Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 534.52 PTS
-0.69 %
7 561.00
-0.66 %
SBF 120 PTS
5 702.80
-0.8 %
DAX PTS
18 171.93
-1. %
Dow Jones PTS
40 287.53
-0.93 %
19 522.62
-0.93 %
1.088
+0. %

Clôture Paris : l'attentisme prévaut

| Boursier | 446 | Aucun vote sur cette news

En attendant les Législatives, les marchés se cherchent...

Clôture Paris : l'attentisme prévaut
Credits Euronext

Le CAC40 termine la séance, ce mercredi, en repli de -0,69% à 7.609 points. L'indice parisien reste perturbé depuis l'annonce surprise de la dissolution de l'Assemblée nationale. Les annonces des programmes économiques des uns et des autres en vue des Législatives entretiennent la nervosité de marchés qui tentent de se rassurer.

Côté BCE, Olli Rehn, membre du Conseil des gouverneurs, estime que les attentes des investisseurs en matière de réduction des taux directeurs sur le Vieux continent sont raisonnables. "Si vous regardez les données du marché, cela implique qu'il y aurait deux autres réductions de taux, de sorte que nous finirions à 3,25% d'ici la fin de cette année et, avec un taux final, entre 2,25% et 2,50%", a indiqué le dirigeant dans une interview accordée à 'Bloomberg' à Helsinki. "À mon avis, ce sont des attentes raisonnables". Ces indications portent sur le taux de dépôt actuellement fixé à 3,75% après la baisse de 25 points de base en vigueur depuis le 12 juin.

Aux Etats-Unis, Wall Street est en quête d'inspiration. Le S&P 500 est stable à 5.467 pts ; le Dow Jones également à 39.149 pts. Le Nasdaq est plus ferme, avec un gain de +0,22% à 17.756 pts.

Du côté des pétroles, le baril de brut WTI prend +0,45% à 81,10$. Le Brent s'adjuge +0,69% à 85,5$.
L'euro fléchit de -0,24%, à 1,0688 face au dollar.
L'once d'or fin se tasse de -1,33% à 2.302$.

Valeurs en hausse

* Nanobiotix (+17,54% à 5,005 euros). Seconde séance de vive hausse pour le dossier. Hier, Stifel a démarré son suivi du dossier à l''achat' avec un objectif de 16 euros. "Bien que NBTXR3 soit actuellement le principal actif en cours de développement et le moteur de croissance à court terme, la société envisage déjà d'explorer toutes les facettes de nanoparticules quel que soit le domaine thérapeutique, comme en témoigne le lancement de la plateforme Curadigm en 2019 et le dévoilement récent d'Oocuity, la plate-forme centrale plateforme axée sur le système nerveux", expliquait le courtier.

* Eurofins Scientific (+3,26% à 47,5 euros). Le titre du groupe de services bio-analytiques se reprend après sa chute de plus de 16%, lundi, sur des attaques de Muddy Waters.

* VusionGroup (+1,42% à 128,4 euros). Le groupe a annoncé le déploiement d'étiquettes intelligentes et de ses solutions au sein de l'enseigne Netto, détenue par Salling Group, la première chaîne de supermarché discount du Danemark. Salling Group, partenaire de VusionGroup depuis plus de 15 ans, va déployer les étiquettes électroniques SESimagotag et la plateforme VusionCloud dans 550 magasins Netto, entre le 3e trimestre 2024 et le 2e trimestre 2025.

* Kering (+0,42% à 326,5 euros). RBC Capital a abaissé sa cible de 430 à 400 euros ('surperformer').

Valeurs en baisse

* Clariane (-13,81% à 2,022 euros). Le titre qui restait sur 5 séances dans le vert décroche alors que le 1er exploitant privé européen d'établissements de prise en charge globale de personnes dépendantes va céder sa filiale les 'Essentielles' au Groupe Duval. "Cette acquisition va permettre à Happy Senior, filiale du Groupe Duval, d'augmenter le nombre de ses résidences pour seniors autonomes en France et de répondre aux besoins croissants d'une population vieillissante en offrant des solutions d'hébergement adaptées et de qualité ", précise Duval. Fondée en 2011, Les Essentielles ont construit une marque reconnue dans le secteur. Aucun détail financier n'a été communiqué.

* Atos (-6,68% à 1,118 euro). Le consortium Onepoint, Butler Industries et Econocom a mis fin aux négociations en cours, dans le cadre de la phase de due diligence et de discussions entamée avec la société le 12 juin, sous l'égide de la Conciliatrice, Maître Hélène Bourbouloux. " Malgré le formidable engagement des collaborateurs d'Atos et la résilience des clients du groupe, le consortium Onepoint, Butler Industries et Econocom a constaté que les conditions n'étaient pas réunies pour conclure un accord ouvrant la voie à une solution pérenne de restructuration financière et de mise en oeuvre du projet One Atos ", indique le consortium. Conséquence de ce retrait, Atos annonce avoir reçu de la part du comité représentatif de ses créanciers obligataires (SteerCo) une proposition globale de restructuration financière révisée tenant compte de la décision de Onepoint, Butler Industries et Econocom de se retirer des discussions. Les négociations se poursuivent avec le comité représentatif des créanciers (SteerCo) et certaines banques sur la base de cette proposition en vue de parvenir à un accord dans les meilleurs délais. Lorsqu'un accord sur un plan de restructuration financière aura été trouvé, une nouvelle période de syndication du financement intérimaire (tranches supplémentaires de 225 millions d'euros et 350 ME) évoqué dans le communiqué de presse publié par la Société le 20 juin s'ouvrira. Comme indiqué dans les précédentes communications, la société rappelle que la mise en oeuvre du plan de restructuration financière envisagé entraînera une dilution massive pour les actionnaires actuels d'Atos, qui devraient détenir moins de 0,1% du capital social. Atos a par ailleurs reçu le 25 juin de la part du fonds EPEI de l'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky un courrier réitérant son intérêt pour participer à sa restructuration financière.

* Airbus (-2,82% à 130,98 euros). Nouvelle journée difficile au lendemain d'un décrochage boursier de pratiquement de 10%, suite à la révision à la baisse de ses prévisions annuelles de bénéfices, de cash-flow disponible et de production d'appareils commerciaux.

* Bouygues (-2,71% à 30,47 euros). Oddo BHF a réduit le curseur de 37 à 34 euros ('neutre').

* Carrefour (-1,78% à 13,555 euros). Le groupe de distribution n'échappe pas à la morosité du marché en ce milieu de semaine. Selon les dernières données de Kantar pour la France, le distributeur a encore perdu 30 pb de parts de marché sur la période 6, soit de mi-mai à mi-juin. Un recul à comparer aux baisses de 40 pb sur la P5 et de 50 pb sur la P4. Le Groupement des Mousquetaires affiche le plus fort gain de part de marché valeur avec +1pt et atteint les 17% de Pdm pour la seconde fois consécutive. Cette progression est principalement alimentée par Intermarché (+0,9pt à 15,2% de Pdm) qui recrute de nombreux clients (+415.000 foyers) dans le contexte de la reprise de magasins Casino, souligne Kantar.

* Arkema (-1,42% à 83,55 euros). L'actualité autour du groupe de chimie est marquée par une note de Redburn, qui a débuté le suivi de la valeur, avec un avis 'achat' et un cours cible de 125 euros.

* TotalEnergies (-1,34% à 62,04 euros). Le groupe pétrolier français a conclu un accord pour l'acquisition auprès de l'Agencia Nacional do Petroleo de Sao Tomé e Principe (ANP-STP) d'une participation de 60% assortie du statut d'opérateur sur le bloc offshore STP02. Les 40% restants seront conservés par les détenteurs actuels du permis, Sonangol (30%) et l'ANP-STP (10%). La transaction est soumise à l'approbation finale des autorités concernées. Situé au sein d'un bassin émergent, à 60 km de la côte de Principe, le bloc STP02 s'étend sur une surface de 4.969 km2. Il jouxte le bloc STP01, opéré par TotalEnergies (55%) aux côtés de Sonangol (30%) et de l'ANP-STP (15%).

* Safran (-1,2% à 196,85 euros). Safran Helicopter Engines et MTU Aero Engines ont signé un accord de coopération pour créer la coentreprise à 50/50 EURA (dérivée de l'EUropean Military Rotorcraft Engine Alliance). Cette entreprise nouvellement créée constituera le coeur d'un programme plus vaste, qui collaborera avec des partenaires industriels et technologiques de plusieurs autres pays européens. Avec la création d'EURA, les deux groupes franchissent une nouvelle étape importante vers le développement commun d'un nouveau moteur 100% européen destiné à la prochaine génération d'hélicoptères militaires européens. EURA sera basée à Bordes en France, siège de Safran Helicopter Engines. Son DG sera choisi au sein de MTU. Cette coentreprise exclusive se concentrera sur le développement d'un nouveau moteur d'hélicoptère lourd destiné à propulser la prochaine génération d'hélicoptères militaires européens, dont l'entrée en service est prévue d'ici 2040.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 13 juillet 2024 au vendredi 19 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/07/2024

Les marchés actions européens ont terminé la semaine en territoire négatif. Une panne informatique mondiale a secoué cette séance de vendredi, impactant des compagnies aériennes ainsi que des…

Publié le 19/07/2024

Le faible rebond de la veille (+0,21%) a été largement effacé avec une baisse de 0,69% pour le CAC40...

Publié le 19/07/2024

La séance est marquée par les chutes des actions Sopra Steria et Sartorius Stedim

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2024

La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi, les investisseurs étant restés à l'écart des grandes capitalisations.

Publié le 19/07/2024

Ce matin, Tokyo perd 0,27%, Shanghai 0,33% et Hong Kong 2,33%

Publié le 19/07/2024

AST Groupe a demandé à Euronext de suspendre la cotation de son titre admis sur le marché Euronext Growth d'Euronext Paris à compter du lundi 22 juillet 2024 avant ouverture de la Bourse, dans…

Publié le 19/07/2024

Orapi enregistre sur le second trimestre 2024 un chiffre d’affaires de 57,7 millions d'euros contre 59,7 millions d'euros il y a un an, soit un repli de 3,4% à périmètre courant, qui intègre…

Publié le 19/07/2024

Publication du chiffre d’affaires T2 2024 Après avoir communiqué sur des chiffres en retrait en organique au premier trimestre, Kumulus Vape enchaîne sur un deuxième…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne