En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 552.34 PTS
+0.03 %
5 543.00
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 380.30
+0.15 %
DAX PTS
12 260.07
+0.26 %
Dowjones PTS
27 154.20
-0.25 %
7 834.90
-0.88 %
1.122
+0.00 %

Reflux dans le sillage de l’emploi US

| Bourse Direct | 458 | 3.67 par 3 internautes

L’appétit s’amenuisait à des niveaux de prix historiques sur l’ensemble des actifs à risque et il était probable que les marchés connaissent une décrue en amont des éventuels prochains catalyseurs dont la microéconomie américaine. Les tensions grandissantes entre l’Iran et les Etats Unis pourraient également réveiller la volatilité à partir du 7 juillet (ultimatum), pour peu que les signataires européens ne trouvent pas de terrain d’accord avec l’Iran sur son programme nucléaire. Pour l’instant, les sources de préoccupation n’ont eu qu’un impact minime sur l’évolution du CAC40 qui est repassé ponctuellement sous la ligne de crête passant par les tops d’avril 2018 et 2019 (+ bas à 5573.35). Seul le comblement à 5545.06 du Gap haussier du 1er juillet mettrait un peu d’huile sur le feu, sachant que 5545 (future juillet) doit être sèchement enfoncé en séance ou en clôture pour envisager un reflux plus marqué, hypothèse qui garde notre préférence. Au fixing, le CAC40 a terminé en baisse de 0.48 % à 5593.72 dans un volume moyen de 2.800 MDE. Sur la semaine, l’indice parisien aura gagné 0.99 %.             

Les points sur le future juillet sont, à la hausse, 5629.79 (nouveau top annuel cash), 5633 (résistance daily), 5657.44 (top de mai 2018 sur le cash), 5664 (résistance hebdomadaire),5680 (cible échéance juillet), 5700/5725 (cible mensuelle) puis 5755 (très fort sur le cash) voire 5810 (cible trimestrielle) et à la baisse 5545 (1er seuil d’alerte à TCT), 5486 (MM20 jours), 5461 (cible de retracement en base journalière), 5379 (MM50 jours et 1er seuil d’alerte à CT), 5320 (MM20 semaines), 5287 (sensible à CT), 5290 (MM100 jours et 1er seuil d’alerte de MT) puis 5118 (MM20 mois) voire 5059 (MM200 jours).

A très court terme, la configuration conservera un biais très positif > MM20J et qui plus est > 5545.

D’un point de vue comportemental, le courant acheteur est un peu moins présent, ce qui est tout sauf anormal à ce stade du timing technique et événementiel.        

Structurellement, la configuration à court terme restera positive > MM20 jours et qui plus est > 5545.   

En stratégie de court terme, l’idée est toujours d’éviter d’avoir une exposition trop forte en haut de la figure actuelle. Le cycle haussier activé début juin est probablement terminé voire proche de l’être autour de 5680 (vague 5). Il vaudrait mieux donc attendre un nouveau temps fort ou à défaut un retracement plus marqué pour prendre plus d’initiatives entre la MM20 et 50 jours. Scénario réalisable entre les 08 et 23 juillet, juste avant la BCE (le 25) et la FED (le 31). En revanche, les profils investisseurs peuvent conserver > MM20 mois et qui plus est > MM100 jours.

Pour lundi, on peut arbitrer entre 5615 (SL > 5650) et 5561 (SL < 5545). A noter que le RSI4 en base daily a amorcé une détente sans créer un écart de prix significatif jusqu’ici alors que la MACD tend à prendre une trajectoire horizontale, signe de prise de risque minimale à très court terme.    

Analyse réalisée au fixing du 05 juillet.   

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le chiffre d'affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31,9 KE...

Publié le 19/07/2019

Derichebourg a signé un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement, destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel…

Publié le 19/07/2019

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31 900 euros contre 77 300 un an plus tôt. Il provient de la refacturation des frais partagés liés à l’organisation…

Publié le 19/07/2019

Les investissements de ce programme pluriannuel concerneront principalement l'amélioration des taux de valorisation des matières traitées

Publié le 19/07/2019

Le mnémonique deviendra ALUNT