En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
+2.15 %
4 892.0
+1.96 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+2.13 %
DAX PTS
10 929.43
+1.38 %
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.137
+0.00 %

Le CAC40 toujours assis entre deux chaises

| Bourse Direct | 631 | Aucun vote sur cette news

Comme évoqué la veille, le rebond significatif du CAC40, étayé avant tout par des vendeurs pris à contrepied, nous semblait assez timoré et le retour de bâton du jour jusqu’ici sans conséquence démontre aussi l’absence d’investisseurs finaux, ce qui laisse toute latitude aux fantaisies spéculatives. Au fixing, le CAC40 a terminé la séance en baisse de 0.26 % à 5375.53 dans un  volume de 3.300 MDE.

Les points sur le future décembre sont, à la hausse, 5363 (MM20 jours), 5396, 5426 (niveau d’inflexion du dernier signal baissier), 5467/5477 (sensible), 5528.50-5536.40 (+ haut annuel sur le future et sur le cash), 5575 (fort) puis 5620 (cible mensuelle) voire 5720 (cible annuelle)  et à la baisse, 5349, 5312.50/5291.50 (niveau d’alerte à CT), 5265/5250 (très sensible sur le cash et sur le future), 5254 (MM100 jours), 5248.79 (pied du Gap du 21 septembre), 5185 (seuil d’invalidation et d’alerte à moyen terme), 5180.25 (pied du Gap du 12 septembre sur le cash) puis 5125 (très important en base trimestrielle) voire 5117.89/5098.50 (pied du Gap haussier du 11 septembre sur le cash et le future novembre).

En base 14 heures, la tendance conservera un biais neutre entre 5396 et 5349.

Structurellement, la configuration reste difficile à décrypter. Le manque de directionnel, conjugué à la forte sensibilité des marchés européens à la moindre nouvelle, pourrait durer jusqu’aux prochaines réunions des banques centrales (la FED et la BCE les 13 et 14 décembre). Comme évoqué sur l’analyse de moyen terme, une jambe baissière est envisageable en direction de la zone 5185/5150 d’ici mi-décembre voire début d’année. Pour écarter cette perspective, il faudrait que l’indice parisien réussisse à repasser puis tenir au-dessus de 5433 (5426 sur le future décembre).

Pour l’instant, le maintien à l’intérieur du nuage (cf graphique) conjugué aux tergiversations fréquentes autour de la MM20 jours située désormais à 5363 sur le future décembre démontre surtout une certaine forme de crainte mais n’augmente pas pour autant le risque d’une chute très profonde, les intervenants restant majoritairement couverts et confiants au regard du contexte économique favorable.

Dans le cas d’une rechute marquée, 5265 sur le cash et 5250 sur le future (50 % de retracement du plus bas d’août au plus haut annuel) sont les derniers garde fous du cycle haussier activé fin août. En-decà de ces paliers sensibles, 5200 sur le cash et 5185 sur le future seraient les dernières sauvegardes avant 5125 qui correspond à un support majeur en base trimestrielle. A l’inverse, il est clair que le franchissement net et durable de 5396 et surtout de 5426 serait une très bonne chose dans le but de cibler 5475 puis le top annuel.

Techniquement, il est vrai que la faiblesse du volume favorise l’évolution saccadée de ces dernières séances mais elle a aussi l’avantage de limiter très vite les écarts à l’image des indicateurs qui ne cessent de diverger autour de leur médiane depuis mi-novembre. A ce stade, il nous semble présomptueux d’anticiper un mouvement important.   

En stratégie de fond, on peut conserver > 5200/5185 voire > 5125 dernier carat (à long terme) pour viser éventuellement 5620 puis 5720 au cours du premier trimestre 2018.

Pour les stratégies très courtes, on peut arbitrer deux zones assez sensibles. Au plus large, on surveillera 5426 en borne haute et 5250 en partie basse. Le débordement ou la rupture de ces niveaux devrait, soit motiver le retour du flux acheteur, soit activer des ventes d’autorité. Au plus près, on articulera ses prises de risques entre 5396 et 5292 avec comme pivot, la MM adaptative située actuellement à 5349. A noter que celle-ci évolue à l’horizontale depuis le 17 novembre, signe du manque de tendance.   

Analyse réalisée au fixing du 05 décembre.

 

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…