5 357.14 PTS
-0.78 %
5 362.0
-0.69 %
SBF 120 PTS
4 274.04
-0.71 %
DAX PTS
13 068.08
-0.44 %
Dowjones PTS
24 615.54
+0.12 %
6 415.52
+0.33 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L’investissement en OPC : SICAV et FCP

Dans le cadre de sa mission de protection et d’information des épargnants, l’Autorité des marchés financiers met à votre disposition des guides pratiques sur des thèmes variés concernant la bourse et les produits financiers.

Les OPC (organismes de placement collectif) sont des fonds d’investissement par lesquels les investisseurs mettent en commun leur épargne pour investir dans un portefeuille de valeurs mobilières (actions, obligations, etc.).
Il existe deux catégories d’OPC : les OPCVM (OPC en valeurs mobilières) qui sont commercialisables dans toute l’Union européenne et les FIA (fonds d’investissement alternatifs) qui sont les autres placements collectifs commercialisés en France.

Dans ce guide, nous parlerons alternativement, d’OPC, de « fonds d’investissement » ou de «fonds» pour désigner l’ensemble des OPC.

Quels sont les avantages d’un placement en OPC ?

Un investissement en fonds d’investissement présente différents avantages.

  • La grande diversité de produits proposés vous permet de trouver la réponse à vos objectifs et au niveau de risque que vous acceptez de prendre.
  • Vous bénéficiez de l’expérience de professionnels des marchés financiers (gérants, analystes) et de l’accès à une large palette d’instruments financiers et de marchés financiers français et internationaux.
  • Vous pouvez investir dans un placement déjà diversifié avec un montant réduit correspondant à vos possibilités d’investissement.

S'informer avec le DICI

L’orientation de placement (objectif et politique d’investissement) de l’OPC est précisée dans le DICI (document d’information clé pour l’investisseur). Ce document donne, en 2 à 3 pages, une information permettant à l’épargnant de prendre une décision d’investissement en connaissant les principales caractéristiques du produit (risque, performances passées, frais, etc.). Il est standardisé, ce qui permet la comparaison des OPC les uns par rapport aux autres.

Comment choisir un OPC ?

Avant d’investir, comparez les OPC afin de choisir le produit qui correspond le mieux à vos besoins et à vos objectifs.

Définir vos objectifs personnels

Il convient de définir tout d’abord :

  • l’objectif de votre investissement (maintien de la valeur, obtention de revenus complémentaires, etc.),
  • la durée de placement adaptée à votre objectif et à votre situation personnelle,
  • le niveau de risque que vous acceptez de prendre.

Sélectionner un OPC

Choisissez les fonds qui correspondent le mieux à vos objectifs personnels. Dans la mesure du possible, comparez les offres de plusieurs établissements financiers.

Lire la documentation

Avant d’investir dans un OPC, lisez son DICI, ainsi que son prospectus détaillé.

Ces différents documents sont disponibles sur notre site internet www.amf-france.org. Ces documents vous aideront à comprendre l’OPC et à prendre connaissance de ses différentes caractéristiques (frais, modalités de rachat, objectifs d’investissement, profil de risque et de rendement, etc.).

Rencontrer son conseiller

Avant toute souscription, votre intermédiaire financier (le conseiller de votre banque par exemple) doit se renseigner sur votre expérience, vos connaissances en matière d’investissement ainsi que sur votre situation financière.

Il peut vous aider à préciser vos objectifs à plus ou moins long terme et à choisir un profil de risque adapté à votre propre stratégie d’investissement (dynamique, équilibrée ou prudente).

Comment acheter des parts d’OPC ?

Les parts de FCP et les actions de SICAV sont vendues par des distributeurs (réseaux bancaires, conseillers en investissements financiers, etc.) ou par la société de gestion.

Le prix d’achat d’une part d’OPC correspond à la valeur liquidative de l’OPC majorée des frais d’entrée (commission de souscription).

Cette valeur liquidative est publiée par la société de gestion. Elle est communiquée à toute personne qui en fait la demande.

À savoir

Vous trouvez dans le DICI et le prospectus de l’OPC les informations concernant la fréquence de publication de la valeur liquidative (quotidienne ou autre) et l’heure limite de transmission d’ordre d’achat ou de vente.

Quels sont les frais ?

Les frais sont facilement identifiables et comparables dans le prospectus et le DICI des différents fonds d’investissement

Les principaux frais des OPC sont :

  • les frais d’entrée et de sortie, payés lors de la souscription et du rachat
  • les frais courants, qui représentent l’ensemble des frais de fonctionnement et de gestion facturés à l’OPC net de rétrocessions,
  • éventuellement la commission de surperformance, qui rémunère la société de gestion lorsqu’elle dépasse l’objectif préalablement fixé

Comment suivre la vie de son placement en OPC ?

Suivez régulièrement l’évolution de l’OPC dans lequel vous avez investi. Il s’agit de votre épargne.

Des documents d’information vous sont transmis ou sont tenus à votre disposition (prospectus, rapport de gestion, etc.).

Vous devez également :

  • vérifier le bon déroulement des opérations auxquelles vous procédez (souscription ou rachat de parts),
  • suivre les changements qui peuvent intervenir dans la vie de votre OPC,
  • prendre connaissance des performances de votre OPC en les comparant avec celles d’autres OPC de la même catégorie. Dans le DICI, les performances sont calculées nettes de frais

À savoir

  • L’AMF délivre des agréments aux sociétés de gestion de portefeuille, et assure un suivi de celles-ci en cours de vie.
  • L’AMF agrée les créations de SICAV et de FCP ainsi que leurs modifications substantielles (fusion, liquidation, mutation, stratégie d’investissement, profil de risque et de rendement, etc.) après avoir notamment vérifié l’information délivrée aux porteurs et assure un suivi des produits au cours de leur vie.

L’intervention de l’AMF ne constitue en aucun cas une recommandation de souscription.

Source : Autorité des Marchés Financier - 20/07/2016
©Autorité des marchés financiers – droits réservés

VIDEO A LA UNE
24/04/2017 09:02

 Le zoom de JP Morgan Asset Management