5 289.86 PTS
-
5 259.5
-
SBF 120 PTS
4 239.49
-
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 906.98
-0.08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Des marchés toujours très partagés

| Bourse Direct | 339 | Aucun vote sur cette news

En attendant que la BCE réussisse ou pas à insuffler un second souffle aux marchés européens, les intérêts spéculatifs continuent de se neutraliser ces derniers jours. Au fixing, le CAC40 a clôturé en baisse de 1.09 % à 5173.27 dans un volume de 3.200 MDE.

Depuis le début de la semaine, le CAC40 se recentre doucement mais sûrement au milieu du champ de tir à l’image des indicateurs techniques en base journalière revenus à leur médiane, les derniers signes d’essoufflement étant surtout caractéristiques d’une certaine forme de prudence en amont de la réunion de la BCE ce jeudi. Désormais, il faut compter sur les propos de Mario Draghi pour espérer une évolution plus positive même si nous reportons cette éventualité à la rentrée. En effet, on obtiendra probablement plus d’éléments concrets en septembre de la part des banquiers centraux. 

A ce stade, le reflux a été plus marqué ce mardi sur l’indice parisien qui est repassé ponctuellement sous les MM20 jours et 14 heures situées respectivement à 5206 et à 5188 sur le future juillet (+ bas à 5163.50), signant ainsi le retour à l’intérieur de la précédente épaule placée entre 5190 et 5125 en base 4 heures. Pour rappel, cette perspective est doublement embarrassante dans le sens où elle risque de faire capituler les acheteurs de mercredi dernier mais aussi de replacer le CAC40 en zone de stress et surtout à proximité d’un premier niveau d’alerte important à moyen terme. Dans ce sens, on surveillera la rupture ou pas des MM20 semaines et 100 jours placées à 5140 et à 5108 sur le future juillet. Pour stopper le mouvement baissier, il faudrait vite reprendre la MM20 jours et surtout franchir dans la foulée la MM50 jours située à 5253. Néanmoins, pour éteindre les velléités baissières de ceux derniers mois, la zone 5275/5290 doit devenir un support fiable (premier niveau de remise en cause du dernier cycle baissier). Au-delà, 5330 sera le principal juge de paix à la hausse.  

En base 14 heures, la tendance a repris un biais négatif < 5188.

Les points sur le future juillet sont, à la hausse, 5253 (MM50 jours), 5275-5290 (sensible), 5314 (résistance mensuelle), 5328 (cible daily), 5386.50 (double top), 5385 (+ haute clôture trimestrielle historique), 5394 (+ haute ouverture trimestrielle historique) puis 5430 voire 5470 (réplique)  et à la baisse, 5187 (alerte intraday), 5149.50 (fort), 5140 (MM20 semaines), 5115 (important), 5108 (MM100 jours), 5057 (+ bas du 24 avril), 5030 (niveau de retracement idéal à moyen terme sur le cash), 4990 (très fort) puis 4972.50 (pied du Gap du 24 avril) voire 4950 (réplique du trading range).

En stratégie, la configuration technique conjuguée au comportement très versatile en intraday invite à réaliser des écarts d’ici la conférence de presse de Mario Draghi (jeudi à partir de 14H30).

Compte tenu de l’évolution baissière et dans une approche prudente,  on peut arbitrer entre la zone 5253/5125 avec la MM20 14 heures comme pivot.

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS