Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 167.50 PTS
-0.26 %
8 133.0
-0.17 %
SBF 120 PTS
6 192.19
-0.28 %
DAX PTS
18 704.42
-0.18 %
Dow Jones PTS
40 003.59
+0.34 %
18 546.23
-0.06 %
1.087
+0.04 %

Clôture Paris : au calme avant la Fed, Atos rebondit !

| Boursier | 894 | 5 par 2 internautes

Le marché parisien a débuté la semaine dans le calme, en légère baisse de 0,29% à 8...

Clôture Paris : au calme avant la Fed, Atos rebondit !
Credits ChaunuPictures

LA TENDANCE

Le marché parisien a débuté la semaine dans le calme, en légère baisse de 0,29% à 8.065 points. En attendant les données de l'inflation pour l'ensemble de la zone euro demain, les chiffres concernant la hausse des prix en Allemagne n'ont pas vraiment rassuré les marchés : L'inflation calculée aux normes européennes a en effet augmenté plus que prévu en avril outre-Rhin, selon les données préliminaires publiées par l'Office fédéral de la statistique.
L'indice des prix à la consommation, dans sa version IPCH, qui permet la comparaison entre les pays de la zone euro, a accéléré à 2,4% sur un an en avril en Allemagne, contre un consensus Reuters à +2,3% et après une augmentation de 2,3% en mars. Sur un mois, l'inflation IPCH est ressortie à +0,6%, comme en mars et conformément au consensus des économistes.
L'inflation calculée aux normes allemandes a également progressé, à 0,5% en avril après +0,4% en mars, contre un consensus à +0,6%. Sur un an, elle s'établit à +2,2% contre un consensus à +2,3%, après +2,2% en mars.
Des données préliminaires publiées mardi dans la matinée ont montré une accélération des prix à la consommation en avril dans quatre des 16 Länder allemands, suggérant que l'inflation au niveau national pourrait légèrement rebondir ce mois-ci...

Aux Etats-Unis, la réunion de la Fed constituera le point d'orgue de la semaine mercredi, même si un statu quo monétaire est largement anticipé par les analystes. Les commentaires de Jerome Powell seront particulièrement surveillés, alors que la persistance de l'inflation outre-Atlantique a contraint la Réserve fédérale à revoir son calendrier...

La "micro" aura aussi son rôle à jouer cette semaine puisqu'une nouvelle vague de publications d'entreprises est attendue de part et d'autre de l'Atlantique. Après les belles performances de Microsoft et d'Alphabet, Amazon et Apple sont suivis de près... En France, Capgemini, Rexel, Air France KLM ou encore Axa et ArcelorMittal seront sur le pont.

La parité euro / dollar atteint 1,07$. Le baril de Brent reperd 1% à 88$ à Londres.

VALEURS EN HAUSSE

Atos rebondit de 19%, recherché après les dernières annonces de Bercy... Le groupe a indiqué avoir reçu une lettre d'intention non engageante de l'Etat français pour l'acquisition potentielle de 100% des activités d'Advanced Computing, de Mission Critical Systems et de Cybersecurity Products pour une valeur d'entreprise indicative comprise en 700 millions et 1 milliard d'euros. Ce périmètre représente un chiffre d'affaires d'environ 1 milliard d'euros en 2023, sur un total de 1,5 milliard d'euros pour l'ensemble de la division BDS. Atos a par ailleurs présenté une révision des paramètres du cadre de sa restructuration financière basés sur un plan d'affaires ajusté afin de refléter les conditions de marché et les tendances commerciales actuelles. Le groupe a désormais besoin de 1,1 milliard d'euros de liquidités pour financer l'activité sur la période 2024- 2025, contre 600 millions d'euros annoncés précédemment. Des fonds à fournir sous la forme de dette et/ou de capital par des parties prenantes existantes ou des investisseurs tiers...

Clariane confirme son envolée de vendredi avec un titre qui grimpe encore de plus de 18%. Le spécialiste des maisons de retraite reste recherché après sa publication trimestrielle et le maintien de ses objectifs 2024. Le management s'attend à une poursuite de la croissance organique de son chiffre d'affaires à un niveau supérieur à +5%, supportée par la progression régulière des volumes d'activité et la poursuite du réajustement des tarifs. Compte tenu de l'absence de contribution attendue des activités de développement immobilier en 2024, le niveau d'Ebitda hors IFRS 16 en base pro forma des cessions attendues, devrait rester stable en montant. Le groupe, dont l'amélioration de la génération de cash-flow et la maîtrise du niveau d'endettement sont ses priorités actuelles, présentera au marché son plan moyen terme le 21 mai 2024.

McPhy prend 7% suivi de Eramet (+6%), Euroapi, VusionGroup

Emeis avance de 6% dans le sillage de Clariane.

Elior : +5% avec DBV

Nexity : +4,5% suivi de Sodexo, Forvia, TF1

Pluxee: +3,5% avec Air France KLM, P&V, Eurofins, Derichebourg, Valeo, Scor, Bastide, FNAC Darty

Aubay : +2,5% avec Interparfums, LNA, Plastic Omnium, Nexans, Michelin, Imerys, Icade

Equasens : +2% suivi de LDC, Exail, Wolrdline

JC Decaux : +1,5% avec Esso, Rexel

VALEURS EN BAISSE

SES -10% suivi de Memscap (-6%), Eutelsat (-2%) et Hermès

Safran cède 1,5%. Oddo BHF a dégradé le motoriste et groupe de Défense à 'neutre' malgré une cible rehaussée de 215 à 220 euros. Après une appréciation de 30,8% en 2024, le titre se traite désormais sur des multiples de best in class dans le secteur aéronautique européen avec un multiple VE/EBIT de 18,2x (prime de près de 25%) et une décote limitée à 5% par rapport à GE Aero. Certes, Safran est le titre le plus qualitatif dans l'univers de couverture du courtier et ce dernier ne perçoit pas de nuage à l'horizon mais les investisseurs semblent avoir déjà intégré une révision à la hausse de la guidance 2024. Par ailleurs, le broker pense que le momentum se tarira jusqu'à la tenue du CMD qui est prévu le 5 décembre. Dans l'univers des motoristes, l'analyste favorise désormais Rolls-Royce.

LVMH : -1,5% avec Bolloré, Seb, STM, Alten

Accor : -1% suivi de Airbus, Essilor, Coty, Saint-Gobain

Guerbet consolide de 1% après sa belle séquence haussière et sa publication trimestrielle. Le groupe a confirmé s'attendre pour 2024 à une croissance de son chiffre d'affaires supérieure à 8% à périmètre comparable et à un taux de marge d'EBITDA retraité à un niveau supérieur à celui connu en 2021.

TotalEnergies se replie de 0,3% après sa belle hausse dans le sillage de solides résultats trimestriels. A la suite de ces annonces, Oddo BHF confirme sa recommandation 'surperformance' et remonte son objectif de 72 à 75 euros. L'analyste estime que le titre devrait traiter avec un multiple de 5x le CFFO de 2024 et mérite une prime par rapport au secteur. Le titre offre un excellent rendement de 10%, un des meilleurs de l'industrie. De plus, l'avance dans la transition devrait accélérer son rerating, selon le courtier. Intesa Sanpaolo ('achat') a de son côté revalorisé le dossier de 75,1 à 21 euros tandis que Citi ('neutre') a porté son objectif de 61 à 66 euros et Kepler Cheuvreux ('achat') a remonté sa cible de 72 à 76 euros.

Vivendi (-0,1%) poursuit l'étude du projet de scission du groupe et a fait état d'une hausse de 5,4% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Le management a précisé dans un communiqué qu'il étudie actuellement la possibilité d'une scission partielle de Vivendi où le Groupe Canal+, Havas et la société regroupant les actifs dans l'édition et la distribution deviendraient des entités indépendantes cotées en Bourse. Dans l'immédiat, la poursuite du projet de scission est soumise à l'approbation du Conseil de surveillance. Au niveau des revenus, portés par l'activité de Lagardère, le chiffre d'affaires trimestriel est ressorti à 4,28 milliards d'euros, en hausse de 5,4% sur un an.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du lundi 13 mai 2024 au dimanche 19 mai 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 mai 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/05/2024

Wall Street a beau battre des records, avec notamment un Dow Jones qui a dépassé pour la première fois les 40...

Publié le 17/05/2024

Le CAC40 cède 0,35% en fin de matinée

Publié le 17/05/2024

Si Wall Street a battu des records hier, Paris n'en fait pas de même aujourd'hui...

Publié le 17/05/2024

Le CAC 40 a clôturé hier à moins de 20 points seulement de son record absolu signé vendredi dernier...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/05/2024

La Bourse de Paris a consolidé dans le calme, ne parvenant pas à s’affranchir du plus haut annuel et historique atteint récemment (8.259,19 points le 10/05/24). 

Publié le 17/05/2024

La Bourse de New York a fini en baisse jeudi, à l’issue d’une séance marquée par des prises de bénéfices après avoir signé des records historiques la veille. 

Publié le 17/05/2024

Les actionnaires de SCOR ont adopté toutes les résolutions proposées, à l'heure où SCOR renforce encore davantage sa stratégie en faveur du...

Publié le 17/05/2024

Eiffage avait annoncé le 28 février 2024 une augmentation de capital réservée aux salariés du Groupe en France, Belgique, Luxembourg, Espagne,...

Publié le 17/05/2024

AB Science SA communique un rectificatif sur les comptes consolidés au 31 décembre 2023...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRE

Faut-il toujours investir dans l'immobilier en 2024 ?

Mercredi 22 mai
à 11h00

S'inscrire