Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 534.52 PTS
-0.69 %
7 561.00
-0.66 %
SBF 120 PTS
5 702.80
-0.8 %
DAX PTS
18 171.93
-1. %
Dow Jones PTS
40 287.53
-0.93 %
19 522.62
-0.93 %
1.088
+0. %

Eurofins répond au rapport Muddy Waters

| Boursier | 168 | 5 par 2 internautes

La direction d'Eurofins a pris connaissance d'un rapport de vendeur à découvert rédigé par Muddy Waters, LLC, (MW)...

Eurofins répond au rapport Muddy Waters
Credits Eurofins

La direction d'Eurofins a pris connaissance du rapport de vendeur à découvert rédigé par Muddy Waters, LLC, (MW). À la connaissance d'Eurofins, Muddy Waters n'a jamais participé aux événements destinés aux investisseurs d'Eurofins, et n'a jamais directement collaboré avec Eurofins pour évaluer l'exactitude ou la pertinence de leurs hypothèses et déductions, ce qui aurait permis d'éviter de diffuser des informations inexactes, des informations non pertinentes ou trompeuses et la déformation ou la déformation des faits dans le but de dénigrer de manière malveillante la société et sa direction, commente le laboratoire.

Après un premier examen de leurs affirmations, Eurofins estime que l'intégralité des allégations et insinuations qui y sont contenues est inexacte, non pertinente, biaisée et/ou trompeuse.

Et de citer certaines de es allégations qui "sont les plus manifestement fausses et/ou trompeuses" :

-Faire une comparaison inappropriée entre l'achat de BioSanté par Eurofins en Martinique et les investissements dans le voyage et le tourisme, alors qu'en réalité les multiples de cette acquisition étaient en ligne avec la fourchette inférieure du secteur et qu'elle s'est avérée depuis lors génératrice de marges relutives.
-Citer certaines exigences spécifiques des PCGR locaux sur la façon de déclarer la trésorerie et les équivalents dans les comptes statutaires locaux condensés pour construire une histoire sur une potentielle double comptabilisation de la trésorerie au niveau du groupe, lorsque toutes ces transactions intersociétés sont éliminées dans les états financiers consolidés et que les montants de trésorerie sont systématiquement audité aux niveaux local et consolidé sur la base des confirmations bancaires et d'autres contrôles avec toute la communication requise entre les équipes comptables et les auditeurs.
-Utiliser l'adresse post-transaction de l'acheteur (Eurofins) au lieu de l'adresse enregistrée du vendeur et utiliser des valeurs erronées pour présenter faussement l'achat des investissements de développement autorisés no 9 par Eurofins auprès de promoteurs immobiliers indépendants comme un acte délibéré visant à faciliter une majoration. de la propriété via un acheteur de paille.
-Alléguant que les feuilles de calcul sont largement utilisées pour le reporting et avec des "contrôles internes inacceptablement lâches", alors que la société utilise en fait depuis de nombreuses années des technologies reconnues telles que Microsoft Dynamics, Microsoft Great Plains, IBM Cognos et Coupa.
-Souligner que les ratios de revenus par employé et de coût par employé sont plus élevés que ceux de certaines entreprises actives dans le secteur des TIC, et affirmant donc qu'ils seraient trop beaux pour être vrais, alors qu'il existe des effets de mix géographiques, de types de services et de secteurs desservis évidents (par exemple, le Reste du Monde représente moins de 20% des revenus consolidés d'Eurofins, contre entre 40% et 50% pour les pairs cités dans le rapport en raison de leurs expositions beaucoup plus élevées à la Chine), ainsi que des différences fondamentales entre Eurofins et Activités TIC telles que :
Eurofins se concentre principalement sur les tests et non sur les activités d'inspection et de certification (I&C) qui nécessitent une intensité de main-d'oeuvre beaucoup plus élevée (c'est-à-dire des revenus par employé inférieurs).
Par rapport à l'I&C, les tests nécessitent un personnel hautement qualifié et génèrent des revenus plus élevés par employé.
Les activités d'Eurofins sont beaucoup plus concentrées (plus de 30%) sur des services de tests plus avancés scientifiquement pour le secteur biopharmaceutique.

"La plupart des allégations fausses et trompeuses de MW ont déjà été longuement abordées par Eurofins dans de multiples divulgations suite à de précédents rapports désobligeants sur les vendeurs à découvert mais, comme toujours, Eurofins fournira en temps voulu des réfutations détaillées et des faits sur la longue liste d'allégations insidieuses contenues dans le rapport" poursuit la direction.

"Certains commentaires de MW font référence à des faits survenus il y a 10 à 20 ans, alors qu'Eurofins avait beaucoup moins accès au capital et un endettement plus élevé par rapport à sa rentabilité. Il a déjà été largement révélé qu'Eurofins n'aurait pas pu acquérir à l'époque tous les bâtiments de laboratoires occupés par la holding de son actionnaire principal sans dépasser des ratios de levier financier acceptables. Au lieu de cela, il a privilégié les investissements organiques et inorganiques dans la croissance du Groupe avec des rendements bien plus élevés que si ces montants avaient été investis dans des bâtiments. La croissance des revenus, des bénéfices et de la valeur de l'entreprise d'Eurofins depuis 2005 devrait en fournir une confirmation suffisante, mais Eurofins fournira également une analyse plus approfondie de ces questions.
Comme indiqué précédemment, toutes les transactions immobilières avec des parties liées ont été réalisées dans des conditions de pleine concurrence et, bien entendu, tous les immeubles ont été payés par leur propriétaire".

La société a toute confiance dans l'intégrité de ses comptes, de sa performance opérationnelle, de ses contrôles internes et de sa gestion des risques. Elle soutient fermement la qualité des processus et des rapports relatifs à sa performance financière et à sa gouvernance d'entreprise.
"Sa structure avec des sociétés opérationnelles ciblées s'est avérée bien adaptée au succès dans nos domaines d'activité où le service et l'orientation client sont importants et contrairement aux affirmations de MW, Eurofins est d'avis que cette structure offre de meilleurs contrôles, une meilleure gestion des risques et une meilleure responsabilité" poursuit la direction.

Et de citer des exemples de la résilience financière et de la solide gouvernance d'entreprise de la société :

*Une trésorerie et un bilan solides qui ont permis à la société de procéder au remboursement anticipé d'une euro-obligation de 448 euros le 19 juin 2024, un mois avant son échéance le 25 juillet 2024.
*Eurofins fait réaliser des audits légaux couvrant près de 100% de son chiffre d'affaires externe, de son EBITDA et de son actif total, même lorsque cela n'est pas requis par la réglementation locale. Celles-ci sont réalisées principalement par des cabinets d'audit de niveau 1 et de niveau 2.
*Un comité de développement durable et de gouvernance d'entreprise au niveau du conseil d'administration, composé exclusivement d'administrateurs indépendants et non exécutifs, évalue systématiquement l'importance relative des transactions prévues avec des parties liées et veille à ce qu'elles soient réalisées dans des conditions de pleine concurrence.
*Des informations claires sur toutes les transactions entre parties liées sont publiées dans les rapports annuels, y compris des références avec les baux de tiers.
*En tant que société basée et enregistrée au Luxembourg, Eurofins remplit toutes les obligations de déclaration de cette juridiction et se conforme en outre aux réglementations françaises pertinentes de l'AMF car elle est historiquement cotée à Paris.

Eurofins a évidemment partagé cette publication avec ses principaux auditeurs actuels (Deloitte Audit), car certaines déclarations ou insinuations contenues dans cette publication peuvent injustement jeter le doute sur leur travail. La société travaillera en collaboration avec ses auditeurs pour préparer des analyses plus approfondies si nécessaire.

Le PDG du groupe, Dr Gilles Martin, commente : "Depuis sa création il y a près de 37 ans, Eurofins est fier que l'intégrité, l'impartialité et l'indépendance fassent partie intégrante et inaliénable de la culture de notre groupe. Cela s'étend à tous les aspects de notre activité et de notre organisation, des opérations et des finances à la gouvernance d'entreprise. Nous avons été et serons toujours engagés à fournir des informations justes et claires. Il me semble donc profondément calomnieux, et sans doute aussi à nos salariés, obligataires, actionnaires et autres parties prenantes, de voir ces accusations sans fondement portées contre nous. Nous n'épargnerons aucun effort pour que la vérité soit claire pour tous. Le rapport de MW contient des déclarations tellement fausses ou trompeuses qu'à première vue, elles semblent provenir de quelqu'un qui n'a absolument aucune expérience d'Eurofins, de son secteur ou de son histoire et qui a fait preuve d'une grande négligence dans ses recherches. Il est cependant troublant de lire que MW a pris la peine d'analyser chaque ligne de 30 comptes statutaires locaux non pertinents de petites filiales espagnoles d'Eurofins, mais a omis de noter que, pour ne citer que quelques exemples, les revenus par employé des laboratoires Charles River (CRL) en 2023 étaient 50% supérieurs à ceux d'Eurofins, tandis que le ratio dépenses d'investissement/revenus de CRL était également très proche de celui d'Eurofins. Comme on peut facilement le constater en quelques minutes de recherche dans Eurofins et dans d'autres rapports accessibles au public, CRL et certains autres organismes de recherche sous contrat sont des pairs plus proches d'Eurofins que les trois sociétés citées par MW. D'autres exemples similaires permettant de réfuter facilement les allégations grossièrement fausses de MW concernant des revenus surestimés abondent. Il reste également à analyser si les affirmations de MW sont dues à un manque d'expérience dans notre activité, à une négligence ou à une intention délibérée d'induire en erreur les investisseurs et les autres parties prenantes d'Eurofins en diffusant sciemment de fausses affirmations et insinuations".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du dimanche 14 juillet 2024 au samedi 20 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/07/2024

La cotation des actions Lexibook est suspendue sur Euronext Growth Paris...

Publié le 19/07/2024

Yeol-Soo Choi, Président actuel de KISED, et François Piolet, Directeur de Thales Corée du Sud, ont signé un protocole d'accord (MoU, Memorandum of...

Publié le 19/07/2024

Median Technologies grimpe de près de 46% sur les 3 euros ce vendredi, alors que le groupe a annoncé un carnet de commandes record au 30 juin...

Publié le 19/07/2024

Safran remonte sur les 200 euros ce vendredi, en hausse de 0,5%, alors que le broker Jefferies conserve le dossier avec un objectif de cours ajusté de...

Publié le 19/07/2024

Pernod Ricard recule de 1% à 126,15 euros ce vendredi, alors que le groupe vient de conclure un accord portant sur la vente de ses marques...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2024

La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi, les investisseurs étant restés à l'écart des grandes capitalisations.

Publié le 19/07/2024

Ce matin, Tokyo perd 0,27%, Shanghai 0,33% et Hong Kong 2,33%

Publié le 19/07/2024

AST Groupe a demandé à Euronext de suspendre la cotation de son titre admis sur le marché Euronext Growth d'Euronext Paris à compter du lundi 22 juillet 2024 avant ouverture de la Bourse, dans…

Publié le 19/07/2024

Orapi enregistre sur le second trimestre 2024 un chiffre d’affaires de 57,7 millions d'euros contre 59,7 millions d'euros il y a un an, soit un repli de 3,4% à périmètre courant, qui intègre…

Publié le 19/07/2024

Publication du chiffre d’affaires T2 2024 Après avoir communiqué sur des chiffres en retrait en organique au premier trimestre, Kumulus Vape enchaîne sur un deuxième…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne