Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 010.83 PTS
-0.16 %
7 990.00
-0.46 %
SBF 120 PTS
6 059.85
-0.18 %
DAX PTS
17 930.32
-0.13 %
Dow Jones PTS
38 002.30
-1.19 %
17 984.65
-1.77 %
1.064
-0.8 %

Le CAC 40 sur la défensive ; Thales euphorique

| AOF | 610 | Aucun vote sur cette news
Le CAC 40 sur la défensive ; Thales euphorique
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens ont bouclé cette séance de mardi sur une note négative à l'exception du footsie britannique. Le PMI composite en zone euro est ressorti plus élevé qu'attendu en février alors que les prix à la production industrielle ont reculé en janvier. Au chapitre des valeurs, Thales a brillé en tête de l'indice phare de la place parisienne, soutenu par une performance trimestrielle meilleure qu'attendu. Le CAC 40 a perdu 0,30% à 7932,82 points tandis que l'EuroStoxx 50 a fléchi de 0,44% à 4891,37 points.

En Europe, Bayer a perdu 7,46% à 25,98 euros après avoir présenté des objectifs 2024 jugés trop prudents. Le groupe chimique allemand affiche des résultats annuels 2023 en ligne avec ses objectifs. Son chiffre d'affaires a reculé de 1,2% en comparable à 47,63 milliards d'euros et l'Ebitda hors éléments exceptionnels a chuté de 13,4% à 11,7 milliards d'euros. Bayer vise pour cette année des revenus entre 47 et 49 milliards d'euros et un Ebitda hors éléments exceptionnels entre 10,7 et 11,3 milliards d'euros. Le bénéfice par action core est anticipé entre 5,10 et 5,50 euros.

A Paris, l'action Thales (+9,07% à 150,90 euros) a dominé l'indice CAC 40 après avoir présenté ce matin des résultats sur 2023 supérieurs aux attentes. Le titre de la société affiche un niveau record en Bourse. Son carnet de commandes a aussi atteint un plus haut historique à 45 milliards d'euros, en hausse de plus de 4,5 milliards d'euros en 2023. Tirées par le secteur de la défense et de la sécurité, ses commandes ont progressé de 0,2% en organique à 23,1 milliards d'euros. Elles dépassent le consensus de 12%, affirme Deutsche Bank.

Covivio (+1,24% à 40,70 euros) a bénéficié du relèvement de recommandation de Jefferies. Le bureau d'études passe de Conserver à Acheter et rehausse son objectif de cours de 48 euros à 53 euros. Il souligne que le groupe a traité ses problèmes d'endettement de manière très efficace, grâce à la diversification de ses actifs et de son portefeuille géographique. Le broker juge que la valorisation de Covivio est désormais attrayante après avoir affiché la plus mauvaise performance depuis son pic parmi les valeurs qu'il suit.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l'indice des directeurs d'achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 48,1 en février contre un consensus de 47,7, a indiqué S&P Global. Il était de 44,6 en janvier. Dans le détail, le PMI pour les services est passé de 45,4 à 48,4 entre janvier et février. Il était attendu à 48.

L'indice des directeurs d'achat Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti dans la zone euro à 49,2 contre un consensus de 48,9, a annoncé S&P Global. Il s'était élevé à 47,9 en janvier Le PMI pour les services s'établit à 50,2 contre un consensus de 50 après 48,4 le mois précédent.

En Allemagne, l'indice des directeurs d'achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 46,3 en février contre un consensus de 46,1, a indiqué S&P Global. Il était de 47 en janvier. Dans le détail, le PMI pour les services est passé de 47,7 à 48,3 entre janvier et février. Il était attendu à 48,2.

En janvier 2024, la production en France est en baisse sur un mois dans l’industrie manufacturière (‑1,6 % après +0,5 % en décembre 2023) et dans l’ensemble de l’industrie (‑1,1 % après +0,4 %). La production des trois derniers mois (novembre 2023 à janvier 2024) est supérieure à celle des trois mêmes mois de l’année précédente dans l’industrie manufacturière (+0,3%) et dans l’ensemble de l’industrie (+0,8%). Sur cette période, la production est en nette hausse dans les matériels de transport (+7,2%) et les industries extractives, énergie, eau (+4%).

En janvier 2024, les prix à la production industrielle ont diminué de 0,9% dans la zone euro et dans l'Union européenne, par rapport à décembre 2023, selon les estimations d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. En décembre 2023, les prix à la production industrielle avaient diminué de 0,9% dans la zone euro et de 0,8% dans l'UE. En janvier 2024 par rapport à janvier 2023, les prix à la production industrielle ont diminué de 8,6% dans la zone euro et de 8,4% dans l'UE.

En février, l'indice des directeurs d'achat pour le secteur non manufacturier est ressorti à 52,6 contre un consensus de 53, a annoncé l'Institute of Supply Management (ISM). Il était à 53,4 en novembre.

L'indice des directeurs d'achat pour le secteur des services de S&P Global a reculé à 52,3 en février après 52,5 en janvier. Le consensus était à 51,3. L'indice PMI Composite, qui prend en compte les services et le secteur manufacturier, est passé de 52 à 52,5 entre janvier et février. Il était anticipé à 51,4.

A la clôture, l'euro glane 0,08% à 1,0866 dollar.









source : AOF

 ■

2024 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du vendredi 05 avril 2024 au jeudi 11 avril 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/04/2024

Les marchés européens ont fini en repli sur fond de résultats bancaires moroses aux Etats-Unis et de tensions géopolitiques. Signes de l'inquiétude des investisseurs, l’once d’or a inscrit un…

Publié le 12/04/2024

Nouvelles tensions sur la baril de pétrole

Publié le 11/04/2024

Les Bourses européennes ont terminé en baisse après que la BCE a rendu sa décision de politique monétaire. L'institution monétaire a laissé inchangés ses trois taux directeurs. Côté valeurs,…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/04/2024

Les grands indices reprennent du poil de la bête en amont des publications trimestrielles des entreprises. Ainsi, le CAC40 sort par le haut d'une figure en biseau et ouvre la voie à un retour vers…

Publié le 12/04/2024

Ce matin, Tokyo gagne 0,35%, Shanghai 0,11% et Hong Kong lâche 1,65%.

Publié le 12/04/2024

Le 4 avril 2024, le Conseil d'administration du groupe Frey, après avis du Comité des nominations et des rémunérations, a coopté Madame Valérie...

Publié le 12/04/2024

Les actionnaires de la société Sopra Steria Group sont convoqués à l'Assemblée générale mixte qui se tiendra le 21 mai 2024 à 14h30 au Pavillon...

Publié le 12/04/2024

Nouvelles tensions sur la baril de pétrole

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne