En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 340.87 PTS
+4.48 %
4 339.50
+4.5 %
SBF 120 PTS
3 408.24
+4.47 %
DAX PTS
10 059.49
+5.6 %
Dow Jones PTS
22 077.27
+4.87 %
7 858.52
+4.39 %

Redistribution des cartes ?

| Bourse Direct | 1613 | Aucun vote sur cette news

Opinion Neutre positive (N +)

Résistances4557, 4591 (important), 4598-4618 (important sur le cash), 4640-4660 puis 4710-4750.

Supports4478, 4459-4435 (niveau d’alerte à CT), 4390, 4335-4308 (seuil d'alerte à MT cash-future), 4267 (cash), 4220 (fort) puis 4180-4160 (très fort) voire 4030 (très important).

L’épisode impulsif, suscité par l’élection surprise de D. Trump comme président des USA, a changé la donne. Néanmoins et alors que beaucoup de conditions techniques favorables semblaient réunies, la prudence l’a encore emporté la semaine passée sur le CAC40 qui ne s’est adjugé qu’un gain hebdomadaire limité de 0.34 %.

Sur le fond, le manque de visibilité caractérisant cette année 2016 est certainement le principal handicap des marchés d'actions. Tant que cet aspect restera marqué, il sera difficile d'envisager une issue plus favorable et surtout durable. Le discours « pro business » du nouveau président devrait soutenir les marchés actions. Il sera jugé et évalué selon l’exacte nature des mesures prises et, à moyen terme, devra être confronté aux inconvénients d’un  protectionnisme pré annoncé et du creusement d’un déficit qui atteint déjà 105.5 % du PIB.

Pour l’instant, des mouvements assez importants ont été constatés, reste à savoir si ceux-ci seront susceptibles de se prolonger à l’image des capitaux transférés en masse des actifs obligataires vers les actions, véhicule d’investissement jugé favorisé par le plan de relance prôné par le nouveau président. Les taux US à 10 ans ont continué à se tendre (2.32 % contre 1.73 % il y a un mois) et le dollar est brutalement remonté à un plus haut de 11 mois (1.0570/euro après 1.13 à la veille du verdict du scrutin). L’Index dollar, qui mesure le dollar face aux principales devises, a atteint un sommet de 14 ans. Le spectre des taux négatifs et de leurs effets secondaires toxiques  paraît écarté mais ce rééquilibrage doit se faire en bon ordre pour ne pas provoquer d’incidents déstabilisateurs. En Europe, le creusement de l’écart entre le rendement des emprunts d’états italien et français à dix ans et celui du Bund allemand laisse dubitatif au regard du contexte instable européen alors que les déclarations de J. Yellen  jeudi dernier ont fait supposer qu’une deuxième hausse des taux aux USA se profilait et qui, au vu de la réaction des marchés, cette décision parait intégrée.

En résumé, il va falloir continuer à vivre avec une certaine dose de dangerosité, ce qui nous invite à rester prudent en partie haute, privilégiant l'achat sur repli et notamment en partie basse, le temps que se dessine une réelle opportunité de hausse. Celle-ci pourrait prendre forme au cours de la dernière quinzaine de l’année et se poursuivre début 2017 pour peu les marchés passent sans encombre les prochains rendez-vous jugés cruciaux.

Au plus près, on surveillera avec attention la décision de l’OPEP le 30 novembre, qui pourrait voir aboutir un accord sur un gel voire une baisse de la production de pétrole. Suivront ensuite le référendum constitutionnel en Italie le 4 décembre et les élections présidentielles en Autriche puis la décision de la FED sur ses taux le 14 décembre.    

Structurellement, on ne constate aucun signe de faiblesse caractéristique, juste un manque de conviction. Le CAC40 continue de végéter au-dessus de la MM20 mois et MM100 semaines situées désormais à 447… et à 44… sur le future décembre. Les chances de poursuivre plus avant garderont du sens au-dessus de ces lignes de tendance. Ensuite, il faudrait concrétiser le débordement de la zone 4550/4560 (testée ces derniers jours) pour éviter de passer sous le pivot de moyen terme représenté par la MM20 mois. Néanmoins et comme évoqué en préambule, il faudra probablement attendre la deuxième quinzaine de décembre pour franchir une bonne fois pour toute la zone charnière importante sur le cash. Celle-ci est illustrée par le plus haut de 2014 à 4598.65 et par la MM100 semaines placée à 4618. A contrario, la perte sèche de 4418 sur le future décembre (MM100 jours) risquerait de renvoyer l'indice parisien vers le bas de son range. Cette perspective pourrait éventuellement voir le jour entre le 30 novembre et le 14 décembre.

En stratégie et au regard des divergences conjuguées au manque de relais aux extrêmes, il faut toujours privilégier notre scénario de base en arbitrant entre 4308 et 4591 avec la MM20 mois comme pivot.

Les récents bouleversements n’ont pas influencé radicalement l'indice de volatilité. L’indice de la peur à 20 campe à mi-chemin entre le plus haut et le plus bas de l’automne (25.07-14.67), signe que la situation est loin d’être clarifiée !

Etude réalisée le 21/11/2016

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/04/2020

ACCOR constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call 2031Z émis par SOCIETE…

Publié le 06/04/2020

Lundi 6 avril 2020APERAMLe fabricant d'acier inoxydable publiera ses résultats du premier trimestre.Mardi 7 avril 2020FLEURY MICHONLe groupe agroalimentaire publiera ses résultats annuels.Mercredi 8…

Publié le 06/04/2020

Accor a les reins assez solides pour faire face à la crise du coronavirus...

Publié le 06/04/2020

Compte tenu des restrictions de circulation et des mesures de confinement imposées par le Gouvernement dans le contexte de l’épidémie du COVID-19, le...

Publié le 06/04/2020

Vallourec a annoncé que l'assemblée générale mixte de ses actionnaires, réunie ce jour à huis clos avec un quorum de 39,69%, a adopté l'ensemble des résolutions soumises au vote, dont le non…