5 390.63 PTS
-
5 411.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 323.31
+0.00 %
DAX PTS
12 677.97
-
Dowjones PTS
24 700.21
-1.15 %
7 228.04
+0.00 %
Nikkei PTS
22 296.91
+0.08 %

Un marché assez Rock‘n Roll

| Bourse Direct | 528 | Aucun vote sur cette news

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les marchés ne savent plus sur quel pied danser en cette fin d’année  même s’il faut reconnaître que les tergiversations spéculatives n’ont créé aucun réel changement à ce stade. Au fixing, le CAC40 a terminé la séance en baisse de 0.02 % à 5374.35 dans un  volume de 3.400 MDE.

Les points sur le future décembre sont, à la hausse, 5396, 5416 (partie haute du nuage), 5426 (niveau d’inflexion du dernier signal baissier), 5467/5477 (sensible), 5528.50-5536.40 (+ haut annuel sur le future et sur le cash), 5575 (fort) puis 5620 (cible mensuelle) voire 5720 (cible annuelle)  et à la baisse, 5358 (MM20 jours), 5349, 5291.50 (niveau d’alerte à CT), 5265/5250 (très sensible sur le cash et sur le future), 5258 (MM100 jours), 5248.79 (pied du Gap du 21 septembre), 5185 (seuil d’invalidation et d’alerte à moyen terme), 5180.25 (pied du Gap du 12 septembre sur le cash) puis 5125 (très important en base trimestrielle) voire 5117.89/5098.50 (pied du Gap haussier du 11 septembre sur le cash et le future novembre).

En base 14 heures, la tendance conservera un biais neutre entre 5394 et 5349.

Structurellement et comme évoqué en préambule, on ne constate aucun réel changement, si ce n’est le maintien plus aisé au-dessus des moyennes mobiles de court terme. Le manque de directionnel est certes flagrant mais le comportement assez versatile rend les marchés de plus en plus sceptiques d’où la forte probabilité d’une réaction atypique. Pour y voir plus clair, il faudra peut-être patienter jusqu’aux prochaines réunions des banques centrales (la FED et la BCE les 13 et 14 décembre). Comme précisé sur l’analyse de moyen terme, une jambe baissière est possible en direction de la zone 5185/5150 d’ici mi-décembre voire début d’année. Pour écarter cette perspective, il suffirait que l’indice parisien réussisse à repasser puis tenir au-dessus de 5433 (5426 sur le future décembre). Pour autant et hors exceptionnel, il y a fort à parier que les problématiques actuelles restent assez présentes début 2018. Se profilent donc des semaines à venir assez ternes !

Pour l’instant, le maintien à l’intérieur du nuage (cf graphique) conjugué à l’incurvation constante à la baisse de la MM20 jours située désormais à 5358 sur le future décembre illustre bien le stress actuel lié aux effets d’annonces à venir mais n’augmente pas le risque d’une chute très profonde au regard d’un marché plutôt couvert face à l’éventualité d’une déconvenue.

En cas d’une rechute marquée, 5265 sur le cash et 5250 sur le future (50 % de retracement du plus bas d’août au plus haut annuel) sont les derniers garde fous du cycle haussier activé fin août. En-decà de ces paliers sensibles, 5200 sur le cash et 5185 sur le future seraient les dernières sauvegardes avant 5125, niveau qui correspond à un support majeur en base trimestrielle. A l’inverse, il est clair que le franchissement net et durable de 5396 et surtout de 5426 serait une très bonne chose dans le but de cibler 5475 voire le top annuel. A noter que le retour de l’euro contre dollar sous 1.1795 (niveau d’inflexion de moyen terme) a aussi aidé au retour à proximité des 5400 points (+ haut de séance à 5385.53 et plus bas réalisé en matinée à 5316.55).

Techniquement, les indicateurs ont retrouvé une trajectoire plane voire légèrement incurvé à la hausse juste au-dessus de leur médiane, ce qui, pour l’instant, n’écarte pas l’éventualité d’une vague C comme indiqué sur la note de moyen terme. Pour autant et compte tenu de l’étroitesse des intérêts, il nous semble présomptueux d’anticiper un mouvement important dans un sens comme dans l’autre.   

En stratégie de fond, on peut conserver > 5200/5185 voire > 5125 dernier carat (à long terme) pour viser éventuellement 5620 puis 5720 au cours du premier trimestre 2018.

Pour les stratégies très courtes, on peut arbitrer deux zones assez sensibles. Au plus large, on surveillera 5426 en borne haute et 5250 en partie basse. Le débordement ou la rupture de ces niveaux devrait, soit motiver le retour du flux acheteur, soit activer des ventes d’autorité. Au plus près, on continue d’articuler ses prises de risque entre 5394 et 5302 avec comme pivot, la MM adaptative toujours située à 5349. A noter que celle-ci évolue encore à l’horizontale, signe du manque de tendance.   

Analyse réalisée au fixing du 06 décembre.

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Suite à l'analyse intérimaire de l'étude de phase 3 du masitinib dans le traitement en première ligne du cancer de la prostate métastatique...

Publié le 19/06/2018

Le financement sera utilisé dans le cadre de sa stratégie de croissance externe...

Publié le 20/06/2018

UPS a annoncé son intention de construire 5 nouvelles stations de ravitaillement en gaz naturel comprimé (GNC) et d'ajouter à sa flotte plus de 700...

Publié le 19/06/2018

Le prix de souscription des actions nouvelles est de 5,1 euros par action...

Publié le 19/06/2018

verture aux Etats-Unis ABID vise 5,55 euros par action...