Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 503.27 PTS
-2.66 %
7 489.0
-2.81 %
SBF 120 PTS
5 678.92
-2.75 %
DAX PTS
18 002.02
-1.44 %
Dow Jones PTS
38 589.16
-0.15 %
19 659.80
+0.42 %
1.070
+0. %

Wall Street : nouveaux records pour le S&P et le Nasdaq

| Boursier | 144 | Aucun vote sur cette news

Le Nasdaq a bondi de 1,96% mercredi à 17...

Wall Street : nouveaux records pour le S&P et le Nasdaq
Credits PivèsPictures

Le Nasdaq a bondi de 1,96% mercredi à 17.187 pts, établissant un nouveau record historique avec Nvidia (+5,1%) qui poursuit son rallye ! Le S&P 500 s'adjuge 1,18% à 5.354 pts et rejoint aussi un sommet absolu. Le Dow Jones monte plus modestement de 0,25% à 38.807 pts. La cote américaine s'était pourtant montrée incertaine en début de semaine, aidée malgré tout par Nvidia à la suite de l'ouverture de la conférence Computex 2024 de Taïwan et par une keynote de son patron Jensen Huang. Les indices bénéficient aussi de faibles chiffres de l'emploi US, alors que la Fed espérait depuis des mois une détente tangible de ce point de vue afin de pouvoir amorcer son mouvement d'assouplissement monétaire.

Sur le Nymex, le baril de brut WTI regagne 1% à 74,35$. L'indice dollar s'accorde 0,2% face à un panier de devises. Le bitcoin souffle sur les 71.000$.

Les ouvertures de postes aux Etats-Unis pour le mois d'avril 2024, annoncées la veille, se sont affichées à 8,059 millions d'unités, nettement moins que prévu puisque le consensus se situait à 8,4 millions. La lecture révisée du mois de mars s'est affichée à 8,355 millions, contre 8,488 millions auparavant annoncé... Il s'agit plutôt d'une bonne nouvelle, dans la mesure où la Fed attend une faiblesse du marché du travail avant d'infléchir sa politique monétaire... Les ouvertures de postes aux USA sont ainsi retombées au plus bas depuis février 2021.

Selon le rapport d'ADP de mercredi, les créations d'emplois privés aux Etats-Unis pour le mois de mai se sont établies au nombre de 152.000, alors que le consensus de place mesuré par FactSet se situait à 175.000. Un mois avant, les créations étaient au nombre de 188.000. "Les créations d'emplois et la croissance des salaires ralentissent à l'aube du second semestre. Le marché du travail est solide, mais nous surveillons des poches de faiblesse notables liées à la fois aux producteurs et aux consommateurs", ajoute Nela Richardson, cheffe économiste d'ADP. Dans le détail, les entreprises de plus de 500 salariés ont créé 98.000 postes en mai, contre 30.000 pour les entreprises de 250 à 499 employés et 49.000 pour les sociétés de 50 à 249 salariés.

L'indice S&P Global PMI composite américain final du mois de mai est ressorti à 54,5, contre un consensus de 54,4 et un niveau de 51,3 un mois avant. L'indicateur préliminaire du mois de mai se situait à 54,4. L'indicateur final des services s'est affiché à 54,8, comme prévu, contre 51,3 un mois plus tôt et 54,8 pour la lecture préliminaire.

L'indice ISM des services américains du mois de mai 2024 s'est affiché à 53,8, contre 50,8 de consensus FactSet et 49,4 un mois auparavant. Cet indicateur signale un net redressement de l'activité et un retour en situation d'expansion.

Jeudi, le rapport Challenger, Gray & Christmas sur les annonces de licenciements, les inscriptions hebdomadaires au chômage, la balance du commerce international des biens et services, ainsi que les chiffres de la productivité du premier trimestre, seront au programme...

Vendredi, enfin, le rapport mensuel gouvernemental sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de mai sera à suivre (consensus FactSet 180.000 créations de postes pour 3,9% de taux de chômage).

Les valeurs

CrowdStrike (+12%), un leader de la protection cloud des endpoint, des workloads, de l'identité et des données, a annoncé des revenus de 921 millions de dollars pour son premier trimestre fiscal, en augmentation de 33% en glissement annuel, à comparer à un consensus de 905 millions. Le bénéfice ajusté par action a représenté 93 cents, contre 57 cents un an avant et 89 cents de consensus. Le groupe a dépassé les 3,6 milliards de dollars de revenus annuels récurrents. CrowdStrike affiche par ailleurs de solides perspectives. Les revenus sont attendus entre 958,3 et 961,2 millions de dollars pour le deuxième trimestre fiscal clos fin juillet, contre 954 millions de consensus. Le bénéfice ajusté par action est anticipé entre 98 et 99 cents, à comparer à un consensus de 91 cents. Enfin, le groupe rehausse ses prévisions annuelles et envisage pour l'exercice 2025 des revenus dans une fourchette allant de 3,98 à 4,01 milliards de dollars, pour un bpa ajusté allant de 3,93 à 4,03$.

Hewlett Packard Enterprise flambe de près de 10,6%. HPE a dévoilé de solides revenus avec la demande en serveurs IA. Pour son deuxième trimestre fiscal, le groupe a affiché des revenus en augmentation de 3,3% à 7,2 milliards de dollars, alors que les analystes prévoyaient une baisse de l'activité ! Le bénéfice ajusté trimestriel par action a été de 42 cents sur ce trimestre clos fin avril, contre 39 cents de consensus. La bonne surprise vient essentiellement des activités serveurs, avec des revenus de 3,87 milliards de dollars, plus de 10% supérieurs au consensus. Les ventes des systèmes orientés IA ont même doublé en comparaison du trimestre antérieur pour atteindre plus de 900 millions de dollars. Antonio Neri, directeur général du groupe, cité par Bloomberg, a évoqué une demande accrue et une meilleure disponibilité de puces Nvidia, expliquant le bond des ventes de systèmes IA. Neri juge qu'avec cette performance, "le marché va commencer à réaliser". Le backlog de systèmes IA est désormais de 3,1 milliards de dollars.
Sur le trimestre se terminant en juillet, les revenus sont attendus entre 7,4 et 7,8 milliards de dollars, contre 7,45 milliards de consensus. Le bpa ajusté est attendu entre 43 et 48 cents, en ligne avec les estimations d'analystes. Pour l'exercice, HPE relève ses prévisions et anticipe des revenus en croissance de 1 à 3%, pour un bpa ajusté de 1,90$ en milieu de fourchette.

PVH, ex-Phillips-Van Heusen, groupe américain de mode aux marques Calvin Klein, Van Heusen et Tommy Hilfiger, gagne 3,8%, suite à sa publication trimestrielle et à l'annonce du départ du CEO de Tommy Hilfiger Global et PVH Europe, Martijn Hagman. Lea Rytz Goldman, présidente mondiale de Tommy Hilfiger, dirigera la marque mondiale et relèvera directement du CEO de PVH, Stefan Larsson. David Savman, directeur de la chaîne d'approvisionnement de PVH, occupera le poste de CEO par intérim de PVH Europe. La société a lancé la recherche d'un nouveau leader européen. Pour son premier trimestre fiscal, le groupe a affiché des revenus en forte baisse de 10% à 1,95 milliard de dollars, pour un bpa ajusté de 2,45$ dépassant nettement la guidance. Pour l'exercice, le groupe table sur un recul de 6 à 7% des revenus et une une marge opérationnelle stable en comparaison des 10,1% de 2023. Le bénéfice annuel ajusté par action est attendu entre 11 et 11,25$, soit un relèvement de la guidance.

Tesla (+0,1%) / Nvidia (+5,1%). Elon Musk a confirmé hier sur X, ex-Twitter, qu'il avait redirigé des puces d'intelligence artificielle de Tesla vers ses entreprises X et xAI. Le milliardaire a indiqué que Tesla n'avait aucun endroit où placer les puces Nvidia : "Elles se seraient donc contentées de rester dans un entrepôt. L'extension sud de Giga Texas est presque terminée. Elle abritera 50.000 puces H100 pour la formation FSD", a détaillé Musk, alors que CNBC avait auparavant rapporté que l'homme d'affaires aux multiples casquettes avait redirigé 12.000 unités de traitement graphique H100 de Nvidia initialement prévues pour Tesla vers X, citant une note de Nvidia de décembre. Dans un autre e-mail que CNBC a consulté, le personnel de Nvidia aurait noté que Musk avait fait des déclarations lors de la présentation des résultats du premier trimestre du constructeur automobile et sur X qui étaient en conflit avec les réservations de l'entreprise auprès du fabricant de puces.
Elon Musk avait déclaré lors de la conférence sur les résultats du 23 avril qu'environ 35.000 puces H100 de l'entreprise étaient actives et qu'il s'attendait à ce que le constructeur en emploie environ 85.000 d'ici la fin de l'année. Le 28 avril, il a écrit sur X que Tesla dépenserait environ 10 milliards de dollars cette année en IA... Musk a suggéré pour sa part hier que Nvidia ne serait pas en mesure de suivre tout l'argent que Tesla dépense en IA cette année. L'entreprise travaille en effet sur son propre supercalculateur dans le cadre d'efforts plus larges visant à développer une technologie de conduite autonome. Tesla fournit également des capteurs pour toutes ses voitures, que les consommateurs paient ou non un supplément pour son système d'aide à la conduite plus avancé, relève Bloomberg. Enfin, Musk a indiqué sur X que sa meilleure estimation actuelle pour les achats annuels de produits Nvidia par Tesla se situait entre 3 et 4 milliards de dollars.

Intel (+2,5%) va céder une participation de 49% dans une entreprise qui contrôle une usine en Irlande à Apollo Global Management pour 11 milliards de dollars. Selon les termes de l'accord, Apollo prendra une part de 49% dans une coentreprise opérant la Fab 34 d'Intel. Il s'agit du deuxième programme d'investissement de ce type annoncé par Intel, qui optimise ainsi le financement des projets tout en investissant massivement pour revitaliser sa gamme de produits. La construction de l'usine, sur un site de l'entreprise à Leixlip, près de Dublin, est quasiment terminée. La transaction permet au géant des processeurs d'investir ailleurs. Elle devrait être finalisée au deuxième trimestre 2024. Intel achètera une quantité minimale de production de l'usine pour la vendre elle-même ou pour le compte de clients.

Dollar Tree (-4,9%) étudie une cession de Family Dollar. Par ailleurs, le groupe a affiché au premier trimestre fiscal un bénéfice dilué par action de 1,38$ et un bénéfice ajusté par action de 1,43$. La guidance de revenus pour l'exercice 2024 va de 31 à 32 milliards de dollars, pour un bénéfice ajusté par action allant de 6,50 à 7$. La revue des alternatives stratégiques comprendra donc une éventuelle vente du segment Family Dollar...

Brown-Forman (-5,9%) a réalisé pour le quatrième trimestre fiscal 2024 des revenus de 1 milliard de dollars en retrait de 8%, avec une baisse organique de 5%. Pour la période, le bénéfice opérationnel s'est établi à 375 millions de dollars, en hausse de 26% (-16% en organique). Le bénéfice dilué par action a augmenté de 31% à 56 cents. Sur l'exercice, les ventes ont baissé de 1% à 4,2 milliards de dollars. Le bpa dilué a progressé de 32% à 2,14$.

Campbell Soup (-0,1%), le groupe alimentaire américain, a dépassé les attentes de marché sur le trimestre clos et rehaussé ses prévisions de ventes annuelles, avec la reprise de la demande. Le groupe envisage désormais une croissance des ventes de 3 à 4% sur l'exercice. Sur le trimestre clos, le groupe a affiché un bpa ajusté de 75 cents à comparer à un consensus de 70 cents. Les ventes ont augmenté de 6% à 2,37 milliards de dollars...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 08 juin 2024 au vendredi 14 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/06/2024

La cote américaine reprend son souffle ce vendredi, suite aux records en série des indices S&P 500 et Nasdaq...

Publié le 14/06/2024

La cote américaine reprend son souffle avant bourse ce vendredi, suite aux records en série des indices S&P 500 et Nasdaq...

Publié le 14/06/2024

Trois valeurs à plus de 3.000 milliards de dollars

Publié le 14/06/2024

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé jeudi, le Nasdaq et le S&P 500 ont inscrit, de peu, un nouveau record en clôture, les gains étant limités par les nouvelles projections de la…

Publié le 13/06/2024

La cote américaine a repris son souffle jeudi, tout en battant de nouveaux records sur le Nasdaq et le SP500, après les bonnes surprises sur le front...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2024

La baisse entamée en début de semaine se poursuit de façon harmonisée en Europe, tandis que les Indices majeurs américains forment de nouveaux plus hauts historiques#spx #Cac40 #investir #bourse

Publié le 14/06/2024

Sur le plan statistique : Japon : 1H50 Décision de politique monétaire de la Banque du Japon (taux attendu inchangé à 0,10%) 6H30 Production industrielle d’avril (-0,1% attendu après…

Publié le 14/06/2024

La Bourse de Paris a connu sa pire semaine depuis 2022 en raison de l'augmentation du risque politique en France. Déjà inquiets en début de semaine par les conséquences économiques d’une…

Publié le 14/06/2024

Casino annonce la finalisation du regroupement des actions composant son capital par voie d’échange de 100 actions existantes contre une action nouvelle à 1 euro, ainsi que l’effectivité de la…

Publié le 14/06/2024

Alstom a signé un contrat d'une valeur d'environ 430 millions d'euros pour 10 nouveaux trains Aventra de neuf voitures destinés à la ligne Elizabeth (Elizabeth Line) de Transport for London. Le…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne