Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 503.27 PTS
-2.66 %
7 489.0
-2.81 %
SBF 120 PTS
5 678.92
-2.75 %
DAX PTS
18 002.02
-1.44 %
Dow Jones PTS
38 589.16
-0.15 %
19 659.80
+0.42 %
1.070
+0. %

Wall Street consolide sur les sommets, avant Nvidia

| Boursier | 113 | Aucun vote sur cette news

Wall Street perd un peu de terrain avant bourse ce mercredi, suite à des avis prudents de plusieurs responsables de la Fed et en attendant le grand...

Wall Street consolide sur les sommets, avant Nvidia
Credits PivèsPictures

Wall Street perd un peu de terrain avant bourse ce mercredi, suite à des avis prudents de plusieurs responsables de la Fed et en attendant le grand rendez-vous de la semaine, celui des résultats de Nvidia ce soir. Le S&P 500 et le Dow Jones perdent 0,1% en pré-séance, alors que le Nasdaq reste stable. La tendance s'affiche donc prudente avant les comptes trimestriels de la vedette boursière des derniers mois, Nvidia, moteur du rallye des valeurs de l'IA, qui annonce après la clôture ce soir... Le baril de brut WTI abandonne 1,4% sur le Nymex à 77,6$. L'once d'or cède 0,2% à 2.420$. L'indice dollar gagne 0,1% face à un panier de devises.

Les responsables de la Fed sont très nombreux à s'exprimer cette semaine. Michael Barr, vice-président de la Fed pour la supervision, a indiqué avant-hier qu'il était déçu des données d'inflation des premiers mois de l'année, laissant entendre qu'il faudrait laisser plus de temps les taux aux niveaux élevés actuels pour s'assurer de ramener l'inflation ver l'objectif de la banque centrale. Il faudrait donc donner plus de temps à la politique restrictive actuelle. Barr a aussi jugé que l'économie demeurait forte et que le taux de chômage restait faible. Il s'agirait donc de laisser les taux sur leurs niveaux actuels pour prendre le temps d'observer l'évolution des conditions...

Raphael Bostic, président de la Fed d'Atlanta, a pour sa part estimé avant-hier que l'inflation devrait continuer à refluer cette année et en 2025, mais a aussi jugé que les taux d'intérêt pourraient rester au-dessus des niveaux observés durant la dernière décennie. Sur Bloomberg, Bostic a noté que cela allait prendre du temps avant que l'inflation ne revienne vers l'objectif. Il a noté que le marché de l'emploi était un peu moins tendu qu'il y a 12 mois mais n'était pas faible pour autant... Intervenant encore hier, Bostic indique qu'il n'est pas pressé de baisser les taux et veut s'assurer que l'assouplissement monétaire soit sans ambiguïté. "Je préfèrerais attendre plus longtemps pour une baisse des taux, afin d'être sûr que l'inflation ne commence pas à rebondir", déclare Bostic, qui s'attend à une baisse de l'inflation, mais assez lente, et ne prévoit pas de baisse de taux avant le quatrième trimestre.

Philip Jefferson, vice-président de la Fed, a indiqué de son côté que la politique monétaire restrictive avait pesé sur le marché immobilier. Il a jugé que les taux étaient en territoire restrictif et que les données d'avril de l'inflation des prix à la consommation étaient encourageantes. Il s'agit d'évaluer les données à venir pour mesurer l'équilibre des risques et mettre en place la politique monétaire appropriée. Jefferson juge pour l'instant que l'économie progresse à un rythme solide et que l'emploi demeure lui aussi robuste. Les anticipations d'inflation de long terme montrent que les Américains jugent la Fed en mesure d'atteindre son objectif des 2%. Jefferson s'attend à ce que la consommation progresse à un moindre rythme plus tard cette année. Le responsable voit un meilleur équilibre du marché du travail et un déclin de l'inflation, mais cela reste loin de ce qui est souhaité et les progrès sont moins rapides qu'attendu...

Le gouverneur Christopher Waller a indiqué hier qu'il voyait certains progrès sur le front de l'inflation et n'anticipait pas de hausse supplémentaire des taux. Il qualifie les chiffres récents de l'inflation de rassurants et juge que la politique monétaire est adaptée. Waller estime qu'après trois lectures décevantes d'inflation des prix à la consommation, les derniers chiffres en ligne avec les attentes suggèrent que les progrès pourraient reprendre vers l'objectif des 2%. Quoi qu'il en soit, "les (dernières) données suggèrent que l'inflation n'accélère pas" et qu'il n'est donc probablement pas nécessaire de durcir encore la politique monétaire. Le responsable voit quelques signes de modération concernant l'économie, citant la stabilité des ventes de détail en avril ou encore un ralentissement de la création d'emplois. Waller juge donc que l'économie semble maintenant évoluer plus près de ce qu'attend le comité monétaire. "Néanmoins, en l'absence d'un affaiblissement significatif du marché du travail, j'ai besoin de plusieurs mois supplémentaires de bonnes données sur l'inflation avant de pouvoir soutenir avec confiance un assouplissement de la politique monétaire", ajoute le dirigeant.

Rappelons que Jerome Powell, patron de la Fed, avait donné le ton la semaine dernière en affichant sa confiance et sa détermination à ramener l'inflation vers l'objectif des 2%, même si cela pourrait se faire au prix d'un maintien plus long que prévu des taux au plus haut de 23 ans, entre 5,25 et 5,50%.

L'outil FedWatch montre une probabilité de statu quo supplémentaire de la Fed de plus de 98% le 12 juin, à l'issue de la prochaine réunion. Ce statu quo devrait persister en juillet d'après ce même outil (plus de 80% de 'proba'), mais la Fed pourrait ensuite assouplir sa politique à partir de septembre ou novembre. Évidemment, comme l'a très souvent souligné la Fed, la politique monétaire reste très dépendante des données économiques nouvelles. Les derniers chiffres des prix à la consommation la semaine dernière ont rassuré, mais rien ne dit que cette tendance soit durable...

Ce mercredi à Wall Street, les ventes de logements existants du mois d'avril sont attendues à 16 heures (consensus 4,195 millions), à la même heure que l'indice d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois de mai. Le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains pour la semaine close le 17 mai sera dévoilé à 16h30. Les Minutes du FOMC, compte-rendu de la dernière réunion monétaire, seront connues à 20 heures.

Les inscriptions au chômage, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago, l'indice flash PMI composite américain, les ventes de logements neufs et l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City, seront dévoilés demain. Les commandes de biens durables et l'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan sont attendus vendredi.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street, Toll Brothers et Urban Outfitters ont publié hier soir. Ce mercredi, Nvidia tiendra donc la vedette après la clôture avec ses derniers chiffres. PDD, TJX, Analog Devices, Synopsys (après bourse), Target, Snowflake (après la clôture), Williams-Sonoma et VF Corporation (après bourse) annoncent aussi ce jour.

Jeudi, les opérateurs suivront les publications de Medtronic, Intuit, Workday, NetEase, Autodesk, Ross Stores, Dollar Tree, Deckers Outdoor, Burlington Stores, BJ's Wholesale ou encore Ralph Lauren.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du dimanche 09 juin 2024 au samedi 15 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/06/2024

Un TGV Ouigo à Paris, le 6 octobre 2023 ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )La SNCF promet que l'offre de places dans les TGV croîtra de 15% d'ici 10 ans en France, grâce en particulier à…

Publié le 15/06/2024

Manifestation contre l'extrême droite à Strasbourg, le 15 juin 2024 dans le Bas-Rhin ( Frederick FLORIN / AFP )"La France, on l'aime, pas le R'Haine": plusieurs centaines de milliers d'opposants…

Publié le 15/06/2024

L'œuvre "Spring to Fall" 2023/2024, de l'artiste américain Sam Falls exposée dans le secteur Unlimited de la foire Art Base,l le 11 juin 2024 à Bâle, en Suisse ( Valentin FLAURAUD / AFP )Art…

Publié le 15/06/2024

Vue aérienne de l'immeuble Euromarina II à Reñaca, avec un trou sous ses fondations, à Viña del Mar, Chili, le 12 juin 2024 ( RODRIGO ARANGUA / AFP )Des dizaines de barres d'immeubles avec…

Publié le 14/06/2024

Des opérateurs du New York Stock Exchange ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )La Bourse de New York a terminé sans direction, vendredi, mais le Nasdaq est tout de même parvenu à…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2024

La baisse entamée en début de semaine se poursuit de façon harmonisée en Europe, tandis que les Indices majeurs américains forment de nouveaux plus hauts historiques#spx #Cac40 #investir #bourse

Publié le 14/06/2024

La Bourse de Paris a accusé le coup suite au discours prudent du patron de la Fed J. Powell qui n’envisage plus qu’une seule baisse des taux cette année.

Publié le 14/06/2024

La Bourse de Paris a connu sa pire semaine depuis 2022 en raison de l'augmentation du risque politique en France. Déjà inquiets en début de semaine par les conséquences économiques d’une…

Publié le 14/06/2024

Casino annonce la finalisation du regroupement des actions composant son capital par voie d’échange de 100 actions existantes contre une action nouvelle à 1 euro, ainsi que l’effectivité de la…

Publié le 14/06/2024

Alstom a signé un contrat d'une valeur d'environ 430 millions d'euros pour 10 nouveaux trains Aventra de neuf voitures destinés à la ligne Elizabeth (Elizabeth Line) de Transport for London. Le…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne