Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 761.12 PTS
-1.32 %
7 758.0
-1.36 %
SBF 120 PTS
5 880.91
-1.37 %
DAX PTS
18 400.59
-1.24 %
Dow Jones PTS
38 712.21
-0.09 %
19 465.18
+1.33 %
1.080
-0.07 %

Atos : une question de confiance ?

| Boursier | 1355 | Aucun vote sur cette news

Les créanciers obligataires du groupe Atos auraient rejeté l'offre de reprise provenant du milliardaire Daniel Kretinsky en estimant que le projet...

Atos : une question de confiance ?
Credits atos

Les créanciers obligataires du groupe [FR:FR0000051732:0]Atos[:FR] auraient rejeté l'offre de reprise provenant du milliardaire Daniel Kretinsky en estimant que le projet était "incompatible" avec leurs intentions, a rapporté 'La Tribune' ce week-end... Le média financier précise que les créanciers obligataires jugent que le projet d'effacement de la quasi-totalité de la dette d'Atos porté par Daniel Kretinsky, en partenariat avec le fonds Attestor, ainsi que la crainte d'une vente à la découpe, ne sont pas compatible avec leur volonté de convertir un niveau de dette en capital moins important et de conserver l'intégrité du groupe.

Atos avait annoncé au début du mois de mai avoir retenu dans le cadre de sa procédure de restructuration financière trois propositions provenant respectivement d'un groupe de porteurs d'obligations et de banques, de OnePoint, société contrôlée par David Layani (principal actionnaire du groupe, en consortium avec Butler Industries) et de EP Equity Investment (Epei), un fonds contrôlé par Daniel Kretinsky.

"Par construction, et en raison de sa disproportion au regard de l'activité, la dette du projet de restructuration porté par M. Layani sera irrémédiablement classée dans la catégorie 'junk' et on ne voit pas comment Atos pourrait recréer la confiance avec un tel rating", ont indiqué Epei et Attestor dans une déclaration écrite en réponse à l'article de 'La Tribune'. "La responsabilité de ceux qui engageront Atos dans une impasse en acceptant une dette insoutenable sera considérable car les faits sont têtus et, en raison de la nature de son activité, Atos est très dégradée et ne survivrait pas à un deuxième tentative de restructuration", ont rapporté les sociétés, ajoutant que leur offre était "entièrement financée".

Atos qui n'a pas commenté ces dernières informations entend se prononcer d'ici le 31 mai sur une des offres de restructuration pour parvenir à un accord final d'ici le mois de juillet.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 06 juin 2024 au mercredi 12 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/06/2024

Ce matin, Tokyo perd 0,13%, Shanghai 0,31% et Hong Kong prend 0,29%

Publié le 13/06/2024

La Bourse de New York a fini en hausse mercredi après la publication des chiffres de l'inflation américaine et alors que la Fed a dit anticiper une baisse des taux cette année.

Publié le 13/06/2024

Les indices européens replongent après leur rebond d'hier, et la baisse est générale. Le secteur automobile est particulièrement attaqué après l’annonce mercredi de droits de douane sur les…

Publié le 13/06/2024

Dans le sillage de l'offre sur Neoen

Publié le 13/06/2024

Le désordre politique en France continue d'inquiéter en vue des nouvelles échéances électorales

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne