En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.11 PTS
-0.27 %
5 469.00
-0.25 %
SBF 120 PTS
4 386.29
-0.25 %
DAX PTS
12 382.43
-0.39 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
+0.00 %
1.177
+0.17 %

Mauvais placement : comment réagir ?

Certains de vos placements vous inquiètent et vous regrettez de posséder quelques-uns des titres ou investissements que vous avez en portefeuille ? Quelle attitude adopter ? Comment éviter de refaire la même erreur ? Découvrez dans cette vidéo la marche à suivre en cas de mauvais placement.

Identifiez le problème

Demandez-vous d’abord si vous êtes vraiment face à un mauvais placement. Plusieurs éléments peuvent entrer en compte.

Une performance qui laisse à désirer

Le premier critère pour repérer un mauvais placement, c’est bien évidemment un rendement pas du tout à la hauteur de vos espérances. Que la performance de votre investissement ait dégringolé ou qu’elle ait toujours été faiblarde, c’est le premier élément qui doit vous mettre la puce à l’oreille.

Un horizon de placement pas adapté

Un placement peut aussi se révéler être un mauvais investissement si la durée de placement ne vous convient pas (vous n’aviez pas compris que la durée d’investissement recommandée d’une SCPI fiscale s’élevait à 15 ans environ) ou une durée de placement qui ne convient plus parce que vous avez un besoin de fonds pour acquérir votre résidence principale par exemple.

Un placement trop risqué

Enfin, un investissement au potentiel de performance incroyable, qui correspond à votre horizon d’investissement sera néanmoins à considérer comme mauvais s’il vous donne des sueurs froides, vous empêche de dormir la nuit et vous fait vérifier 3 fois dans la journée les cours pour vous assurer que vous n’êtes pas en train de tout perdre.

Un mauvais placement présente une inadéquation avec votre profil d’investisseur. A contrario, un bon investissement est un investissement qui matche avec votre profil d’investisseur (et notamment votre profil de risque), votre horizon d’investissement et, de manière générale, vos attentes et objectifs. Si ce n’est pas le cas, vous vous êtes laissé entraîner dans un mauvais investissement et la partie que nous allons maintenant aborder vous concerne.

Mauvais placement : la conduite à tenir

Vous êtes désormais sûr que vous possédez un mauvais placement mais ne savez pas quoi faire ? Voici nos conseils pour assainir la situation.

Deux écoles s’affrontent autour de deux dictons célèbres : « tant qu’on n’a pas vendu, on n’a pas perdu » et « il vaut mieux se couper une main qu’un bras ». Préférez le second, beaucoup moins risqué ! Et oui, un mauvais placement est le plus souvent un placement dont il faut se débarrasser, y compris en y laissant quelques plumes. Attention tout de même à ce que le remède ne soit pas pire que le mal. En fonction du type de produit, d’importantes décotes peuvent exister sur le marché secondaire, tenez-en compte au moment de prendre votre décision.

Vérifiez aussi avant de vous délester d’un mauvais placement qu’il ne comporte pas un avantage auquel vous n’auriez pas pensé. Le rendement anémique d’un fonds euro pourrait être compensé par une fiscalité ultra avantageuse par exemple.

Pensez également à vérifier que le fait de vous débarrasser de votre placement ne vous obligera pas à régler des frais exorbitants. Réfléchissez à deux fois avant de revendre votre investissement locatif qui vous expose à l’IFI (impôt sur la fortune immobilière), vous pourriez bien payer un impôt sur les plus-values conséquent et peut-être sera-t-il plus judicieux d’attendre.

En conclusion, soulignons l’importance de se défaire en premier du ou des investissements qui affichent la plus mauvaise performance et/ou dont la sortie est la moins pénalisante financièrement.

Article rédigé par Louis Yang, rédacteur en chef de Café de la Bourse

Le média en ligne de référence pour les investisseurs particuliers qui propose des articles pédagogiques et pratiques pour optimiser ses investissements et gérer efficacement son patrimoine.