En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Deuxième gap baissier sur le CAC40

| Bourse Direct | 1542 | 5 par 3 internautes

L’état de grâce des indices européens, surtout dû à la performance de Wall Street, est en train de s’évaporer, ce qui n’est pas une réelle surprise tant l’Europe est incapable de trouver un second souffle d’un point de vue économique. Si seulement des budgets ambitieux avaient été appliqués dans le sillage du QE de la BCE en 2015, la situation ne serait pas redevenue aussi problématique. A vouloir rester dans les clous de Bruxelles, on risque de finir dans les choux. Compte tenu du contexte, il serait surprenant d’avoir un bon mois d’octobre. Dans le meilleur des cas, celui-ci sera indécis pendant la prise de pouls de la microéconomie américaine. Pour l’instant, on constate une dégradation à court terme mais qui doit être confirmée sur plusieurs clôtures sous 5460 sur le cash. Ce palier est en quelque sorte le point pivot  d’une zone technique située entre 5531.50 et 5372.50 sur le future octobre. Au fixing du jour, le CAC40 a terminé en baisse de 0.71 % à 5467.89 dans un volume de 3.500 MDE.   

Les points sur le future octobre sont, à la hausse, 5486.50 (Gap du jour sur le future), 5531 (fort en base ouverture et clôture), 5543.50 (+ haut du 3éme trimestre sur le future), 5577.50 (top annuel), 5625 (fort) puis 5662 (top historique) voire 5720/5740 (objectif annuel) et à la baisse, 5474 (MM9 Adaptative), 5449.50 (partie basse du haut de la structure et premier niveau d’alerte à TCT enfoncé ponctuellement), 5425.50 (2éme cible de retracement), 5404/5403 (MM100 jours et 20 semaines), 5372 (seuil d’alerte à CT), 5362 (cible idéale à CT), 5313.50 (signal de vente) puis 5296 (MM200 jours) voire 5284 (MM50 semaines).

A court terme, la configuration a pris une connotation négative < MM9 adaptative.

Structurellement et après celui du 28 septembre, le CAC40 cash a ouvert un second Gap baissier plus important et cette fois ci en base journalière, ce qui signifiait  un nouveau risque de décrochage (+ bas à 5440.78). Dans l’état actuel des choses, les divergences apparues fin septembre produisent leur effet. Pour autant, la configuration n’est pas dramatique puisque les MM100 jours et 20 semaines sur le future sont encore préservées. Seule la perte de 5362 risquerait de renvoyer les prix sur la partie basse. Nous écartons ce scénario en amont de la parution des publications de résultats trimestriels des sociétés.       

En stratégie de moyen terme, on peut conserver > MM20 semaines et dans le pire des cas > 5233 en base clôture. Fondamentalement, la perspective de vendre sur des plus hauts semble difficile mais qui sait ?   

Au plus près, notre préférence va toujours à la baisse < 5531 et qui plus est < 5386.50. Pour autant, les positions vendeuses ont été allégées de moitié au regard d’une survente en base horaire apparue à proximité de la cible de retracement en 14 heures située à 5425 (+ bas à 5436.50). Tant que la clôture reste inférieure à 5486.50 (future octobre), l’idée est de vendre les rebonds afin de viser 5405 voire la zone 5372/5362 dans l’idéal.      

Analyse réalisée au fixing du 02 octobre.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...