Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 385.51 PTS
-
6 370.00
+0.78 %
SBF 120 PTS
5 016.18
-
DAX PTS
15 399.65
-
Dow Jones PTS
34 777.76
+0.66 %
13 719.63
+0. %
1.216
-0.05 %

Assurance vie ou PEA : quel placement choisir ?

Assurance vie multisupport ou plan d'épargne en actions ? Ces deux placements ne sont pas concurrents, ils sont finalement assez complémentaires. Le choix entre les deux tient souvent aux objectifs de placement de l’épargnant. Mais aussi à d’autres aspects sur lesquels nous allons faire le point.

Assurance vie ou PEA : quel placement choisir ?
Assurance vie ou PEA : quel placement choisir ?

Accessibilité : avantage à l’assurance vie

Certains contrats d’assurance vie grand public sont accessibles à partir de 45€ ! L’assurance vie peut en effet être souscrite auprès d’un établissement bancaire (traditionnel ou une banque en ligne), d’un assureur, d’une mutuelle ou d’un courtier. Quant au PEA, il peut théoriquement être ouvert sans versement chez de nombreux courtiers. Toutefois, les frais et le prix d’achat des actions relativisent ce ticket d’entrée.

  Assurance vie PEA
Age minimum Majeurs / Mineurs Majeurs
Versement minimal 45€ à 50.000€ 1€
Plafond de versements Aucun 150.000€ (225.000€ avec un PEA-PME)
Etablissements Assureur
Courtier
Banque
Mutuelle
Assureur
Courtier
Banque
Nb max par épargnant Non limité 1

 

Voici d’autres éléments importants à connaître au sujet de ces deux placements :

  • Les versements sur votre assurance vie ne sont pas plafonnés, tandis que le PEA a un plafond de versement de 150.000€. Un épargnant pourra toutefois ouvrir un PEA-PME en plus de son PEA, portant son plafond de versement à 225.000€ (le plafond du PEA-PME étant de 75.000€). Pour un couple, le plafond des deux époux est cumulé, portant la limite à 550.000€.
  • Contrairement à de nombreux produits d’épargne comme le PEA ou le Livret A, rien n’empêche un épargnant de souscrire à plusieurs contrats d’assurance vie !
  • L’assurance vie peut être souscrite pour un mineur, tandis que le PEA est exclusivement réservé aux personnes majeures en raison notamment de ses avantages fiscaux. Il faut noter que les jeunes rattachés à un foyer fiscal peuvent détenir un PEA, à condition d’être âgés de moins de 21 ans (25 ans s’ils sont étudiants). Pour ceux-ci, un PEA Jeune sera plafonné à 20.000€. Un montant qui compte dans le budget PEA des parents !

Fiscalité : avantage au PEA

Au bout de la 5ème année, les revenus du PEA sont exonérés d’impôt sur le revenu, mais les prélèvements sociaux restent dus. En contrepartie, l’épargnant devra attendre cette échéance avant de retirer des fonds de son PEA. Autrement, le plan sera automatiquement clos.

  Assurance vie PEA
Déclenchement de la taxation Au moment du retrait de fonds Au moment du retrait de fonds
Echéance de la franchise d’impôt 8 ans 5 ans
Fiscalité des gains : avant franchise Impôt : 12,80%
Prélèvements sociaux : 17,20%
Impôt : 12,80%
Prélèvements sociaux : 17,20%
Fiscalité des gains : après franchise Impôt : 7,5% si contrat inférieur à 150.000€ et 12,80% au-delà
Prélèvements sociaux : 17,20%
Impôt : 0%
Prélèvements sociaux : 17,20%

 

Ces précisions faites, voici ce que l’on peut retenir de la fiscalité de ces deux enveloppes :

  • L’assurance vie doit être conservée 8 ans pour profiter de la fiscalité la plus favorable pour retirer ses fonds, tandis que le PEA doit être conservé seulement 5 ans.
  • Les gains retirés après la 8ème année sont imposés à 7,50% si le capital versé sur le contrat ne dépasse pas 150.000€. Au-delà, un taux de 12,80% s’applique sur les gains retirés (le capital retiré n’étant pas taxé). Les gains du PEA retirés après la 5ème année sont totalement exonérés d’impôt sur le revenu !
  • Avant la 5ème année, les retraits partiels de fonds sur son PEA n’entraînent pas sa clôture, mais bloquent tout nouveau versement. Après la 8ème année, les choses changent : on peut faire un retrait partiel sans risquer la clôture du plan et en conservant la possibilité de faire d’autres versements.
  • L’assurance vie et le PEA sont tous deux des enveloppes de capitalisation : tant que l’épargnant n’effectue aucun retrait de fonds, aucun impôt n’est dû. Les plus-values sur des ventes de titres peuvent être par conséquent réinvesties en achats de nouveaux titres !
  • Qu’un épargnant détienne une assurance vie ou un PEA, il peut toujours opter pour l'imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu si ce régime s’avère plus profitable.

Diversification : avantage à l’assurance vie

L’assurance vie permet d’investir sur une palette plus étendue d’actifs financiers : fonds en euros, actions, obligations, immobilier, métaux précieux, matières premières... D’autant que les versements ne sont pas limités ! En revanche, le PEA ne permet d’investir que sur des actions cotées européennes, tandis le PEA-PME reste limité aux actions de PME européennes.

  Assurance vie PEA
Actions Oui Oui (européennes)
Obligations Oui Non
Fonds de placement/OPC Oui Oui
Trackers/ETF Oui Non
Plafond de versements Aucun 150.000€ (75.000€ PEA-PME)

 

Voici des informations importantes à connaître sur les instruments financiers qu’on peut loger dans ces deux enveloppes :

  • L’assurance vie permet d’investir dans des supports sans risque : les fonds en euros sont généralement des supports au capital garanti, qui ne sont pas accessibles avec un PEA.
  • L’assurance vie permet d’investir dans tous types de fonds OPC à l’international, alors que le PEA ne permet d’investir que dans des fonds OPC dont les capitaux sont investis à 75% au moins en Actions européennes…
  • Le PEA et le PEA-PME sont davantage destinés aux épargnants actifs sur les marchés boursiers,  ou qui souhaitent acquérir des titres vifs dans les meilleures conditions fiscales. L’assurance vie est davantage destinée aux épargnants bons pères de famille, appréciant la gestion passive de leurs capitaux par des fonds.

Transmission : avantage à l’assurance vie

L’assurance vie est un outil idéal pour transmettre un patrimoine. Un épargnant pourra en effet transmettre jusqu’à 152.500€ à ses bénéficiaires, le contrat échappant en effet aux droits de succession. Au contraire du PEA, qui se retrouve automatiquement dans l’actif successoral du souscripteur.

  Assurance vie PEA
Sortie en rente viagère Oui Oui
Sortie en capital (vie) Oui (total, partiel, programmé) Oui
Sortie en capital (décès) Oui Oui

 

D’autres points importants sont à noter sur ces deux placements en vue non seulement d’un coup dur mais aussi de la retraite :

  • Au terme ou en cours de contrat d’assurance vie, plusieurs solutions s’offrent à l’épargnant. Il peut choisir une sortie en capital, une sortie en rente viagère, un retrait partiel ou une avance. Cette option se choisit à la souscription du contrat. Quant au PEA, il peut déboucher sur une sortie en capital ou sur une rente viagère, mais l’épargnant reste libre de choisir à tout moment.
  • Tous deux permettent de percevoir une rente viagère, c’est-à-dire un montant versé jusqu’au décès, tous les mois/trimestres/semestres. A la différence qu’avec un PEA « vieux » de 8 ans, la rente sera entièrement défiscalisée. Ce qui ne sera pas le cas de la rente issue de l’assurance vie, exonérée d’impôt sur une fraction seulement du montant…
  • En cas de décès du souscripteur, les héritiers d’un assuré bénéficient d’un coup de pouce fiscal : le contrat n’est pas soumis aux droits de succession tant que le capital transmis est inférieur à 152.500€. Au-delà et jusqu’à 700.000€, une taxe forfaitaire de 20% est due. Ce n’est pas le cas des capitaux et des titres logés dans un PEA, qui rentrent tous dans l’actif successoral du défunt.

En conclusion

Le PEA permet d’investir en Bourse en bénéficiant d’avantages fiscaux importants. L’assurance vie permet d’investir sur des supports sans risques ou diversifiés. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que cette dernière soit le placement préféré des Français.

Pour choisir entre PEA et assurance vie, un critère primordial pour l’épargnant réside dans ses objectifs de placement.

De nombreux épargnants font le choix de gérer un portefeuille en direct avec un PEA et un PEA-PME, afin d’en sortir avec une rente viagère défiscalisée après la 8ème année – et d’autre part de placer un capital plus important et à plus long terme sur les supports sans risque de l’assurance vie.

Donnez du sens à votre épargne !

Vous souhaitez rendre votre investissement « responsable », Bourse Direct vous propose une sélection de supports labellisés Investissement Socialement Responsable (ISR) ou intégrant des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Découvrir ces fonds