Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 628.57 PTS
-0.56 %
7 642.50
-0.65 %
SBF 120 PTS
5 769.57
-0.64 %
DAX PTS
18 163.52
-0.5 %
Dow Jones PTS
39 150.33
+0.04 %
19 700.43
-0.26 %
1.069
+0. %

Mi-séance Paris : le CAC40 remonte un peu

| Boursier | 380 | Aucun vote sur cette news

Après deux séances de consolidation marquée...

Mi-séance Paris : le CAC40 remonte un peu
Credits Euronext

LA TENDANCE

Le CAC40 redresse, un peu, la tête. Après deux séances de net repli, l'indice parisien avance de 0,18% à 7.949 points à la mi-journée. La légère accalmie sur le marché obligataire offre un peu de répit après les fortes tensions des derniers jours. Le rendement du Treasury américain à dix ans a atteint mercredi un niveau inégalé depuis quatre semaines, à 4,6%, et son homologue allemand a atteint un niveau plus observé depuis le 14 novembre à 2,685%.

Les actions mondiales se dirigent malgré tout vers leur plus mauvaise semaine depuis la mi-avril, alors que les attentes de réduction des taux aux Etats-Unis ont diminué et que l'inflation est toujours forte. Sur ce thème, les chiffres préliminaires des prix à la consommation en Allemagne dévoilés hier n'ont pas rassuré, alors que les données pour l'ensemble de la zone euro sont attendues demain. Outre-Atlantique, c'est l'indice mensuel des prix PCE qui sera surveillé comme le lait sur le feu.

"Le marché est tombé sous le charme du génie du marché obligataire et des rendements plus élevés", indique à 'Bloomberg' Tony Sycamore, analyste de marché chez IG Australia.

Sur le front des entreprises, les S&Midcaps animent le marché. Neoen et Micropole sont notamment sous les feux des projecteurs pour une annonce d'OPA pour la première et une contre-offre très généreuse pour la deuxième... Pierre & Vacances-Center Parcs est aussi en vue après le relèvement de son objectif annuel d'EBITDA et Derichebourg grimpe après sa présentation semestrielle.

Enfin, l'indice dollar recule de 0,1% face à un panier de devises et le Bitcoin est stable à 67.640 dollars sur Coindesk. L'once d'or cède 0,2% à 2.332$. Sur le marché pétrolier, le baril de brut WTI cède 0,2% à 79$ sur le Nymex et le Brent rend 0,2% à 83,4$ à Londres.

VALEURS EN HAUSSE

* Pierre & Vacances-Center Parcs avance de 6,2% à 1,58 euro après le relèvement de ses objectifs annuels mais aussi de moyen terme. Le premier exploitant européen de résidences et de villages touristiques table désormais sur l'exercice en cours sur un EBITDA ajusté d'au moins 160 millions d'euros contre 145 à 150 ME précédemment. A plus long terme, le management anticipe un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros en 2026 (dont 1,960 MdE pour ses activités touristiques), et de 2,180 milliards d'euros en 2028 (dont 2,130 MdsE pour ses activités touristiques), et un EBITDA ajusté Groupe de 200 ME en 2026 et de 220 ME en 2028, dégageant une marge opérationnelle de 10%. La société a également un objectif de ratio trésorerie opérationnelle / EBITDA ajusté de 40% en moyenne sur la période 2024-2028. " Encore un sans-faute pour PVCP avec une nette réduction de sa perte opérationnelle semestrielle, le relèvement marqué de ses guidances pour cette année mais également les suivantes et enfin la mise en place d'une nouvelle structure de financement avec notamment le remboursement anticipé de sa dette ", affirme TP ICAP Midcap. Le courtier souligne que la valorisation actuelle est très loin de refléter le redressement spectaculaire du groupe de ces dernières années. Il reste ainsi à l''achat' avec une cible de 2,1 euros.

* Derichebourg gagne 4,8% à 5,1 euros après sa publication semestrielle. La société a fait état d'un chiffre d'affaires consolidé de 1,733 milliards d'euros, en diminution de 4,9%. Cette baisse provient principalement de la division Recyclage (-5,5%), partiellement compensée par une augmentation du chiffre d'affaires de l'activité Services aux Collectivités (+7,8%). L'Ebitda courant est ressorti à 142 ME, en retrait de 20,8%. Après prise en compte de 77 ME de dotation aux amortissements sur le semestre, le résultat opérationnel courant s'élève à 65 ME, en repli de 38,8%. Portzamparc n'est pas surpris par ces annonces qui correspondent à ses anticipations, même si son estimation de RNPG est ajustée en baisse de 7%. La performance opérationnelle du groupe est jugée en ligne et le cours cible visé par l'analyste reste à 7,15 euros avec un avis à l'achat.

* Sopra Steria s'adjuge 2,6% à 219,6 euros, soutenu par une note de BNP Paribas Exane. Le courtier a rehaussé à 'surperformer' sa recommandation sur la valeur en visant 290 euros. Le broker affirme que l'éditeur de logiciels a "commencé à changer pour le mieux", même s'il est encore tôt dans sa transformation vers la valeur plutôt que les volumes. L'analyste estime qu'il existe des facteurs clairs d'accélération de la croissance au deuxième semestre, le conseil, l'aérospatiale et la défense étant prêts à offrir une meilleure rentabilité à moyen terme. Sopra Steria est "en passe d'entrer dans la cour des grands" des noms de services informatiques paneuropéens, et le CMD en décembre devrait apporter plus d'informations et potentiellement contribuer à réduire l'écart de valorisation du titre, souligne l'analyste.

* Vinci (+1% à 114,5 euros). Seymour Whyte, filiale australienne de Vinci Construction, s'est vu confier par Australia Pacific Airports (Melbourne) un contrat de construction d'une valeur de 159 millions de dollars australiens (environ 96 millions d'euros). Le projet, visant à améliorer les accès à l'aéroport, englobe le réaménagement du parvis de la plateforme ainsi que la construction d'un viaduc routier de 550 m et de 18 travées. Cet ouvrage d'art séparera le trafic automobile individuel et commercial, fluidifiant ainsi la connexion entre l'autoroute Tullamarine et les terminaux de l'aéroport. Il permettra également de sécuriser la circulation des piétons. Les travaux - qui seront achevés en 2026 - intègrent des objectifs environnementaux tels que la réutilisation de tous les remblais excavés sur le site de l'aéroport. Ce projet s'inscrit dans la continuité d'une première phase de travaux réalisés par Seymour Whyte en 2023.

* Neoen (suspendu). Moins de six ans après son arrivée sur le marché parisien, Neoen devrait quitter la bourse. Brookfield et ses partenaires institutionnels, dont Brookfield Renewable et Temasek, ont annoncé hier soir être en pourparlers exclusifs en vue d'acquérir une participation majoritaire de 53,3% dans le spécialiste des énergies renouvelables auprès d'Impala, du Fonds Stratégique de Participations, de Cartusia et de Xavier Barbaro, ainsi que d'autres actionnaires. Le gestionnaire d'actifs canadien envisage ensuite de lancer une offre publique d'achat obligatoire en numéraire sur le solde des actions et les OCEANEs émises par Neoen au prix de 39,85 euros par action. Le conseil d'administration de Neoen a accueilli favorablement et à l'unanimité la proposition de Brookfield. L'offre potentielle représente une prime de 26,9% par rapport au dernier cours de clôture de Neoen et valorise le groupe environ 6,1 milliards d'euros.

VALEURS EN BAISSE

* Novacyt chute de 16% à 0,64 euro. Le groupe franco-britannique a fait état d'une perte d'EBITDA annuelle de 13,7 millions de livres sterling avant éléments exceptionnels pour un chiffre d'affaires de 11,6 M£, dont 0,6 M£ sterling lié au Covid. La position de trésorerie au 31 décembre 2023 était de 44,1 millions de livres sterling.

* OVH trébuche encore de 8% à 5,5 euros. La pression vendeuse sur le dossier est à relier à une note de Stifel qui a dégradé le premier fournisseur européen de services de cloud computing à 'conserver' tout en coupant sa cible de 11,5 à 6 euros. L'analyste explique que dans le cadre d'une stratégie visant à utiliser leurs participations dans OVH pour financer leurs autres activités en dehors du groupe, les fondateurs d'OVH ont récemment annoncé leur intention de céder régulièrement des actions. Le broker trouve ce choix problématique car il montre que les fondateurs ne se concentrent pas sur la création de valeur chez OVH alors qu'ils sont actionnaires de contrôle et ces ventes interviennent juste après une autre série de résultats décevants en avril, suivis d'une baisse de 30% du cours de l'action. Dans ce contexte, le courtier pense que le groupe a encore un long chemin à parcourir avant de regagner la confiance des investisseurs, le titre OVH ne devant probablement pas séduire qui que ce soit dans les prochains mois. Même s'il pense que la firme est fondamentalement sous-valorisée, Stifel abaisse donc sa recommandation et sort le titre de sa liste de 'valeurs de croissance'.

* Chargeurs cède 0,5% à 13,1 euros, alors que le groupe a signé une offre ferme en vue d'acquérir certaines activités stratégiques de la société suisse Cilander, activités qui représentent en année pleine un chiffre d'affaires normatif de l'ordre de 20 ME. Cette acquisition d'actifs de haute qualité et à fort contenu technologique s'intègrera totalement dans la stratégie de croissance de la division Chargeurs PCC Fashion Technologies, dont l'ambition est d'enrichir et de diversifier son portefeuille avec des produits et des services toujours plus innovants et premium, destinés à des marchés de niche à fort potentiel de croissance et ce, dans le monde entier, a souligné le groupe.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 15 juin 2024 au vendredi 21 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/06/2024

Après le net rebond du CAC 40 hier (+1,34%), la tendance était plus lourde ce vendredi, en baisse de 0,56%...

Publié le 21/06/2024

Après le net rebond du CAC 40 hier (+1,34%), la tendance est à la baisse (-0,40%)...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2024

Le rebond technique se confirme, à la veille de l'échéance des marchés dérivés trimestrielle de Juin. reste que les initiatives seront modeste jusqu'au résultat des élections législatives du…

Publié le 21/06/2024

Sur le plan statistique : Japon : 01H30 Inflation de mai (core : +2,6% attendu en glissement annuel après +2,2) 02H30 Indice PMI Jibun instantané des directeurs des achats des…

Publié le 21/06/2024

Fountaine PajotLe fabricant de catamarans communiquera ses résultats du premier semestre.Prismaflex InternationalLe spécialiste de la fabrication industrielle de panneaux d'affichage et de…

Publié le 21/06/2024

EuropaCorp a enregistré un résultat net de 0,9 million d’euros sur l’exercice 2023/2024, clos fin mars, contre un profit de 0,1 million d’euros, un an plus tôt. En un an, le résultat…

Publié le 21/06/2024

10h00 en AllemagneIndice Ifo du climat des affaires en juinsource : AOF

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

Prêtez vos titres

Nouveau service

Prêtez vos titres et percevez un revenu tous les mois