Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 503.27 PTS
-2.66 %
7 500.0
-2.81 %
SBF 120 PTS
5 678.92
-2.75 %
DAX PTS
18 002.02
-1.44 %
Dow Jones PTS
38 589.16
-0.15 %
19 659.80
+0.42 %
1.070
-0.01 %

Acheter un fonds obligataire aujourd’hui : une fausse bonne idée ?

| Bourse Direct | 724 | Aucun vote sur cette news

Les fonds obligataires ont eu des mauvaises performances depuis quelques années et certains pensent que c’est le moment d’en acheter avec les baisses de taux de la BCE qui se profilent...

Acheter un fonds obligataire aujourd’hui : une fausse bonne idée ?

Les fonds obligataires ont eu des mauvaises performances depuis quelques années et certains pensent que c’est le moment d’en acheter avec les baisses de taux de la BCE qui se profilent. L’idée est séduisante : l’OAT 10 ans rapporte 3%, si ce rendement baisse de 50bp (5 fois plus que ce qui est attendu actuellement) d’ici la fin de l’année, entre l’appréciation de l’obligation et le coupon reçu, la « performance totale » sera de 7%+.

Dans une note récente1, Bill Gross, le célèbre investisseur américain fondateur de PIMCO, explique qu’il ne croit pas à ce scénario et qu’il ne faut pas acheter de fonds obligataire actuellement. C’est ironique quand on sait que c’est lui qui a popularisé les fonds obligataires grâce à des performances exceptionnelles sur les 40 dernières années, qui lui ont valu le surnom de « Bond King ».

L'évolution et la Dévaluation du Concept de « Performance Totale » des Obligations Selon Bill Gross

Il explique tout d’abord qu’il avait inventé le concept de « performance totale » dans les années 80, quand le taux américain à 30 ans était autour de 15%. A un tel niveau, la duration (sensibilité du prix de l’obligation à un mouvement de taux) était très faible et le coupon très élevé, ce qui permettait de calculer que même si les taux montaient à 17.5%, l’investisseur ne perdrait pas d’argent ! C’était un argument fort pour montrer que le risque était très asymétrique et qu’acheter un fonds obligataire était particulièrement intéressant. Ce raisonnement a très bien fonctionné jusqu’au point bas des taux longs, à l’été 2020, quand la duration est alors devenue très élevée et le coupon inexistant. A ce moment-là, l’asymétrie s’est inversée et les fonds obligataires ont affiché des performances médiocres. Aujourd’hui, les taux longs restent trois fois moins élevés que dans les années 80, la duration est donc toujours beaucoup plus importante et le coupon reste faible, ce qui signifie que la protection est très limitée (+60bp) si les taux montent. Bill Gross en conclut que le concept de « performance totale », a perdu de son intérêt.

L'Impact de la Masse Monétaire et de la Dette Publique sur les Taux d'Intérêt Longs: Analyse de Bill Gross Ensuite, il explique que les taux longs dépendent du taux directeur de la banque centrale, de l’inflation et de la quantité de monnaie en circulation. C’est sur cette dernière variable qu’il construit la suite de son raisonnement et s’appuie sur le concept de l’économiste Milton Friedman qui montre que la croissance du PIB dépend de l’augmentation de la masse monétaire. Dans le cas des Etats-Unis, cette croissance monétaire doit financer le déficit budgétaire et les intérêts financiers issus de l’endettement. Ainsi, il calcule que la dette publique américaine doit augmenter chaque année de 1000-2000 milliards de dollars (5-6% par an), au minimum, pour qu’il y ait de la croissance. C’est beaucoup d’argent supplémentaire qui doit trouver acquéreur. C’est pour cette raison que Bill Gross estime qu’il est probable que les taux longs montent (et que les taux courts baissent moins que prévu) afin d’attirer les investisseurs. Il conclut qu’avec des taux longs qui montent et un concept de « performance totale » qui est moins pertinent, acheter un fonds obligataire est finalement une fausse bonne idée.

‍La Réalité Française et Européenne: Une Durée Plus Longue et des Coupons Plus Faibles Réduisent la « Performance Totale »

Avons-nous le même problème en France et en Europe que ce que décrit Bill Gross aux Etats-Unis ? la réponse est Oui. Si l’on prend le cas de l’OAT 10 ans, notre benchmark de taux long le plus utilisé, son coupon était de 10% en 1990. A l’époque, même si les taux montaient de 175bp, la « performance totale » de l’investisseur n’était pas négative, cela offrait une bonne marge de sécurité. Aujourd’hui l’OAT 10 ans est juste en dessous de 3% et l’asymétrie est bien moindre car, comme aux Etats-Unis, la duration est plus élevée et le coupon trois fois plus faible.

La Situation Française: Déficit Croissant et Dette Publique en Hausse Rendent les Fonds Obligataires Moins Attractifs

Sur le deuxième point de Bill Gross, malheureusement la situation Française est, comme pour les Etats-Unis, très dégradée. Depuis 20192, la dette publique nette a augmenté de €400 milliards pour atteindre €2900 milliards en 2023 (102.4% du PIB). Le déficit budgétaire s’est creusé, il est de €154 milliards en 2023, voire €200milliards si les frais financiers étaient ajustés aux taux actuels. Il nous faut au minimum 5-7% d’augmentation annuelle de la dette française pour que notre pays puisse espérer avoir de la croissance. Comme aux Etats-Unis, c’est beaucoup d’argent supplémentaire (€170 milliards par an) à absorber, il faut donc que les rendements restent attractifs pour les investisseurs.

Le raisonnement de Bill Gross est ainsi parfaitement applicable à notre situation en France et en Europe. Non seulement le concept de « performance totale » d’une obligation est moins pertinent aujourd’hui avec des taux à 3% plutôt qu’à 10%, mais en plus ces taux longs ont des chances de monter à cause de la nécessaire augmentation structurelle de la dette. Acheter un fonds obligataire actuellement est une fausse bonne idée.

Pour en savoir plus sur notre fonds Long/short et notre fonds PEA.

Laurent Chaudeurge, porte-parole de la gestion chez BDL, aborde les performances récentes des entreprises, examine le comportement des fonds dans cet environnement et discute des perspectives pour les prochains mois.

En savoir +

Article rédigé par BDL Capital Management

Retrouvez les fonds BDL Capital Management dans les selections de Bourse Direct

Découvrir
 ■
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du lundi 10 juin 2024 au dimanche 16 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/06/2024

Les entreprises européennes ont terminé la publication de leurs résultats pour le premier trimestre... 

Publié le 10/06/2024

Acheter les actions européennes aujourd’hui est une opportunité unique car il est très rare d’avoir simultanément les 5 éléments suivants :

Publié le 04/06/2024

Plus les profils de gestion des contrats sont risqués et plus ils rapportent, montre une étude récemment publiée.

Publié le 20/05/2024

Selon les dernières données de la place, les versements sur les supports sécurisés de l’assurance vie ont bondi de 17% en mars dernier et de 16% sur les trois premiers mois de l'année.

Publié le 17/05/2024

Sous l’effet notamment de la hausse des taux d’intérêt, la rémunération du fonds en euros a progressé, en moyenne, de 70 centimes l’année dernière.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2024

La baisse entamée en début de semaine se poursuit de façon harmonisée en Europe, tandis que les Indices majeurs américains forment de nouveaux plus hauts historiques#spx #Cac40 #investir #bourse

Publié le 14/06/2024

La Bourse de Paris a accusé le coup suite au discours prudent du patron de la Fed J. Powell qui n’envisage plus qu’une seule baisse des taux cette année.

Publié le 14/06/2024

L'Assemblée générale mixte de Compagnie de l'Odet s'est tenue le 14 juin sous la présidence de Vincent Bolloré...

Publié le 14/06/2024

L'assemblée générale mixte d'ADLPartner, présidée par Monsieur Bertrand Laurioz, Président du conseil d'administration, s'est tenue ce jour...

Publié le 14/06/2024

... et la maintenance associée pour la ligne Elizabeth à LondresContrat d'une valeur d'environ 430 millions d'euros pour 10 trains Aventra de neuf...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne