5 186.95 PTS
+0.00 %
5 168.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 139.07
+0.00 %
DAX PTS
12 212.04
+0.00 %
Dowjones PTS
21 796.55
+0.39 %
5 917.03
-0.57 %
Nikkei PTS
20 025.40
-0.27 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Une structure haussière renforcée

| Bourse Direct | 678 | Aucun vote sur cette news

Analyse Hebdomadaire du CAC40 : Opinion positive (Pos)

Résistances: 5035-5045, 5095 (important), 5125 (sensible sur le cash), 5145 (très fort sur le future mars) puis 5210/5230 (très fort).

Supports: 4935 (pivot de CT cash-future), 4900 (niveau d’alerte hebdomadaire), 4862 (fort) puis 4773 (très fort) puis 4670-4640 (seuil sensible à MT cash-future).

La semaine passée, l’indice parisien a limité sa perte hebdomadaire à 0.04 % en clôturant à 4993.32. Après avoir gagné 3.09 % début mars, concrétisant ainsi la fin d’une période hésitante de deux mois sans fort directionnel, les marchés ont clairement pris une option haussière plus marquée en amont des réunions avec les banquiers centraux. Sans surprise, jeudi dernier, la BCE n’a pas modifié sa politique monétaire et le discours de Mario Draghi est resté « dovish ». Du coup et sorti de la réalisation d’un nouveau plus haut annuel à 5022.10, il n’y a pas eu de réel changement sur l’indice parisien en amont de la FED (15 mars) qui, selon le consensus, devrait une nouvelle fois augmenter ses taux.

Pour l’instant, le mouvement haussier en place depuis l’été dernier à partir de 4300 (+ 16 %) semble vouloir se poursuivre. Pour autant,  le chemin encore à parcourir en 2017 s’annonce aventureux, ponctué de rendez-vous politiques majeurs sujets à tensions et surprises qui pourraient reléguer l’économie fondamentale au second plan, même si, au final, c’est la réalité du terrain qui s’imposera à l’ensemble des acteurs.

Une cascade d’élections

D’abord, les élections législatives aux Pays bas le 15 mars, puis l’élection présidentielle le 7 mai en France suivie des législatives le 18 juin et enfin les élections législatives en Allemagne en septembre. L’incertitude est la caractéristique principale de tous ces scrutins, avec un risque de votes dits populistes, ce qui entretient un climat de volatilité sur les marchés boursiers et une certaine retenue dans les investissements et la consommation.

Le départ du processus du Brexit

La Première ministre britannique a promis d’activer d’ici fin mars l’article 50 du Traité de Lisbonne qui va permettre d’entamer les négociations de sortie du Royaume Uni de l’Union européenne. Récemment, le Parlement et la Chambre des Lords l’y ont autorisée. La Livre Sterling a dévissé dès le vote du Non au referendum en juin 2016.

Ce sont maintenant de sévères discussions et marchandages qui se profilent entre futurs ex partenaires du marché unique afin de remodeler leurs relations et qui amèneront les entreprises opérant outre-Manche à s’adapter.

Les Trumponomics

Pour l’instant,  le discours ultra proactif de D. Trump et ses promesses de baisses d’impôts et d’investissements massifs ont suscité l’enthousiasme des investisseurs mais l’autre volet de sa politique, le protectionnisme économique, la volonté de relocalisation et les restrictions à l’immigration pourraient créer des soucis à plusieurs secteurs.

Après proposition de D. Trump le 16 mars, c’est le Congrès qui va définir le contour exact de ces mesures fiscales et d’ordre budgétaire et, même si le Parti républicain est majoritaire dans  les deux Chambres, ces mesures pourraient s’avérer moins « énormes » qu’espéré car aggravant encore le déficit américain. De plus,  leur mise en place ne pourra être effective qu’au mieux en août ou après intégration dans  la prochaine Loi de finances en novembre.

Structurellement, la configuration du CAC40 reste dépendante des attentes importantes pouvant provoquer des écarts sensibles.

A ce stade, le maintien au-dessus de 4935 (précédente ligne de cou formant désormais support) est essentiel à la réalisation d’extensions supérieures dont 5035-5045 puis 5085-5095 seraient des cibles idéales à court terme voire 5145 (post Fed) à un horizon de quelques semaines. A noter que cette cible optimale correspond avant tout à l’objectif d’une réplique haussière de la dernière figure en forme d’ETEI (épaule/tête/épaule inversée). A l’inverse et compte tenu de l’écart créé à la hausse, le premier signe d’une déconvenue apparaîtrait sur rupture nette des moyennes mobiles à 20 et 50 jours (4920-4875). Cette zone est cruciale en soi car elle correspond aussi à la partie basse hebdomadaire d’un biseau ascendant (figure baissière). Sa perte risquerait fort de renvoyer l’indice sur la moyenne mobile à 20 semaines placée à 4780 sur le cash et à 4773 sur le future mars (voir graphique).

En stratégie, la situation est assez paradoxale avec une configuration somme toute positive alors que le contexte est de nature à être très volatil ! Le principal souci consiste toujours à gérer au mieux l’événementiel. Pour l’instant, l’orientation à la hausse est toujours à privilégier au-dessus de la précédente ligne de cou (voir graphique). Sauf exceptionnel et étant donné que le potentiel n’offre qu’une marge limitée à la hausse à court et moyen terme, il faudrait alléger voire solder les positions courtes sur impulsion brutale haussière. Le risque étant bien entendu constitué par le fort niveau d’attente, il ne faudra pas hésiter à couper court en cas de déconvenue.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 juillet 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 31/05/2017

Communiqué de Presse                                                                     …

Publié le 08/12/2016

Drone Volt, constructeur français de drones professionnels, annonce la réalisation d’une nouvelle augmentation de capital de 808 400 euros. L’opération a pris la forme d’un placement privé…

Publié le 01/08/2016

La semaine dernière, le CAC 40 s'est apprécié de +1,34%, ce qui lui a permis d'effacer ses pertes consécutives à la victoire du Brexit fin juin dernier. Bien que l'indice français ait rebondi de…

Publié le 29/07/2016

Hier, le CAC 40 s'est replié de -0,59%, consolidant au lendemain de sa forte progression et l'inscription d'un plus haut depuis le 23 juin. La configuration graphique de l'indice reste toutefois…

Publié le 09/06/2016

Hier, le CAC 40 a cédé -0,61% à la clôture, consolidant au lendemain de sa progression marquée. Ce repli ne remet pas en cause la configuration graphique de l'indice français, qui reste…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/07/2017

A l'issu d'un processus de négociation exclusive, l'investissement de Fountaine Pajot prendrait la forme d'une prise de participation de plus de 11 ME...

Publié le 27/07/2017

Le chiffre d'affaires ne devrait pas fléchir...

Publié le 27/07/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 27/07/2017

Pour le 1er semestre 2017, le résultat net récurrent EPRA s'établit à 14 ME...

Publié le 27/07/2017

Une "capacité à surperformer à nouveau le marché cosmétique en 2017 et à faire progresser notre chiffre d'affaires et nos résultats"...

CONTENUS SPONSORISÉS