Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 779.16 PTS
-1.09 %
7 777.5
-1.11 %
SBF 120 PTS
5 896.03
-1.12 %
DAX PTS
18 427.60
-1.09 %
Dow Jones PTS
38 712.21
-0.09 %
19 465.18
+1.33 %
1.080
-0.08 %

Entretien avec Samy Chaar, Chef économiste de Lombard Odier

| Boursier | 98 | Aucun vote sur cette news

Nous attendons la première baisse de taux de la FED en juillet

Entretien avec Samy Chaar, Chef économiste de Lombard Odier

Boursier.com : Comment percevez-vous la conjoncture ?

L'activité a tendance à s'améliorer dans les secteurs durement touchés. Le commerce mondial et l'industrie manufacturière sont à nouveau en expansion. Aux Etats-Unis, l'immobilier va mieux... Depuis l'été 2023, nous avons le sentiment que l'environnement global est modérément sain. Par ailleurs, l'écart de croissance entre la zone Euro et les États-Unis commence à se stabiliser. Sur le premier trimestre 2024, la croissance était de +1,6% aux Etats-Unis et de +1,3% en Europe...
S.C.

Boursier.com : La consommation montre-t-elle des signes d'embellie ?

Les consommateurs européens pourraient faire leur retour en 2024 alors que leurs revenus réels sont maintenant en progression compte tenu d'une inflation de moindre intensité. Leur pouvoir d'achat s'inscrit en expansion... Dans l'ensemble, on note toutefois que les consommateurs américains ont plus d'appétit que les européens... Un autre point à souligner porte sur le retour des gains de productivité aux Etats-Unis portés probablement par les premiers déploiements de l'intelligence artificielle.
S.C.

Boursier.com : Quand la FED va-t-elle baisser les taux ?

Nous attendons la première baisse de taux de la FED en juillet. La Banque Centrale Américaine devrait effectuer deux-trois baisses de 25 points de base cette année. Globalement, le niveau des taux devrait être moins restrictif mais pas accommodant.
S.C.

Boursier.com : La géopolitique est-elle de nature à faire déraper votre scénario ?

Selon nous, il n'y a pas de désescalade en vue en Ukraine et au Moyen-Orient. La géopolitique a comme principaux canaux de transmission l'énergie et les chaînes d'approvisionnement. Grâce en grande partie au doublement de la production américaine de pétrole en 10 ans, le prix de l'or noir est contenu. En ce qui concerne les chaînes d'approvisionnement, les délais de livraison sont revenus à la normale... L'impact de la géopolitique sur l'activité mondiale a été limité jusqu'à présent. Les tentatives d'escalade ne suffisent pas encore à modifier notre scénario de base, mais nous restons vigilants.
S.C.

Boursier.com : Quels sont les conséquences de cette situation tendue ?

Il n'y a pas de conflits directs entre les deux principaux blocs mais des conflits indirects. On a une sécurisation de la chaîne d'approvisionnement qui passe notamment par une baisse des exportations chinoises et une réindustrialisation aux Etats-Unis. Cela s'observe à travers le fort rebond des investissements sur le sol américain...
S.C.

Boursier.com : Que peut-on attendre d'un éventuel retour au pouvoir de Trump ?

Une nouvelle administration Trump aux pleins pouvoirs devrait mettre en place des droits de douane pour l'Asie et l'Europe. On peut aussi s'attendre à la remise en cause de la participation des Etats-Unis à l'OTAN et de son soutien à l'Ukraine. Nous attendons aussi des baisses d'impôts pour les grandes entreprises et les ménages aisés. Enfin, avec une politique migratoire restrictive, on a un risque de surchauffe du marché de l'emploi américain en 2025-2026 avec des pénuries de main-d'oeuvre pour les emplois à bas salaire...
S.C.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 06 juin 2024 au mercredi 12 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 10/06/2024

Demeurer investi est une nécessité pour capter la performance sur la durée

Publié le 24/05/2024

Nous identifions les gérants de qualité et nous récupérons les valeurs qu'ils détiennent en portefeuille...

Publié le 07/05/2024

6 valeurs à jouer pour miser sur les Jeux Olympiques 2024

Publié le 02/05/2024

Investir dans des entreprises françaises créatrices d'emplois

Publié le 03/04/2024

La baisse à venir des taux réels nous semble déjà largement intégrée par les marchés d'actions

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/06/2024

Ce matin, Tokyo perd 0,13%, Shanghai 0,31% et Hong Kong prend 0,29%

Publié le 13/06/2024

La Bourse de New York a fini en hausse mercredi après la publication des chiffres de l'inflation américaine et alors que la Fed a dit anticiper une baisse des taux cette année.

Publié le 13/06/2024

Le désordre politique en France continue d'inquiéter en vue des nouvelles échéances électorales

Publié le 13/06/2024

Dans le sillage de l'offre sur Neoen

Publié le 13/06/2024

Les grands acteurs européens du secteur automobile accusent de fortes baisses ce jeudi. Stellantis, Volkswagen, BMW et Mercedes occupent les dernières places de l’Eurostoxx50, Stellantis et…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne