5 391.64 PTS
-
5 391.00
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 318.18
-
DAX PTS
12 567.42
-
Dowjones PTS
24 664.89
-0.34 %
6 774.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 092.07
-0.45 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le manque de conviction à la hausse motive les retours de bâton

| Bourse Direct | 1245 | 4 par 4 internautes

Depuis début décembre, il est clair que le manque de conviction de la part des investisseurs en partie haute provoque systématiquement des reflux. Néanmoins, ces mouvements correctifs liés avant tout à des intérêts spéculatifs de très court terme n’induisent aucun réel changement sur le CAC40 et il faudra probablement attendre début 2018 pour avoir de plus fortes indications. Pour rappel, nous estimons toujours forte la probabilité d’une pointe de volatilité au cours de la première quinzaine. D’ici là, l’indice parisien ne devrait guère sortir de la zone 5433/5330 (+ ou – 50 points). Au fixing, le CAC40 a terminé la séance en baisse de 0.56 % à 5352.77 dans un  volume de 3.00 MDE.

Les points sur le future janvier sont, à la hausse, 5373 (MM20 jours), 5418-5433 (niveau d’inflexion sur le future et sur le cash), 5446 (fort), 5460-5469.50 (sensible), 5520.50-5536.40 (+ haut 2017 sur le future et sur le cash) puis 5535-5550 (très fort) voire 5635 et 5695 (cible 1er semestre 2018) et à la baisse, 5350 (MM Adaptative), 5340-5330 (sensible), 5283.50 (niveau d’alerte à CT), 5277 (MM100 jours), 5265/5242 (très sensible sur le cash et sur le future), 5248.79 (pied du Gap du 21 septembre), 5201.86 (important sur le cash), 5196 (MM200 jours), 5180.25 (pied du Gap du 12 septembre sur le cash) puis 5176.50 (seuil d’invalidation et d’alerte à moyen terme) voire 5124/5114.50 (très important en base trimestrielle).

En base 14 heures, la tendance conservera un petit biais négatif < 5373

Structurellement, on ne constate aucun changement caractéristique sur l’indice parisien qui continue d’évoluer autour de sa MM20 jours située actuellement à 5373 sur le future janvier. Dans la perspective d’un mouvement fort (pointe de volatilité prévue autour du 10 janvier), cette ligne de tendance courte sera à notre avis un très bon driver pour articuler les prises de risque début 2018. 

Evolution d’ici le 29 décembre. Comme évoqué en préambule, la zone 5330/5433 devrait limiter les débats.

Pour le mois de janvier, on surveillera à la baisse, 5265 sur le cash et 5242 sur le future qui sont les premiers garde fous du cycle haussier activé fin août. En-deçà, 5201.86 sur le cash et 5176.50 sur le future seront les dernières sauvegardes du dit cycle. Néanmoins, tant que la pointe basse du 29 août 2017 à 4995.07 n’est pas enfoncée, les chances de reprise resteront fortes. A noter que le niveau de support majeur à moyen terme est représenté par la zone 4890/4870.

A l’inverse et pour écarter toute tentation corrective, l’ouverture annuelle doit idéalement s’effectuer au-dessus de 5415 et qui plus est au-dessus de 5433 (sur le cash). Dans ce cas de figure et pour peu que ces niveaux tiennent jusqu’au 18 janvier, un top supérieur à celui de 2017 pourrait se réaliser. Dans ce sens, 5640 devrait être la cible idéale en base mensuelle. En revanche, il faudra de bons catalyseurs pour l’étayer car les marchés redoutent notamment le risque d’une consolidation profonde aux USA.

En stratégie de fond, on peut conserver > 5200/5185 voire > 5125 dernier carat (à long terme) pour viser 5640/5695 au cours du premier semestre 2018.

Pour les stratégies très courtes, on continue d’arbitrer les écarts en fonction des conditions techniques de très court terme. Au plus près et dans des proportions raisonnables, on articulera désormais ses prises de risque entre 5418 et 5322 avec 5372 comme pivot jour. Au plus large, on surveillera 5469.50 en borne haute et 5242 en partie basse.

Analyse réalisée au fixing du 20 décembre.

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2018

Le réexamen du dossier conduira le CHMP à donner une seconde opinion en juillet 2018...

Publié le 19/04/2018

L'ambition de Groupe Open est d'intégrer à nouveau en 2018, plus de 1.000 nouveaux collaborateurs...

Publié le 19/04/2018

Stellenbosch Vineyards représentait en 2017 un chiffre d'affaires de 13,5 ME...

Publié le 19/04/2018

Ces contrats sont dédiés au domaine naval...

Publié le 19/04/2018

Le chiffre d'affaires 2018 budgété pour cette activité était de 7,7 ME...