Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 568.82 PTS
+1.35 %
6 559.50
+1.25 %
SBF 120 PTS
5 139.37
+1.26 %
DAX PTS
15 669.29
+1. %
Dow Jones PTS
35 061.55
+0.68 %
15 111.79
+1.15 %
1.178
+0.09 %

Assurance vie : nouveau record pour les UC

Les versements ont dépassé les retraits sur les unités de compte de 13,7 milliards d’euros sur les cinq premiers mois de l’année. Un niveau inégalé depuis 15 ans.

Assurance vie : nouveau record pour les UC

 

L'engouement des Français pour les unités de compte (UC) ne faiblit pas.

Après avoir versé 4,8 milliards d'euros sur ces supports d'investissement logés dans les contrats d'assurance vie en avril, les épargnants ont encore cotisé 4,6 milliards d'euros dans les UC en mai, d'après les statistiques la Fédération française de l'assurance (FFA) dévoilées le 1er juillet 2021.

La collecte nette - la différence entre les cotisations (versements) et les prestations (rachats totaux et partiels, rentes, décès) - des unités de compte a été positive de 2,8 milliards d'euros, toujours en mai. Sur les cinq premiers mois de l'année, elle s'élève à 13,7 milliards d'euros. Un tel niveau n'avait jamais été atteint depuis 15 ans, souligne la FFA qui regroupe la quasi-totalité des assureurs vie implantés en France.

Profiter du dynamisme des marchés boursiers

Mieux : alors que les cotisations sur les UC ont représenté 34% de la collecte brute de l'assurance vie en 2020 et 37% entre janvier et avril dernier, le ratio a grimpé à 40% en mai. Autant de données qui montrent une appétence grandissante des Français pour les unités de compte, proposées dans des contrats monosupport en UC ou, beaucoup plus fréquemment, dans des contrats multisupports aux côtés du fonds en euros.

Le net rebond des marchés financiers après le krach boursier de mars 2020 consécutif au premier confinement instauré par la crise sanitaire engendrée par l'épidémie du nouveau coronavirus n'est pas étranger à ce phénomène. Les unités de compte sont, en effet, essentiellement investies en actions. Selon la FFA, les UC ont ainsi servi une performance moyenne de 4,3% entre janvier et avril derniers.

Diversifier son épargne

En comparaison, le rendement moyen (net de frais de gestion, mais brut d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux) des fonds en euros s'est situé à 1,3% en 2020. Les taux d'intérêt au plancher des emprunts d'État laminent la rentabilité de ces supports, composés d'au moins 80% d'obligations dont une grande partie sont des dettes souveraines. Les épargnants ont compris l'intérêt d'accroître la part des UC dans leur allocation d'actifs afin de booster la performance de leur contrat d'assurance vie.

Cette stratégie leur permet également de diversifier leur épargne. Or, la diversification concourt à limiter les risques de perte (les moins-values d'une classe d'actifs sont compensées par les plus-values d'une autre), tout en augmentant le potentiel de rendement de son portefeuille. Si les Français louent les vertus des unités de compte en ce moment, ils ne doivent pas oublier que ces supports n'offrent pas de garantie sur le capital, contrairement au fonds en euros. En cas de moins-value, c'est l'assuré et non l'assureur qui essuie la perte. Celle-ci demeure, toutefois, « latente » (fictive) tant que le souscripteur n'a pas effectué de rachat.

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.