En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus
Fermer X
Vous utilisez un navigateur obsolète
Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.

Entretien avec Philippe Maupas, Président du CFA Society France

Boursier.com : Les participants à votre enquête annuelle auprès des professionnels de l'investissement en France, membres du CFA, montre que ces derniers misent sur un CAC 40 à 4371 points en moyenne au 31 décembre 2015, soit un indice quasiment stable par rapport à son niveau actuel. C'est assez pessimiste...

P.M. : Nos membres pensent qu'au bout de 6 ans de reprise des marchés, il y a peut-être moins de potentiel sur les marchés actions. Nos membres se veulent réalistes en disant que le potentiel est plus faible. Toutefois, pour eux, les Etats-Unis restent le marché prometteur pour l'an prochain, malgré les records actuels et même si les analystes sont censés savoir que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel...

Boursier.com : Quels risques sont pointés par les investisseurs ?

P.M. : Pour 40% des répondants, la poursuite des politiques monétaires accommodantes est le facteur qui devrait avoir l'impact le plus favorable sur les marchés mondiaux (contre 30% globalement). Les faibles performances des économies développées constituent en revanche le risque le plus significatif pour 27% d'entre eux (contre 30%), tandis que les risques politiques ressortent comme les plus sous-estimés selon 45% des répondants (contre 35%).

Boursier.com : Globalement, les professionnels de la Finance sont-ils négatifs vis-à-vis de la France, de son environnement ?

P.M. : De façon générale, nous constatons un pessimisme extrême concernant le marché français, avec une prévision de croissance la plus basse sur les 15 études internationales. Toutefois, les membres de CFA Society France sont, en effet, avec les Allemands les plus optimistes sur les perspectives économiques mondiales, puisqu'ils tablent sur une croissance de 2.6% en 2015... C'est un bon raccourci de l'état d'esprit des français du moment...

Boursier.com : Qu'est-ce qui ressort de l'étude en termes de confiance et de transparence des acteurs financiers ?

P.M. : Nos membres soulignent le manque de culture éthique professionnelle au sein de l'industrie financière. Plus de la moitié des professionnels ayant répondu à l'enquête CFA (63 %) soulignent que le déficit de culture de l'éthique professionnelle au sein des entreprises du secteur financier est le facteur qui a le plus contribué au sentiment de défiance prévalant actuellement vis-à-vis du monde de la finance.

Boursier.com : L'étude revient sur les attentes concernant la nécessité de développer une culture de l'éthique professionnelle dans le monde de la finance. Concrètement comment cela peut-il se traduire ?

P.M. : Sont proposés : l'alignement des rémunérations des gérants avec les objectifs des investisseurs (31 %), pour réduire l'asymétrie entre performance du gérant et sa rémunération ; la mise en oeuvre par les directions générales de politiques de " tolérance zéro " pour les comportements anti-éthiques (27 %) et une adhésion plus forte aux codes et normes de déontologie (21 %). Il s'agit là des principales mesures préconisées au niveau de l'entreprise en vue d'améliorer le sentiment de confiance des investisseurs pour l'exercice à venir.

Boursier 29/12 (08:00)

Disclaimer
Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.
01 56 88 40 40
Tarifs   Formulaires (pdf)   Offres

Information...x OK
Debug :X