En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-0.34 %
4 794.00
-0.34 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-0.29 %
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 212.28
+0.02 %
6 678.36
+0.15 %
1.138
-0.12 %

Signe d’accalmie mais la vigilance s’impose

| Bourse Direct | 1548 | 4.86 par 7 internautes

Dans le sillage d’une séance difficile à Wall Street et au regard des positions ouvertes sur le future, les vendeurs en ont profité pour réduire la voilure hier soir. Après une ouverture dans le rouge avec la réalisation d’un nouveau plus bas annuel à 4925.56 sur le cash, les acheteurs se sont vivement manifestés notamment sur Schneider Electric et Peugeot qui ont publié de bons chiffres mais aussi donné de bonne perspectives. Les valeurs massacrées ces derniers mois ont également fait l’objet d’intérêts spéculatifs ponctuels. A ce stade et dans le meilleur des cas, l’indice parisien pourrait remonter vers les 5200 points mais, sur le fond, nous estimons toujours que le fond du trou n’a pas été vu. Dans ce sens, nous attendons un retour sur 4855/4815 voire sur 4732 par excès pour reprendre des initiatives à l’achat. Ce scénario serait remis en cause au-dessus de la MM20 semaines. Au fixing du jour, le CAC40 a terminé en hausse de 1.60 % à 5032.30 dans un volume étoffé de 5.200 MDE.  

Les points sur le future novembre sont, à la hausse, 5044 (très important en base trimestrielle sur le cash), 5050 (sensible sur le future), 5052.24 (haut du Gap du 11 octobre sur le cash), 5058 (MM100 semaines sur le future), 5087 (cible en 7 heures), 5095 (61.80 % de retracement annuel), 5108 (MM9 Adaptative), 5153 (MM20 mois sur le future), 5177 (cible en 14 heures),  5198 (1er niveau d’inflexion à CT), 5235/5243 (pull back parfait et cible en base journalière), 37 (cible de rebond à CT), 5267 (très fort-MM50 semaines), 5286 (très fort/MM200 jours) puis 5339 (MM20 semaines et niveau d’invalidation du dernier cycle baissier) voire 5352 (MM100 jours) et à la baisse, 4984 (important sur le cash), 4970 (alerte intraday), 4925.56 (+ bas annuel sur le cash), 4895 (MM50 mois sur le cash), 4850/4817 (cible idéale sur le cash et future à CT), 4810 (MM20 trimestres sur le cash), puis 4800 (+ bas annuel sur le future) voire 4732 (2éme cible majeure et scénario du pire à CT).

A court terme, la configuration restera très négative < MM9 adaptative et qui plus est < MM100 semaines.

Structurellement, l’évolution très incurvée à la baisse des lignes directrices de court terme a tendance à s’aplanir après la séance du jour. La réaction technique actuelle est donc de nature à motiver une phase d’accalmie voire un rebond plus conséquent. Dans ce dernier cas de figure, il faudrait reprendre la MM100 semaines puis la MM9 adaptative pour réaliser un pull back parfait en direction de la précédente ligne de support (5198) voire vers la précédente oblique qui passait par les plus bas du premier trimestre (cf graphique). A contrario, l’échec contre la zone 5040/5050 motiverait un retour de bâton mais seule la perte du plus bas annuel sur le cash déclencherait un nouveau sell off en direction de nos cibles de court terme évoquées en préambule.

En résumé et exception faites de nouveaux éléments négatifs, un retracement de 50 % du dernier cycle baissier est probable. Cet objectif est estimé à la zone 5187/5220.

Au plus près, il faut éviter de s’obstiner à la vente surtout > MM100 semaines. L’opportunité de solder le short et de repasser long autour de 4800 est de toute évidence remis à plus tard. Dans l’état actuel, nous privilégions la vente vers les cibles ci-dessus voire sur signal clair.

Analyse réalisée au fixing du 25 octobre.

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
7 avis
Note moyenne : 4.86
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…

Publié le 17/01/2019

Au titre de son quatrième trimestre 2018, Casino a affiché un chiffre d’affaires de 9,9 milliards d’euros, en croissance de 5,1% en organique et de +3,6% en comparable. En France, les ventes…