Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 521.13 PTS
-1.02 %
7 546.50
-0.96 %
SBF 120 PTS
5 704.57
-0.84 %
DAX PTS
18 405.01
-0.82 %
Dow Jones PTS
40 061.96
-0.73 %
19 282.72
-2.39 %
1.085
+0.01 %

Clôture Wall Street : début de semaine calme

| Boursier | 149 | Aucun vote sur cette news

Les marchés américains sur des sommets...

Clôture Wall Street : début de semaine calme
Credits PivèsPictures

En clôture de marchés, Wall Street efface de nouveaux records de séance, mais avance à pas comptés. Le S&P 500 progresse de +0,10% à 5.572 pts ce lundi, après un plus haut du jour et nouveau record historique à 5.583,11 pts. Le Dow Jones est relativement stable et termine à 39.344 pts. Le Nasdaq fait une nouvelle fois preuve de fermeté, avec un gain de +0,28% à 18.403 pts et un nouveau record en séance à 18.416,94 pts.

Si la situation politique française est regardée du coin de l'oeil par les opérateurs américains, ceux-ci ne perdent pas de vue leurs propres échéances d'autant que les capacités cognitives de Joe Biden (81 ans) font toujours débat. Selon certains médias, plusieurs démocrates influents de la Chambre des représentants lui auraient demandé, dimanche au cours d'un appel téléphonique, de renoncer à sa candidature à l'élection présidentielle de novembre.
Le président américain se dit néanmoins déterminé à poursuivre son parcours électoral et exhorte le clan démocrate à se rassembler autour de lui. "Je veux que vous sachiez, qu'en dépit des spéculations dans la presse et ailleurs, je suis fermement engagé à rester dans la course, à mener cette course jusqu'à la fin, et à battre Donald Trump", a écrit Joe Biden dans une lettre adressée à des parlementaires démocrates.

Sur un plan purement financier, les deux interventions de Jerome Powell, mardi et mercredi devant les deux chambres législatives américaines, seront particulièrement surveillées par les marchés américains, après les dernières données de l'emploi.
Le président de la Fed dira probablement que les membres de l'Institution ont besoin d'une confirmation supplémentaire d'avoir vaincu l'inflation avant d'être prêts à réduire les taux d'intérêt.

Les chiffres des prix à la consommation du mois de juin, qui seront communiqués jeudi, donneront d'ailleurs un éclairage sur l'évolution de l'inflation dans le pays, et constitueront l'autre point d'orgue de la semaine, avant le début de la saison des trimestriels, vendredi.

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, témoignera demain devant le comité des services financiers de la Chambre des représentants tandis que Michael Barr, vice-président de la Fed chargé de la supervision, et la gouverneure Michelle Bowman s'exprimeront aussi mardi.

Du côté des pétroles, le baril de brut WTI cède -1,36% à 82,24$.
Le dollar s'échange 0,9235 euro.
L'once d'or grimpe de +0,11% et se traite 2.359$ (2.178 euros). Le Bitcoin est toujours sous tension, redonnant -0,46% pour revenir à 56.354$.

Les valeurs

* Paramount Global (+2,69% à 21,02$). La saga qui tenait en haleine Hollywood va prendre fin. Après de multiples rebondissements, Paramount Global a accepté de fusionner avec Skydance Media dans le cadre d'un accord qui confie le contrôle du célèbre studio hollywoodien au producteur David Ellison. Dans un premier temps, Skydance et ses partenaires vont acquérir National Amusements, qui détient la participation majoritaire de la famille Redstone dans Paramount, pour un montant de 2,4 Mds$ en numéraire. Puis, Skydance fusionnera avec la société mère de CBS et MTV, offrant 4,5 Mds$ en espèces/actions aux actionnaires et 1,5 Md$ de remboursement de dette de Paramount. Chargée de plus de 14 Mds$ de dettes, la société emblématique d'Hollywood a eu du mal à rivaliser avec l'essor du streaming et a souffert de l'abandon des chaînes traditionnelles comme CBS et Nickelodeon par de nombreux téléspectateurs. Le géant du divertissement a aussi été miné par des tensions entre ses dirigeants. Le directeur général Bob Bakish a été licencié en avril dernier après une querelle avec Shari Redstone, l'héritière du groupe fondé par Sumner Redstone, à propos du rapprochement avec Skydance.
L'action Paramount a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis que les Redstones ont regroupé CBS et Viacom en 2019 pour créer Paramount Global. Le propriétaire du studio de cinéma derrière des films tels que Titanic et Le Parrain est contrôlé depuis trois décennies par la famille Redstone.
D.Ellison, fils de Larry Ellison, sera président-directeur général de l'entité fusionnée Jeff Shell, un ancien dirigeant de NBCUniversal, en sera le président. L'accord devrait être finalisé au 1er semestre 2025.

* Boeing (+0,55% à 185,84$). Le groupe aéronautique américain a accepté de plaider coupable pour fraude pénale dans le cadre de l'enquête du ministère américain de la Justice relative aux deux accidents mortels de 737 MAX survenus en 2018 et 2019, qui ont tué 346 personnes. En vertu de l'accord de principe conclu avec les procureurs, Boeing devra verser une nouvelle amende de 243,6 M$. Boeing a également accepté d'investir au moins 455 M$ au cours des trois prochaines années pour renforcer ses programmes de sécurité et de conformité.
Le ministère de la Justice désignera un tiers chargé de surveiller le respect des règles par l'entreprise. Le contrôleur devra présenter au tribunal des rapports annuels sur les progrès réalisés par la société. Un porte-parole de Boeing a confirmé que le groupe est "parvenu à un accord de principe" sur une résolution du litige avec le département de la justice.

* Eli Lilly & Co (+0,39% à 917,68$). Le groupe pharmaceutique n'a pas hésité à offrir une prime de 79% sur le dernier cours de Morphic Holding (+75,06% à 55,74$) pour s'offrir cette société biopharmaceutique. Le géant américain va ainsi débourser environ 3,2 Mds$ afin d'acquérir les thérapies expérimentales de la firme du Massachusetts contre les maladies inflammatoires de l'intestin et d'autres maladies chroniques. L'opération devrait être finalisée au 3e trimestre. Le principal médicament de Morphic, le MORF-057, est un traitement oral évalué dans le cadre de deux études de phase 2 chez des patients atteints de colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn.

* PepsiCo (-1,38% à 162,12$). Carlsberg va racheter le fabricant britannique de boissons non alcoolisées Britvic pour 3,3 milliards de livres sterling (4,2 Mds$). Le brasseur danois, qui avait vu ses deux premières propositions repoussées, a finalement offert 1.315 pences par titre pour convaincre le Conseil de sa cible. La dernière proposition matérialise une prime de 36% sur le cours de Britvic précédent la vague de spéculations autour du groupe. Britvic est notamment connu pour ses marques Robinsons et Tango ainsi que pour ses sirops Teisseire. Le groupe est également le principal partenaire de PepsiCo au Royaume-Uni et en Irlande avec les droits exclusifs de fabrication, de mise en bouteille et de vente de marques telles que Pepsi, 7UP et Lipton Ice Tea.

* United Airlines (-0,38% à 46,82$). Les compagnies aériennes américaines ont annulé plus de 1.300 vols lundi, alors que l'ouragan Beryl s'est intensifié et a touché terre au Texas. Beryl, l'ouragan de catégorie 5 le plus précoce jamais enregistré, a touché terre près de la ville côtière de Matagorda en début de journée, frappant la côte avec de dangereuses ondes de tempête, a indiqué le Centre national des ouragans des États-Unis (NHC). Les plus grands ports du Texas ont également fermé.

* Microsoft (-0,28% 466,24$). Adieu Android. Les équipes de Microsoft en Chine ne pourront bientôt plus utiliser que des iPhones pour travailler. Le colosse américain exigera en effet que ses employés basés dans le pays utilisent uniquement les appareils Apple pour vérifier leur identité lorsqu'ils se connectent à des ordinateurs ou des téléphones professionnels, selon une note interne examinée par 'Bloomberg News'. Cette mesure, qui fait partie de l'initiative mondiale Secure Future de Microsoft, affectera des centaines de travailleurs sur tout le continent chinois et vise à garantir que tout le personnel utilise le gestionnaire de mots de passe Microsoft Authenticator et l'application Identity Pass.
Microsoft a choisi de bloquer l'accès de ces appareils à ses ressources d'entreprise parce qu'ils ne disposent pas des services mobiles de Google dans le pays, indique le message. Tout membre du personnel utilisant des combinés Android - y compris les appareils fabriqués par Huawei ou Xiaomi - recevra un iPhone 15, à titre d'achat unique, précise la note. La société mettra les iPhones à disposition dans divers centres à travers la Chine, y compris à Hong Kong, où les services de Google sont accessibles. L'entreprise a renforcé sa sécurité dans le monde entier après avoir subi des attaques répétées de la part de pirates informatiques, avec une faille liée à la Russie révélée en janvier affectant des dizaines d'agences gouvernementales américaines, dont le Département d'État. Elle a fait face à d'importantes pressions et critiques de la part des législateurs nationaux pour améliorer ses performances.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mercredi 17 juillet 2024 au mardi 23 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/07/2024

Wall Street corrige ce mercredi, plombé par deux des '7 Magnifiques', Tesla et Alphabet, au lendemain de leurs publications trimestrielles...

Publié le 24/07/2024

Wall Street corrige avant bourse ce mercredi, plombé essentiellement par deux des '7 Magnifiques', Tesla et Alphabet, au lendemain de leurs...

Publié le 24/07/2024

La Bourse de New York a terminé en légère baisse mardi, après une avalanche de résultats d'entreprises mitigés. 

Publié le 24/07/2024

Les marchés américains ont clôturé légèrement en repli après leur rebond d’hier. Les publications d'entreprises ont été particulièrement nombreuses ce mardi et le resteront au cours des…

Publié le 23/07/2024

Wall Street était incertaine ce mardi, au lendemain d'une séance de rebond du Nasdaq (+1,58%) et après une semaine de correction...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/07/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance en baisse de 0,31% à 7598,63 points dans un volume de 2,591 MD€.

Publié le 24/07/2024

Sur le plan statistique : Japon : 2H30 Indice PMI Jibun des directeurs des achats des secteurs manufacturier et non manufacturier de juillet France : 9H15 Indice PMI HCOB des directeurs…

Publié le 24/07/2024

(Zonebourse.com) Le titre Airbus SE apparaît en situation de survente, à proximité d'un support court terme situé à 128.26 EUR. Le timing est adéquat pour se…

Publié le 24/07/2024

(Zonebourse.com) Après plusieurs semaines de repli, la valeur arrive à proximité d'une importante zone support en données quotidiennes située vers les 175 USD. Ce…

Publié le 24/07/2024

La Bourse de Paris a fait marche arrière, affaiblie par des résultats d'entreprises en demi-teinte. 

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne