Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 953.35 PTS
+0.23 %
7 966.5
+0.36 %
SBF 120 PTS
6 047.15
+0.43 %
DAX PTS
18 501.72
+0.15 %
Dow Jones PTS
38 441.54
-1.06 %
18 736.75
-0.7 %
1.083
+0.23 %

Clôture Paris : en petites foulées

| Boursier | 440 | Aucun vote sur cette news

Le marché parisien tentent de se rassurer...

Clôture Paris : en petites foulées
Credits Marga Santoso / Unsplash

Même si la progression est légère, le CAC 40 engage bien la semaine, avançant de +0,22% à 8.040 points en clôture de marché... Le soulagement est palpable dans les salles de marchés, alors que la perspective d'une escalade armée entre Israël et l'Iran semble s'éloigner, les deux adversaires faisant montre de retenue après la dernière frappe sur le territoire iranien, vendredi.

Les marchés se focalisent donc de nouveau sur la trajectoire monétaire américaine, alors que la Réserve fédérale, qui se réunira le 1er mai, devrait temporiser ses velléités d'assouplissement monétaire dès cet été. Les chiffres du PIB américain du 1er trimestre (jeudi) et surtout l'indicateur d'inflation PCE (vendredi) pourraient avoir une importante influence sur l'orientation des marchés, surtout s'ils reprennent à la hausse et accréditent l'idée que les taux resteront restrictifs durablement (au moins jusqu'à septembre/octobre). A l'exception des PMI (mardi), peu d'indicateurs de premier ordre sont attendus en zone euro cette semaine...

Seule donnée macro de ce lundi, l'indice flash de confiance des consommateurs européens en zone euro s'est amélioré en avril... Les premiers résultats de l'enquête mensuelle de la Commission européenne montrent un indice qui ressort en première estimation en hausse de 0,2 point à -14,7 après -14,9 en mars (-14,4 attendu en moyenne). Dans l'ensemble de l'Union européenne, cet indice est resté stable, à -15,2.

A Wall Street, après une semaine boursière particulièrement éprouvante pour les valeurs technologiques, les marchés se reprennent... également en petites foulées. A 17h45, le S&P 500 s'adjuge +0,27% à 4.980 pts. Le Dow Jones grappille +0,12% à 38.033 pts. Le Nasdaq Composte se reprend de +0,25% à 15.320 pts. Outre-Atlantique, la semaine promet d'être assez animée, avec notamment de nombreuses statistiques macro, et un florilège de publications trimestrielles dont celles des géants des technologies.

Du côté des pétroles, à 17h45, le baril de brut WTI cède -1,42% à 82$. Le Brent de mer du Nord rend -0,54% à 86,92$.
L'euro cède -0,11% face au dollar, et s'échange 1,0644$.
L'once d'or marque une pause et redonne -2,29% à 2.335$ (2.195 euros). Le bitcoin grimpe de +2,58% venant se caler sur les 66.000$.

Valeurs en hausse

* Ose Immunotherapeutics (+10,97% à 5,97 euros). Le titre prolonge son rebond de la semaine passée. L'action avait bondit de 20% après l'annonce de l'entrée en vigueur de la licence mondiale octroyée à Abbvie. Ose Immunotherapeutics avait alors annoncé la fin de la période d'attente prévue par la loi Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements Act relative à la licence mondiale d'AbbVie pour le développement d'OSE-230, un anticorps monoclonal au stade préclinique, dans la résolution de l'inflammation chronique et sévère.

* Worldline (+8,23% à 10,27 euros). Le spécialiste des paiements électroniques a annoncé son intention de modifier la composition de son Conseil d'administration. Il passerait de 15 à 12 membres, plus 2 administrateurs salariés. Trois nouveaux administrateurs devraient rejoindre le conseil à l'issue de la prochaine Assemblée générale annuelle ; 2 administratrices indépendantes, Mme Agnès Park et Mme Sylvia Steinmann, et 1 administrateur non indépendant, Olivier Gavalda (Directeur général délégué de Crédit Agricole SA en charge de la Banque Universelle, avec une vaste expertise du secteur bancaire et financier). Dans le cadre des changements proposés, 3 membres du Conseil d'administration -Agnès Audier, Lorenz Von Habsburg Lothringen et Danielle Lagarde- ont décidé de ne pas renouveler leur mandat, tandis que deux autres membres du conseil d'administration, Gilles Arditti et Mme Caroline Parot démissionneront. En outre, Wilfried Verstraete a été récemment coopté administrateur et le Conseil envisage de le désigner en tant que président suite à l'Assemblée générale du 13 juin. Comme souhaité par le conseil d'administration, Georges Pauget restera président par intérim jusqu'au jour de l'élection de Wilfried Verstraete en tant que président "afin d'assurer une période de transition harmonieuse", puis il démissionnera.

* Exail (+7,11% à 19,58 euros). L'action est au rebond après un décrochage de -17,7% la semaine passée. Le gouvernement australien avait annoncé l'abandon de son programme de guerre des mines de 3ème génération SEA 1905. Cet arrêt fait suite à la revue des programmes de défense qui a redéfini les priorités d'équipement des forces armées australiennes pour tenir compte de contraintes budgétaires. Exail restera cepeandant engagée en Australie pour répondre aux futurs besoins des forces armées du pays avec l'ensemble de ses technologies uniques dans la navigation : les sonars et les systèmes autonomes de surface et sous-marins. Après ces mauvaises nouvelles, TP ICAP Midcap a réduit son objectif de cours de 27 à 23 euros ('acheter' confirmé), tandis que Portzamparc, qui n'avait pas intégré ce programme d'un montant estimé de 300 à 500 ME, dans son mode de valorisation confirme son avis à 'achat', visant un cours de 27 euros sur le dossier.

* Pluxee (+3,95% à 27,74 euros). Après son beau parcours de la semaine dernière et un rebond de +10,5%, le titre s'apprécie à nouveau. La semaine dernière, Pluxee a indiqué cibler désormais une croissance organique de l'ordre de 15% à 17% en 2024, après avoir annoncé un objectif de croissance autour de 10% en janvier. La marge d'Ebitda récurrent est attendue à au moins 35% à taux constants en incluant les coûts standalone.

* Ipsen (+3,78% à 112,5 euros). Avec Skyhawk Therapeutics, le spécialiste de la fabrication et de la commercialisation de médicaments de spécialité a signé un accord de collaboration mondiale exclusive, visant la découverte et le développement de nouvelles petites molécules capables de moduler l'épissage des ARN dans les maladies neurologiques rares. Cet accord confère à Ipsen l'option d'acquérir une licence exclusive pour les droits mondiaux de développement des candidats médicaments validés. Une fois le candidat au développement retenu, Ipsen sera responsable de l'ensemble des activités le concernant. La plateforme de Skyhawk a été conçue pour accélérer la mise au point de petites molécules ciblant les ARN dans plusieurs domaines thérapeutiques, notamment les maladies neurologiques rares.

* Forvia (+3,55% à 14,74 euros). L'équipementier bénéficie d'une note favorable de Citigroup qui maintient sa recommandation à 'achat' sur le groupe, avec un objectif de cours ajusté de 19 à 20 euros. Pour l'ensemble de l'exercice, Forvia anticipe toujours un chiffre d'affaires compris entre 27,5 et 28,5 MdsE, une marge opérationnelle entre 5,6% et 6,4% et un flux de trésorerie net supérieur ou égal à celui de 649 ME dégagé en 2023...

* Alstom (+2,25% à 15,44 euros). Le groupe a conclu un accord avec Knorr-Bremse AG pour la vente de son activité de signalisation conventionnelle en Amérique du Nord pour un prix d'achat d'environ 630 ME. Cette transaction fait partie du plan d'action global qu'Alstom a annoncé le 15 novembre 2023, visant à renforcer sa position de leader dans l'industrie ferroviaire. Alstom fournira les détails de son plan permettant de maintenir une notation solide et durable de catégorie investissement et son objectif de désendettement de 2 MdsE lors des résultats annuels le 8 mai 2024.

* Icade (+1,89% à 24,8 euros). Le spécialiste de l'immobilier intégré a publié pour le 1er trimestre des Revenus IFRS de 322 ME, en hausse de +12,3%. Le Cash-Flow Net Courant Groupe des activités stratégiques est attendu entre 2,75 et 2,90 euros par action. En complément, sur la base de la détention résiduelle actuelle de titres non consolidés dans les activités de Santé, le Cash-Flow Net Courant supplémentaire est de 0,80 euro par action. "Si le Groupe affiche des revenus en croissance de +12,3% au 1er trimestre 2024 par rapport à la même période 2023, les marchés immobiliers restent toutefois toujours sous pression", estime Nicolas Joly, Directeur général d'Icade.
Icade va attribuer à ses actionnaires un dividende en numéraire de 4,84 euros par action au titre de l'exercice 2023. Il est en croissance de +11,8%.

* Valeo (+1,71% à 12,47 euros). L'équipementier automobile se réorganise. Il avait annoncé en début d'année un projet de fusion de ses activités de systèmes thermiques et de propulsion en une seule entité afin de fournir des solutions mieux adaptées aux attentes du marché de l'électrification et d'améliorer la compétitivité et la performance financière. La division Valeo Power voit donc le jour, ce 22 avril.
D'autre part, Valeo renomme ses deux autres divisions pour refléter l'évolution de leurs activités. Le pôle Systèmes de Confort et d'Aides à la Conduite devient la division Valeo Brain, avec à sa tête Marc Vrecko qui est nommé Directeur général de ce division et Directeur général adjoint de Valeo. Le pôle Systèmes de Visibilité devient la division Valeo Light.Maurizio Martinelli est nommé Directeur général de cette division, et Directeur général adjoint de Valeo.
La nouvelle structure opérationnelle de Valeo est désormais organisée autour de ces 3 divisions qui deviendront les segments de reporting financier à partir des résultats du 1er semestre 2024. L'activité d'après-vente reste l'activité Valeo Service et Eric Schuler est nommé Directeur général de cette activité.

* Thales (+1,51% à 157,6 euros). Le groupe d'électronique bénéficie d'une note favorable de Morgan Stanley. L'établissement financier est à 'pondération de marché', avec un curseur porté de 150 à 164 euros.

* Eurazeo (+1,17% à 81,95 euros). Le spécialiste de l'investissement long terme, au travers de son équipe 'Mid-large buyout', a signé un accord pour investir dans Eres Group et acquérir une participation majoritaire -cédée par IK Partners au travers de son Fonds IK VIII- aux côtés de l'équipe dirigeante de l'entreprise et des collaborateurs d'Eres Group. La finalisation de la transaction est soumise à l'obtention des approbations réglementaires. Les informations financières définitives seront divulguées une fois la transaction finalisée.

* Michelin (+0,31% à 35,43 euros). L'équipementier de Clermont-Ferrand tiendra son Assemblée générale le 24 mai. Le fabricant de pneus prévoit de distribuer à ses actionnaires, un dividende de 1,35 euro par action, en hausse de 8% par rapport à 2022 (1,25 euro par action). Le coupon sera détaché le 22 mai pour une mise en paiement le 24 mai. En outre, compte tenu de sa génération structurelle de trésorerie et de la solidité de sa structure financière, Michelin a annoncé son intention de lancer un programme de rachat d'actions, qui pourrait représenter jusqu'à 1 milliard d'euros sur la période 2024-2026.

* Aures Technologies (+0,26% à 3,87 euros). Aures Technologies, Advantech et Patrick Cathala, fondateur et principal actionnaire d'Aures, ont signé un engagement d'exclusivité aux termes duquel ils négocieront une opération qui devrait consister en l'émission de nouvelles obligations convertibles au seul bénéfice d'Advantech, en deux tranches de 2,5 ME de montant en principal chacune, une acquisition hors marché par Advantech de l'ensemble des 1.430.381 actions existantes de l'Emetteur détenues par Patrick Cathala à un prix par action de 6,31 euros, et le dépôt d'un projet d'offre publique d'achat obligatoire en numéraire auprès de l'Autorité des marchés financiers sur toutes les actions d'Aures non encore détenues par Advantech, au même prix par action que l'Acquisition du Bloc.

Valeurs en baisse

* ST Dupont (-4,05% à 0,057 euro). Demain, le fabricant de briquets, stylos, et accessoires de luxe modifiera la valeur nominale de ses actions ordinaires, la ramenant de 0,05 euro à 0,015 euro. A l'issue de cette opération, le capital social de ST Dupont passera de 47.185.159,80 euros à 14.155.547,94 euros, divisés en 943.703.196 actions ordinaires.
En outre, le Conseil de Surveillance de ST Dupont a décidé de nommer Pearson Poon en tant que Président du Conseil de Surveillance. Il succède à Mounir Moufarrige, qui a souhaité quitter ses fonctions de Président du Conseil de Surveillance, tout en restant membre du Conseil de Surveillance. Il continuera d'accompagner ST Dupont en qualité de Senior Advisor to the Chairman of the Board. Mme Catherine Sabouret devient Vice-Présidente du Conseil de Surveillance, en remplacement de Pearson Poon.

* GTT (-2,88% à 135,1 euros). Le titre souffre malgré la publication d'un chiffre d'affaires du 1er trimestre 2024 de 144,8 ME, en hausse de 81,2% par rapport au 1er trimestre 2023. GTT a également annoncé la nomination de Jean-Baptiste Choimet au poste de Directeur général de la société, à compter du 12 juin, à l'issue de l'Assemblée générale. Cette décision résulte d'un processus de sélection rigoureux, piloté par le Comité des nominations et des rémunérations. Afin que GTT puisse continuer à bénéficier de l'expérience et de l'engagement de Philippe Berterottière pour le succès du Groupe, le Conseil d'administration le renouvellera dans ses fonctions de Président du Conseil d'administration de GTT pour la durée restant à courir de son mandat d'administrateur. La nouvelle gouvernance du groupe GTT prendra effet le 12 juin 2024. Portzamparc évoque une "transition en douceur et dans la continuité" et confirme sa recommandation d'achat tout en visant un cours de 149,60 euros.

* Nicox (-2,62% à 0,371 euro). Le groupe dévoile un chiffre d'affaires trimestriel de 4,4 ME (3,9 ME net, incluant 3 ME d'un paiement de licence) au 1er trimestre 2024, contre 1,3 ME pour le 1er trimestre 2023.La trésorerie ressort à 9,1 ME au 31 mars 2024 (11,9 ME au 31 décembre 2023). La dette financière de Nicox s'élevait à 20,6 ME, dont 19,4 ME de dette en cours auprès de Kreos Capital (une filiale de BlackRock) et 1,2 ME de prêts garantis par l'Etat dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Toutefois, dans le cadre de la restructuration de la dette annoncée le 28 février, la société est tenue de lever au moins 3 ME en fonds propres d'ici le 30 septembre 2024 ce qui augmenterait l'horizon de trésorerie jusqu'au 1er trimestre 2025.

* Sartorius Stedim (-2,04% à 196,5 euros). Après déjà un recul de -23,3% la semaine dernière, le titre perd encore du terrain dans une 5e séance consécutive de repli, toujours sanctionné malgré le maintien de ses objectifs annuels... Le groupe a fait état de revenus en baisse de 8,2% au 1er trimestre dans un contexte de faible demande en Chine. Le chiffre d'affaires est ainsi ressorti à 666,9 ME sur la période contre un consensus de 703,5 ME. L'Ebitda a reculé de 13,2% à 191 ME, et la marge opérationnelle est tombée à 28,6% (30,3% un an plus tôt). Le fournisseur d'équipements pharmaceutiques table sur un 1er semestre "modéré" avec une amélioration attendue au cours de l'année. Il a aussi averti d'un "possible impact" sur son activité des tensions géopolitiques accrues et du ralentissement économique. Les opérateurs de maché n'adhèrent pas à ce scénario, estimant "peu probable que les prévisions de l'entreprise pour 2024 soient respectées" alors qu'un autre avertissement sur les résultats pourrait "nuire à la crédibilité" de Startorius Stedim. Pour sa part, JP Morgan surpondère Sartorius Stedim, mais ajuste son objectif de cours de 315 à 290 euros.

* Nexans (-0,57% à 97,7 euros). L'action recule ce lundi, après la signature d'un contrat de préparation et de réponse aux situations d'urgence avec le géant international de l'énergie Equinor... Il s'agit d'un accord d'une durée de 4 ans portant sur les interventions clés en main de réparation de divers systèmes de câbles d'une longueur totale de près de 3.000 km. Equinor est mandaté pour la gestion et de l'exécution de ce contrat par les membres du groupement de réparation des pipelines et d'intervention sous-marine PRSI. Nexans assurera le fonctionnement normal des actifs d'Equinor. En cas de panne sur une section de câble, Nexans mobilisera ses forces à l'installation et à la maintenance de systèmes de câbles sous-marins. Le groupe coordonnera ses équipes hautement spécialisées pour évaluer l'incident et procéder à toute réparation éventuelle. Le champ d'application géographique de l'accord s'étend à l'Europe du Nord, et pourra évoluer en fonction des besoins du client. Jefferies est à l'achat sur Nexans avec un objectif de cours de 120 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 23 mai 2024 au mercredi 29 mai 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 mai 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 30/05/2024

Après deux séances de consolidation marquée...

Publié le 30/05/2024

Le nouveau record absolu du Nasdaq hier, au-dessus des 17...

Publié le 30/05/2024

Le nouveau record absolu du Nasdaq hier, au-dessus des 17...

Publié le 29/05/2024

Le nouveau record du Nasdaq mardi soir dans le sillage de Nvidia...

Publié le 29/05/2024

Le nouveau record du Nasdaq hier soir dans le sillage de Nvidia, au-dessus des 17...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/05/2024

Les nombreux facteurs qui plaident en d'une consolidation depuis plusieurs jours débouchent sur un mouvement de consolidation lent et régulier. La prudence est de mise à 2 joursde la publication de…

Publié le 30/05/2024

La Bourse de Paris a lourdement chuté, en raison de doutes sur le rythme de baisse attendu des taux des banques centrales. 

Publié le 30/05/2024

Les marchés actions européens progressent modestement sur fond d'apaisement des tensions sur le marché des taux. Le rendement du 10 ans allemand recule d'un peu moins d'un point de base à 2,687%…

Publié le 30/05/2024

American Eagle Outfitters, dont le titre se replie de près de 8% en avant-Bourse, a publié un chiffre d'affaires en baisse à 1,14 milliard de dollars au premier trimestre, en-dessous du consensus…

Publié le 30/05/2024

Après deux séances de consolidation marquée...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne