En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus
Fermer X
Vous utilisez un navigateur obsolète
Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.

Traders particuliers, pouvez-vous gagner sur le Forex ?

Traders particuliers, pouvez-vous gagner sur le Forex ? 28/01/2015 (13:18)

(DailyFX.fr) - 75, 90, 95%, tels sont les pourcentages évoqués par différents rapports sur les particuliers perdants sur le marché des changes. Aussi, j’ai posé la question à un professeur d’analyse technique, spécialiste du money management et conseiller de gérants pour savoir ce qu’il en pensait.

Sa réponse : 50% des traders rigoureux éduqués gagnent. Etonné par cet aplomb à me dire exactement le contraire de ce que nous livrent les chiffres publiés par les brokers, je lui demandais plus de détails.

Sa réponse : 50% des traders sur les marchés n’ont rien à y faire. Ils proviennent de l’avènement de l’internet et des jeux en ligne ces 10 dernières années. PMU, Casino, Poker, ces joueurs invétérés se sont rués sur les plateformes de trading permettant de trader avec des sommes inférieures à 500€ et des leviers allant jusqu’à 1000, ils devraient être retirés des statistiques car ils sont perdants à 99%.

Concernant les 50% restants :

- 10% se lancent fleur au fusil sur la plateforme, double parfois leur compte puis finissent à 0

- 20% lisent des analyses, écoutent quelques vidéos, feuillètent un livre, se lancent toujours trop tôt, sans technique, ni plan et finissent en majorité par perdre

- 10% se forment, prennent du temps, ne trouvent pas forcément la bonne formation, le bon style de trading, n’ont pas forcément la patience d’aller au bout du processus d’apprentissage

Enfin, 10% seulement, vont passer 6 mois en démonstration, suivre des formations, trouver LEUR technique, s’ENTRAINER à cette technique, AMELIORER cette technique, l’éprouver en réel petit levier, continuer d’être en permanence en processus éducatif. Certains n’auront pas le temps, l’envie, la psychologie, les fonds, et à la fin, 50% de ces 10% de personnes motivées et patientes gagneront, ce qui est tout de même conséquent.

59% de traders sont dans le bon sens sur la paire la plus traitée

Please add a description for the image.

De nombreux traders forex disposent d’une expérience significative de trading sur d'autres marchés, et leurs analyses techniques et fondamentales sont en général plutôt bonnes. En fait, pour la plupart des paires de devises tradées par les clients FXCM, les analyses des traders sont justes dans plus de 50% des cas. Sur EURUSD, paire la plus traitée et parfois très compliquée à analyser, 59% des traders sont dans le bon sens cf. graphique ci-dessus. Mais alors, comment arrive-t-on à 75% ou plus de perdants ?

Couper les pertes, laissez courir les gains !

Please add a description for the image.

Tout simplement, la moyenne des gains est inférieure à la moyenne des pertes. Sur le graphique suivant, vous pouvez constater que les particuliers gagnent en moyenne 65 pips sur EURUSD et en perdent en moyenne 127 d’où l’adage boursier utilisé en sous-titre. Il y a une longue liste de choses qui peuvent entraîner cette situation, je vais revenir sur des solutions pour améliorer ses chiffres.

Premièrement, utilisez des stops.

La majorité des traders tradent sur plusieurs heures voire plusieurs jours mais rarement plus. Aussi, constater 127 pips de perte en « moyenne » veut dire que certains se laissent « trainer » par le marché pendant plusieurs centaines de point. Ne perdez JAMAIS l’initiative, vous devez contrôler la situation et ne pas laisser le marché vous dicter ses règles.

Deuxièmement, utilisez les stops.

Le stop n’est pas qu’un outil qui permet d’arrêter un trade mal engagé. Les stops suiveurs statiques et dynamiques permettent de suivre la progression d’un actif, en bloquant la perte mais également en bloquant des gains au fur et à mesure que la position devient de plus en plus gagnante. Cela vous évitera parfois de couper une position en gain de 50 pips pour éponger une perte, en la laissant courir le plus longtemps possible. D’ailleurs, oubliez le concept d’éponger une perte, de se refaire, cela vous enverra droit dans le mur. Chaque trade est indépendant, ne gérez pas un trade en fonction du précédent !

Concernant les risques de slippage ou de gap sur vos stops, faites attention aux positions overweek (gardées pendant le week end), aux stratégies de PEG (cf. le récent changement de politique de la BNS) et aux annonces économiques majeures comme la BCE ou le FOMC.

Les horaires, un facteur déterminant ?

Please add a description for the image.

La rentabilité par heure nous permet de constater que les traders sont majoritairement perdants entre 14H et 1H du matin heure française. J’appelle cette plage horaire la « machine à laver ».

En effet, l’après-midi en France, les traders européens et américains sont tous sur les marchés ce qui entraine les volumes les plus forts mais aussi la volatilité la plus forte. En plus de cela, les statistiques américaines sont publiées entre 14H et 17H ce qui entraine des décalages de marché. Peut-être parce que les traders sont à la recherche de ces fameux décalages, ils se jettent dans le marché à ces heures qui sont en fait les plus délicates à négocier, alors qu’ils devraient justement opérer avec des pincettes.

Une histoire de fonds ?

Au début de cet article je vous ai dit que les petits comptes étaient souvent perdants, peut-être parce que les gens ne font pas assez attention à leurs fonds, les sommes n’étant pas assez importantes pour se faire peur.

Pour vous donner une image j’utilise souvent la théorie du psychologue.

Imaginons que vous alliez voir un psychologue mais que vous n’êtes pas d’humeur et qu’en plus la séance est gratuite, vous ne direz rien ou presque. Maintenant imaginons que vous allez voir un psychologue à 200€ l’heure, je pense que vous prendrez la peine de faire un effort.

C’est la même chose dans le trading. On dit souvent « ne mettez pas de l’argent dont vous avez besoin ». Je suis tout à faire d’accord avec cela mais j’ajouterais « mettez un peu plus que ce que comptiez déposer à la base, afin de ne vraiment pas avoir envie de perdre, et de faire bien plus attention à votre capital ».

Ci-dessous la rentabilité par compte en fonction des capitaux déposés, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les comptes les plus importants sont doublement plus gagnants…

Please add a description for the image.

Attention, je ne dis pas que si vous mettez 5000€ vous allez gagner plus. Je ne pense pas non plus qu’il faille parler de somme car la notion de l’argent est différente pour tous. Un étudiant qui mettra 1000€ à mon avis gèrera son compte comme quelqu’un d’aisé qui mettrait 50000€.

Et le levier dans tout cela ?

Le levier est un outil, il peut même être une arme. Le problème de porter une arme est qu’elle peut se retourner contre vous. Je veux dire par là que le particulier a tendance à être cupide. Plutôt que de se focaliser sur sa performance en pourcentage et d’être heureux d’avoir fait 10% sur son compte de 1000€ en un an, le trader va souvent vouloir raisonner en monnaie sonnante et trébuchante et gagner beaucoup plus. Sur le graphique ci-dessous vous pouvez constater le croisement des données entre le levier, les fonds et le pourcentage de gagnants. On constate donc que les petits comptes sont moins rentables et qu’ils utilisent un levier 5 fois plus élevé que les traders qui ont des comptes plus importants et avec de meilleurs taux de performance.

Please add a description for the image.

En conclusion, il est tout à fait concevable de vouloir faire du trading afin de compléter ses revenus mais le chemin peut être plus long que prévu. Prenez le temps de vous former, de trouver votre technique, de l’affiner, de vous entrainer en démonstration, puis en réel avec des petits montants et un journal de trading/performance et ENFIN lancez vos premiers trades avec un levier prudent (inférieur ou égale à 5).

Bon apprentissage à tous.

Par Nicolas Chéron, Stratégiste de Marché pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à ncheron@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : @NicolasChéron

Please add a description for the image.

Source : guide de trading FXCM


original source
 

"© "

"© http://www.dailyfx.com "
01 56 88 40 40
Tarifs   Formulaires (pdf)   Offres

Information...x OK
Debug :X