En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 368.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.80 %
1.167
-0.14 %

New York sort un peu l’Europe de sa torpeur

| Bourse Direct | 484 | Aucun vote sur cette news

Les marchés boursiers new yorkais rebondissent significativement et viennent à point nommé soutenir les indices européens qui tentent de sortir de leur torpeur. Du coup, le CAC40 était revenu à proximité des derniers plus hauts mais l’élan haussier de ces dernières heures n’a pas vécu et donc pas permis le débordement de niveaux techniques clefs. Dans le sillage du rebond de l’euro contre dollar qui se poursuit, on soulignera le regain du secteur bancaire. De toute évidence, les intervenants anticipent la confirmation ce 14 juin (réunion de la BCE) de l’arrêt du programme de rachats d’actifs cette année par la BCE, ce qui laisse mécaniquement entrevoir la possibilité d’une remontée graduelle des taux favorable notamment aux banques. A ce stade et en amont du prochain timing événementiel important, les chances d’un fort directionnel sur l’indice parisien restent faibles à l’image d’une reprise peu étoffée. A 17H00, le CAC40 était en baisse de 0.07 % à 5453.73 dans un volume de 2.100 MDE.

Les points sur le future juin sont, à la hausse, 5473.50 (1er niveau de remise en cause du dernier cycle correctif), 5484 (MM20 jours), 5491 (MM9 adaptative), 5504/5535 (zone d’invalidation du dernier cycle baissier), 5573- 5584 puis 5602 (top annuel sur le future) voire 5686.50 (+ haut historique sur le future réalisé en 2000) et à la baisse, 5445 (niveau d’inflexion à TCT), 5404 (premier niveau d’inflexion de MT), 5395 (alerte à CT), 5345 (+ bas du 24 mai), 5343 (MM50 jours), 5335.36 (très sensible), 5253 (50 % de retracement du cycle haussier depuis le 28 mars), 5249 (MM100 jours), 5248 (MM20 semaines) puis 5213 (MM200 jours et cible idéale en cas de réplique) voire 5170 (niveau de support majeur de MT et seuil d’invalidation).

A court terme, la tendance restera indécise entre 5439 et 5492 en base clôture.

Structurellement, l’évolution des prix n’a guère évolué et le maintien en clôture sous la MM9 adaptative depuis le 23 mai laisse ouvert le risque d’une rechute. Pour autant, il est difficile d’envisager ce scénario en amont de la réunion de la BCE (14 juin). On devrait plutôt continuer d’assister à un jeu à somme nulle voire à des anticipations haussières au regard de la résistance des marchés face aux menaces diverses et variées. Par ailleurs, la configuration graphique et technique montre bien que le prochain temps fort devrait avoir lieu aux alentours de mi juin.  

En stratégie de moyen terme, on peut conserver > de la MM20 semaines et surtout > 5170 dernier carat (palier très sensible sur cet horizon de temps).   

Au plus près et comme évoqué ci-dessus, le marché risque de rester piégeux ces prochains jours et il faut donc éviter d’être trop exposé. En base 14 heures et journalière, les indicateurs continuent d’évoluer autour de leur médiane depuis le 1er juin, ce qui laisse la porte ouverte à toutes les fantaisies.

Compte tenu des derniers éléments, l’alternance avec un biais vendeur est à privilégier sous la MM9 adaptative en évitant de tomber dans de faux signaux à l’image de la séance du 6 juin et du jour. Dans cette optique, on peut travailler à l’intérieur de la zone 5492/5430 voire 5515/5382.

Analyse réalisée le 07 juin.

 

 

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Selon le 'Financial Times', l'investisseur activiste CIAM a écrit à la direction de Scor pour lui reprocher son rejet de l'offre de rachat soumise en août par l'assureur Covéa.

Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…