En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Le marché reste figé

| Bourse Direct | 1316 | 4 par 1 internautes

Indice CAC 40 : Opinion Neutre/Positif (N/Pos)

Résistances: 4537, 4552, 4588 (très fort), 4598-4610 (important sur le cash), 4640 (très fort), 4690 voire 4750.

Supports: 4515, 4497 (Pivot), 44724455-4446 puis 4380 voire 4310/4307 (seuil d'alerte à MT). 
  

L’indice parisien a fini la semaine sur un gain symbolique de 0,28 %, incapable pour l’instant de poursuivre son mouvement au-delà de 4.570/4580.

Le CAC40 s’est encore légèrement tassé la semaine dernière alors qu’une semaine plus tôt, il était sur le point de s’attaquer à son dernier record annuel en date du 21 avril (4.607,69) et pourquoi pas de refermer son gap baissier du 4 janvier, laissé ouvert entre 4586 et 4637. Le comblement de cet important gap baissier aurait alors été l’occasion de tirer un trait sur une année 2016 qui avait mal commencé.

En cette période de publications des comptes trimestriels, ce sont les entreprises qui ont donné le tempo sur le marché. La première capitalisation boursière américaine Apple a, par exemple, pesé sur toutes les places mondiales après avoir déçu mercredi soir.

En Europe aussi, la Bourse fait le tri, et si les bonnes surprises dominaient il y a huit jours, ces jours-ci, plusieurs déconvenues ont été sévèrement sanctionnées, à l’image de Safran, Schneider Electric ou Nokia.

Il y a quand même eu de belles publications comme Orange, Kering, Technip ou Peugeot.

Sur le marché des changes, l’euro a abandonné du terrain face au dollar, les opérateurs doutant de la capacité de la Banque centrale européenne à adopter de nouvelles mesures de soutien monétaire.

Du côté du pétrole, il existe toujours des doutes sur la future stratégie de l’OPEP à propos d’une possible baisse des productions et le baril ne parvient plus à s’installer durablement au-delà des 50$.

Vendredi, la solide croissance des Etats-Unis au troisième trimestre (2,90 % en première estimation) a validé l’hypothèse d'une hausse des taux en décembre.

Le marché pourrait encore tergiverser cette semaine alors que se profilent le 8 novembre les élections américaines. Au moment où leur issue est à nouveau douteuse, le spectre de la surprise du Brexit pourrait inciter à une certaine prudence.

Avant le scrutin présidentiel aux Etats Unis, l’attention des marchés se portera sur les banques centrales, avec mardi matin, la Banque du Japon, mercredi soir, la FED, et surtout jeudi, la Banque d’Angleterre alors que son gouverneur pourrait bien annoncer son départ en raison des tensions autour du Brexit.  

D’un point de vue graphique, la volatilité est doucement réapparue la semaine dernière, avec au moins deux nouvelles tentatives d’inflexion en direction de la M20 située à 4493.

Le CAC40 est parvenu à reprendre un peu de hauteur et à clôturer légèrement au-dessus de son niveau de la semaine dernière. Une semaine de pause après la belle progression de la semaine précédente qui aura néanmoins mis en avant la présence des acheteurs sur des niveaux supports clés.

Restera toutefois le plus dur pour les prochaines séances, à savoir confirmer à la hausse par le franchissement de 4570/4580 puis de 4610, avant de refermer le gap baissier du 4 janvier au-dessus de 4637. A ce stade, il y aura le mini gap du 31/12 laissé ouvert entre 4667 et 4672. Bref, il reste donc encore quelques obstacles majeurs pour les bulls tandis que les bears devront absolument ramener l’indice sous sa MM20 (4493) puis sous 4470 pour entraîner des prises de bénéfices en direction de  4420/4410.

En résumé, pour espérer un réel changement, il faudrait dépasser la moyenne mobile à 100 semaines placée actuellement à 4612 sur le cash ou enfoncer la moyenne mobile à 200 semaines situées désormais à 4307 sur le future novembre. 

Analyse réalisée le 31/10/2016

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Jean AMAR, Infos d'Experts
Article rédigé par Jean AMAR, membre de la cellule Infos d'Experts
27 ans d’expérience et expert dans l’ensemble des métiers des titres et de la négociation, ancien du Palais Brongniart, je participe au développement de l’offre Infos d’Experts depuis 2002.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…