 39.475 pts (+1,77% sur la semaine). Le Nasdaq grignote +0,16% à 16.428 pts (+2% en hebdomadaire). En l'absence de statistique notable de conjoncture ce vendredi, quelques gros dossiers à l'image de Tesla, Nike et Lululemon ont aujourd'hui mené la danse à Wall Street.

Cette semaine, la banque centrale américaine a semblé maintenir sa posture concernant les baisses ultérieures de taux cette année, malgré des données récentes un peu moins positives qu'attendu concernant l'inflation. Jerome Powell a estimé que malgré les récentes statistiques, le narratif relatif à une décrue progressive de l'inflation n'avait pas changé.
Jerome Powell, Michelle Bowman, Philip Jefferson, Michael Barr et Raphael Bostic de la Fed sont intervenus, ce vendredi. Le président de la Fed a confirmé que les récents chiffres d'inflation, un peu plus élevés, n'ont pas modifié le scénario sous-jacent global d'un ralentissement progressif des pressions sur les prix. Il maintient par ailleurs que la Fed anticipe un atterrissage en douceur de l'économie américaine. Il confirme également les prévisions de la banque centrale, tablant sur trois baisses de taux cette année, alors que l'inflation tend à s'apaiser et que l'économie demeure forte.

Rappelons que cette semaine, la Fed a maintenu ses taux d'intérêt inchangés, entre 5,25 et 5,50% sur les 'fed funds'. Il s'agit d'un cinquième statu quo monétaire consécutif. Les annonces de la semaine plaident toujours pour trois baisses de taux d'un quart de point plus tard cette année. Pour l'heure, les taux restent au plus haut depuis 2001. La Fed ne s'attend pas à ce qu'il soit approprié de réduire la fourchette cible tant qu'elle n'aura pas acquis une plus grande confiance dans un retour durable de l'inflation vers les 2%. Powell a précisé, lors de sa conférence de presse mercredi, que les derniers chiffres de l'inflation n'avaient donc pas remis en cause le scénario d'une poursuite de la détente des prix aux Etats-Unis. Néanmoins, la banque centrale ne juge pas pour autant la bataille gagnée.
Neuf responsables du FOMC qui ont présenté leurs prévisions, mercredi, estiment que la banque centrale devrait réduire ses taux à trois reprises cette année. Cinq responsables jugent que deux réductions suffiront. Un participant prévoit une baisse des taux de 100 points de base sur l'année. Deux membres du FOMC envisagent en revanche une seule baisse de taux, tandis que les deux derniers tablent... sur un statu quo toute l'année.
La Fed juge l'inflation toujours élevée. Ses nouvelles prévisions montrent que l'indice des prix à la consommation hors-alimentaire et énergie est attendu désormais en hausse de 2,6% cette année (2,4% précédemment). L'inflation ajustée devrait retomber à 2,2% en 2025 et 2% en 2026... La croissance américaine est attendue à 2,1% cette année (1,4% prévu en décembre). Cette expansion économique est attendue à 2% en 2025 et 2026. Selon la Fed, le taux de chômage devrait se situer en fin d'année à 4% (4,1% précédemment envisagé en décembre et 3,9% en février). Le taux de chômage est prévu à 4,1% en 2025 et 4% en 2026.

Du côté des pétroles, le baril de brut WTI s'est légèrement tassé de 0,05% à 80,96$, mais reflue de -2,56% sur la semaine.
Le billet vert est relativement stable sur la semaine, puisqu'il gagne +0,08%, s'échangeant 0,921 euro pour 1 dollar.
L'once d'or termine à 2.165$ et gagne +0,24% en glissement hebdomadaire.
Le Bitcoin se reprend de 0,19% à 65.548$.

Les valeurs

* FedEx (+7,35% à 284,32$). Le groupe a dépassé les attentes de profits sur le trimestre clos et annoncé un programme de rachat d'actions de 5 milliards de dollars. Le bénéfice ajusté par action pour le trimestre clos est ressorti à 3,86$ (3,45$ de consensus). Le bénéfice ajusté a représenté 966 millions de dollars. Les revenus ont été de 21,7 Mds$, en repli de 2,1% en glissement annuel (22 Mds$ de consensus). Le groupe de Memphis a resserré ses estimations de résultats, tablant pour l'exercice 2024 sur un bénéfice allant de 17,25 à 18,25$ par action, contre une guidance antérieure allant de 17 à 18,5$. Le groupe a indiqué également qu'il saurait d'ici quelques semaines s'il dispose d'un nouveau contrat avec l'USPS, alors que le contrat actuel expire fin septembre.

* Lululemon (-15,8% à 403,19$). Le spécialiste des vêtements de yoga a annoncé, jeudi soir, des comptes trimestriels supérieurs aux attentes de marché, mais une guidance décevante. Les revenus du 1er trimestre fiscal sont anticipés entre 2,175 et 2,2 Mds$, en croissance de 9 à 10%, pour un bénéfice dilué par action allant de 2,35 à 2,40$. Le consensus était de 2,25 Mds$ de revenus et 2,55$ de bpa. Le groupe canadien prévoit un chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année fiscale 2024 compris entre 10,7 et 10,8 Mds$ (10,9 milliards de consensus). Le bénéfice pour l'ensemble de l'année devrait se situer entre 14 et 14,2$ par action. Pour le trimestre clos fin janvier, 4e trimestre 2023, les revenus ont été de 3,2 Mds$, en augmentation de 16% en glissement annuel, à comparer à un consensus de 3,19 Mds$. Le bénéfice ajusté par action a été de 5,29$ (5$ de consensus).

* Digital World Acquisition (-13,71% à 36,94$). La SPAC doit voter sur un accord de rapprochement avec la firme de médias sociaux de Donald Trump Trump Media & Technology Group, propriétaire de la plateforme Truth Social. En cas d'approbation d'une telle opération, l'ex-président des Etats-Unis détiendrait une participation de près de 60% dans l'entité combinée. La base de valorisation de l'entité fusionnée étant de l'ordre de 6 Mds$, Trump se retrouverait à la tête d'une participation de plus de 3 Mds$. Le vote de l'opération est déjà pratiquement assuré, selon Fortune. L'accord est en préparation depuis quelques années et s'est heurté à plusieurs obstacles en cours de route, notamment des allégations de délit d'initié, mais il devrait donc enfin se concrétiser.

* Reddit (-8,8% à 46$). Prise de bénéfices sur ce dossier qui s'est envolé hier soir de 48,3% sur le Nyse, pour son introduction en bourse à Wall Street, sur les 50$ pour une capitalisation boursière de 9,5 Mds$ environ (en tenant compte des stock-options et actions restreintes). L'entrée de la plateforme sur le marché avait été 'pricée' déjà en haut de fourchette. 22 millions de titres ont été cédés à 34$ pièce par le groupe et ses actionnaires existants. La fourchette indicative se situait entre 31 et 34$. Les produits de l'opération sont de 748 M$. La valorisation initiale ressortait à 6,4 Mds$. En dehors des titres vendus par les actionnaires existants, Reddit a levé des produits bruts de 519 millions. L'opération était menée par Morgan Stanley, Goldman Sachs, JP Morgan et Bank of America.

* Nike (-6,9% à 93,86$). Le géant des chaussures et accessoires de sport a affiché sur la période close fin février, son 3e trimestre fiscal, un bénéfice par action de 77 cents, à comparer à un consensus de 74 cents. Les revenus ont été de 12,43 Mds$ (12,31 Mds$ de consensus). La marge brute est en revanche ressortie un peu moins élevée que prévu à 44,8%, malgré une hausse de 150 points de base. Les revenus réalisés en Chine, à 2,08 Mds$, ont été meilleurs que prévu. Le bénéfice net trimestriel a reculé de 5% à 1,2 Md$, tandis que le bpa dilué a baissé de 3%. Le bénéfice par action comprend 21 cents de charges de restructuration. "Nous procédons aux ajustements nécessaires pour conduire le prochain chapitre de croissance de Nike", a déclaré John Donahoe, directeur général du groupe. "Nous sommes encouragés par les progrès que nous avons constatés, alors que nous construisons un cycle pluriannuel de nouvelles innovations, affinons la narration de notre marque et travaillons avec nos partenaires grossistes pour faire progresser et développer le marché".

* Tesla (-1,15% à 170,83$). Selon l'agence Bloomberg, le groupe d'Elon Musk aurait réduit sa production en Chine. L'agence cite des personnes familières du sujet. Cette réduction de production ravive les craintes de ralentissement de la demande et celles liées à l'impact d'une concurrence intense sur le principal marché automobile mondial. Le constructeur texan aurait donc demandé plus tôt ce mois-ci aux employés de son usine de Shanghai de réduire la production du Model Y et du Model 3, les deux véhicules fabriqués par Tesla en Chine, en travaillant cinq jours par semaine au lieu des six jours et demi habituels. Les lignes de production fonctionnent en deux équipes de 11,5 heures par jour, ce qui resterait inchangé. La production aurait, selon les sources de Bloomberg, été réduite à partir du début du mois, et le personnel n'aurait pas reçu d'indication claire sur le moment où la production reviendrait à la normale.
Certaines lignes de production du site de Shanghai, y compris les ateliers de batteries, seraient soumises à des suspensions plus longues. Tesla aurait demandé à son personnel et à certains fournisseurs de se préparer à des limites de production prolongées jusqu'en avril, indique également Bloomberg. Le groupe d'Elon Musk est confronté à une concurrence de plus en plus rude en Chine, de la part de BYD mais aussi de nombreux autres constructeurs de véhicules électriques qui produisent des véhicules plus abordables. Le groupe a livré un peu plus de 131.800 unités sur les deux premiers mois de l'année, soit une baisse de 6% en glissement annuel d'après les données locales de la CPCA.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mercredi 17 avril 2024 au mardi 23 avril 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 avril 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/04/2024

Wall Street s'affiche un peu plus incertain néanmoins, après deux jours de sursautng...

Publié le 24/04/2024

Wall Street poursuit son rebond ce mercredi, soutenu cette fois par Tesla et Boeing...

Publié le 24/04/2024

Les indices américains ont clôturé en hausse après les publications de nouveaux résultats d'entreprises. Parmi les grands noms de la cote, le constructeur automobile GM et l’équipementier…

Publié le 23/04/2024

Wall Street a poursuivi son rebond mardi entamé la veille, alors que la place américaine avait lourdement corrigé la semaine dernière avec notamment...

Publié le 23/04/2024

Alors que les indicateurs PMI montrent un ralentissement

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2024

Ce matin, Tokyo a gagné 2,26%, Shanghai prend 0,53% et Hong Kong 2,15%.

Publié le 24/04/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance hausse de 0,81 % à 8105,78 dans un volume de 3,152 MD€. 

Publié le 24/04/2024

En hausse durant une bonne partie de la séance, les indices européens ont terminé en baisse. Les nombreux résultats d'entreprises ont continué d'animer les marchés. Le titre Kering a chuté au…

Publié le 24/04/2024

Le chiffre d'affaires de Cogelec ressort à 66 ME pour l'exercice 2023, en croissance de +10,5% par rapport à l'exercice 2022...

Publié le 24/04/2024

La croissance du chiffre d'affaires de Carrefour est de +13,5% en comparable au T1...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WELCOME DAYS

Assurance Vie

Jusqu'à
170€ DE PRIME OFFERTE*

Découvrir

*Voir conditions