En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 947.14 PTS
+0.45 %
4 935.5
+0.53 %
SBF 120 PTS
3 947.02
+0.59 %
DAX PTS
11 170.95
+0.94 %
Dowjones PTS
24 465.64
+0.00 %
6 526.96
+0.00 %
1.140
+0.32 %

CARREFOUR SA : Sortie de canal

| DayByDay | 1284 | 5 par 1 internautes

CARREFOUR SA : une reconquête des parts de marché en France (CALL P696S)

Le secteur de la distribution a le vent en poupe depuis quelques semaines. CARREFOUR se reprend et devrait marquer de nouveaux plus hauts dans les semaines à venir. L’analyse technique fixe un objectif de court terme à 17.67 EUR avec un stop à 16.11 EUR.

Les points forts de la valeur selon AOF

- Activité concentrée sur quatre grands marchés, France pour 47 % des ventes, le reste de l'Europe pour 26 %, l’Amérique latine pour 19 %, puis l’Asie -Chine et Taïwan ; - Reconquête des parts de marché en France –plus de 28 %, devant Leclerc pour 21 % ; - 3 grands axes stratégiques : décentralisation et différenciation, puis focalisation des investissements sur un nombre plus limité de pays, enfin, valorisation de l’immobilier ; - Situation financière confortable, renforcée par l’introduction en Bourse de Carmila.

CARREFOUR SA : Sortie de canal

Du point de vue graphique, CARREFOUR suivait une tendance baissière jusqu’au support à 15.52 EUR. Ce soutien a provoqué une première jambe de hausse, consolidée à l’intérieur d’un canal descendant. Après le test du support à 16.20 EUR, renforcé par le ratio de 62%, a permis une sortie par le haut de cette figure. Une nouvelle impulsion en direction des résistances à 17.67 EUR puis 18.07 EUR est maintenant attendue. Le prix d’entrée optimal pour ce scénario est fixé à 16.48 EUR et l’invalidation est placée à 16.11 EUR. Analyse rédigée le 22/05/2018 à 08:35 (22/05/2018 06:35:47Z) Day By Day - Matthieu Driol - Analyste senior

 ■

Zoom

support1 16,2
support2 15,9
resist1 17,07
resist2 17,67
objectif 17,67
invalidation 16,11
opinionShortTerm NEGATIVE
opinionLongTerm BAISSIERE
zoomSpotPrice 16,48
Scénario
sens haussier
objectif 17,67
spotpricer 16,48
Warrants
mnemo P696S
type Call
strike 17
maturity 15/03/2019
delta 45
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

Bernin, le 21 novembre 2018       INFORMATION RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL SOCIAL       (Article L. 233-8 II du Code…

Publié le 21/11/2018

Par courrier reçu le 21 novembre 2018 par l'AMF, la société de droit canadien Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB) a déclaré à l'Autorité...

Publié le 21/11/2018

Foot Locker a fait état d’un résultat net de 130 millions de dollars au troisième trimestre, contre 102 millions un an auparavant. Le bénéfice par action est ressorti à 0,95 dollar. Quant aux…

Publié le 21/11/2018

A moins de 24 heures d'une réunion extraordinaire du conseil d'administration du constructeur japonais, certains membres refuseraient de se prononcer sur l'éviction de son Président...

Publié le 21/11/2018

Alors que la guerre des prix fait rage dans les télécoms, la possibilité d'une éventuelle consolidation du marché se pose. "On a atteint des pratiques de marchés sans équivalence en Europe",…