Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 094.97 PTS
-0.09 %
8 082.0
-0.05 %
SBF 120 PTS
6 137.58
-0.05 %
DAX PTS
18 693.37
+0.01 %
Dow Jones PTS
39 069.59
+0.01 %
18 808.35
+0.99 %
1.084
+0. %

Entretien avec Emmanuel Olivier, Directeur Général d'Esker

| Boursier | 1083 | Aucun vote sur cette news

Les fonds pénalisent notre politique en matière d'acquisitions

Entretien avec Emmanuel Olivier, Directeur Général d'Esker

Boursier.com : Un mot sur le positionnement d'Esker...

Esker est un éditeur de logiciels en mode SaaS. Cette formule sous forme d'un abonnement permet aux clients de bénéficier de mises à jour régulières et contribue à la sécurité de leur système informatique. Pour un éditeur, la migration d'un modèle de vente de licences vers le SaaS est un processus long, douloureux et coûteux qui s'étale généralement sur 5-6 ans. Chez Esker, cette transition est désormais derrière nous.
E.O.

Boursier.com : Quelle est l'utilité de vos solutions ?

Esker propose des outils permettant de dématérialiser le back-office. Cela concerne précisément la chaîne des fournisseurs et celle des clients. Nous intervenons ainsi dans les factures, l'administration des ventes, la prise de commandes, le paiement... Notre client type est une ETI qui réalise entre 300-400 ME et 3-4 MdsE de chiffre d'affaires.
E.O.

Boursier.com : Quel est le taux d'équipement ?

Peu de sociétés sont dotées de solutions telles que celles que nous proposons. En les adoptant, on gagne au moins 30% en termes de productivité... Esker permet de fluidifier la communication inter-entreprises en mettant en place une collaboration entre les différents écosystèmes.
E.O.

Boursier.com : Les concurrents sont-ils nombreux sur votre marché ?

Il existe de nombreux compétiteurs sur le segment que nous adressons. Le plus important est une société nord-américaine qui réalise environ 800 M$ de revenus annuels. Mais on constate que les grands acteurs type SAP ou Oracle ne proposent pas de solutions dédiées spécifiquement au créneau que nous ciblons...
E.O.

Boursier.com : Un adossement d'Esker à un fonds est-il envisageable ?

L'équipe actuelle ne souhaite pas perdre le pouvoir. On constate malgré tout que les fonds de private equity sont très actifs dans le monde des logiciels. Ils n'hésitent pas à acheter des éditeurs non cotés sur des bases deux fois plus élevées que ceux qui sont présents en bourse. Cette situation pénalise notre politique en matière d'acquisitions. Nous avons du mal à réaliser des opérations de croissance externe ambitieuses...
E.O.

Boursier.com : Comment voyez-vous évoluer Esker à l'avenir ?

Nous interviendrons toujours dans l'univers du back-office. Mais au-delà des fonctionnalités actuelles de notre offre, nous sommes en train de l'élargir pour prendre en compte les éléments extra-financiers comme la comptabilisation des émissions polluantes. Sur un autre plan, l'Intelligence Artificielle va transformer l'interaction entre les systèmes informatiques des entreprises.
E.O.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du dimanche 19 mai 2024 au samedi 25 mai 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 mai 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/05/2024

Nous identifions les gérants de qualité et nous récupérons les valeurs qu'ils détiennent en portefeuille...

Publié le 23/05/2024

"La collecte nette reste positive mais elle ralentit". C’est ce qu’affirme Yomoni en ouverture de son "Observatoire des ETF" pour le mois d’avril 2024. "C’est le plus petit mois de collecte…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2024

La volatilité au plus bas de 4 ans et des Indices mitigés malgré le nouveau record sur le Nasdaq, porté par Nvidia, incitent à la prudence. L'intérêt sur les marchés dérivésindique une molle…

Publié le 24/05/2024

La Bourse de Paris a clôturé sur une note mitigée, malgré les excellents résultats trimestriels du fabricant américain de puces graphiques optimisées pour…

Publié le 24/05/2024

AramisLe spécialiste européen de la vente en ligne de voitures d'occasion aux particuliers annoncera ses résultats du premier semestre.Aures TechnologiesLe constructeur de terminaux et systèmes…

Publié le 24/05/2024

La Bourse de Paris qui avait débuté dans le rouge vif ce matin, a finalement limité son retard à 0,09% en clôture à 8...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne