En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 971.79 PTS
-
6 002.50
-
SBF 120 PTS
4 706.86
-
DAX PTS
13 388.42
-
Dow Jones PTS
29 160.09
-0.09 %
9 216.98
+0. %
1.105
-0.07 %

Le CAC40 a fêté noël au balcon

| Bourse Direct | 1710 | 3 par 2 internautes

La configuration du CAC40 n’aura guère évolué à l’occasion d’une séance écourtée. Pour rappel, la bourse de Paris sera également fermée mercredi et jeudi, le dernier jour de l’année fiscale 2019 pour les Actions et les Produits de Bourse est fixé au vendredi 27 décembre. A ce stade, l’éventualité de tirer les prix à l’occasion des derniers habillages reste forte. 6090 serait la cible idéale d’ici le 31 décembre, scénario compromis sous la MM20 jours (future janvier). Au fixing,  le CAC40 a terminé inchangé à 6029.55 dans un volume très faible de 531.80 M€.

Les points sur le future janvier sont, à la hausse, 6035.95/6030 (top annuel sur le cash et historique sur le future), 6024 (très fort sur le cash), 6040/6090 (très fort d’ici le 31.12), puis 6135 (résistance trimestrielle) voire 6168.15/6241(+ haut de 2007 et cible figure de MT) et à la baisse, 5980 (important sur le cash en base clôture annuelle), 5965 (support intraday), 5899 (MM20 jours), 5837 (MM50 jours), 5830.75 (très fort d’ici le 31.12), 5816 (1er warning à CT), 5780 (seuil d’alerte à CT), 5662.50 (fort jusqu’au 21 janvier), 5655 (MM100 jours) puis 5580 (1er seuil d’inflexion de MT sur le cash) voire 5508 (MM200 jours).

A TCT, la configuration gardera un biais très positif > 5965 en clôture.      

Techniquement, la configuration permet encore une poursuite de la hausse mais les indications restent plus partagées à l’image du regroupement des lignes directrices de court terme, de l’écart type à nouveau de 10 % avec la MM200J et des divergences de moyen terme. Un potentiel haussier reste néanmoins exploitable jusqu’à mi-janvier voire mi-février 2020.

Sur le fond, on conservera les stratégies de moyen terme > 5780 (niveau rehaussé et valable fin janvier) afin de viser 6135 (cible trimestrielle) puis 6168, plus haut de 2007 voire 6241, cible arithmétique de MT. Ce scénario serait compromis < MM100 jours.

Au plus près, on conservera un biais acheteur > 5977-5991, plus agressif à 6012 (SL < 5935).

Analyse réalisée au fixing du 24 décembre         

Bonnes fêtes de fin d’année à tous nos abonnés d’Infos d’Experts et clients de Bourse Direct

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2020

Goldman Sachs vise désormais les 169 euros pour l'action Safran.

Publié le 23/01/2020

Le Groupe Samse maintient sa stratégie de développement de son maillage existant des agences de négoces et des magasins de bricolage...

Publié le 23/01/2020

Les actions Hoffmann Green seront définitivement acquises par les bénéficiaires le 13 janvier 2022 sur condition de présence à cette date...

Publié le 23/01/2020

Au 31 décembre 2019, la trésorerie brute ressortait à 8 ME...

Publié le 23/01/2020

Le titre Renault a chuté de plus de 5% jeudi à 36,98 euros sur le marché parisien, de retour au plus bas depuis la fin 2012.