En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Une fin de semaine crispée sur le CAC40

| Bourse Direct | 756 | 4.33 par 3 internautes

A la veille d’un week-end prolongé à trois jours aux USA pour le Labor Day, les indices européens se sont repliés et plus particulièrement le DAX30, déjà en retrait ces derniers mois en termes de performance. L’indice allemand est pénalisé notamment par la pression baissière quasi continue sur Deutsche Bank et Commerzbank en recul respectif de 39 et 35 % depuis le 1er janvier mais aussi par le fait que l’Allemagne est le premier partenaire européen de la Turquie. Le CAC40 est revenu rapidement sur la borne basse d’une zone de consolidation estimée entre 5530 et 5430 (+ bas à 5401 sur le future septembre). Tant que la MM20 jours n’est pas enfoncée durablement en base clôture, le reflux plus marqué de ce vendredi n’aura que peu de conséquences. Dans le cas contraire, le risque serait d’enfoncer sèchement  la MM100 jours. Au fixing du jour, le CAC40 a terminé en baisse de 1.30 % à 5406.85 dans un volume plus étoffé de 3.600 MDE. Sur la semaine et sur le mois, le CAC40 aura cédé 0.47 % et 1.90 %.  

Les points sur le future septembre sont, à la hausse, 5469 (MM9 adaptative), 5523 (cible à CT), 5536 (top estival sur le future), 5549.50 (top du 15 juin sur le future), 5555 (résistance hebdo), 5572/5590 (cible rêvée à MT), 5655 puis 5674.50 (top historique) voire 5688 (résistance trimestrielle/très fort) et à la baisse, 5429 (MM20 jours), 5416 (MM20 semaines), 5408 (MM100 jours et niveau d’alerte à CT), 5406.50 (pivot de l’été), , 5365 (alerte à CT), 5347 (fort sur le cash), 5288 (MM200 jours/très sensible), 5273 (MM50 semaines/ important), 5261 (MM20 mois sur le cash/très important), 5241 (sensible) puis 5231 (MM9 adaptative mensuelle sur le cash) voire 5203 (50 % de retracement entre le plus bas et plus haut annuel/ très sensible).

A court terme, la tendance conservera un biais négatif < MM20 jours clôture.

Structurellement, le besoin de consolider était compréhensible au regard d’un mouvement de reprise peu étayé mais il ne faudrait pas repasser nettement du mauvais côté sous peine de tester une fois de trop la MM200 jours. En effet le débordement de cette ligne de tendance en avril dernier avait provoqué un rebond significatif (9 %) et permis aussi la réalisation du top annuel (5590 sur le future septembre). Ensuite et à deux occasions (fin juin et mi-août), elle avait résisté aux pressions et produit deux rebonds significatifs. Sa sauvegarde est donc essentielle à court et moyen terme. Le meilleur moyen d’écarter un scénario plus négatif  en septembre serait de vite repasser > MM20 jours.

En stratégie de moyen terme, on sera attentif à l’évolution indicielle de début septembre. Pour l’instant, on peut toujours conserver > des MM50 semaines (sur le future) et 20 mois (sur le cash). Dans le cas contraire, il ne faudra pas insister < 5203 et qui plus est < 5123 (support essentiel en base mensuelle). 

Au plus près et compte tenu du manque de densité en amont des prochains focus importants, il est difficile d’envisager la suite des événements. C’est pourquoi il faut rester très pragmatique. A ce stade, les prix sont revenus au contact de 5406.50 (pivot de l’été) et les indicateurs à leur médiane en base journalière, niveaux autour desquels s’articulent des mouvements de plus ou moins 100 points depuis le 20 juin. 

A ce stade, il faut en priorité chercher à réaliser des écarts le temps d’avoir des signaux plus forts. Par rapport au fixing du jour et compte tenu d’une survente apparue en base horaire vers les 5400 points, on peut conserver un biais acheteur modéré autour de la MM100 jours et qui plus est > MM20 jours pour viser le top d’août (Stop de protection sous 5365). Dans le cas contraire, on prendrait un biais vendeur < 5365 pour viser la MM200 jours.

Analyse réalisée au fixing du 31 août.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…