En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.113
+0.09 %

Retour à des prix moins fantasmagoriques

| Bourse Direct | 1222 | 4.67 par 6 internautes

Au-delà des dernières péripéties du président des Etats Unis et comme estimé ces derniers temps, la valorisation des actifs risqués était de toute façon surfaite au regard du contexte économique mais aussi politique. L’attitude de D.Trump, normalement candidat à sa propre réélection, n’est vraiment pas surprenante dans le sens ou le front commercial qu’il a ouvert depuis son élection le restera au moins jusqu’à la fin de son premier mandant voire du second. La place qu’il veut donner aux USA, nous promet une année sportive et donc volatile en 2020. En revanche et vis-à-vis des endettements et déficits allants crescendo, il ne faudrait pas que les pressions soient trop fortes car, sur un an glissant, l’arbitrage actions/ taux risquerait de s’inverser et là, l’épilogue serait moins drôle ! Pour l’instant, il est trop tôt pour tirer des conclusions, le mouvement correctif est avant tout technique et sain d’un point de vue structurel. On ne constate pas de changement de cap, juste quelques arbitrages sans conséquence au regard d’une macroéconomie incertaine. Au fixing, le CAC40 a terminé en baisse de 1.03 % 5727.22 dans un volume étoffé de 4.100 MDE.             

Les points sur le future décembre sont, à la hausse, 5765 (fort/pivot), 5821 (fort), 5885 (MM20 jours), 5860 (très fort sur la semaine) 5910 (1er niveau d’invalidation), 5930 (sensible à moyen terme), 5966.79/5959 (top annuel sur le cash et historique sur le future), 6010/6050 (très fort en mensuel), 6090 (cible échéance décembre) puis 6135 (résistance trimestrielle) voire 6168.15/6241(+ haut de 2007 et cible figure de MT) et à la baisse, 5736 (38.20 % de retracement, enfoncée), 5731 (MM50 jours, enfoncée), 5680 (sensible), 5667.50 (50% de retracement), 5657.65 (pied du gap haussier du 24/10), 5598.70 (61.80 % en Fibo et seuil d’invalidation du dernier cycle haussier) puis 5594 (MM100 jours et 1er seuil critique de MT) voire 5559 (très fort cash) et 5495 (oblique annuelle cash/très important).

A TCT, la configuration conservera un biais négatif < 5830 en clôture et très négatif < 5765.     

A ce stade, la faiblesse a été confirmée sur deux clôtures et à défaut de faire paniquer les investisseurs, elle démontre un premier changement de comportement de la part d’acteurs court-termistes, probablement ceux qui ont payé tardivement. Sous l’aspect technique, le CAC40 et le future décembre ont réalisé un pull back parfait sur la précédente ligne de crête qui passait par les tops d’avril, de juillet et octobre, niveau qui formait résistance avant d’être débordé en Gap le 4 novembre (comblé ce jour). A noter que ce palier a été cassé ponctuellement (+ bas à 5692). Dans l’état actuel, Il n’y a rien de catastrophique, l’excès est gommé, les prix sont revenus à des niveaux moins fantasmagoriques.

Pour l’instant, 5765 sur le future décembre sera en quelque sorte le pivot à très court terme. En-deçà, 5736 correspond à la partie haute d’une zone où l’intérêt des shorts et des longs devrait commencer à se faire sentir, sachant que 5667.50 serait la meilleure fenêtre de tir à très court terme. Le retour ferme > 5860 invaliderait cette perspective. A ce stade, aucune forme d’excès n’est constatée en base journalière.

Sur le fond, on conservera les stratégies de moyen terme > 5667.50 afin de viser 6135 (cible trimestrielle) voire le plus haut de 2007 (courant 1er semestre 2020). Ce scénario serait compromis < 5595 (1er warning de moyen terme).

Au plus près, on privilégiera la vente < 5765 (SL > 5830) et qui plus est < 5736 pour viser 5703 (touché) voire 5667.50 (optimal).

Analyse réalisée au fixing du 03 décembre         

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
6 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Au cours du 1er semestre de l'exercice 2019/2020, les discussions engagées avec les créanciers du Groupe afin de restructurer les dettes se sont poursuivies, avec différentes avancées positives...

Publié le 13/12/2019

L'action Digigram est sur un dernier cours de 0,61 euro...

Publié le 13/12/2019

Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de +2,8% avec un total de 99,9 millions de passagers...